La leçon du Vietnam sur la répartition des morts








télécharger 121.75 Kb.
titreLa leçon du Vietnam sur la répartition des morts
page3/3
date de publication01.04.2017
taille121.75 Kb.
typeLeçon
b.21-bal.com > droit > Leçon
1   2   3

La règle de perfusion est la suivante :

Il faut tenir une TA supérieure à 8 ou 10 pour éviter le « choc » .

Si la perte est de – de 20 % de sang,des cristaloïdes vont suffir .
Si la perte est de plus de 30 % de sang il faudra des colloïdes .
Si le taux d’hémoglobine est inférieur à 7 il faut une transfusion de sang !

Type

Exemple

Remarque

Cristaloïde

Ringer lactate

Pas en cas de trauma cranien sévère .

Colloïde naturel

Albumine




Colloïde de synthèse

Haemacel
Dextran
Rhéomacrodex


HEA



Le Rhéomacrodex peut perturber la coagulation !!!

Combien de liquides pour le brûlé ?



4 x le % de surface brulée x le poids en kgr .
La moitié dans les 8 premieres heurs .
¼ ds les 8 heures suivantes .
¼ ds les 8 heures suivantes .
De préférences des cristaloïdes le premier jour .

Si la surface brûlée est de plus de 50 % ,le deuxième jour il faudra des albumines . .



L’anesthésie en temps de guerre .

Les problèmes spécifiques sont multiples :

  • On ne connait rien de l’état de santé du patient « avant » .

  • On ne sait jamais si il est à jeun ou pas .

  • Le personnel fait ce qu’il peut mais n’est pas nécéssairement anesthesiste « reconnu » .

  • L’afflux de blessés est énorme .

  • Les blessés anesthésiés sont dans un état généralement critique .

  • Il faut que la « post anesthésie » occupe le moins de praticien possible pour la surveillance .

  • Les patients amenés sont soit limite inconscient soit au contraire surexcités …

Il faut envisager l’anesthésie en fonction des soins qui seront pratiqués,cad des soins qui seront praticables compte tenu des circonstances et non du cas du blessé !!!

Il y a en fonction des besoins de surveillances et d’aide à apporter :

  • L’anesthésie locale : le blessé n’a ni besoin d’une aide spécifique ni d’assistance respiratoire .

  • L’anesthésire loco régionale : le blessé a un peu besoin d’aide ,mais pas d’assistance respiratoire .

  • L’anesthésie générale : surveillance respiratoire « de base » .

  • L’anesthésie-curarisation : surveillance respiratoire « de près …. » .

La curarisation :

Le relachement musculaire facilite grandement :

  • L’intubation .

  • La fermeture des plaies abdominales.

  • La réduction des fractures .


Par contre…. Elle mobilise sérieusement l’équipe de soins .

La succinyl choline donne un effet curarisant de l’ordre de 1 minute : utile pour l’intubation .
Il existe des curarisants pouvant avoir un effet de près d’une heure,et certains ont des antagonistes spécifiques permettant de faire cesser à tout moment leurs effets .

Les benzodiazépines :

Le Midazolam – Hypnovel ,est très intéressant : anxiolytique,myorelaxant,hypnotique,et amnésiant .

La Kétamine

La Kétamine est assez utile ,car elle produit des anesthésies superficielles, mais pas sans problèmes : elle permet des anesthésies sans depressions cardio respiratoires,mais par contre elle peut générer des angoisses terrifiantes et des hallucinations ,cad du grabuge supplémentaire au poste de secours.

Le Propofol

Le propofol induit un sommeil rapide et un réveil correct .
Il ne doit JAMAIS être utilisé en cas de trauma cranien ou de choc hypovolémique ,car il a un effet depresseur cardiovasculaire prononcé .

MEOPA
MEOPA pour mélange équimolaire d’oxygene et d’azote .
Intéressant ,d’autant plus que ça se fait « au masque » .



L’oxygène en temps de guerre .

Les besoins en oxygène sont très importants et la dotation en oxygène proprement dit est très faible,parce que le stockage d’oxygène est très dangereux (risques d’incendie et d’explosion) et les pertes avec le temps sont considérables .
Le transport aérien ne voit pas du tout ls bouteilles d’oxyhgène sous un bl angle …

Comme alternative à la dotation,il y a :

  • La libération au départ de » bougies » .

  • La séparation- filtration de l’air ambiant.

  • L’évaporation de l’air liquide .

L’oxygène d’utilisation se fait en bouteilles généralement de 2,3,15,et 200 litres,
sous une pression de 200 bars .

Un hôpital militaire prêt à partir contient :

  • Une petite quantité d’oxygène utilisable tel quel .

  • Quelques concentrateurs « individuels » pour quelques patients fort exigeant en oxygène .

  • Des appareils divers de production de masse d’oxygène avec les systèmes de gonflage des bouteilles .

L’oxygène liquide : 1 l oxygène liquide = 850 l d’oxygène gazeux ….

L’oxygène liquide s’obtient de plusieurs façons différentes :

  • Soit par simple abaissement de la température de l’air

  • Soit par abaissement (moindre) de la température et avec en prime une compression assez sévère



Remarque vu la très basse température du gaz produit il doit d’abord passer dans un serpentin de réchauffement qui est tout simplement à l’écart de l’oxygène liquide …


L’oxygène chimique :

L’oxygène chimique est produit par décomposition thermique auto-entretenue d’un composé riche
en oxygène (chlorate de sodium , perchlorate de sodium, superoxyde de potassium…), comprimé à l’état solide dans des chandelles métalliques introduites dans un générateur.

Après amorçage, par percussion mécanique d’une amorce, la production d’oxygène est immédiate : une lente réaction chimique libère l’oxygène sous forme gazeuse.
La pureté de l’oxygène ainsi obtenue est habituellement supérieure à 99%,.

Le composé solide génère environ 700 fois son propre volume ; c’est un peu moins que l’oxygène
liquide pour lequel le rapport est de 850.

Le système de production d’oxygène par voie chimique présente un certain nombre d’avantages,
en situation opérationnelle :

  • totalement autonome,

  • il ne requiert aucune source d’énergie

  • les chandelles peuvent être conservées entre – 20°C et + 50°C, sans problème un temps infini .

  • prises dans un incendie, elles génèrent leur oxygène, mais n’explosent pas.

  • à volume d’oxygène fourni identique, les chandelles chimiques sont de l’ordre de une fois et demie plus légères que les bouteilles d’oxygène.

  • l’emploi du matériel ne nécessite pas de personnel spécialisé.

  • en ce qui concerne le transport, le matériel n’est pas sous pression ; il peut être transporté
    par voie routière ou aérienne





Au niveau des inconvénients, on peut citer :

le coût très élevé du m3 d’oxygène produit (une chandelle au chlorate de sodium de 3000 litres
d’oxygène coûte environ 1000 euros)….

Les systèmes par concentration d’oxygène .

Les systèmes à membranes céramiques permettent la production d’oxygène, par séparation sélective de l’oxygène par électrodiffusion .

Bon …
Ben …
Bonne chance ….

Et merci d’être venu …


1   2   3

similaire:

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconFédération de Pêche de Savoie Réalisation de l’atlas de répartition...

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconLa médecine indique que le sida, ayant officiellement causé 28 millions...
Nécessité d’organiser des "fléaux" contre la population noire. En 1931, des tests sont faits secrètement sur les Afro-Américains...

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconRecherche ird à l’umr ipsl-locean coordonnées du directeur de stage
«Effets in situ du pH sur l'activité érosive de la microflore perforante colonisant des coraux morts»

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconLeçon 21 05 Juin 1963 Leçon 22 12 Juin 1963 Leçon 23 19 Juin 1963...

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconLeçon 21 17 Mai 1961 Paul Claudel : Trilogie Leçon 22 24 Mai 1961...
«De l’amour». Trad. Léon robin ( texte grec et trad. Fr.) Notice pp 13–129, texte pp 130–313

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconAbbayes, H. des & R. Corillion, 1949. Sur la répartition d'Ulex Gallii...

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconImagerie moléculaire : une nouvelle ère dans le management des affections malignes
«L’imagerie moléculaire permet de localiser et de visualiser in vivo une cellule et son fonctionnement, comme le fait l’histologiste...

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconNotes sur l’alimentation et la reproduction
«habitat» comme un entourage environnemental qui délimite l’aire potentielle de répartition d’une espèce

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconProgramme arcus vietnam/Ile-de-France/Région Midi-Pyrénées 2009

La leçon du Vietnam sur la répartition des morts iconContenus scientifiques (problèmes, plan élève, activités, mots clés)
La dérive des continents. Les fixistes nient tout déplacement continental, en s'appuyant sur les connaissances en physique de l'époque....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com