THÈse pour le diplôme d’État de








télécharger 366.81 Kb.
titreTHÈse pour le diplôme d’État de
page16/16
date de publication20.01.2018
taille366.81 Kb.
typeThèse
b.21-bal.com > loi > Thèse
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

Permis d’imprimer






VU :

Le Doyen de la Faculté de Médecine

Université Paris Diderot - Paris 7

Professeur Philippe RUSZNIEWSKI
VU :

Le Président de thèse

Université Paris Diderot - Paris 7

Le Professeur Agathe RAYNAUD-SIMON



Date

Vu et Permis d’Imprimer

Pour le Président de l’Université Paris Diderot - Paris 7

et par délégation

Le Doyen

Philippe RUSZNIEWSKI

Abstract


Introduction : In the context of the increasing ageing of the European population, the healthcare of the elderly persons is a major issue. The homehealtcare appears to be the main solution, both the public authority and the French, allowing the development of homecare services. The main goal of the study is to evaluate the use and knowledge of homehealthcare structures for elderly people by general practitioners working in 8th, 17th and 18th district of Paris.

Method : 161 general practitioner have been called by phone to answer the study questionnaire. The questionnaire first begins by demographic questions and then lists the different kind of assistance existing in the study geographic area. The physicians have to precise if they know, use and be satisfied by these structures. If they do not use it, they have to explain why. Finally, the general practitioners could give their personal opinion concerning the homehealtcare of elderly person.

Results : The response rate is 16%. 69% of the physicians know 6 to 9 structures of the 10 spelt, which is a good general knowledge. A few use more than 6 structures (8%). Most of them use 3 to 5 (50%). Furthermore, few physicians are satisfied by the structures. So the assistances are known but barely used and with a low satisfaction rate.

Conclusion : The best known and often used structures are the ancient, with a medical purpose or the most useful for the general practitioner practices. The multiplicity of structures makes the healthcare of the elderly persons difficult for general practitioners. The lack of time and knowledge do not allows them to have an optimal use of the dedicated structures.

Discussion :  Development of the environment of general practitioners in the care of the loss of independence turn out necessary and indispensable
Mots clés : homehealtcare, elderly people, general practitioners, dependent, gerontology, aiding, health policy

Résumé


Titre : Connaissance et utilisation des structures de maintien à domicile des personnes âgées dépendantes par les médecins généralistes de Paris nord

Introduction : Le vieillissement croissant de la population fait de la prise en charge des personnes âgées un enjeu majeur des politiques actuelles. Le choix du maintien à domicile est préféré tant par les pouvoirs publics que par les français, ce qui a permis le développement de structures d’aide à domicile. L’objectif de cette étude est d’évaluer la connaissance et l’utilisation des structures d’aide à domicile pour les personnes âgées dépendantes, par les médecins généralistes du 8ème, 17ème et 18ème arrondissement de Paris.

Matériel et Méthodes : 161 médecins ont été joint par téléphone afin de répondre au questionnaire de l’étude. Le questionnaire, après une première partie descriptive de la population d’étude, recensait dans une deuxième partie les différentes aides existant sur le territoire d’étude et les médecins devaient préciser s’ils connaissaient et s’ils utilisaient et s’ils étaient satisfaits de ces structures. En cas de non utilisation des structures, il était demandé quelles en étaient les raisons. Les médecins pouvaient ensuite exprimer leur avis concernant les aides à domicile et leurs remarques sur le questionnaire.

Résultats : Le taux de réponse était de 16%. 69% des médecins connaissaient entre 6 et 8 structures des 10 structures énoncées, soit une bonne connaissance des structures en général. Peu de médecin utilisent plus de 6 structures (8%). La majorité en utilise entre 3 et 5 (50%). De même, peu de médecin sont satisfaits des structures. Ainsi les aides développées semblent connues mais peu utilisées et avec un taux de satisfaction assez faible.

Conclusion : Les structures les plus connues et les plus utilisées sont souvent les structures anciennes, celles qui ont une orientation médicale ou celles qui vont être le plus utiles pour la pratique du médecin généraliste. La multiplicité des structures rend la prise en charge difficile pour les médecins généralistes. Le manque de temps et de connaissance ne leur permet pas une utilisation optimale des institutions.

Discussion : Le développement de l’environnement des médecins dans la prise en charge de la perte d’autonomie s’avère donc nécessaire et indispensable.

Mots clés : Maintien à domicile, aides à domiciles, personnes âgées, médecin généraliste, politique de santé, gérontologie

UFR de Médecine Paris Diderot - Paris 7
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   16

similaire:

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplome d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État de iconTHÈse pour le diplôme d’État








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com