Organisation du systeme nerveux








télécharger 0.53 Mb.
titreOrganisation du systeme nerveux
page1/24
date de publication18.05.2017
taille0.53 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   24
Pathologies neurologiques

BASE ANATOMO PHYSIOLOGIQUE EN NEURO
GENERALITE

L'organisation nerveuse, est construite sur un modèle de réseau, d'ou le nom de système nerveux.

Cette organisation, peut se diviser en deux façons :

- Selon l'anatomie, système nerveux centrale, système nerveux périphérique.

- Selon la physiologie, système nerveux de relation et système nerveux végétatif.

Le système nerveux est composé de cellules dont certaines sont les cellules nobles ou neurone et d'autres assurent le soutient la névroglie
LE NEURONE

Cette cellule a une structure particulière et est même macroscopique, certaine mesure environ un mètre se long.

Cette cellule présente un corps cellulaire, des petits prolongements ou dendrites et surtout un long prolongement ou axone.

Cet axone est protégé par des gaines de Myéline, de nombreuses pathologies graves ne sont rien d'autre qu'une démyélinisation (exp-Sclérose en plaque.)

Cette cellule est extrêmement fragile devant tous les types d'agression :

- Manque d'oxygène

- Manque de glucose

- Tous les toxiques

De plus la souffrance neuronale sévère, entraîne une névrose, et globalement un neurone détruit n'est pas remplacé.

Ceci explique la fréquence des séquelles neurologiques.

Pourtant il existe des récupérations neurologiques qui s'expliquent de plusieurs façon :

- Phénomène de remyélinisation

- Dans de nombreuses patho le déficit neuro est moins du à la destruction neuronale qu'à l'œdème d'accompagnement, qui va régresser rapidement.

- En cas de section axonale précise, il peut y avoir réparation de l'axone. Cette réparation peut être spontané ou par micro chirurgie ( suture axonale )

- Rééducation fonctionnelle, qui vise à mieux utiliser les réseau nerveux restant ou les muscles nom paralysés.

Le neurone a un double fonctionnement, physique à type de fonctionnement électrique, grâce à une dépolarisation.

Ce fonctionnement permet une exploration électrique

E.E.G = éléctro-encéphalo gramme

E.M.G = éléctro-myogramme

Vitesse de conclusion nerveuse.

Ceci permet également des traitements : éléctro-thérapie.

Un fonctionnement chimique, grâce à la fabrication de médiateurs chimiques ( Acéthylcholine, noradrénaline.)

Ces médiateurs permettent le passage de l'influx nerveux au niveau de la synapse par traduction chimique.

Les neurones sont organisés en réseau grâce aux synapses. Mais il existe en plus des inter-neurone qui ont souvent un effet inhibiteur, parfois à l'origine d'auto entraînement qui serait à l'origine de l'installation des douleurs chroniques.

ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX :
SNC
C'est l'élément le plus important et donc le plus protégé.

Cette protection est double

- protection osseuse, avec le crâne et le rachis.

- protection membranaire, par les méninges ( Durmère, Arachoide, Pimère.)

Les méninges descendent dans le rachis, mais s'arrête bien avant la fin du rachis, mais après la fin de la moelle épinière.

Ceci permet un geste, la ponction lombaire qui permet le recueil de liquide céphalo rachidien sans danger pour les élément nerveux.

Le S.N.C. comprend les éléments suivants :

- Le cerveau

- Le cervelet

- Le tronc cérébral

- La moelle épinière
LE CERVEAU

Il est constitué de deux hémisphère cérébraux reliés entre eux, d'ou une commande séparée de chaque hémi-corps.

Et d'ou la fréquence des hémiplégie.

Pour la plupart des informations, cette commande est croisée, car il existe un phénomène de décussation surtout dans le tronc cérébral.

Chaque hémisphère est de plus spécialisé :

- L'hémisphère gauche contrôle le langage c'est à dire la parole, l'écriture et la lecture.

- L'hémisphère droit, est spécialisé dans la reconnaissance de l'image corporelle.

Les hémisphères cérébraux présentent du liquide céphalo-rachidien, d'ou des possibilités d'exploration et des pathologies d'accumulation du L.C.R, c'est l'hydrocéphalie.

Les différentes régions du corps sont représenté au niveau du cerveau ainsi que les types d'activité neurologique. (Sensibilité motricité "fronto-latéral").

Cette zone capitale représente la surface du cerveau ou le cortex cérébral.

Dans la profondeur des hémisphères, il existe des zones particulières identifiées, comme les noyaux gris du cerveau (Thalanus…)

Il existe enfin, une zone indépendante du cerveau, mais en connexion avec ce dernier c'est l'hypophyse (glande intracranienne.)

LE CERVELET


Il est composé de deux hémisphères cérébelleux reliés par un vermis cérébelleux, il est situé dans un logement en arrière du crâne ( la fosse postérieur)

Ce cervelet est irrigué par le tronc vertébral basilaire qui est souvent victime de pathologie à type d'insuffisance vertébral-basilaire, source de malaise, surtout chez le sujet âgé.

Le cervelet joue deux rôles essentiels :

- Contrôle de l'équilibre, en association avec l'oreille interne, la vision et les récepteurs articulaires.

- Contrôle de l'exécution du mouvement, permettent l'assemblage de gestes simples, en un mouvement complexe.

Quand il existe, une atteinte du cervelet, il apparaît un syndrome cérébelleux avec surtout, trouble de l'équilibre et trouble de la coordination des mouvements dans l'espace et dans le temps.

LE TRONC CEREBRAL


Cette structure correspond à la convergence des éléments nerveux centraux pour former une structure cylindrique à la base du crâne, précèdent le cordon médullaire, qui descendra dans le rachis.

Cette structure est donc très fragile et ces pathologies sont particulièrement sévères.

Certaines voies neurologiques vont croisées au niveau du tronc cérébral, c'est la décussation.

Une atteinte du tronc cérébral peut donc entraîné des symptômes sur chaque hémi-corps, se sont les syndromes alternés.

Au niveau du tronc cérébral, sont situés des centres neurologiques dont certains contrôles des fonctions vitales, c'est le cas du bulbe rachidien qui contrôle en particulier la ventilation.

Ceci explique les arrêts ventilatoires du coup du lapin, la mort subite du nouveau née et les intoxications médicamenteuses et les accidents de toxicomanie.

Ce tronc cérébral, donne naissance à des nerfs crâniens ( 12 paires) qui contrôlent les fonctions sensorielles, la motricité faciale, la sensibilité facile, et l'occulo-motricité.

LA MOELLE EPINIERE


La moelle épinière est à la fois un élément du syst nerv central, et du système nerv périphérique.

Sa partie S.N.C. est au niveau de la substance blanche donc à la périphérie de la moelle épinière.

Les éléments médulaires S.N.P. sont situés dans la partie central de la moelle sous la forme de la substance grise avec des cornes antérieurs et postérieurs.

La moelle dans son rôle centrale n'est rien d'autre qu'un système relais entre le cerveau et le S.N.P.

Elle transmet de façon descendante la motricité et de façon ascendante sensibilité.

La moelle dans son rôle périphérique ( substance grise) est le lieu de relais entre le premier neurone et le deuxième neurone. C'est le lieu des synapses surtout motrice.

Cette moelle ( grise) contrôle la motricité involontaire c'est à dire le tonus ( état de contraction permanente au repos) et les réflexes.

Quand il survient une section médullaire, les 2 parties de la moelle sont atteintes.

L'interruption des voies centrales ( blanche) va entraîner un déficit de motricité volontaire, bilatéral en dessous de l'étage de la lésion (paraplégie, section au niveau du dos) en même temps s'installe une anesthésie bilatéral au dessus de la lésion.

De plus s'ajoute des anomalies de la motricité involontaire, cette motricité involontaire s'exagère car la moelle devient autonome libérée de l'inhibition cérébral, avec augmentation du tonus, augmentation des réflexes et même syncinésies c'est à dire des mouvement parasite involontaire déclenché par un mouvement volontaire dans le territoire non paralysé.

La moelle épinière est protégée par des méninges avec présence de liquide céphalo-rachidien toute pathologie médullaire suspectée impose donc un geste (la ponction lombaire permettant l'étude du L.C.R.)

De la moelle épinière naissent des racines nerveuses à chaque étage vertébrale de façon bilatérale et ces racines se continuent par des troncs nerveux. Se sont les nerfs rachidiens.

Ces nerfs rachidiens naissent de la substance grise de la moelle. Les racines antérieures naissent dans les cornes antérieurs de la moelle et sont motrices. Les racines postérieurs naissent dans les cornes postérieurs et transmettent la sensibilité. ( S.N.P.)

Chaq racine ant rejoint une racine post et la fusion des deux donnent un tronc nerveux.
S.N.P.
Il comprend les racines nerveuses, les troncs nerveux et les terminaisons nerveuses, mais également la substance grise de la moelle épinière.

Les racines nerveuses contrôle tout un territoire du corps sur le plan moteur et sensitif.

Ces territoires sont appelés métameres et au niveau du tronc, il s'agit d'étages en ceinture ou plutôt en hemi-ceinture, ceci explique les névralgies inter-costale au niveau des membres, chaque racines contrôle un trajet qui va du début du membre jusqu'a l'extrémité (Sciatique douleur de la fesse jusqu'au pied).

Les troncs nerveux s'acheminent dans tout l'organisme et présentent des terminaisons dont certaines sont motrices au niveau du muscles sous le forme de plaque motrice, d'autres terminaisons sont sensitives et ces terminaisons sont différentes pour chacune des sensibilités.

- Profonde (fuseau neuro-musculaire)

- Superficielle :

- algésique (en surface)

- thermique

- superficielle tactile

Ceci explique la possibilité de trouble sensitif dissocés.
LES GRANDS SYNDROMES NEUROLOGIQUES :
Ils sont nombreux et certains sont centraux et d'autres périphérique.

Pour les syndromes centraux c'est :

- Le syndrome pyramidale.

- Le syndrome extra pyramidale (PARKINSON)

- Le syndrome cérébelleux

- Le syndrome d'hypertension intra-cranienne

- Le syndrome méningé

Pour les syndromes périphériques c'est :

- Le syndrome neurogène périphérique

- Le syndrome radiculaire ( SCIATIQUE)

- Le syndrome tronculaire (POLYNEVRITE)

- Le syndrome canalaire (CANAL TARSIEN, MORTONE)

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   24

similaire:

Organisation du systeme nerveux iconI organisation géNÉrale du système nerveux

Organisation du systeme nerveux iconII. Organisation du système nerveux autonome

Organisation du systeme nerveux icon1. Organisation générale du système nerveux

Organisation du systeme nerveux iconDéveloppement du Système Nerveux

Organisation du systeme nerveux iconTd anatomie physiologie du système nerveux

Organisation du systeme nerveux iconBases Anatomo-Physio du Système Nerveux

Organisation du systeme nerveux iconEn résumé, les différentes parties du système nerveux peuvent être...

Organisation du systeme nerveux iconChaque neurotransmetteurs est présent dans des parties bien précises...

Organisation du systeme nerveux iconCours n°6
«Prion» est un acronyme qui signifie «protéine infectieuse». L’implication pathologique des prions n’est pas très fréquente, mais...

Organisation du systeme nerveux iconÉléments de cytologie et d’histologie préparatoires à l’étude du...
«soluble-insoluble» dans le cytoplasme (ex le cytosquelette). De plus, IL contient des facteurs de communication cellulaire assurant...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com