THÈse pour le diplôme d’État de








télécharger 366.81 Kb.
titreTHÈse pour le diplôme d’État de
page8/16
date de publication20.01.2018
taille366.81 Kb.
typeThèse
b.21-bal.com > loi > Thèse
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   16

Aides médico-sociales



SAAD


Les Services d'Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) s’adressent aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap. Ils assurent au domicile des personnes des prestations de services ménagers et des prestations d'aide à la personne pour les activités ordinaires et les actes essentiels de la vie quotidienne, en dehors des actes de soins réalisés sur prescription médicale, qui relèvent des services de soins infirmiers à domicile.

Ces prestations s'inscrivent dans un projet individualisé d'aide et d'accompagnement élaboré à partir d'une évaluation globale des besoins de la personne.

Elles concourent au soutien à domicile, à la préservation ou la restauration de l'autonomie dans l'exercice des activités de la vie quotidienne, au maintien et au développement des activités sociales et des liens avec l'entourage.

Ces services peuvent être des structures publiques, associatives ou privées commerciales.

L’APA est utilisée pour le financement de ces aides.

SPASAD


Les Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) sont des services assurant à la fois les missions d’un service de soins infirmiers à domicile et celles d’un service d’aide à domicile66.

Ils dispensent des soins infirmiers dans les mêmes conditions que les SSIAD, sur prescription médicale. Pour la partie aide à domicile, ils apportent des prestations d’entretien du cadre de vie et des prestations d’aide à la personne, dans les mêmes conditions que les services d’aide à domicile, sans qu’il soit nécessaire d’avoir une prescription médicale.

Ils ont l’avantage de ne plus faire appel à deux services différents. Cela permet de se coordonner plus facilement grâce à un interlocuteur unique et une même équipe pour la mise en place de l’intervention et son suivi.

Le coût des interventions pour les soins infirmiers est pris en charge par l’Assurance maladie, aucune avance de frais n’est demandée à la personne. Le coût des interventions d’aide à domicile est à la charge de la personne, mais peut être pris en charge en partie par différentes aides (notamment l’APAles aides des caisses de retraite et les aides des complémentaires santé), sous réserve d’être éligible à ces aides.

Accueil de jour


L’accueil de jour propose un accompagnement individualisé aux personnes accueillies et un soutien aux aidants le plus souvent. Il a pour objectif de permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie de rester le plus longtemps possible dans leur cadre de vie habituel67.

Les personnes âgées qui vivent chez elles peuvent être accueillies une à plusieurs journées par semaine dans une structure proposant un accueil de jour. L’accueil de jour fonctionne toute la journée. Certains accueils de jour proposent de venir soit à la demi-journée, soit à la journée. Dans ce cas, les personnes déjeunent sur place.

Fréquenter un  accueil de jour permet de préserver son autonomie grâce aux activités adaptées proposées. Ces dernières favorisent les stimulations physiques, sensorielles et cognitives ainsi que des actions favorisant une meilleure nutrition et des actions contribuant au bien-être. Une équipe de professionnels de différentes spécialités anime et encadre cette structure. Les personnes âgées peuvent ainsi bénéficier d’un suivi régulier et d’un accompagnement adapté.

Ces temps passés hors du domicile contribuent également  à rompre l’isolement en leur permettant de renouer des liens avec d’autres personnes âgées et en les faisant sortir de chez eux.

L’accueil de jour permet également aux proches de pouvoir libérer du temps durant la journée, de pouvoir échanger avec les professionnels de l’accueil de jour, de ne pas rester seuls avec des questions et de partager des inquiétudes, de pouvoir échanger avec d’autres familles vivant la même situation.

L’accueil de jour s’adresse principalement aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées et, pour certains accueils de jour, aux personnes atteintes d’autres maladies neuro-dégénératives comme la maladie de Parkinson par exemple, mais également aux personnes âgées en perte d’autonomie physique.

L’accueil de jour est proposé soit par des structures autonomes : des centres d’accueil de jour entièrement dédiés à l’accueil de jour (comme par exemple l’association Casa Delta 7), soit par des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) qui développent ce service particulier dans un espace dédié en plus de leur activité principale (Cf Annexe B).

La structure d’accueil de jour peut organiser le transport des participants à l’accueil de jour. Si cela n’est pas le cas, un forfait transport est versé à la famille ou est déduit du tarif journalier (dans la limite du plafond du forfait journalier de frais de transport fixé annuellement).  

Le prix à la journée de l’accueil de jour est fixé annuellement par le conseil départemental pour chaque structure proposant cet accueil.

L’accueil de la personne aidée dans un accueil de jour peut être financé, dans le cadre du plan d’aide APA, jusqu’à 500 € par an au-delà des plafonds de l’APA. Les bénéficiaires de l’APA acquittant une participation financière sur leur plan d’aide acquitteront une participation sur le doit au répit dans les mêmes conditions. Il est aussi possible qu’un complément soit demandé par la structure proposant de l’accueil de jour. Cette mesure est entrée en vigueur au 1er mars 2016.  Pour  les personnes qui bénéficiaient de l’APA avant la réforme, la mise en œuvre s’effectuera progressivement. Les départements ont jusqu’au 1er janvier 2017 pour examiner les situations des bénéficiaires dont le plan d’aide atteint les anciens plafonds.

Pour s’inscrire dans un accueil de jour, il faut prendre contact avec la structure, compléter un dossier d’admission  et généralement fournir un certificat médical. Pour les personnes âgées ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée, il est souvent conseillé une consultation dans une consultation mémoire ou chez un neurologue pour poser le diagnostic. Le bilan du médecin permet de faciliter l’orientation.

Hébergements temporaires


L’hébergement temporaire dans les secteurs de la perte d’autonomie et du handicap a connu en France un développement et une mise en lumière relativement récents68.

Il permet aux personnes âgées qui vivent à domicile de trouver des solutions d’hébergement pour une courte durée. Il est possible d’être hébergé temporairement dans un établissement pour personnes âgées, ou chez des accueillants familiaux69. Les EHPAD proposent des places en hébergement temporaire dans le cadre de séjours de répit.

Ces solutions d’hébergement de durée limitée sont proposées aux personnes âgées qui ne peuvent occuper leur logement pendant quelque temps (travaux nécessaires chez elles, absence temporaire de leur entourage, etc.). Leur recours peut être ponctuel ou régulier et se dérouler sur une période plus ou moins longue pour un maximum de 3 mois par an en un ou plusieurs séjours.

L’hébergement temporaire est d’abord conçu pour permettre aux personnes qui y font appel de pouvoir continuer à vivre chez elles et, pour ce faire, de pouvoir ponctuellement avoir recours à un hébergement temporaire. Il permet également à leurs proches de pouvoir s’absenter ponctuellement et passer le relais. Il peut également être utilisé comme une première étape avant une entrée définitive en maison de retraite ou EHPAD.  

Plusieurs aides peuvent aider à financer un séjour en hébergement temporaire : l’APA pour les personnes dont la perte d'autonomie a été évaluée en GIR 1 à 4, l’ASH ainsi que des aides des mairies et des départements selon les endroits.

En cas d’hospitalisation du proche aidant qui ne peut être remplacé et dont la présence ou l’aide est indispensable à la vie à domicile, une aide ponctuelle peut être accordée pour financer un hébergement temporaire de la personne aidée. Son montant pourra atteindre jusqu’à 992 euros au-delà des plafonds de l’APA. La demande doit être faite au président du conseil départemental dès que possible. En cas d’hospitalisation programmée, la demande doit être faite au plus tard un mois avant la date de l’hospitalisation. Cette mesure est entrée en vigueur au 1er mars 2016.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   16

similaire:

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplome d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com