Bilan d’un syndrome inflammatoire








télécharger 15.45 Kb.
titreBilan d’un syndrome inflammatoire
date de publication20.01.2018
taille15.45 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > droit > Documentos

Sémiologie médecine interne.

BILAN D’UN SYNDROME INFLAMMATOIRE


  • Votre patient a depuis 3 mois :

  • Une fébricule à 38°C.

  • Des sueurs.

  • Une altération de l’état général (3kg).



Que demander comme examens complémentaires pour confirmer un syndrome inflammatoire ?


  • NFS.

  • VS (vitesse de sédimentation).

  • CRP (protéine de l’inflammation).

  • Fibrogène.

  • Ferritine.

  • Eventuellement :

  • Electrophorèse des protéines.

  • Profil protéique.


Qu’attendez-vous de la NFS ?


  • La découverte d’une anémie :

  • Elle traduit par son importance de caractère prolongé du syndrome inflammatoire.

  • Au début de l’anémie est normochrome normocytaire.

    • Normocytaire : volume globulaire moyen normal de 80 à 100μm3.

    • Baisse de l’anémie < à 12,5g chez l’homme et <12g chez la femme).

  • Puis elle devient microcytaire < 80μm3.



Quels examens biologiques permettent de trancher entre une anémie ferriprive et inflammatoires ?


  • Le dosage de la ferritine.

  • La ferritine normale :

  • Chez l’homme est entre 20 et 300.

  • Chez la femme est entre 15 et 200.

  • En cas d’anémie ferriprive :

  • La ferritine est effondrée.

  • VS et CRP sont normales.

  • En cas d’anémie inflammatoire :

  • La ferritine est normale ou augmentée.

  • Le dosage de la VS et de la CRP qui sont augmentées au cours du syndrome inflammatoire.

Que peut nous apporter la NFS (en dehors de l’anémie) au cours d’un syndrome inflammatoire ?


  • La découverte d’une thrombose. Valeur normale entre 150 et 400 000 plaquettes.

La vitesse de sédimentation


  • La vitesse de sédimentation s’exprime en millimètres durant la première heure (mm/h).

  • Limite supérieure de la normale de la vitesse de sédimentation : variation selon l’âge et le sexe.




Moins de 50ans

Plus de 50ans

Homme

15mm/h

20mm/h

Femme

20mm/h

25mm/h


Quels sont les avantages de la VS ?


  • Examen simple, peut coûteux, réponse rapide (1h). Elle peut être faite dans toutes les structures médicales.

Quels sont les inconvénients de la VS ?


  • Non spécifiques.

  • Retardée par rapport au début du syndrome inflammatoire.

  • Persistance après la disparition du syndrome inflammatoire.

Causes de fausses vitesses de sédimentation basse


  • Déformations des globules rouges (Polyglobulie, drépanocytose, microcytose, sphérocytose).

  • Corticothérapie (traitement anti-inflammatoire).

  • Délai de lexture, tube trop court, basse température de la pièce.

Causes non inflammatoires d’élévation de la vitesse de sédimentation


  • Age.

  • Anémie.

  • Hype-γ-globulinémie mono ou poly-clonale.

  • Erreur technique.

Le dosage de la C-Réaction-Protéine

Quels sont les avantages de la CRP ?


  • Elle augmente quantativement de façon importante.

  • Augmente rapidement.

  • Se normalise rapidement dès la disparition du syndrome inflammatoire.

Cinétique d’évolution de la VS et du taux de certaines protéines inflammatoires
aigu d’évolution favorable (intervention chirurgicale)






  • Si il y a un processus inflammatoire qui début :

  • VS moyenne-basse.

  • CRP très élevée.

  • S’il y a un processus inflammatoire qui persiste.

  • CRP élevée.

  • VS élevée (100 mm/h).

  • S’il y a un processus inflammatoire aigu en phase de guérison :

  • CRP basse.

  • VS élevée.

Cinétique d’évolution de la concentration plasmatique des principales protéines de la réaction inflammatoire en période post-chirurgicale sans complication




  • Explique pourquoi on a retenu la CRP.

  • Certaines ne peuvent pas aider au diagnostic :

  • Variation lente.

  • Variation de faible intensité.

Electrophorèse des protéines


  • Tracé normal :



  • Syndrome inflammatoire :



  • Myélome IgG + hémolyse :



  • Hyper-γ-globuline (présent par exemple dans les cirrhoses) :





Cours d’Inès Masmoudi. PCEM2 2009-2010.

similaire:

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconQue demander comme examens complémentaires pour confirmer un syndrome inflammatoire ?
«standardisation interne» = le «gbea» : Guide des Bonne Exécution des Analyses. IL impose notamment les critères: de réception et...

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconMots clés Infection virale des voies respiratoires, rhume commun,...

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconActualisation de la clinique du syndrome d’Ehlers-Danlos
«l’organicité» des manifestations et qui se pose la question de savoir si son patient n’est pas «fonctionnel». C’est la porte ouverte...

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconPhase chaude inflammatoire

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconI – Les caractéristiques de la réaction inflammatoire (ri)

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconLa bilan hépatique

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconL’Oral de l’ap bilan Personnel

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconEn forme de bilan : survivre ou vivre ?

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconSyndrome de l’X fragile

Bilan d’un syndrome inflammatoire iconSyndrome lympho-prolifératif








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com