Sommaire Contribution Auteur Page








télécharger 418.86 Kb.
titreSommaire Contribution Auteur Page
page9/12
date de publication18.01.2018
taille418.86 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

Il fit donc comme le soleil, il s’éclipsa !




Fast-food



Quelques minutes pour réapprendre la conduite sans insistance, sans interface.

Il se sentait tout nu, un peu dans l’œil du cyclone.

Se glisser au commande, reprendre le rituel. Frotter ses pieds par terre pour coller un peu de gamme de détritus sous les semelles pour leur donner du « grip ». Tourner la clef, presser le bouton du démarreur.

Mise à feu ! le V12 à peine étouffé par le bruits des quatre turbos lança son cri de guerre. Direction le terrain d’aviation, la seule piste disponible assez grande pour ce genre d’engin.

-Ca me rappellera Silverstone 2048, dit il doucement

-Rhou ?

Son copilote attitré aux yeux de rouille et au poils de soleil l’accompagnait, comme de juste.

Plus que son honneur, l’enjeu est simple, si CrO2 perd maintenant, il perd leur petite cargaison et le plan qu’ils avaient fait tombera à l’eau et Tsuba perdra la vie.

-Oui, Alfa je suis prêt. Tu sais notre « couple » me rappelle un dessin animé du siècle dernier Satano et Diabolas, je crois. C’était histoire d’un pilote déjanté et de son chien, bon tu n’es pas un chien mais bon on ne va s’arrêter sur ces petits détails. Au fait, l’autre chat, il est ou ?

-Ron ron. Ron ron

-Si tu le dis !!!
Apfelstrudel/ dessert sans supplément
L’autre chat avait suivi Tsuba, se glissant dans l’hélicoptère qui était venu chercher la japonaise à l’aéroport. Dans l’arcologie, il progressait, se fondant dans les ombres environnantes, ou naturellement, en suggérant aux personnes qu’il croisait d’avoir la bonne idée de regarder ailleurs et priant inconsciemment de ne pas croiser un mage en surveillance astrale. C’était un chaton roncier, pas encore dégrossi mais ses pouvoirs balbutiants étaient bien suffisants. Suffisants pour cette graine de roublard, de chanteur de sérénade au clair de lune.

Il retrouva la japonaise avec un homme, en train de parler, il lui semblait que c’était l’homme qui les avait accueilli. L’homme manipulait un clavier à chiffre, de la taille de la boite à boutons avec laquelle l’humain aux voitures chez qui il vivait allumait une boite à images. Il se demanda un moment si ce bipède allait aussi allumer ce genre de machine. Il les détestait et c’est pourquoi, il mettait un point d’honneur à cacher la boite à boutons en dormant dessus et à cracher dès que le fou de voiture voulait l’en déloger. Le félin se tapit, près à bondir si les images faisaient leur apparition.

Il entendit sans comprendre la voix . Après tout un bipède vaut bien un autre bipède !

-Ach quel est ce fichu code d’accès. Bin ich dumm10, je devrais pourtant m’en rappeler. Voilà…

Mot de passe : SIGGURD.

Sans un mot, la Japonaise pénétrait dans le passage qui venait d’apparaître… Prête à affronter son destin, seule ! Seule si on excepte un jeune chat noir à jabot blanc, qui se glissa avant que le passage ne se referme… Il se serait laissé couper la queue que de reconnaître qu’il ait pu se prendre d’affection pour un bipède (si vous le répétez, vous passerez un mauvais quart d’heure, vous êtes prévenu !).

Après avoir cheminé un moment dans les ténèbres (rien de grave la vision nocturne fut inventée par les chats, tout le monde le sait !), il retrouva donc son humaine favorite (ouppps) face à un animal immense, à la peau écailleuse. La position des meubles dans la grande pièce (doux euphémisme), lui suggéra que quelque chose de géant s’était amusé à chercher une « baballe » en dessous. Le gros lézard, là peut être, celui la même qui commençait à regarder la bipède comme un chat prêt à faire son festin d’une innocente souris.

-Pfffffffffffffff Tsssssssssss, rugit il. (eh oui certain chats sont garantis enrichis avec 30% de lion), même si l’effet peut être attendrissant venant d’un chaton d’à peine 6 mois.

Le message était simple, en langage bipède cela donnerait à peu près.

-Eh toi, là ! La touche pas. Eh, le grand, je te cause ! Qu’est ce que tu as à me regarder, tu veux ma photo. Eh les gars c’est à moi qu’il cause !!!!!!11
Au temps de l’ancienne Egypte, la déesse Chat Bastet se prélassait aux rayons de Râ, le soleil. En bonne féline, elle n’était là pour personne, quand un brusque rafraîchissement lui fit ouvrir un œil. Le dieu Seth, métamorphosé en serpent immense venait de décider de faire de l’astre solaire son petit déjeuner, voire son goûter.

-Qui a l’affront de m’empêcher ainsi de goûter à ma divine insolation , pensa la féline divinité tout en baillant nonchalamment, avant de bondir pour mordre l’immense serpent, qui de douleur en lâcha sa proie. Fin des ténèbres et retour de la lumière, pour les hommes mais aussi et surtout pour les chats !

Peut on décemment prétendre que le rejeton d'Alfa possédait dans son capital génétique, des traces de ce combat homérique, une haine ancestrale des serpents. Que ne sais-je ?!

Il se précipita au combat tant par bravade que par peur, véritable ouragan crachant et tourbillonnant, boule de poil aux griffes acérées et aux dents pointues !

Face à l’animal aussi merveilleux que monstrueux, il fit le gros dos et cracha. Puis, comme une membrane qui se brise, il eut son premier cri, du moins son premier cri de roncier.

Le dragon prit l’attaque de plein fouet et fut décontenancé par cette chose insignifiante qui l’attaquait... Une nano seconde !
Trop peu de temps pour espérer retourner la situation, mais bien assez pour permettre à Tsuba de se précipiter sur le rack de rangement des sabres sur le mur. Son poing pulvérisa la vitre de protection

Après tant d’années à le chercher et autant de sacrifices, elle retrouvait enfin son héritage. Le temps sembla s’arrêter quand sa main gauche se referma sur la poignée du sabre, elle se vit toute petite guettant, à travers un trou, la naissance de la meilleure des lames paternelles. L'épée longtemps perdue lui était enfin rendue. Et son cœur lui dit que c’était une lame de Masamune

D’un mouvement ample, elle balaya la pièce avec cette lame toujours vêtu de son fourreau, projetant celui-ci à travers la pièce, accompagné d'un cri de guerre

Le dragon y répondit d'un cri de rage quand il vit la Japonaise lui faire face, un « Muramasa » dans sa main gauche, coiffant sa tête, un « Masamune » dans la main droite, couvrant son cœur. Il balaya la Peste noire à jabot blanc, d’une chiquenaude, qui retomba sur ses pattes (privilège des chats), passablement groggy. Il est vrai qu’il venait de traverser toute la pièce, accompagné d’un bruyant « meooooooooooowh-pfffffffffffffff-blammh »
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Sommaire Contribution Auteur Page iconArticle auteur Page

Sommaire Contribution Auteur Page iconSommaire (cliquer sur n° de page)

Sommaire Contribution Auteur Page iconSommaire (cliquer sur n° de page)

Sommaire Contribution Auteur Page iconSommaire (cliquer sur n° de page)

Sommaire Contribution Auteur Page iconSommaire (cliquer sur n° de page)

Sommaire Contribution Auteur Page iconSommaire (cliquer sur n° de page)

Sommaire Contribution Auteur Page iconSommaire Page à finaliser Règlement général du brevet professionnel

Sommaire Contribution Auteur Page iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire Contribution Auteur Page iconCours commun / Oral 2012-2013 qu’EST-CE qu’un auteur ? Foucault, «Qu'est-ce qu'un auteur ?»
«Qu'est-ce qu'un auteur ?», Bulletin de la Société française de philosophie, 63e année, no 3, juillet-septembre 1969, pp. 73-104

Sommaire Contribution Auteur Page iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com