Cours Question 1








télécharger 19.44 Kb.
titreCours Question 1
date de publication06.01.2017
taille19.44 Kb.
typeCours
b.21-bal.com > littérature > Cours
Correction – Biologie Cellulaire « Type Concours »

Question 1
A – VRAI : C’est une bactérie, donc un être unicellulaire procaryote.
B – FAUX : Les protons H+ vont s’accumuler dans le milieu extracellulaire (car éjectés en dehors de la cellule.) Le pH va donc augmenter dans la bactérie (car diminution de [H+]) et établir un gradient de pH avec l’extérieur de la cellule.
C – FAUX : C’est une toxine qui résiste aux antibiotiques. Rien à voir avec les ARs.
D – FAUX : Il est clairement dit qu’il s’agit de systèmes caractéristique d’E.Coli
E – VRAI : Notre objectif n’est pas de savoir pourquoi la souche O104:H4 d’E. Coli résiste aux antibiotiques, mais de décrire dans le détail le fonctionnement des Systèmes de Résistance aux antibiotiques.

Question 2
A – VRAI : On le voit clairement sur la figure 1.B
B – FAUX : On pourrait croire que l’Arginine est un acide aminé qui ne participe pas la résistance gastrique, mais il n’en n’est rien ! En effet, il ne faut pas partir du principe que ce qui est dit dans la littérature est potentiellement faux, mais il faut se demander pourquoi on nous dit que c’est juste ^^ Si on regarde bien l’énoncé, on constate que notre étude porte simplement sur l’AR2 et pas sur les autres ARs. De plus, dans notre expérience, nous avons placé les bactéries dans un milieu qui inhibe le fonctionnement d’AR1 et AR3. Par conséquent, il est parfaitement envisageable que l’Arginine joue un rôle dans le fonctionnement d’AR1 et/ou AR3 mais que son action est inhibé par le milieu utilisé dans l’expérience… ce qui explique tout (même ce qui est dit dans la littérature !)
C – FAUX : Il faut ajouter l’Arginine qui a su démontrer une efficacité dans cette action de « survie en milieu acide » dans d’autres expériences. Il est n’est pas non plus juste d’écarter le rôle d’autres acides aminés qui sont potentiellement acteur de cette survie (même si notre expérience ne le montre pas.) Il y a donc AU MOINS 3 acides aminés qui jouent un rôle dans cette survie d’E. Coli en milieu acide.
D – FAUX : En effet, l’étude de l’impact de chaque acide aminé est analysée individuellement (« … formez des échantillons de culture que vous supplémentez avec un acide aminé déterminé… ») Il n’y a donc pas de phénomène de compétition possible.
E –
VRAI : C’est ce que cherche à nous expliquer cette figure 1.B ^^

Question 3
A – FAUX – Les Cases A et D servent uniquement à prouver le fait qu’initialement, les tests sur chacune des 2 enzymes présentaient les mêmes conditions de départ. De plus, le pic 130.14 n’expriment pas le même élément selon les cases observées. Il peut exprimer la concentration finale de Glutamate, de Glutamine ou de GABA formé.
B –
VRAI – Comme dit précédemment, ces valeurs sont les témoins d’une impartialité quant aux conditions initiales de chaque mesure.
C –
FAUX – En effet, si on prend le pic 129.14 (des cases B et E), il s’agit de l’abondance relative en Glutamate, après incubation en l’absence d’enzyme. Il est logique que ce pic présente une grande amplitude puisqu’après incubation, rien ne se passera ! La concentration finale restera importante et notre Spectromètre de Masse va détecter beaucoup de Glutamate. En revanche, le pic 130.14 est logiquement faible puisque le Glutamate présente au début de l’expérience (mais en présence d’enzyme) a diminuer par la production de GABA. L’abondance relative en Glutamate a donc diminué au profit de l’abondance en GABA !
Les tendances des pics 130.14 et 129.14 s’inversent entre les cases B/E et C/F puisque la nature de l’élément recherché au spectromètre de masse n’est plus le produit initial (Glutamate) mais le Produit final (le GABA.) Ce sont donc les pics observés dans les cases C et F qui expriment l’abondance en GABA.
D –
VRAI – On peut concevoir tout a fait que les cases A,B et C sont quasi-identiques aux résultats observés dans les cases D, E et F.
E –
FAUX – On voit que sur les cases G et H, l’abondance relative en Glutamine après incubation avec enzyme (pics 130.14) est identique à l’abondance relative en Glutamine après incubation sans enzymes (pics 129.14) Cette abondance étant particulièrement élevée, on peut déduire qu’aucune des 2 enzymes n’agit sur la Glutamine.

Question 4 – D’après les données de la Figure 3.A vous pouvez infirmez que :
A – VRAI – L’enzyme yneH n’agissant pas dans des milieux acides, elles ne peut être un outil efficace dans la lutte contre ces mêmes milieux.
B –
FAUX – On observe que l’augmentation progressive de la Glutamine permet une augmentation de l’activité enzymatique jusqu’à un certain seuil : le seuil d’activité maximale.
C –
VRAI – Les 2 enzymes peuvent effectivement avoir une activité pour un même pH, mais cette activité ne pourra être identique.
D –
FAUX – Nous avons ici l’évolution de l’activité enzymatique en fonction de la quantité de substrat et pas l’évolution de la Vitesse. Il est dès lors impossible d’obtenir le Km (du moins pas avec les ressources que vous disposez ^^)
E –
FAUX – Evidemment, l’activité ne va pas grimper éternellement mais va progressivement un état d’activité maximale au-delà duquel l’activité de l’enzyme ne pourra plus croître.

 Attention ! Il fallait bien faire attention à l’énoncé qui demandait d’infirmer les items. Il faut donc cocher les réponses BDE ^^

Question 5 – D’après les données de la Figure 3.B, vous pouvez affirmer que :
A – FAUX  - L’inhibition de l’activité de yneH ne semble pas avoir d’impact sur la survie des bactéries. Ainsi, seule ybaS joue un rôle dans la résistance au milieu acide.
B –
FAUX – Voir précédemment
C –
FAUX – Ces 2 enzymes sont indispensables à la survie d’E.Coli en milieu acide. Ce n’est pas une facilitation !
D –
FAUX – Nous avons pu démontrer avec la Figure 1.B que le Glutamate jouait également un rôle dans la résistance aux acides. On peut déduire de ce schéma (et des résultats de la Figure 3) que la Glutamine est le substrat de la ybaS qui va la transformer en Glutamate. Ceci explique le fait qu’il y est une survie malgré l’inhibition de ybaS lorsqu’on ajoute du Glutamate puisque ce dernier va, par des mécanismes que nous verrons plus tard dans le sujet, participer à la résistance aux acides.
E –
VRAI – Il s’agit du Glutamate et de la Glutamine.


Question 6 – D’après les données de la Figure 4 et vos connaissances, vous pouvez déclarer que :
A – VRAI : La Figure 4.A nous montre bien que lorsque l’on inhibe cette enzyme, la production d’ammoniac n’est pas diminué.
B –
FAUX : Au contraire, on voit qu’en ajoutant de la Glutamine la concentration d’ammoniac augmente.
C –
FAUX : L’activité de déamination consiste en la production de Glutamate à partir de la Glutamine et pas l’inverse.
D –
VRAI : En effet, cette enzyme ne participe pas à la déamination de la Glutamine mais à la transformation du Glutamate en GABA.
E –
FAUX : Les Items B et C sont FAUX.

Question 7 – D’après toutes les données jusqu’ici, vous pouvez dire que :
A – VRAI : C’est uniquement dans ce sens que l’on peut observer les réactions de déamination et de décarboxylation intracellulaire.
B –
VRAI : C’est écrit noir sur blanc dans les documents annexes.
C –
FAUX : GadA et B sont des enzymes tandis que GadC est une protéine membranaire (Antiport)
D –
VRAI : Car pour obtenir une décarboxylation il faut du Glutamate qui est formé à partir de la Glutamine par la Déamination.
E –
FAUX : L’Antiport GadC ne peut fonctionner s’il n’y a pas de GABA et de Glutamate. Le Glutamate est formé par l’enzyme ybaS et le GABA est formé à partir du Glutamate par GadA et GadB. .

Question 8 – D’après vos capacités extraordinaire de réflexion vous pouvez dire que :
A – FAUX : Il en existe 2. La Capture de l’ion H+ par l’ion ammonium ainsi que l’utilisation de ce proton dans la formation du GABA par Gad A et GadB.
B –
FAUX : GadC va simplement participer à son passage vers le milieu extérieur, mais cet antiport ne le neutralise pas.
C –
FAUX : Cf. Le Schéma disponible sur internet. Pour ceux qui n’avaient pas compris, il suffit d’entrer l’URL de la Figure 5 dans un moteur de recherche. Cette adresse URL amène à une réaction chimique qui explique l’intégration du Proton dans la formation du GABA.
D –
FAUX : Il l’est également par d’autre ARs mais que l’on étudie pas dans le cadre de notre recherche.
E –
VRAI/FAUX : C’est la fin de l’épreuve mais le début de vos soucis ^^ Bon courage !

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires concernant cette colle, n’hésitez pas à m’envoyer vos questions sur le site « Le Laboratoire du Dr. Moute » via la rubrique CONTACT. Vos questions me parviennent directement sur ma boite mail que je regarde régulièrement ^^

Cette colle a été faite à partir d’un article de la revue scientifique « Nature » dont vous trouverez les références au lien suivant :
http://www.nature.com/cr/journal/v23/n5/full/cr201313a.html

similaire:

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Quel diagnostic évoquez-vous? Justifiez votre réponse. Question N°2

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Citez les 6 questions que vous posez à la patiente. Question N°2

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Quel est le germe le plus probablement impliqué ? Comment...

Cours Question 1 iconQuestion N°1 En l’absence de traumatisme, quelles sont les grandes...

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Décrivez l'iconographie N°1, que suspectez-vous ? Question N°2

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Comment interprétez-vous les résultats de la bandelette...

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Quel diagnostic devez-vous évoquer devant les douleurs...

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Quel(s) diagnostic(s) devez-vous évoquer devant ce tableau...

Cours Question 1 iconQuestion N°1 En tenant compte du contexte, quel élément d’interrogatoire...

Cours Question 1 iconQuestion N°1 Que lui répondez-vous ? Justifiez votre réponse. Question N°2
«verticalement» au fœtus, principalement au moment de l’accouchement (risque de transmission de l’ordre de 5%)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com