La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser








télécharger 1.41 Mb.
titreLa mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser
page8/25
date de publication18.01.2018
taille1.41 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   25
JULIEN


Très vite la jeune femme trouve qu'à bien y regarder cet homme n'a pas la barbe si bleue, on ne dit jamais que cette barbe soit disant bleue, pourrait n'être en fait que ce que l'on appelle couramment une barbe de trois jours, pour un brun à peau mate, une allure négligée, débraillée, cheveux hirsutes et barbe naissante ; la couleur des poils noirs de la barbe prenant alors cette coloration bleue, a noter que chez Disney les malfrats patibulaires sont ainsi dessinés, avec le bas du visage bleu gris d'une barbe naissante, menaçante, une dégaine à faire peur,

L’IMAGE TREMBLE légèrement, vibrante et saturée, le son inaudible, mais le son ne l’intéresse plus depuis longtemps, il regarde l’image comme si elle détenait un secret que la vision seule pouvait mettre à jour, arrêt sur image, à l’aide de sa télécommande, avancement rapide de la bande vidéo, forward, puis image par image, ralentissement donnant à celle-ci son étrange beauté, en avant toute,
Nous restions enfermés des journées entières dans un local réduit, avec une seule fenêtre trop haute pour nous permettre d'apercevoir un quelconque paysage, brèche timide dont l’exiguïté consentaient à la pièce une miséricorde de lumière artificielle,

Sur l’image, le visage d’une jeune femme, son sourire figé,

Le réalisateur repasse l’image en boucle, fasciné par le visage qu’il y voit, ce visage qu’il connaît très bien, pourtant incapable de savoir ce qui retient ainsi son regard, sa beauté le dépasse, ce regard, un sentiment de proximité,

Les murs couverts de bois vernis isolent la pièce et la neutralisent, les néons nombreux répandent une lumière crue qui rappellent, en présence du bois, le décor désuet des chalets de montagne, les couples que nous recevions devaient s'asseoir sur un canapé au tissu mauve plutôt bon marché et répondre à nos questions, pas très confortable,

Sur l’image, le visage d’une jeune femme,

Son sourire figé,

Je ne me souviens pas de cette femme, une candidate pourtant, je l’ai filmé comme tous les autres, le visage d’une jeune femme, son sourire figé, je filme sans faire attention à ce que je fais, cette image que je découvre, le révélateur, je n’ai pas vu cette femme, alors qu’elle est passée sous l’objectif de ma caméra, passée sous silence, je l’ai sans doute saluée, j’ai procédé ainsi pour tous les candidats, pourquoi ne l’aurais-je pas fait pour elle aussi ? Son sourire figé, sa bouche sensuelle, rouge et charnue,

La production souhaitait adapter cette ancienne série américaine qui avait connue un retentissant succès outre-atlantique, de 1978 à 1984 sur ABC, avec Ricardo Montalban en milliardaire maître de cérémonie, vieux beau latin aux tempes grisonnantes, affublé d’Hervé Villechaize dans le rôle du nain Tatoo, malin comme un singe et bouffie de bon sens,

Je ne regarde pas beaucoup la télé à vrai dire,

J'ai dû visionner un florilège d’épisodes de L’île fantastique, Mais la production était pressée, le projet devait être bouclé rapidement pour devancer les projets concurrents qui se préparaient en secret,

Les choses se sont passées très vite en effet, bien sûr la proposition de travailler pour la télévision m'a étonnée au début, je suis resté sans voix, faire de la télévision ? Réaliser un film sur les coulisses du tournage de cette émission, Assister aux sélections des candidats, filmer leurs entretiens, brosser le portrait des couples retenus pour ce jeu,

La production recherchaient des couples courageux, téméraires et passionnés, avec une envie de jouer, de retrouver un peu l'insouciance de leur début, et capable de s'exposer à la vue d'autrui, exhibitionnistes de préférence, prêts à se montrer sous un jour qu'on ne leur connaît pas, supportant de mettre en péril leur couple, d’accepter l'éventuel échec de leur couple à l'issue de l'émission, car c’est un danger du jeu, son versant pervers, il fallait des individus à forts caractères,

J’essaye de me souvenir d’elle, retour en arrière, rewind, cette femme, comment ne l’ai-je pas remarquée plus tôt ? Comme si l’image la transforme, méconnaissable, seule excuse,

Je regarde à nouveau, Trop près pour vraiment voir quoi que ce soit, les lignes de la télévision zèbrent son visage, la lumière saturée de la vidéo en redessine le contour,

C'est un jeu où l'on ne gagne rien,

Le responsable du secteur divertissement de la chaîne insiste sur ce point : on peut facilement tout y perdre,

Les psychiatres veillent aux candidats, choisis pour leur caractère, leur indépendance, leur assurance en soi, leur beauté compte évidemment, c’est une émission télé, usine à rêves, des rêves à la chaîne, il y a des règles à respecter,

Le charme et l’élégance des candidats, capables de supporter ce qui se passera là-bas, tant pour eux que pour leur couple,

Pendant ce temps là moi je filme tout, mais je n’ai rien vu, je ne me souviens même pas son nom, si je me souvenais de son nom, ce serait facile de la retrouver, là c’est impossible, je n’y parviens pas, je n’ai plus que cette image que je repasse sans cesse, ce regard qui me fixe lorsque j’arrête l’image sur l’image de ses yeux en gros plan,

Cette image me fascine, c’est ma femme, je vois ma femme, le regard de ma femme,

Le concept de ce programme était entièrement neuf, et même s'il s'agissait de l'adaptation d'une série télévisée, la production était persuadée qu’elle serait très originale et même novatrice, la spécificité française, souriaient-ils d’un air stupidement supérieur, J'ai accepté un peu vite leur proposition, précipitation, précipitation, grisé par leurs propos enjôleurs et leurs alléchantes promesses de rétributions surnuméraires, mais je n'imaginais pas l'envergure du labeur,

Les producteurs insistaient sur la prérogative du suivi psychiatrique des candidats,

Je parle dans le vide, je le sais, je n'y peux rien,

L'événement de cette émission tenait aussi dans l'expérience humaine qu'ils tentaient conjointement, une expérience sans précédent, prétendaient-ils à qui mieux mieux, une première exceptionnelle,

Si j’avais refusé, les producteurs se seraient bien évidemment retournés vers d'autres cinéastes, c'était une opportunité sans pareil, retravailler par ce biais même si c’était pour la télévision,

Les risques de dérapages étaient nombreux, bien entendu, car pour la production de la chaîne il était crucial que les psychiatres "jouent le jeu", qu’ils soient efficaces, et qu’ils les préviennent de tout risque de dérapage incontrôlé lors des sélections et des épreuves,

Deux psychiatres travaillaient côte à côte, paul Durand-Desgrange et Sylvia Winamp, personnellement je ne les connaissais pas, le responsable du secteur divertissement m'a annoncé qu'ils avaient déjà travaillés pour la télévision, comprendre, pour une chaîne concurrente, ils se sont occupés du choix des candidats et ont participé au tournage de l'émission,

Pour tous les candidats la procédure a été la même, le responsable du secteur divertissement de la chaîne parlait de casting psychologique,

L’assistant réalisateur les accueille, puis ils entrent dans la pièce nue dédiée à cet usage, présentation sommaire, poignée de mains moites, sourire entendu, commençons si vous le voulez bien, le couple s'assoit sur le canapé que l'assistant leur désigne d'office en entrant,

Je me réfugie dans le couloir pour boire un café, les préparatifs m’ennuient, cela n’a pas changé, on perd un temps fou dans la préparation des plans, on prend les mêmes et on recommence, répétition à l’infini,

Je crois que si je les avais vus je n’aurais pas pu les oublier, elle surtout, enfin je ne crois pas, j’ai dû m’absenter encore une fois,
Je regarde à nouveau les images enregistrées de leur entretien avec le psychiatre, j’écoute leurs réponses dans les moindres détails, j’inspecte leurs attitudes et surtout j’observe la femme, elle ressemble tellement à, c’est difficile de prétendre,

J’observe attentivement ses gestes, la façon qu’elle a de sourire, la manière qu’elle a de passer sa main dans ses cheveux, quand elle sourit ou quand elle rit, le mouvement de sa main pour se placer devant sa bouche en s’excusant, c’est tout elle, c’est ma femme, Eva, je vois ma femme,

Le regard de ma femme,

Sur un trépied métallique, une caméra les filme de face, elle tourne dès leur entrée, filme l'intégralité de leur entretien,

J’ai dû m’absenter, commençons si vous le voulez bie, souvent je récupère les images tournées par mes assistants, et je les visionne en soirée sur le banc de montage, je préfère faire ce travail de sélection dès maintenant, car le matériel va s’accumuler avec les jours de tournage, ensuite il sera trop tard, le travail va s’accumuler, je n’aurais plus le temps,

Ils ne s'en rendent pas toujours compte immédiatement, la plupart agissent autant en fonction du psychiatre et de nous que de la caméra,

La production a dû revoir certaines vidéos pour finaliser son choix final,

Dans ce plan, l’image arrêtée sur elle, son visage, ses yeux me fixent, c’est moi qu’elle regarde, le montage, c’est ce que je préfère, moment favoris, l'entretien durait trois heures minimum, à raison de deux couples par jour, il leur faudra une quinzaine de jours pour venir à bout de la vingtaine de couples sélectionnés sur dossiers par la production de la chaîne,

Que tout cela se passe sur une île rend le jeu moins menaçant que s'il se déroulait à Paris ou Marseille, affirmait Sylvia Winamp immanquablement flanquée de son alter ego qui ne la quittait jamais, on leur prêtait une liaison, on est généreux avec la rumeur, L'île est une société coupée du monde, un lieu d'expériences,

L’île au vœux, c’est un endroit paradisiaque où les rêves deviennent réalité, dans un univers idyllique, le rêve peut devenir réalité, ce n’est pas un lieu de villégiature comme les autres, tous les rêves de ceux qui s’ennuient dans leur vie monotone s’y réalisent,

L’émission est constituée de douze épisodes d’une durée de deux heures, diffusée tous les vendredis soir en prime, et ce soir c’est le grand soir,

L'élimination de certains couples est plus facile que d'autres, fragilité psychologique ou manque évident de sociabilité, l'un des deux membres flanche parfois, confinant parfois jusqu'à la rébellion, ou paradoxale réserve, étrange inhibition, totalement incompatible avec ce genre d'émission, les cas n'étaient pas rares, Je ne savais pas ce que les psychiatres avaient décidé pour ce couple, j’espérais qu’il fasse partie des candidats retenus, avoir l’occasion de revoir la jeune femme, Elle, surtout, A travers elle cette image qui la dépasse et me fascine tant,

La durée de la séance d'entretien fait bien évidemment partie du sondage que les psychiatres effectuent avec l'intention de mieux cerner les personnalités de chaque individu en milieu hostile, en couple et en dehors de celui-ci, IIs traquent la moindre faille, plonger les candidats dans des situations déstabilisantes parfois compromettantes, analyses de leurs moindres réactions,

Je n’essaye pas de me mettre à leur place, je filme un point c’est tout, je garde une trace de leurs moindres faits et gestes, tout est enregistré, Vers la fin de l’entretien l'échange prend la forme d'un jeu de questions réponses, chacun son tour doit évoquer son rêve le plus cher, en expliquant en quoi celui-ci révèle un trait fort de son caractère, de sa personnalité, critère décisif,

Cette femme désire revoir son père, sans contact avec lui depuis ses sept ans, l’âge où il a divorcé de sa mère,

A force de regarder son image, Verdier s’est souvenu de ce souhait qu’elle avait exprimé d’une drôle de manière, a la différence des autres candidats qui savent pertinemment pourquoi ils participent à cette aventure et à qui ils dédieront leurs exploits, elle hésite quand on lui pose la question,

Il a fallu de nombreuses questions des psychiatres pour parvenir à cerner enfin ce désir : retrouver son père, cet inconnu, Faire surgir ce désir profondément enfoui en elle,

Elle n’osait pas se l’avouer mais en fait c’est bien pour cet homme, cet étranger, cet inconnu, qu’elle a souhaité partir à l’aventure, une manière de le retrouver, au bout du monde,

C’est une déclaration d’amour,

Ces hommes et ces femmes forment un groupe à la singularité troublante, nouvelle génération d'individus variés,

Elle sourit, ses joues rouges, ses yeux cernés grands ouverts, elle semble ébahie, elle sourit tout le temps, quand on lui pose une question elle ne répond jamais du premier coup, elle semble ne pas comprendre la question, comme si elle était posée dans une langue étrangère,

Elle fait systématiquement répéter son interlocuteur, ce n’est pas un jeu, il n’y a visiblement aucun stratagème derrière son attitude, elle n’entend pas les questions, elle a l’air mal à l’aise, hésitante, troublée, à la première question, et en même temps, dès qu’elle a compris ce qu’on lui demande elle y répond avec un naturel déstabilisant, une verve étonnante, un aplomb rare, humour et sens de la répartie qui font mouche à chaque fois, décontractée elle séduit son auditoire qui oublie ce besoin de faire répéter la moindre question, moi pas, mettant cela sur le compte de la disposition de la pièce, son acoustique déplorable,

Moi pas,

Durand Desgrange m’a montré les premiers clichés des candidats choisis : acteurs débutants, apprentis mannequins ou musiciens amateurs, ils répondaient tous aux critères de sélection de notre époque, les hommes étaient forts, musclés, bronzés, charmants, séducteurs et ambigus, les femmes uniformément grandes, élégantes, sensuelles, filiformes et frigides, j’ai eu l'impression de feuilleter un magazine féminin truffé de publicité pour sac à mains, rouge à lèvres, et crèmes antirides, le reste des pages se consacrant à la mode,

De nombreux points communs réunissent ces couples, pour la plupart, ils ont grandis dans des espaces résidentiels fermés, zones pavillonnaires de banlieue, ils sont restés vivre très longtemps chez leurs parents, quand ils en sont partis c’était sur un coup de tête, à la suite d'un accident, d'une dispute familiale, leurs parents divorcés souvent, la plupart de ces jeunes a fait de longues études, souvent très pointues, généralement spécialisées dans un domaine scientifique ou technique, mais ils exercent désormais une profession sans réel rapport avec leurs études, autodidactes plutôt que véritables experts,

Levez-vous s’il vous plaît, vous pouvez vous lever ? Je voudrais que vous veniez me voir, je voudrais vous voir de plus près,

Ils cohabitent dans un environnement culturel dominé de spots publicitaires et de clips musicaux, s'immerger dans l'univers des jeux vidéos, écouter de la musique sous un casque ou s'enfermer dans de gigantesques boîtes de nuit, danser toute la nuit, passer de nombreuses heures à regarder la télévision, pour eux la télévision est le monde, dans un monde régi par le jeu,

Je voudrais savoir, au fond, qu’est-ce qui vous motive vraiment dans cette aventure ?

Pardon ?

Je vous demande ce qui vous motive à participer à cette aventure, qu’est-ce qui fait que vous êtes prête à tout pour tenter l’impossible ? C’est un jeu dangereux, risquer sa vie pour un jeu ce n’est pas anodin, qu’est-ce qui vous y pousse ? Pour qui le faites vous, pourquoi ?

C'est le principe de représentation qui règne et l'accès marchand aux expériences culturelles devient l'objectif essentiel de l'activité humaine, produire des objets, échanger et accumuler des propriétés, voilà qui ne joue plus qu'un rôle secondaire pour eux, ils veulent avant tout produire des scénarios, composer des récits et vivre des fantasmes,

On veut généralement prouver sa valeur, sa force, sa créativité, son imagination, sa générosité, son courage, même sa part de folie ou son amour bien sûr et c’est souvent le cas, c’est avant tout à soi qu’on a à prouver ce genre de choses, à ses parents souvent aussi, un ami, pour vous qu’elle est la motivation ?

Ils ont accès de façon instantanée et illimitée à toutes sortes d'informations, de données, ils ne passent plus des heures au téléphone comme avant, mais ils appellent sans cesse leurs amis, leur famille, leurs collègues de travail, des appels toujours de très courtes durées,

Je ne veux rien prouver, je ne vaux rien, je veux le faire c’est tout, la valeur est là, si je savais déjà pourquoi je veux partir à l’aventure et ce que je vais découvrir, quel intérêt ? Je veux me découvrir, pas me trouver, il ne faut pas confondre, par découvrir j’entends me mettre à nue, découvrir qui je suis vraiment derrière la façade, faire tomber le masque, qui est derrière cette image que l’on a de moi ? voire la modifier cette image, la transformer, une image cela se manipule vous le savez bien, et bien c’est cela que je veux découvrir, révéler ces images qui sont en moi, pour mieux les dépasser,

La première fois que j'ai rencontré Marc Bernstein, l'animateur du jeu, c'était bien avant que ne commencent les enregistrements de
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   25

similaire:

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconNotes prises au cours de M. Granel
«De quelque manière et par quelque moyen qu’une connaissance puisse se rapporter à des objets, le mode par lequel elle se rapporte...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconRésumé S’il fallait démontrer l’actualité de Pierre Janet, IL suffit...
«La psychologie proprement dite, qui, par peur, de la métaphysique s’était jetée dans les mathématiques dans une prétendue anatomie...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconIschémie par spasme artério-capillaire
«Trouble vasomoteur ischémique paroxystique des doigts des mains svt déclenché par le froid et caractérisé par une décoloration suivie...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconL’unité du savoir doit-elle être comprise comme l’achèvement d’une...
«aussi bien chez l’homme sain que chez le malade», et qu’elle est corroborée par «notre expérience la plus quotidienne L’universel...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconLa médecine est une science qui consiste à restaurer la santé d’un...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconL'éternel problème féminin? Les hommes par Alain Rubens Lire, mai...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconTraduction de l’Allemand par le Dr. S. Jankélévitch en 1923 revue par l’auteur
«Essais de Psychanalyse» de freud repro­duit le texte déjà traduit une première fois en langue française, avec une fidélité que n'altère...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconTraduction de l’Allemand par le Dr. S. Jankélévitch en 1920 revue par l’auteur
«Essais de Psychanalyse» de freud repro­duit le texte déjà traduit une première fois en langue française, avec une fidélité que n'altère...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconLes mauvais déchiffreurs Pistes d’aide aux apprentis lecteurs en...
«dyslexique» sur un enfant à l’issue d’un examen diagnostique n’est plus aujourd’hui admissible (Grégoire, 1997, p. 251). Inadmissible,...

La mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence d’une dominante forte, comme la rétine par une lumière trop vive, tend à en éclabousser iconPhilosophie générale (L1)
«Je fixais des vertiges». Cette acticité caractérise l’intellectuel appelé par une destinée philosophique; saisir et comprendre des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com