Acne : qui faut-il traiter








télécharger 21.08 Kb.
titreAcne : qui faut-il traiter
date de publication19.05.2017
taille21.08 Kb.
typeDocumentos
ACNE : qui faut-il traiter ?
Objectifs du traitement :

  • améliorer QV / souffrance ressentie pas corrélée à l’intensité clinique objective.

  • Eviter cicatrices définitives.


Préparation du traitement :

  • hygiène de vie

  • hormones.



ACNE ET HYGIENE DE VIE


  • (hygiène)

  • Maquillage

  • Tabac

  • Alimentation riche en sucres rapides

  • Sport.


ACNE ET HORMONES
Attention aux contraceptifs à effet androgénique

  • pilule 1ère et 2ème gén. (remb.)

  • progestatifs μ dosés, patch, Nuvaring, Implanon, Mirena


Préférer : Jasmine ou Jasminelle, Yaz (drospirenone)

Yaz

Triafemi, Triella, Tricilest (norgestamine)

Diane 35
Ne pas louper l’acné « symptôme » d’hyper androgénie (OPK, tumeur surrénale) :

Acné + obésité + poils + chute de cheveux.
QUEL TRAITEMENT CHOISIR ?


  1. Acné modérée superficielle : traitement local seul en première intention.




  • Traitements locaux à visée anti inflammatoire : PBO, PAPULEX.

  • Traitements locaux anti rétentionnels : DIFFERINE, Trétinoïnes : KETREL, LOCACID, RETACNYL, ERYLIK.

  • Traitements mixtes : SKINOREN, EPIDUO, Trétinoïnes.

  • Traitements d’appoint cosmétiques : hydratant/anti irritant, matifiant, anti points noirs (AHA), anti inflammatoire, anti-cicatrice.

  • Antibiotiques locaux : usage restreint, jamais avec des antibiotiques oraux. Le PBO et le nicotinamide ont un effet antibactérien.

  • Nettoyage de peau.


  1. Acné moyenne, acné modérée résistant au traitement local seul, acné inflammatoire importante: ajout d’un traitement oral :




  • en 1ère intention ZINC,

  • en 2ème intention ou si très pustuleux : cyclines.



ZINC :
Gluconate de Zinc : EFFIZINC, RUBOZINC 30 mg/jour (2 gélules), à distance des repas.

CI 1er trimestre φ depuis peu

Effet un peu lent > 3 mois…
CYCLINES pas d’association avec ATB local
Doxycyclines ou Lymecycline

Minocyclines : 2ème choix (EVITER) risque de pigmentation noir grisâtre durable. Lyell, lupus…
Photosensibilisation relative

pas pendant φ

Cure de 3 mois pas moins, pas plus pas de schéma décroissant, puis stop ou relais par le Zinc.


  1. Isotrétinoïne


AMM : acnés sévères telles que :

- nodulaire,

- conglobata,

- susceptible de cicatrices définitives
Résistantes à des cures appropriées des traitements classiques comportant des ATB oraux et un traitement topique.
Pas avant la puberté, pas avant 12 ans (sauf parfois NRS)
VIDAL :

« L’isotrétinoïne doit être uniquement prescrite par ou sous la surveillance de médecins ayant l’expérience de l’utilisation des rétinoïdes systémiques dans le traitement de l’acné sévère ainsi qu’une parfaite connaissance des risques de l’isotrétinoïne et de la surveillance qu’elle impose. »
PREPARER LA CURE


  • info ++++ répétée, orale et écrite ; livrets (carnets de route),

  • accord des parents si mineurs,

  • mise en place contraception > 1 cycle à l’avance,

  • éliminer les lésions rétentionnelles (NP),

  • supprimer les lentilles, avoir des lunettes,

  • évaluation psychologique,

  • sportif haut niveau : attention.



COMMENCER LA CURE


  • bilan sanguin avant le traitement avec test de grossesse < 3 jours,

  • au vu du bilan : démarrer à 0,50 mg/kg/jour (ordonnance pour 1 mois),

  • renouvellement CO

  • larmes artificielles, stick lèvres, émollients,

  • donner la marche à suivre en cas de problème le 1er mois (acné fulminans, autres effets II, RV urgent ou sans RV),

  • faire prendre les RV suivants,

  • ordonnance valable 7 jours.


SUIVI DE LA CURE
GARCON :
à 1 mois : évaluation tolérance si OK, monter à 0,75 mg/lg/jour, contrôle bio à 2 mois puis à 5 mois,

à 3 mois : tolérance efficacité,

à 5 mois : gestion de la fin de la cure : 120 mg/kg.

FILLE :
CS tous les mois (pas de renouvellement) avec test de grossesse à chaque fois (datant < 3 jours), remplir le carnet de suivi à chaque prescription, bio complète à 1 mois, à 2 mois, à 5 mois.

Rappel contraception et évaluation compréhension chaque mois, ordonnance valable 7 jours.

CO à poursuivre au moins 5 semaines après l’interruption du traitement puis test de grossesse.
POUSSEES INFLAMMATOIRES DE L’ACNE SOUS ISOTRETINOINE
Type 1 : poussée du 1er mois qui se résorbe spontanément.

Type 2 : poussées inflammatoires subintrantes, n’importe quand dans le traitement.

Type 3 : acné fulminans sans signes généraux.

Type 4 : acné fulminans avec signes généraux.
CAT :
Réduire à 5 mg/kg/jour.

Cortancyl 0,5mg/kg jusqu’à extinction du processus inflammatoire (guidé par la VS).

Surveillance TA et poids.

Complémenter le traitement corticoïde si > 3 mois.

Soins adjuvants : antalgiques codéinés per os,

Pas d’ATB,

Ouverture drainage des collections suppurées si possible plus ou moins injection de Dectancyl.

PREVENTION :


  • Se méfier des acnés très florides,

  • Commencer doucement,

  • Traiter l’inflammation d’abord (ATB oraux, corticoïdes),

  • Traiter les μ kystes avant (NP et trétinoïne locale).


SURVEILLANCE BIOLOGIQUE :
Sup. TG 2 x N : faire traitement gly

Si TG 3 x N : arrêter traitement de pancréatite

Si cholestérol > 2,2 g dosage LDL/HDL

similaire:

Acne : qui faut-il traiter iconSciences et techniques sanitaires et sociales
«Education spécialisée». IL faut un être titulaire d’un diplôme d’Etat qui se prépare sur trois ans, pour aboutir à un de (diplôme...

Acne : qui faut-il traiter iconCourse à pied de demi-fond
«faire sens» pour les élèves et que le plus possible IL faut essayer de mettre quelque chose qui motive les élèves au bout du module...

Acne : qui faut-il traiter iconSurpris par ce retour alors que cela faisait bien quinze ans que...
«innéistes» pour traiter de divers problèmes psychologiques, politiques ou sociaux

Acne : qui faut-il traiter iconLa difficulté principale de ce texte est que l’un des ses principaux...
«para-doxale», c'est-à-dire qu’elle s’oppose à la «doxa», terme qui en grec signifie l’opinion commune

Acne : qui faut-il traiter iconÀ l’Institut de formation aides-soignants
«Quand les consultations ont commencé, à 5h30, 800 personnes faisaient déjà la queue, raconte Stan Brock, le fondateur de ram. Et...

Acne : qui faut-il traiter icon2005 Marque un tournant dans l’univers de l’informatique. Intel lance...
«atomos». Mais IL faut attendre le xixème siècle et le physicien italien Avogadro pour que l’existence de ce qui devient l’atome,...

Acne : qui faut-il traiter iconScénario pédagogique
«Traiter un ou plusieurs sujets, dans le cadre des sciences de la nature, sur la base de ses acquis (objectif 00UU)». 1 Les éléments...

Acne : qui faut-il traiter iconLe débat est une activité intéressante qui peut s’avérer l’une des...
...

Acne : qui faut-il traiter iconPhilosophie et theorie de l’identite
«mais qu’est-ce donc que je suis ?» Et IL répond aussitôt : «Une chose qui pense. Qu’est-ce qu’une chose qui pense ? C’est-à-dire...

Acne : qui faut-il traiter iconRecherche 2010-2012 axe 1 : psychopathologie psychnalytique et des ages de la vie
«L’approche psychopathologique psychanalytique interculturelle» in Comprendre et traiter en psychologie interculturelle: approche...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com