Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert








télécharger 243.83 Kb.
titrePierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert
page1/5
date de publication18.01.2018
taille243.83 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5
FOND DE L’ETANG
SCRIPT


CHAPITRE 1

FOND DE L’ETANG 1949
New York. Loge d’artiste

On frappe à la porte
Pierre Morhange Oui?

Secrétaire Un appel de France. C’est urgent.

Pierre Morhange Oui mais, après le concert.

Secrétaire C’est au sujet de votre mère.
Pierre Morhange répond au téléphone. Il se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert.
Changement de décor. Campagne française. Pierre Morhange est au volant de sa voiture. Orage. Scène d’enterrement.
Maison de la mère de Pierre Morhange. Bruit de sonnette. Pierre Morhange ouvre la porte d’entrée.
Pépinot Tu me reconnais? Fond de l’Etang. ‘Mon père va venir me chercher samedi’. Pépinot.

Morhange Mais oui, bien sur!
Musique douce. Pierre Morhange sort une photo de classe d’un tiroir.
Morhange Pépinot. Ça fait combien de temps?

Pépinot Juste une cinquantaine d’années.

Morhange Fond de l’Etang! C’est toi là au premier rang.

Pépinot Et toi.

Morhange Et le pion, comment il s’appelait?

Pépinot Clément Mathieu

Morhange Clément Mathieu. Qu’est-ce qu’il a pu devenir lui aussi.
Pépinot ouvre sa sacoche et en sort un journal.
Pépinot Ouvre.

Morhange Fond de l’Etang, année 1949.

Pépinot C’est le journal que Clément Mathieu a tenu pendant son séjour à Fond de l’Etang. Toute son histoire et la notre aussi. C’est à toi qu’il le destinait. J’aurais préféré te le remettre en d’autres circonstances. Mais bon!
Morhange commence à lire le journal de Clément Mathieu.
Morhange 15 janvier 1949. Après plusieurs années d’échecs dans bien des domaines, j’avais la certitude que le pire était à venir ...

CHAPITRE 2

LE NOUVEAU SURVEILLANT
Retour en arrière. Fond de l’Etang 1949. La voix de Morhange se confond avec celle de Clément Mathieu qui arrive à l’internat.
Mathieu (voix off) C’était un internat de rééducation réservé aux enfants en difficulté. C’était du moins ce que disait l’annonce. Fond de l’Etang. Même le nom de l’établissement semblait avoir été choisi pour moi.
Clément Mathieu s’approche de la grille. Un enfant attend tout seul.
Mathieu Bonjour. T’es tout seul? Qu’est-ce que tu fais là?

Pépinot: J’attends samedi.

Mathieu Et pourquoi?

Pépinot Mon papa va venir me chercher.

Maxence Pépinot!

Mathieu Bonjour. Je suis Clément Mathieu, le nouveau surveillant.
Clément Mathieu, Maxence et Pépinot traversent le parc qui mène à l’école.
Maxence C’est votre premier poste?

Mathieu Non, j’ai déjà donne des cours.

Maxence Des cours de quoi?

Mathieu De musique.

Maxence Ah, vous allez bien vous entendre avec Rachin, le directeur. Il aime la musique. C’est un joueur de trompette.

Mathieu Ah bon!

Maxence Voila ses filles. Il habite juste là. Vous l’avez rencontré Monsieur Rachin?

Mathieu Pas encore. J’ai eu la place par Madame Moiseplan.

Maxence Ah bon!

Mathieu (voix off) Lui, c’était le père Maxence. Il m’expliqua aussitôt qu’il remplissait les fonctions de gardien, infirmier, magasinier et vitrier.
Mathieu, Maxence et Pépinot rentrent dans l’école. La lourde porte se referme derrière eux. Mathieu voit un enfant qui lave par terre.
Mathieu Qu’est-ce qu’il fait lui?

Maxence C’est un puni de Monsieur Rachin. 15 jours de travaux d’intérêt général. Il fait la boniche quoi!

Mathieu Mais, ils sont comment les gamins exactement?

Maxence On vous a pas dit?

Mathieu Non.
Mathieu et Maxence arrivent devant l’infirmerie.
Maxence Mon infirmerie. Tout à l’heure je vous montrerai mon potager.

Mathieu Avec plaisir.
Maxence essaie d’ouvrir la porte de l’infirmerie mais elle est coincée.
Maxence Bon sang! Qu’est-ce qu’ils ont encore fabriqué?

Mathieu Attendez. Je vais vous aider.
Rachin arrive derrière leurs dos et s’arrête en haut de l’escalier d’où il observe la scène.
Rachin C’est vous Clément Mathieu?

Maxence (doucement à Clément Mathieu) Monsieur le directeur.

Rachin Rachin, directeur de l’établissement.

Mathieu Monsieur le directeur, je m’excuse.
Mathieu se dirige vers Rachin et monte l’escalier pour lui serrer la main mais celui l’arrête froidement.
Rachin Vous êtes en retard.

Mathieu On m’a donné le mauvais horaire pour l’autocar.

Rachin La ponctualité est ici une valeur fondamentale.

Mathieu Très bien.

Rachin Monsieur le directeur!

Mathieu Très bien, Monsieur le directeur.

Rachin Bon, suivez moi. En premier lieu, je vous invite à prendre connaissance de notre règlement intérieur. Puis vous me remplacerez après mon cours.
Mathieu suit Rachin dans l’escalier. Soudain, on entend un bruit de porte qui claque, un choc de carreau cassé et des hurlements. Maxence est près de la porte et se tient le visage. Du sang coule entre ses mains. Rachin et Mathieu se précipitent vers Maxence.
Maxence Aie.

Rachin Qu’est-ce qui vous prend? Et bien, répondez.
Rachin ramasse un tendeur en caoutchouc. Mathieu tend un mouchoir à Maxence.
Mathieu Tenez. Prenez ça.

Rachin Encore un piège. Regardez la jolie nature de nos pensionnaires. Les voyous!
Mathieu soutient Maxence et l’emmène à l’infirmerie. Il l’assoit sur le lit.
Maxence Je vois plus rien.

Rachin Bon. N’exagérez pas! Montrez.
Rachin regarde la blessure de Maxence de plus près.
Rachin Ah oui! Quand même.

Vous! Sonnez la cloche. Rassemblement.
Rachin sort de l’infirmerie alors que Mathieu, effrayé par la plaie, reste avec Maxence.
Mathieu Faudrait peut-être appeler un médecin.

Rachin Vous connaissez le prix des visites! Qu’est-ce que je vous ai dit. La cloche! Rassemblement!

Mathieu Où est-elle cette cloche?

Rachin Elle vous crève les yeux. Là, devant la porte.
Clément Mathieu sonne la cloche. Rachin est au milieu de la cour et donne de grands coups de sifflet.
Rachin Rassemblement! Rassemblement!

Mathieu Ça arrive souvent ce genre de petites surprises?

Rachin Sonnez vous! Continuez à sonner!
Précipitation de pas. Les enfants descendent en courant les escaliers.
Chabert En rang par deux. Tout le monde dans la cour. Rassemblement! Dépêchons nous!
Les enfants passent devant Rachin et Mathieu au pied de l’escalier.
Rachin Plus vite et en silence.

Un enfant Crâne d’oeuf!

Rachin Silence!

Un enfant Crâne d’obus

Rachin Silence!

Un enfant J’ai rien dit.
Chabert le frappe sur la tête.
Chabert En silence!
Tous les enfants se tiennent en rang dans la cour et écoute le directeur.
Rachin Si j’ai ordonné ce rassemblement c’est parce que le père Maxence vient d’être victime d’un lâche attentat. Selon notre principe Action Réaction, son auteur sera sévèrement puni. Donc, si dans 3 secondes je n’ai pas le coupable, chacun d’entre vous fera 6 heures de cachot à tour de rôle. Ceci jusqu’à ce qu’il se dénonce ou soit dénoncé. Compris! Un, deux, trois... Personne? Naturellement.

(à Mathieu) Approchez. Vous, Mathieu!

Mathieu Moi?

Rachin Oui, approchez!

(à Chabert) Monsieur Chabert. Donnez moi le répertoire.

(aux élèves) Monsieur Mathieu votre nouveau surveillant a la chance de ne pas encore vous connaître.

Un enfant Crâne d’oeuf.

Chabert Silence!

Rachin C’est donc en toute impartialité qu’il désignera le premier puni.
Rachin tend le répertoire à Mathieu qui le fait tomber. Rires des enfants.
Rachin Silence! Choisissez un nom.

Mathieu Au hasard?

Chabert Un conseil ...

Rachin Laissez le faire.
Mathieu regarde les noms dans le répertoire et soupire.
Mathieu Boniface!

Rachin Pas de chance. Bon, Chabert, allez chercher Boniface.

Boniface Mais Monsieur, j’ai rien fait.

Chabert La ferme!

Boniface C’est dégueulasse. J’ai rien fait.

Chabert Tu peux pas causer bien, non? Allez!

Boniface J’irai pas.

Chabert Avec mon pied au cul tu vas y aller.
Chabert emmène Boniface au cachot.
Rachin J’ajoute que tant que le coupable ne sera pas connu, la recréation est supprimée et les visites sont interdites. Je vous invite donc à le dénoncer au plus vite.

Mathieu (à Régent) Ça pousse à la délation ça.
Rachin entend Mathieu derrière son dos et se retourne.
Rachin Comme tous les nouveaux, vous avez des illusions généreuses mon cher. Nous en reparlerons dans 8 jours. D’ici là faites vous indiquer votre service par Régent.

CHAPITRE 3

LA TETE D’ANGE
Régent emmène Mathieu dans sa chambre et commence à faire ses bagages.
La bonne Des draps propres.

Mathieu Merci. Vous partez pour quelle raison?
Régent lui montre son bras.
Régent 10 points de sutures. Un coup de ciseaux. Tout ça parce que j’avais confisqué des cigarettes à Mouton.

Mathieu Mouton?

Régent Un garçon qui s’appelle Mouton.

Mathieu Et il est encore là, Mouton?
Régent ne répond pas. Musique intrigante. Il sort dans le couloir suivi par Mathieu.
Régent Pour votre information, c’est Le Querrec qui a piégé la porte de Maxence. J’ai entendu qu’il l’a raconté tout à l’heure dans le couloir.

Mathieu Vous n’avez rien dit.

Régent Ça aurait fait des histoires. Je ne voulais pas louper le car. Le père Maxence l’avait puni pour avoir cassé des carreaux. C’est une vengeance. C’est bien son style. Le Querrec. Souvenez-vous bien de ce nom là! Le Querrec. Et puis, Morhange, oui! Morhange, il parle pas beaucoup mais il faut s’en méfier. Tête d’ange mais diable au corps. Action Réaction. Y a que ça qu’ils comprennent.
Mathieu accompagne Régent jusqu’à la porte de l’école.
Régent Allez, je vous laisse. Bonne chance.

Mathieu Merci
Régent s’en va et Mathieu referme la porte
Maxence avec un gros bandage à l’oeil fait visiter l’école à Mathieu. Ils s’arrêtent devant le portrait d’une femme au dessus duquel on peut lire l’inscription LABOR IMPRODUS OMNIA VINCIT.
Maxence Nos bienfaitrices, et là, l’emploi du temps.

Mathieu (voix off) Les classes étaient partagées entre le directeur qui tenait les classes d’histoire et de français, tandis que les autres matières étaient l’affaire de Monsieur Langlois.
Monsieur Langlois sort de la salle d’études et s’approche de Maxence et Mathieu.
Maxence Monsieur Langlois, je vous présente notre nouveau pion.

Mathieu Clément Mathieu

Langlois Surveillant à votre âge?

Mathieu Mais j’ai déjà enseigné.

Langlois Bien, c’est parfait.
Il le salue froidement et s’en va.
Maxence Et c’est le plus rigolo. Allez à l’étude, vous êtes en retard.
On entend des cris d’enfants derrière la porte.
Maxence J’ai pas besoin de vous montrer le chemin.
Maxence s’en va et Mathieu se retrouve seul devant la porte de la salle d’études. Il prend son courage à deux mains et entre. Par la fenêtre, on voit des enfants debout sur les tables en train de se lancer des boulettes et des avions en papier.
Un enfant Attention, voila crâne d’obus.
Les enfants s’empressent de retourner s’asseoir.
Mathieu Messieurs
Mathieu voit le squelette du cours de biologie avec une cigarette allumée à la bouche. Rires des enfants.
Mathieu On ne fume pas pendant la classe. C’est valable pour tout le monde.

(au squelette) Même pour vous Monsieur.
Mathieu se dirige vers le bureau et trébuche sur l’estrade. Il fait tomber sa sacoche. Les enfants s’en emparent et jouent avec. Mathieu essaie de la récupérer.
Mathieu Rendez-moi ça! Silence! Rendez-moi ça
Il réussit à l’arracher des mains d’un élève quand Rachin fait son apparition dans la salle d’études. Tous les enfants se lèvent et se mettent au garde à vous en le voyant.
Rachin Ça commence bien. Mes compliments Mathieu.

(aux élèves) Assis!

(à l’élève qui se tient debout près de Mathieu)

Naturellement. Vous, toujours vous. Qu’est-ce qu’il a fait?

Mathieu Rien Monsieur le directeur.

Rachin Comment ça rien? Vous alliez le punir.

Mathieu Ah non, j’allais l’emmener au tableau pour l’interroger. Quand vous êtes entré j’allais réclamer le silence.

Rachin En effet, vous en aviez bien besoin. Que je n’aie pas à revenir!
Rachin quitte la salle d’études. Les enfants murmurent à voie basse. Mathieu conduit l’élève vers le tableau.
Mathieu Tu vas au coin. Bien maintenant que vous me connaissez un peu mieux, une petite mise au point s’impose. En ce moment même, un de vos camarades est au cachot pour rien. Seulement moi, j’en ai peut-être pas l’air comme ça, mais on ne me la fait pas. Je connais le coupable et je lui donne 15 secondes pour se désigner.
Personne ne parle. Mathieu regarde sa montre.
Mathieu J’attends.
Silence des enfants.
Mathieu Tanpis pour vous, plus que 5 secondes. Trop tard. Le Querrec? Qui est Le Querrec?

Le Querrec Moi Monsieur
Mathieu se retourne vers l’enfant qui est au coin.
Mathieu Tiens donc! Alors c’est vous qui avez blesse le père Maxence.

Le Querrec Mais non, c’est pas moi.

Mathieu Je ne questionne pas. J’affirme.

Le Querrec Mais j’ai rien fait.

Mathieu Oui, entre votre parole et la mienne, Monsieur le directeur saura faire la différence.

(à la classe) Ah, pendant mon absence, j’aurai besoin de quelqu’un de sérieux pour surveiller la classe. Si j’en crois mon flair infaible, quelqu’un de sérieux, ce doit être Monsieur Morhange.
Tous les enfants rigolent.
Mathieu Allons! Allons! Qui est Monsieur Morhange?

Morhange Ben moi, M’sieur!

Mathieu Alors c’est vous la tête d’ange? Descendez au tableau. Vous garderez la classe pendant mon absence. Allez.

Morhange se lève pour aller au tableau et Mathieu critique sa tenue vestimentaire.
Mathieu Ah bravo! Jolie tenue! Sortez mieux la chemise, c’est plus correct. Puisqu’on dit que les fortes têtes ont beaucoup d’autorité sur leurs camarades, montrez le.
Mathieu quitte la salle d’études avec Le Querrec et laisse Morhange en charge de la classe.
Mathieu Allez vous! Chez le directeur.

Le Querrec Pitié Monsieur!

Mathieu Pitié? Vous en avez de la pitié pour celui qui est à votre place? Et pour le père Maxence?

Le Querrec Je voulais pas lui faire du mal. C’était juste pour lui faire une blague.

Mathieu Pour lui faire...
Bruit dans l’escalier. Rachin arrive en tenant un enfant par l’oreille. Mathieu et Le Querrec se cachent derrière un mur.
Rachin Pas possible! Vous allez voir! Au cachot pour commencer. J’en ai assez, compris! Vous m’entendez. Je vais vous administrer une correction dans mon bureau dont vous allez vous souvenir.
Rachin disparaît avec l’élève dans son bureau.
Mathieu Qui est-ce?

Le Querrec C’est Leclerc. Il a essayé de se barrer. Ça fait la troisième fois. Il va l’emmener au cachot.

Mathieu Ça vous fera un copain.
Mathieu attrape Le Querrec par le bras pour l’emmener dans le bureau du directeur.
Le Querrec Non!
On entend des coups et des cris venant du bureau de Rachin.
Mathieu Ecoute, on va s’arranger tous les deux. Tu as fait beaucoup de mal à Monsieur Maxence, beaucoup. Alors j’veux bien ne pas t’emmener chez le directeur mais je vais te punir quand même. Désormais, au lieu d’aller faire l’idiot à la récréation, tu iras à l’infirmerie. Je te nomme garde malade du père Maxence. Tu veilleras sur lui jusqu’à ce qu’il soit guéri. Tu es d’accord?
Le Querrec hoche la tête. Musique douce.
  1   2   3   4   5

similaire:

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconPierre Parlebas Docteur d’Etat ès Lettres et Sciences Humaines Président...
«Ce sont les passions qui utilisent la science pour soutenir leur cause. La science, écrit-il, ne conduit pas au racisme et à la...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconCode de la Faluche et des Traditions
«le Club», qui disparus pendant quelques temps. En 1991, une petite bande d’étudiants déposa les statuts d’une nouvelle association...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconPhilosophie et theorie de l’identite
«mais qu’est-ce donc que je suis ?» Et IL répond aussitôt : «Une chose qui pense. Qu’est-ce qu’une chose qui pense ? C’est-à-dire...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconSeigneur Jésus, né d’une femme et descendu dans les eaux du Jourdain,...
«le Seigneur de tous», dans le discours de Pierre à Césarée (2ème lecture). Pierre fait référence au Baptême de Jésus dans le Jourdain...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert icon+ questionnaire associé
«en douceur», à son papa, que l’on vient d’obtenir une bien mauvaise note en classe ! Voici donc, maintenant, quelques petites astuces...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconRésumé Cette note de synthèse rédigée en vue de soutenir une habilitation...
«permanent» du laboratoire qu’il dirigeait, Jean-Pierre Hansen, Christian Gautier et Nicolas Balacheff

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconRésumé S’il fallait démontrer l’actualité de Pierre Janet, IL suffit...
«La psychologie proprement dite, qui, par peur, de la métaphysique s’était jetée dans les mathématiques dans une prétendue anatomie...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconPierre Janet’s evolutionism lies in his psychology more than in his psychiatry
«Les tendances sont des sytèmes de faits physiologiques et psychologiques associés entre eux au cours de l’évolution…» (Janet, 1909a)....

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconIntroduction A. Le problème du lien social
L’individu est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n’entre nullement dans ses intentions Dans ce paradigme économique,...

Pierre Morhange répond au téléphone. IL se crispe. Sûrement une mauvaise nouvelle. On entend une musique mélancolique en bruit de fond. Quelques scènes brèves de Pierre Morhange qui conduit un concert iconTable des Matieres Avant Propos
...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com