3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones








télécharger 163.74 Kb.
titre3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones
page4/7
date de publication20.11.2017
taille163.74 Kb.
typeRecherche
b.21-bal.com > droit > Recherche
1   2   3   4   5   6   7

14-Le traitement de l’information : modèle computo-symbolique et l’approche cognitiviste

15-Evolution des modèles en psychologie

  1. THORNDIKE : théorie associationniste


Ces modèles consistent à établir une relation : stimulus  réponse (SR)

Expérience : un chat affamé dans une cage fermée avec un loquet, après un temps d’exploration le chat sort de la cage. Quand on le remet dans la cage, il met moins de temps à sortir. L’apprentissage est terminé quand le chat rentre dans la cage et ressort aussitôt.

On a 3 points caractéristiques :

  • le sujet doit être motivé (ici : la faim)

  • l’apprentissage se fait par essais / erreurs

  • l’apprentissage se fait de manière progressive.


Il définit des lois principales :

 La loi de l’exercice : les connexion entre S et R sont renforcer par l’exercice et affaiblit lorsque l’exercice est arrêté.

 La loi de l’effet (le principe de renforcement) : une connexion est renforcée ou affaiblit par l’effet de ses conséquences. Si récompense, on sera renforcé si c’est une punition on sera affaiblit. l’exercice ne favorise un apprentissage que dans les situations permettant l’intervention de la loi de l’effet.

 La loi de préparation : précise les conditions de réalisation sur le plan physiologique d’un état de satisfaction ou de non satisfaction du sujet. l’effet de satisfaction et de non satisfaction ne sont pas symétriques

 La loi de la contagion de l’effet : généralisation de l’effet sur d’autres tâches.

 La loi d’appartenance : une connexion s’établit mieux si elle porte sur des éléments qui appartiennent à un même groupe, à de même structures, ou situations.
Il définit ensuite des lois secondaires :

 La loi de réponses multiples : le sujet doit disposer d’un répertoire varié de réponse pour apprendre.

 L’attitude : le sujet doit éprouver un besoin de motivation.

 La dominance de certains éléments de situation : le sujet va privilégier des éléments qui seront prioritaires.

 Les réponses par analogie : lorsqu’une situation antérieure à provoquer un comportement, une situation nouvelle similaire tend à provoquer un comportement analogue ou identique.

 Les changements associatifs : une réponse associée à un stimulus peut être conservé malgré des changements de la situation.
  1. Le conditionnement de PAVLOV : construction d’une réponse conditionnelle


Si  Ri

Sn + Si  Ri , après plusieurs répétitions on obtient :

Sc  Ri , si on laisse le Sc trop longtemps tout seul, la réponse va vers une extinction.

On a ensuite une récupération spontanée si on laisse une pause pendant un certain temps.

Chez l’homme c’est plus complexe, il y a des choix.
Les indices du conditionnement :

  • apparition ou non d’une réaction : fréquence et force du stimulus

  • l’amplitude ou l’intensité de la réaction

  • le phénomène de latence : le temps de réaction

  • la résistance à l’extinction

Les conditions nécessaires à la formation d’une liaison conditionnelle :

  • Sn et Si doivent être en contiguïté temporelle.

  • Il faut une répétition de ces 2 stimuli.

  • Si doit avoir un rôle de renforcement qui permet au Sn de provoquer Ri
  1. Le conditionnement instrumental (opérant)


KONORSKI : avec un chien, il lui prend la patte et donne une nourriture au chien. Après plusieurs essais l’animal lève la patte tout seul (sans aide). On constate que ses mouvements augmentent à condition de lui présenter de la nourriture.
SKINNER : il a montré la même chose avec un rat dans une cage avec un levier.

Il faut savoir que ces différents conditionnement instrumentaux se retrouvent dans différents conditionnement :

  • le conditionnement d’échappe : fuite si le stimulus est désagréable

  • le conditionnement d’évitement : le stimulus résulte de l’action du sujet

Exemple de conditionnement instrumentale chez les hommes : on met un enfant dans une pièce dans laquelle se trouve un tube incliné fermée, si l’enfant appui sur la poire, le tube s’ouvre et un bonbon tombe. Ensuite on rajoute une lumière qui est le signal pour ouvrir le tube.
  1. La théorie de la forme : la Gelstat


Les formes constituent les éléments fondamentaux de l’activité. Ces formes sont définies comme des qualités qualitatives caractérisées par un type de relation et d’organisation des différents éléments. Ce n’est pas uniquement la somme des éléments mais aussi la relation entre les éléments.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconProgramme national Hôpital Numérique, et en particulier du programme...
«Axe 1» qui vise à ancrer les systèmes d’information (SI) comme un investissement stratégique et favoriser l’implication des professionnels...

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconLes laboratoires et grandes thématiques de recherche
«innovation technologiques». Les possibilités d’intégrer les dominantes sont à discuter avec les responsables qui pourront juger...

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconAnnoter les liaisons entre les nucléotides dans le brin d’adn et les liaisons entre les paires

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconLa recherche et la connaissance
«Les universités en tant que centres de recherche et de création des connaissances: une institution menacée ?»

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconSoins, enseignement, recherche, innovation, les chru maintiennent...
«Livre blanc de la recherche : des ambitions pour la recherche médicale française, l’apport des chru»

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconLa recherche sur les activités d’accordage entre les nourrissons et leurs parents
«le côté sombre du jumelage», tel qu’il se produit dans plusieurs aspects de la vie relationnelle, à l’intérieur comme à l’extérieur...

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconGlossaire, abréviations et autres informations de base Mise à jour : voir nom du fichier
«la mise en œuvre du système de vigilance sur les nouveaux aliments, les compléments alimentaires, les aliments qui font l'objet...

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconGlossaire, abréviations et autres informations de base Mise à jour : voir nom du fichier
«la mise en œuvre du système de vigilance sur les nouveaux aliments, les compléments alimentaires, les aliments qui font l'objet...

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconUne formation de qualité ouverte à tous
«Stratégie de recherche et d’innovation» qui définit des priorités de recherche sur quatre ans, permettant de relever les défis de...

3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne la recherche des connaissances sur les liaisons physiques (voir psychochimiques) entre les neurones iconLes liaisons chimiques et les interactions moléculaires
Liaisons hydrogènes car ils sont les plus petits et possèdent une fort concentration de charges








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com