Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens)








télécharger 253.33 Kb.
titreRésumé du projet mémoire (objectifs, moyens)
page13/14
date de publication03.02.2018
taille253.33 Kb.
typeRésumé
b.21-bal.com > droit > Résumé
1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   14

L’ostéopathe dans le traitement psychosomatique



L’ostéopathe n’est pas formé comme un psychologue ou un psychanalyste. Il n’a donc pas le droit de s’aventurer dans l’interprétation de symptômes ou encore moins convaincre le patient qu’il n’a pas besoin de suivi psychologique s’il consulte déjà un ostéopathe.

Tomber dans cette dérive serait malhonnête mais aussi destructrice pour les patients. L’humilité et la disponibilité à l’écoute sont des qualités indispensables au bon ostéopathe. Son rôle est donc bien de faire prendre conscience aux patients, quand c’est le cas, qu’une source émotionnelle est à l’origine de ses souffrances. Et que pour retrouver la santé, un traitement du corps est aussi important qu’un travail de l’esprit. Que l’ostéopathie à des outils pour aider à cette amélioration mais qu’il est possible que sur le plan psychologique un travail soit nécessaire, surtout si l’élément déclencheur fait toujours partie du quotidien du patient.

Il est important de noter une particularité concernant l’ostéopathe dans un traitement de la sorte dans les cas où les patients se livrent, ou décompensent, laissant exprimer leurs émotions, leur souvenirs et leur souffrance. L’ostéopathe doit savoir garder cette distance qui permet à la fois d’être assez proche du patient pour lui apporter de l’aide mais assez distant pour ne pas tomber dans l’empathie. Plus facile à dire qu’à faire car il est bien connu que tous les êtres humains ont tendance à avoir de l’empathie.

De mon point de vue, il est important pour être un bon thérapeute, d’être bien dans sa tête et dans son corps. Nous devons nous entretenir dans la même globalité que l’on conçoit pour les autres et pratiquer au quotidien des exercices qui nous garderons en santé mentale et physique. Nous ne pouvons pas donner de conseils aux autres si nous ne sommes pas des modèles dans ce domaine qui est la santé.

Conclusion



Il y aurait donc une place à prendre dans le traitement des gens anxieux dans notre société puisque l’on voit bien que le nombre de personnes qui en souffrent continue à augmenter. Les solutions toujours éclatées selon les systèmes dans des thérapies bien éloignées les unes des autres et n’ayant pas établies de communication entre elles, gardent une vision segmentée de l’Homme.

L’ostéopathe s’il le désire a les moyens de remédier en partie à cela. Par son approche holistique bien connue, voyant les relations entre tous les systèmes du corps et en intégrant dans sa vision l’état psychologique du patient, il a les moyens d’intervenir sur l’état d’esprit du patient.

La médecine occidentale très récente finalement par rapport aux médecines asiatiques, se heurte à de mauvais résultats dans la prise en charge de certains malades et la solution, à en croire les médecines plus anciennes, serait de reconsidérer le corps dans son ensemble et donc de remettre en lien le corps et l’esprit.

Ce qui est intéressant pour les ostéopathes c’est que cette vision du corps dans sa globalité comme défendue par les orientaux, autant que les solutions qui ont l’air de remettre en cause l’efficacité de la médecine subdivisée, nous ramène à un des premiers principes de l’ostéopathie.

L’Homme est donc machine bien huilée, produisant de l’énergie par ses réactions chimiques et pilotée par un système de commande qui pense et qui ressent. Mais l’Homme est aussi à la recherche d’un thérapeute unique qui aurait dans sa compréhension du corps la vue d’ensemble qui prend en compte cette pluralité.

Le travail de l’ostéopathe ne changerait pas beaucoup, les principes sur lesquels il s’appuie sont toujours l’anatomie et la physiologie. Les connaissances dans l’enseignement n’ont pas besoin de changer, mais ne plus se mettre de barrières intellectuelles sur l’étendue du champ d’action de l’ostéopathie serait un bon début pour voir la profession s’épanouir en même temps qu’une population qui trouverait alors un chemin vers le mieux être.
ANNEXE 1


ANNEXE 2

Echelle HDRS (échelle de dépression de Hamilton)

1) Humeur dépressive (tristesse, sentiment d'être sans espoir, impuissant, autodépréciation)

  1. Absent

  2. Ces états affectifs ne sont signalés qui si l'on interroge le sujet.

  3. Ces états affectifs sont signalés verbalement spontanément.

  4. Le sujet communique ces états affectifs non verbalement (expression facile, attitude, voix, pleurs).

  5. Le sujet ne communique pratiquement que ses états affectifs dans ses communications spontanées verbales et non verbales.



2) Sentiments de culpabilité

  1. Absent.

  2. S'adresse des reproches à lui-même, à l'impression qu'il a causé un préjudice à des gens.

  3. Idées de culpabilité ou ruminations sur des erreurs passées ou des actions condamnables.

  4. La maladie actuelle est une punition. Idées délirantes de culpabilité.

  5. Entend des voix qui l'accusent ou le dénoncent et/ou a des hallucinations visuelles menaçantes.



3) Suicide

  1. Absent

  2. A l'impression que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue.

  3. Souhaite être mort ou équivalent : toute pensée de mort possible dirigée contre lui-même. 3 Idées ou gestes de suicide.

4 Tentatives de suicide.

4) Insomnie du début de nuit

  1. Absent.

  2. Se plaint de difficultés éventuelles à s'endormir.

  3. Se plaint d'avoir chaque soir des difficultés à s'endormir.



5) Insomnie du milieu de nuit

0 Pas de difficulté.

1 Le malade se plaint d'être agité ou troublé pendant la nuit.

2 Il se réveille pendant la nuit.

6) Insomnie du matin

  1. Pas de difficulté.

  2. Se réveille de très bonne heure le matin mais se rendort.

  3. Incapable de se rendormir s'il se lève.


7) Travail et activités

  1. Pas de difficulté.

  2. Pensées et sentiments d’incapacité, fatigue ou faiblesse se rapportant à des activités professionnelles ou de détente.

  3. Perte d'intérêt pour les activités professionnelles ou de détente, ou décrite directement par le malade ou indirectement par son apathie, son indécision et ses hésitations.

  4. Diminution du temps d'activité ou diminution de la productivité.

4 A arrêté son travail en raison de sa maladie actuelle.

8) Ralentissement (lenteur de la pensée et du langage, baisse de la faculté de concentration, baisse de l'activité motrice)

  1. Langage et pensées normaux.

  2. Léger ralentissement à l'entretien.

  3. Ralentissement manifeste à l'entretien.

  4. Entretien difficile.

  5. Stupeur.



9) Agitation

  1. Aucune

  2. Crispations, secousses musculaires.

  3. Joue avec ses mains, ses cheveux, etc.

  4. Bouge, ne peut rester assis tranquille.

  5. Se tord les mains, ronge ses ongles, arrache ses cheveux, se mord les lèvres.



10) Anxiété psychique

  1. Aucun trouble.

  2. Tension subjective et irritabilité.

  3. Se fait du souci à propos de problèmes mineurs.

  4. Attitude inquiète, apparente dans l'expression faciale et le langage. 4 Peurs exprimées sans que l'on pose de questions.



11) Anxiété somatique (bouche sèche, troubles digestifs, palpitations, céphalées, pollakiurie, hyperventilation, transpiration, soupirs)

0 Absente.

1 Discrète.

  1. Moyenne.

  2. Grave.

  3. Frappant le sujet d'incapacité fonctionnelle.



12) Symptômes somatiques gastro-intestinaux

  1. Aucun.

  2. Perte d'appétit mais mange sans y être poussé. Sentiment de lourdeur abdominale.

  3. A des difficultés à manger en l’absence d’incitations. Demande ou besoins de laxatifs, de médicaments intestinaux.



13) Symptômes somatiques généraux

  1. Aucun

  2. Lourdeur dans les membres, dans le dos ou la tête. Douleurs dans le dos, céphalées, douleurs musculaires, perte d'énergie et fatigabilité.

  3. Si n'importe quel symptôme est net.



14) Symptômes génitaux (perte de libido, troubles menstruels)

  1. Absents.

  2. Légers.

  3. Graves.



15) Hypochondrie

  1. Absente

  2. Attention concentrée sur son propre corps.

  3. Préoccupations sur sa santé.

  4. Plaintes fréquentes, demandes d'aide.

  5. Idées délirantes hypochondriaques.

16) Perte de poids

A : selon les dires du malade

  1. Pas de perte de poids.

  2. Perte de poids probable liée à la maladie actuelle.

  3. Perte de poids certaine.

B : appréciée par pesées

  1. Moins de 500 g de perte de poids par semaine.

  2. Plus de 500 g de perte de poids par semaine.

  3. Plus de 1 kg de perte de poids par semaine.


17) Prise de conscience

  1. Reconnaît qu'il est déprimé et malade.

  2. Reconnaît qu'il est malade mais l'attribue à la nourriture, au climat, au surmenage, à un virus, à un besoin de repos, etc.

  3. Nie qu'il est malade.



Résultats :

Cette échelle doit surtout être utilisée non pas pour faire le diagnostic de dépression mais pour apprécier les composantes de celle-ci.

Elle est significative pour un score > 15 et permet le suivi de l'évolution.
ANNEXE 3


ANNEXE 4


ANNEXE 5







1   ...   6   7   8   9   10   11   12   13   14

similaire:

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé: Objectifs

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) icon1. resume du projet

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé du projet

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé du projet

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé non confidentiel du projet

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé du projet siric

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé du projet pour un communiqué de presse 14

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRésumé du projet pour un communiqué de presse 14

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconRapport par
«Plateforme de ressources et de références» sur le site internet. Point culminant de la première phase du projet, la conférence de...

Résumé du projet mémoire (objectifs, moyens) iconMasseur-Kinésithérapeute salarié ou libéral
«groupe» doit être nuancée car on trouve plusieurs types d’association : cela va de la simple mise en commun des moyens tels que...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com