Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l'État à délivrer des documents d'état civil aux jumelles nées de mère porteuse aux États-Unis. Le parquet a fait appel








télécharger 456.12 Kb.
titreLe juge des référés du tgi de Nantes a contraint l'État à délivrer des documents d'état civil aux jumelles nées de mère porteuse aux États-Unis. Le parquet a fait appel
page10/15
date de publication18.11.2017
taille456.12 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > droit > Documentos
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

La question sensible du DT-polio
« La vaccination est l’un des acquis fondamentaux du XXème siècle en matière de santé, sans aucun doute l’un des plus importants. Elle a permis de faire reculer, voire d’éradiquer, des maladies dramatiques », a insisté la ministre en rappelant que la diphtérie faisait 3 000 morts par an en France avant l’introduction du vaccin en 1945. Et le tétanos environ 1 000 décès annuels. « La vaccination symbolise aussi l’appartenance à une communauté, a-t-elle indiqué. Parce que se vacciner, c’est se protéger, mais c’est aussi protéger les autres et en particulier les plus fragiles. Se vacciner, c’est un droit individuel, mais c’est aussi un devoir collectif. » Faut-il lever l’obligation du DT-polio ? Bien que les experts y soient plutôt favorables, Marisol Touraine veut se donner encore du temps pour trancher cette question sensible. « Il y a un consensus assez large pour estimer que la double catégorie vaccins obligatoires/recommandés est une source de confusion, a-t-elle expliqué. Mais j’ai une conviction: si je vous annonçais aujourd’hui, toute seule, parce que je suis ministre, la suppression de l’obligation vaccinale, je suis certaine que le taux de couverture vaccinale s’effondrerait ou tout au moins diminuerait de manière significative. Parce que dans le contexte actuel de doutes et d’inquiétude, cette mesure serait interprétée comme la possibilité de ne pas se faire vacciner. » 




Une « grande concertation citoyenne » 
Dans l’immédiat, Marisol Touraine a donc choisi de lancer une « grande concertation citoyenne » sur la vaccination, son caractère obligatoire mais aussi ses bénéfices et ses risques. Cette concertation sera mise en œuvre par un comité indépendant présidé par Alain Fischer, professeur renommé d’immunologie pédiatrique. En mars, une plate-forme Web sera mise en place pour recueillir des contributions citoyennes, professionnelles, associatives, institutionnelles. En mai, ces contributions seront analysées par trois jurys différents composés de citoyens, de professionnels de santé et d’experts scientifiques. En octobre, les avis des jurys et le contenu des contributions citoyennes seront rendus publics. Enfin en décembre, le comité Fischer fera ses propositions au gouvernement qui, alors, devra trancher.




Quelle place pour le mouvement anti-vaccinal?

Bref, une petite dose de « démocratie sanitaire » pour déminer un sujet politiquement sensible. Avec quand même une question : quelle place le mouvement anti-vaccinal, qui sait en général se faire entendre, occupera-t-il dans cette conférence citoyenne ? « Il y aura un espace pour que ces expressions soient entendues (…) Je ne veux pas faire comme si ce mouvement n’existait pas », a répondu la ministre, convaincue que sur un « tel sujet de société, seuls des échanges sereins et transparents ainsi qu’une réflexion approfondie permettront d’avancer et de renforcer la confiance des Français ». En attendant, pour contrer le discours anti-vaccin très présent sur Internet et les réseaux sociaux, le site Web consacré à cette question sera lancé dès le mois de mars pour le public et les professionnels de santé.
 Ce que font les autres pays 
« Peu de pays ont maintenu des obligations vaccinales au niveau national », relève le rapport sur la politique vaccinale de l’ex députée Sandrine Hurel. Et quand ces obligations existent, que ce soit au niveau national ou des autorités locales, elles sont souvent relatives.
Les pays avec obligation: 

- En Belgique, un calendrier vaccinal de base est établi chaque année par les autorités fédérales. À ce jour, seul le vaccin contre la poliomyélite est obligatoire.

- En Italie, l’obligation concerne la diphtérie, le tétanos, la polio et l’hépatite B. Elle est d’application variable selon les provinces.

- En Suisse, cette obligation « n’existe que dans quelques cantons » et son non-respect n’entraîne pas de sanctions.

- Aux États-Unis, la réglementation sur les obligations est arrêtée au niveau de chacun des États.
Les pays sans obligation 

- En Allemagne, il n’existe aucune obligation vaccinale. Idem au Royaume-Uni.

- En Espagne, pas d’obligation non plus, mais « dans des cas concrets de risque pour la santé publique », une vaccination peut devenir obligatoire.

- Dans les pays nordiques, pas d’obligation vaccinale et « aucune vaccination n’est exigée pour les admissions en collectivités ». 

Une première mastectomie sans cicatrice réalisée grâce à un robot

Aufeminin.com du 13 janvier 2016 par Laure Gautherin
Une ablation totale du sein avec reconstruction mammaire simultanée par prothèse a été effectuée avec succès à l’Institut parisien Gustave Roussy grâce à une technique et un robot qui laissent la poitrine sans cicatrice.
C'est une première mondiale et un véritable espoir pour toutes les femmes souffrant d'un cancer du sein et devant subir une ablation du sein. Dans le cadre d’une étude clinique nommée "MARCI", la clinique Gustave Roussy est parvenue à réaliser une mastectomie avec reconstruction mammaire simultanée par prothèse sans laisser de cicatrice ou de marque sur le sein. Cette prouesse a été rendue possible grâce à l'intervention du robot Da Vinci XI qui permet des opérations plus précises mais aussi de limiter les risques infectieux, de nécrose ou de réouverture de la plaie.


Tandis que la chirurgie classique passe par une incision sur le flanc du sein, celle-ci se fait via trois petites ouvertures sous l'aisselle puis une plus grande pour insérer la prothèse, ne laissant qu'une marque discrète de 4 à 5 cm sous le bras et non plus sur la poitrine, là où elle peut s'avérer traumatisante pour les patientes. « L’objectif est de proposer, dans le cadre réglementé et sécuritaire d’un essai clinique, une alternative chirurgicale, plus esthétique et moins traumatisante psychologiquement, aux femmes qui doivent subir une ablation du sein suivie d’une reconstruction immédiate », explique le Dr Benjamin Sarfati, chirurgien plasticien oncologue à Gustave Roussy à qui l'on doit cette réussite de taille. Cette intervention ne se fera toutefois que lorsqu'il sera possible de conserver le mamelon et l'aréole du sein ainsi que dans les cas de chirurgie préventive.
Lancé en octobre dernier, cet essai clinique doit être mené sur 35 patientes mais a déjà été un succès sur les deux pionnières. « Le diagnostic de mon cancer du sein est tombé il y a un an, témoigne l’une d’elles. Six mois après, j’ai dû subir l’ablation du premier sein avec une technique classique de chirurgie. On a découvert que j’avais une anomalie génétique prédisposante et j’ai donc décidé de faire une chirurgie préventive de mon second sein. Cette fois, j’ai eu la chance de pouvoir bénéficier de cette nouvelle technique assistée par le robot. J’ai eu beaucoup moins mal et je ne porte pas de marque visible sur la poitrine. Il n’y a aucune comparaison avec le premier sein. Ce nouveau type d’intervention va changer l’image du cancer du sein chez les femmes. »

Chaque année, 50 000 nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués et 20 000 mastectomies et 5 000 à 7 000 reconstructions mammaires sont réalisées. Cette révolution chirurgicale pourrait donc changer la vie et la guérison physique autant que psychologique de milliers de femmes en France mais aussi dans le monde entier.

RECHERCHE


Les spermatozoïdes sensibles à l'obésité

Le Figaro du 28 décembre 2015 par Jean-Luc Nothias
Une chirurgie bariatrique (anneau gastrique, bypass, gastrectomie, etc.) entraîne au niveau des spermatozoïdes des changements dans le fonctionnement de certains gènes, dont ceux liés au contrôle de l'appétit.
On sait aujourd'hui « reconnaître » les spermatozoïdes d'un homme obèse de ceux d'un homme non obèse. Et il est maintenant démontré qu'une chirurgie bariatrique entraîne au niveau des spermatozoïdes des changements dans le fonctionnement de certains gènes, dont ceux liés au contrôle de l'appétit, d'après une récente étude danoise menée par Ida Donkin, de l'université de Copenhague, parue dans la revue Cell Metabolism. On soupçonne donc que certains facteurs de risque de l'obésité, non strictement génétiques, pourraient être transmis à la descendance par ce biais. Ce qui expliquerait en partie que les enfants d'obèses ont un risque accru d'être en surpoids. Et d'une façon plus générale, cette transmission de caractère acquis pourrait être l'un des éléments impliqués dans certaines prédispositions et refléter la résistance au stress ou aux allergies.
Modifications réversibles
Ces travaux étonnants ont été rendus possibles grâce au développement d'une discipline assez récente, l'épigénétique. Elle s'attache à étudier des changements dans l'activité des gènes, liés à l'environnement, au sens large, des cellules. Ces modifications n'impliquent pas de modification de la séquence d'ADN (mutation) mais peuvent être transmises lors des divisions cellulaires. Contrairement aux mutations, les modifications épigénétiques sont éventuellement naturellement réversibles. Ces phénomènes sont bien connus chez les plantes, les insectes et maintenant certains animaux. Les gènes (entre 20 000 et 25 000 chez l'homme) ne fonctionnent pas tous en même temps. De plus, une cellule de peau n'a pas les mêmes besoins qu'une cellule musculaire ou qu'un neurone. Certains gènes sont « allumés », d'autres « éteints » ou en veille ; et le niveau d'activité du gène peut être fort ou faible. Cette régulation des gènes est assumée par des signaux biochimiques (comme la méthylation), à, la façon d'étiquettes indiquant quel gène doit s'exprimer, lequel doit se taire. « Si le chromosome est la bande magnétique d'une cassette et que chaque gène correspond à une piste enregistrée sur la bande, les modifications épigénétiques sont des morceaux de ruban adhésif repositionnables qui vont masquer ou démasquer certaines pistes, les rendant illisibles ou lisibles », explique-t-on à l'Inserm.
Le spermatozoïde est un bon sujet d'étude puisqu'il s'agit d'une cellule isolée, porteuse de la moitié du patrimoine génétique de l'individu. Les chercheurs peuvent établir un profil épigénétique de cette cellule, c'est-à-dire un portrait-robot très détaillé. « Nous avons montré que les hommes obèses sont porteurs de marques épigénétiques spécifiques sur des gènes essentiels à la régulation de l'appétit », explique Romain Barrès, de l'université de Copenhague, sous la responsabilité duquel ont été menés ces travaux. « Dans une cohorte de sujets massivement obèses à qui l'on fait subir une chirurgie dite bariatrique, et qui ont perdu en moyenne 30 kg en un an, nous observons que ces mêmes marques sont drastiquement remodelées après la perte de poids. Nos résultats impliquent que nous pourrions changer de façon très dynamique ce que nous transmettons via nos cellules sexuelles à nos enfants, ce qui ouvre, notamment, de nouvelles perspectives en termes de comportement “préconceptionnel” et plus spécifiquement dans la lutte contre l'épidémie d'obésité

Mais beaucoup de questions restent encore sans réponse et le lien entre spermatozoïdes « obèses » et risque d'obésité de la descendance reste à prouver formellement. De nouvelles études sont en cours à partir de matériel (spermatozoïdes de donneurs, cellules de cordon ombilical des enfants, embryons non utilisés des mêmes donneurs) d'une clinique danoise de procréation médicalement assistée. Une étude de longue haleine qui prendra quelques années.


Les effets du stress transmissibles à la descendance

Le Figaro du 28 décembre 2015 par Pierre Kaldy
Plusieurs équipes de chercheurs ont détecté dans les spermatozoïdes de souris soumises à un stress répété la présence d'ARN non codants qui rendraient leur descendance moins sensible au stress.
Le stress vécu par une génération peut aussi passer par les spermatozoïdes. Plusieurs équipes de recherche explorent une nouvelle forme d'hérédité qui explique pourquoi la descendance de souris mâles stressées continue d'être affectée par un traitement qu'elle n'a jamais connu. Cette transmission, dite épigénétique, s'effectue par l'ADN mais aussi d'autres fragments d'information génétique appelés ARN non codants. De tels ARN ont été identifiés dans les spermatozoïdes de souris mâles qui avaient été stressés de manière chronique des mois auparavant, annoncent des chercheurs américains dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences américaine. Preuve de leur rôle, l'injection de ces petits ARN à la cellule issue d'une fécondation in vitro induit chez les souris produites une moindre réaction hormonale au stress. « Si vous naissez dans un environnement quelque peu stressant, il vaut peut-être mieux pour votre cerveau et votre utilisation d'énergie ne pas répondre autant à chaque perturbation », précise au Figaro la chercheuse Tracy Bale, de l'université de Pennsylvanie, qui a dirigé ce travail. L'équipe montre aussi que l'expression de nombreux gènes semble modifiée chez l'animal adulte après l'injection des ARN liés au stress.
Ce rôle d'ARN non codants dans la transmission du stress chez les mammifères a été montré pour la première fois l'an passé par la Française Isabelle Mansuy et son équipe de l'université de Zurich et de l'École polytechnique fédérale de Zurich en Suisse. Dans leur étude pionnière, les chercheurs ont utilisé les ARN des spermatozoïdes prélevés chez des mâles ayant subi un stress différent, des séparations aléatoires de leur mère après la naissance. En injectant ces ARN à des ovocytes fécondés naturellement et prélevés par chirurgie, ils ont pu conférer aux souris issues de cette fécondation plusieurs symptômes de dépression et de moindre réaction au stress.
Plus surprenant encore, la progéniture de ces souris a aussi présenté ces caractères. « Dans certains cas, cela peut être un avantage, remarque Isabelle Mansuy. Dans notre modèle de stress postnatal, des souris issues de mâles stressés présentent des troubles de la mémoire à long terme mais aussi une plus grande souplesse d'adaptation face à de nouvelles conditions d'apprentissage. Nous avons montré récemment que ces caractères passent par des modifications de l'ADN qui sont transmissibles et réversibles. » Des études antérieures ont déjà montré que des symptômes de dépression chez des souris mâles adultes induits par un fort stress social peuvent se transmettre par les spermatozoïdes, même après fécondation in vitro. De tels résultats restent à confirmer chez l'homme mais laissent déjà penser qu'un type de déterminisme peut exister dans les spermatozoïdes et se mettre en place bien avant la conception d'un enfant.

« Plusieurs mécanismes semblent à l'œuvre pour transmettre à la descendance du père des caractères acquis au cours de sa vie, précise Isabelle Mansuy. Et nous commençons à peine à les déchiffrer. Les modifications des spermatozoïdes chez une souris traumatisée semblent néanmoins réversibles si l'animal est placé dans un milieu enrichi qui le stimule mentalement. » Contre toute attente, une mémoire du comportement acquis au cours de la vie, et probablement aussi du métabolisme, semble se transmettre par les spermatozoïdes.

1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\Synthèses chimiques moins nocives
«chimie verte» («green chemistry») a été développé aux États-Unis au début des années 1990 dans le but d'offrir un cadre à la prévention...

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\L’ouvrage «De la génétique à Dieu» véritable best-seller aux Etats-Unis,...
«De la génétique à Dieu» véritable best-seller aux Etats-Unis, rassemble 3 grandes dimensions : IL est à la fois un témoignage, un...

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\1. Est-ce que l’éducation aux Etats-Unis est laïque ? Donnez des exemples

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\L’auteur
...

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\Etat civil : Nom

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\Etat civil et nombre de personnes à charge marié, 4

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\I/ Etat civil
«dynamique de la filière laitière dans la zone urbaine et périurbaine de Bangui» en qualité d’enquêteur au département des Systèmes...

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\Point sur les tarifs dégressifs des cotisations
«L’association est affiliée, aux travers de ses sections, aux différentes fédérations sportives nationales. Les sections s’engagent...

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\THÈse pour le diplôme d’État
...

Le juge des référés du tgi de Nantes a contraint l\Thèse Pour le diplôme d’Etat
Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com