Unité 2 : Structure de l’adn








télécharger 11.08 Kb.
titreUnité 2 : Structure de l’adn
date de publication06.01.2017
taille11.08 Kb.
typeDocumentos
Unité 1 :Fonction de l’ADN

Doc 1-3 Expliquer le rôle de l’ADN (ou ARN)

L’acide nucléique permet de passer de l’information d’un individu à l’autre chez les bactéries (pont ) ou d’une génération à l’autre en observant des test de résistance aux AB

(AB= antibiotiques) : Les bactéries deviennent de plus en plus résistantes car d’une génération à l’autre ne survivent et donc ne se reproduisent que les individus qui ont survécu . De plus on constate que les bactéries sensibles à un antibiotique peuvent acquérir la résistance quand ils sont mis en contact avec de l’ADN de cellules résistantes.

  • Utilisation des AB

Entre espèces différentes et chez les organismes plus complexes le transfert de matériel ne se fait pas spontanément. On peut par contre faire des transgénèse: introduire du matériel génétique dans un individu (au stade d’embryon par ex.) grâce à des vecteurs (généralement des virus non pathogènes). OGM

Unité 2 : Structure de l’ADN

Bref historique de l'ADN, Acide Désoxyribonucléique.


La découverte de la structure chimique s'est effectuée en plusieurs étapes : En 1869, le Suisse Friedrich Miescher isole une substance riche en phosphore dans le noyau des cellules, qu'il nomme nucléine (du latin nucleus, le noyau).
En 1889, l'Allemand Altmann sépare à partir de la nucléine, des protéines et une substance acide, l'acide nucléique.
En 1896, l'Allemand Kossel découvre dans l'acide nucléique les 4 bases azotées A, C, T, G (adénine, cytosine, thymine et guanine).
En 1928, Levene et Jacobs (USA) identifient le 2'désoxy-D-ribose. En 1935, on parle alors d'acide désoxyribonucléique.
En 1944, les travaux de Avery, Mac Leod et Mac Carthy, instaure l'ADN comme base de l'hérédité.
En 1950, Chargaff découvre une complémentarité dans les bases azotées de l'ADN : A avec T, C avec G.
Mais c'est le 25 avril 1953, que James Watson et Francis Crick proposent une structure en double hélice pour l'Acide Désoxyribonucléique (ADN), se basant sur un cliché radiographique effectué par Rosalind Franklin.

Structure de l’ADN
http://www.biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0023-2
1 : Schématiser une molécule d’ADN d’après les doc 1-3 p. 54.

Corriger au tableau : Faire noter aux élèves que ce schéma leur servira pour la préparation au prochain contrô le.



L’ADN est une molécule composée de nucléotides. Les nucléotides eux-mêmes sont composés d’une base azotée, un sucre (le désoxyribose) et un groupe phosphate. Il existe 4 différents types de nucléotides qui varient selon leur base azotée : Adénie (A), Thymine(T) , Cytosine (C) et Guanine (G).(voir p. 55 act 4) Les nucléotides se disposent en chaine en formant des liens covalents entre les groupes phosphate et les sucres pour former un brin d’ADN. Dans les cellules l’ADN se présente généralement sous forme de double brin : les bases azotées forment des liaisons faibles avec une autre base (base complémentaire) de la chaîne opposée. Les liaisons entre les bases sont toujours AT(ou TA) GC (ou CG). Les 2 brins ont la forme d’une double hélice. Le nombre et la répartition de nucléotides dans un brin d’ADN est propre à chaque espèce, voire chaque individu. Les 2 brins étant complémentaires on ne représente généralement que une seule chaîne .

(schéma nucléotide et ADN)
Unité 3 : L’ADN , une molécule codée et variable
L’ADN humain est composé de 6,4x10⁹ paires de bases et 30'000 gènes. Les codage se fait par la lecture de la séquence de nucléotides : chaque groupe de 3 nucléotide code pour un acide aminé. Une chaîne d’acides aminée (peptide) pourra se transformer en protéine dont le rôle peut être de structure (muscles) de messager (hormones) ou d’enzyme (fonction dans le métabolisme). (Doc 3 p. 56) Une petite variation dans l’ordre des nucléotides peut changer le message codé (p.ex couleur du pelage) ou provoquer un défaut majeur (voire mortel) dans le fonctionnement du métabolisme (maladies génétiques). Ces modifications portent le nom de mutations (doc.5p. 57).

Les différentes variations d’un gène portent le nom d’allèle.
Bilan (voir aussi le schéma)
Points à retenir :

. L’ADN est universel : C’est le même type de molécule chez tous les êtres vivants et l’ADN de n’importe quelle cellule peut être lu par n’importe quelle autre ! (possibilité de transgénèse)

. L’ADN est composé de 4 types de nucléotides (ACTG)

. L’ADN forme une double hélice où les 2 brins sont reliés par les bases azotées appariées toujours en A/T et C/G.

.Les gènes sont des séquences de nucléotides qui varient selon les espèces et selon les individus et qui codent pour des chaînes d’acides aminés. Un gène peut exister sous plusieurs variations (allèles) qui se distinguent par des mutations (changements de nucléotides)

similaire:

Unité 2 : Structure de l’adn iconUn gène est une partie de la molécule d’adn qui peut être transcrit en arn
«ogm» implique un transfert de gène, donc l’étude d’ogm nécessite de bien connaître la structure de l’adn et des outils qui permettent...

Unité 2 : Structure de l’adn iconDevoir commun svt cellule adn et unite du vivant

Unité 2 : Structure de l’adn iconL'adn
...

Unité 2 : Structure de l’adn iconActivité 4 : La cellule, unité structurale du vivant
«avant», et du grec caryon, «noyau» est un être vivant unicellulaire dont la structure cellulaire ne comporte pas de noyau. Les procaryotes...

Unité 2 : Structure de l’adn iconSynthèse de l’adn

Unité 2 : Structure de l’adn iconLignes directrices relatives aux biobanques et bases de données de...
«Adn: Molécule qui renferme toutes les informations génétiques transmissibles qui dirigent les activités des cellules de notre corps....

Unité 2 : Structure de l’adn iconLes applications de la minipréparation d’adn plasmidique

Unité 2 : Structure de l’adn iconI extraction de l’adn plasmidique et carte de restriction

Unité 2 : Structure de l’adn iconCe sont des virus à adn. Leur taille est de 20-30 nm

Unité 2 : Structure de l’adn iconLa cellule constitue l'unité structurelle et fonctionnelle fondamentale...
«cellule» fut utilisé pour la première fois par Robert Hooke (1665), pour décrire l’unité structurale du liège, à savoir des cavités...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com