Structure macroscopique








télécharger 104.68 Kb.
titreStructure macroscopique
page1/9
date de publication31.03.2017
taille104.68 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9
Physiologie animale S5

L3 : Les grandes fonctions

(suite)

Chapitre 5 : Excrétion
  1. Structure macroscopique


C’est une fonction de purification du sang et d’élimination des déchets grâce à la fabrication de l’urine, c'est-à-dire la diurèse. C’est l’excrétion. Chez le mammifère, elle est assurée par les reins, et rapidement on commencera par la structure macroscopique. Le rein a une structure en forme de haricot, on dit de forme réniforme. Les 2 reins ne sont pas solidement attachés dans l’organisme, mais noyés dans le tissu adipeux dorsal. C’est dangereux dans le cas d’un taux de graisse trop faible, les reins tombent, c’est la ptose rénale.



Pendant la gestation, l’utérus pousse les reins vers le haut, et l’attache du tissu adipeux se défait. C’est encore une ptose rénale.

Ils pèsent environ 150 g chacun, et il y a une légère dissymétrie, le rein droit est un peu au dessous du gauche. Il y a dessus un couvercle surrénal. Le cortex rénal est de couleur rouge sombre, et plus au centre, la médula (moelle), est de couleur plus claire que le cortex.

Cette subdivision est très sommaire. Le cortex cortical, ou cortex corticis, est une partie qui pénètre la médula, en sombre sur le schéma, pénètre en profondeur, par différence au cortex rénal. Les parties qui pénètrent sont les colonnes de Bertin. Entre ces colonnes, des parties de moelle en forme de pyramide, appelées pyramides de Malpighi, sont des canaux allongés, parallèles les uns aux autres. On les appelle aussi tubes de Bellini, ou collecteurs.

Ces tubes se dirigent tous vers une région, appelée papille rénale, percée de trous, area cribosa, embouchure de ces tubes de Bellini, collecteur.

Ces tubes débouchent sur un espace en forme de calice, ce sont des petits calices. Chez l’homme une dizaine d’entre eux se regroupent en calices secondaires, ou grands calices, qui se regroupent de nouveau, en un réservoir plus important, un petit bassin, un bassinet. Il va ensuite se rétrécir et sortir du rein, dans cette région creuse, le hile du rein.

Dans cette zone du hile ou le bassinet sort sortent les vaisseaux sanguins, les nerfs des reins, les vaisseaux lymphatiques, et tout ce bloc s’empacte sous la forme de pédoncule rénal.

A la périphérie, ces reins sont enveloppés d’une capsule rénale, et cette capsule est constituée de structures, de fibres conjonctives, qui, pour une fois, n’est pas accompagné de fibres élastiques, ou alors en faibles quantités. Pour une fois on a un tissu essentiellement composé de collagène, et pas d’élastine, et donc cette paroi sera très solide mais peu extensible, d’où, dans le cas d’eau stagnante dans les reins, ou de calculs rénaux, les reins gonflent, ce qui est très douloureux, on parlera alors de coliques néphrétiques.

En dessous, les tissus rénaux sont composés d’une succession de tubes rénaux, mélangés aux vaisseaux sanguins, aux nerfs, et à des cellules interstitielles, qui sont dans les espaces.

La vascularisation est un peu originale, au niveau du hile, c’est l’artère rénale qui pénètre, et qui se subdivise en artères inter-lobaires, et en changeant d’angle, devenant des artères arquées ou arciformes.



Vascularisation rénale

Ces artères arquées vont se ramifier et donner des artères inter-lobulaires, elles vont aller au niveau des tubes rénaux, pour faire un premier réseau capillaire. L’artère qui forme ce réseau est l’artère afférente, et de ce capillaire ne va pas partir une veine, mais une artère efférente, qui va, au niveau du reste du tube, reformer un vrai réseau capillaire, classique, péri-tubulaire (à coté de). Sortant de ce réseau, on peut trouver des veinules, homologues des artères, des veines inter-lobulaires, qui deviendront arquées, inter-lobaires, et enfin des veines inter-rénales.

Une autre situation se présente, dans laquelle l’artère efférente descend directement dans la médula, et forme une anse pour remonter de nouveau, et former des vaisseaux droits, vasa recta. Ils ont un coté artériolaire et un coté veineux.

On donne des noms à ces différents éléments, le premier système est appelé anses capillaires :



Corpuscule de Malpighi et coupe d’une paroi capsulaire

C’est un système porte artériel.

Les reins sont très innervés, notamment l’innervation orthosympathique, qui part des vertèbres dorsales 4 jusqu’aux vertèbres lombaires 4. L’innervation parasympathique existe, mais son effet est modéré. Le réseau lymphatique est très dense.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Structure macroscopique iconI. Structure macroscopique

Structure macroscopique iconI. Généralités A. Le cœur de grenouille, anatomie macroscopique

Structure macroscopique iconA partir des documents proposés et vos connaissances, expliquer le...

Structure macroscopique iconStructure de la cellule bacterienne

Structure macroscopique iconA\ Structure de l’appareil végétatif

Structure macroscopique iconUnité 2 : Structure de l’adn

Structure macroscopique iconI/Structure et composition de la membrane

Structure macroscopique iconNotions de virologie structure du vih

Structure macroscopique iconExaminateur : Club / structure : Entretien

Structure macroscopique iconEssai sur la structure culturelle








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com