Traditionnellement, l'utilisation de l'espace marin, en particulier la pêche, a été réglementée par les populations locales afin de protéger des ressources








télécharger 464.45 Kb.
titreTraditionnellement, l'utilisation de l'espace marin, en particulier la pêche, a été réglementée par les populations locales afin de protéger des ressources
page8/14
date de publication17.11.2016
taille464.45 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   14
La loi sur les espèces en danger des États-Unis

La loi sur les espèces en danger des États-Unis (The Endangered Species Act) a été signée par Richard Nixon en 1973. La décision d'inscrire une espèce comme « en danger » est prononcée quand l'une des cinq conditions suivantes est remplie : la destruction de son habitat est avérée ; l'espèce est surexploitée (les individus sont éliminés à un taux supérieur à celui de leur reproduction) ; elle souffre de pertes par maladies ou par prédation ; les lois existantes sont inadéquates pour protéger l'espèce ; il y a d'autres facteurs, naturels ou anthropogéniques, qui affectent sa persistance.

Une fois inscrite sur la liste, l'espèce ou la population considérée ne peut être affectée, c'est-à-dire que les agences fédérales ne peuvent autoriser, financer ou conduire aucune action de nature à menacer sa persistance.

Actuellement, c'est un système à deux niveaux, sur le modèle des livres rouges de l'U.I.C.N., qui classe toute espèce inscrite soit comme « en danger », soit comme « menacée ». Une espèce « en danger » est « toute espèce menacée d'extinction sur tout ou partie de son aire » ; une espèce « menacée » est « toute espèce qui, selon toute vraisemblance, pourrait devenir en danger dans un futur prévisible ». Les espèces inscrites comme « en danger » ou « menacées », à la fois dans le monde et aux États-Unis, sont inégalement distribuées entre les différents groupes biologiques. Il y a un biais évident en faveur des mammifères et des oiseaux, les groupes les plus négligés étant les invertébrés et les plantes. Cela traduit, dans une certaine mesure, la fascination des hommes pour les mammifères et les oiseaux. Il faut également signaler que les spécialistes qui les étudient sont plus nombreux. Par ailleurs, le déséquilibre vient aussi probablement du fait que les spécialistes retiennent délibérément des espèces à exigences d'espace élevées, parce qu'elles jouent le rôle d'espèces parapluies et contribuent à protéger des écosystèmes spécifiques.

Une fois l'espèce enregistrée, la loi préconise qu'un plan de restauration soit mis en œuvre pour éliminer les risques d'extinction. Des critiques se sont élevées contre cette loi, malgré son succès évident. Outre les biais taxonomiques décrits ci-dessus, deux problèmes supplémentaires ont été relevés : la lenteur avec laquelle les espèces sont inscrites et l'effectif réel des populations quand elles sont inscrites, problèmes d'ailleurs liés. En effet, au moment où l'espèce est enregistrée, son effectif a sans doute encore beaucoup décru, et se situe à un stade où la réversibilité est peut-être compromise (habitat détruit, par exemple).

La directive européenne Habitats-faune-flore

Le 21 mai 1992, le Conseil des ministres de la Communauté européenne adoptait la directive 92/43, ou directive « Habitats-faune-flore ». Elle a pour objectifs, d'où son nom, de « contribuer à assurer la biodiversité par la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages sur le territoire européen ». Cela doit aboutir à la constitution d'un réseau européen de sites, le réseau Natura 2000. Tous les six ans, un rapport rendant compte de l'application de la directive doit être établi par chaque État membre.

La directive détermine, par ailleurs, les recherches et les travaux scientifiques nécessaires à ses objectifs ainsi que les procédures de réintroduction d'espèces indigènes et d'introduction éventuelle d'espèces non indigènes. Les mesures de protection s'appliquent actuellement à 293 espèces animales et 490 espèces végétales, dont, respectivement, 141 et 62 sont présentes en France. Citons, à titre d'exemple, la loutre d'Europe, la tortue d'Hermann, l'euprocte des Pyrénées, le papillon Apollon et l'orchidée spiranthe d'été.

L'un des objectifs majeurs de la directive est de maintenir ou de restaurer les habitats naturels et les espèces d'intérêt européen dans des conditions favorables, en établissant des aires spéciales de conservation. Une attention particulière doit être accordée à plus de deux cents types d'habitats et aux sites qui hébergent des espèces protégées. Ce sont ces aires spéciales de conservation qui doivent former le réseau écologique de sites Natura 2000 et permettre la réussite des objectifs fixés par la directive.
La protection ex situ

1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   14

similaire:

Traditionnellement, l\Fiche “ Valorisation des résultats des campagnes océanographiques en série”
«sih-ressources» et «Durabilité et dynamiques des populations et peuplements exploites» du programme P6 de l’Ifremer «Approche écosystémique...

Traditionnellement, l\Distinction d’avec les phytotechnologies/Inconvénients/Avantages
«Le génie végétal se définit comme l’utilisation de plantes, de parties de celles-ci et de semences afin de résoudre les problèmes...

Traditionnellement, l\Par cette étude est recherchée, entre autres, la participation dans...

Traditionnellement, l\Note de presentation
«chimie, bio-industrie, environnement» du ministère de l’éducation nationale et de la cpc «des métiers de l’agriculture, de l’agro-industrie...

Traditionnellement, l\En l’absence d’inventaires et de suivis de terrain réalisés dans...
«fiches espèces» ont été par ailleurs été considérablement enrichies par la valorisation des travaux menés par le Conservatoire des...

Traditionnellement, l\Les champignons sont des organismes eucaryotes apparentés aux végétaux,...

Traditionnellement, l\Recherche Année 2014 Recherche contre la leucémie
«Contre la leucémie» (dont les membres fondateurs sont les Présidents respectifs des associations Laurette Fugain et Cent pour Sang...

Traditionnellement, l\Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche...

Traditionnellement, l\L’indication de la source des ressources génétiques et des savoirs...

Traditionnellement, l\Club subaquatique
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com