Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation








télécharger 3.23 Mb.
titreUfr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation
page1/37
date de publication20.11.2017
taille3.23 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   37




EN PARTENARIAT
UFR Psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation
Université de Provence Centre Hospitalier Bellevue

Aix-Marseille 1 Montpellier

Diplôme de cadre de santé

Et

Master professionnel Education et Formation

1 ère année

Année Universitaire 2006-2007

Contribution et enjeux du langage écrit dans la construction d’une posture de consultant en IFMK.

Frédérique Jorge-Villemur
Sous la direction de Monsieur Franck Gatto

REMERCIEMENTS

A Monsieur Franck GATTO qui a accepté d’être Directeur de ce mémoire. Merci de m’avoir accompagné tout au long de cette « aventure » par vos conseils éclairés et votre soutien, d’avoir consacré du temps à lire mes écrits qui sont les témoins de la progression de ma pensée et de ma réflexion.
A Madame Marie-Hélène IZARD, qui a su prendre le temps de répondre à mes interrogations.
A Messieurs Franck GATTO et Jean-Luc GERARDI qui ont élaboré avec succès un partenariat entre l’IFCS Rééducation de Montpellier et le Département des Sciences de l’Education de l’Université de Provence, pour notre enrichissement à tous.
A mes proches qui m’ont soutenue inconditionnellement dans tous les domaines durant cette formation. Un immense merci, que les mots seuls ne peuvent pas exprimer. Merci pour m’avoir permis cette réussite personnelle.
A tous les autres élèves cadres de ma promotion pour l’ambiance amicale qu’ils ont su générer toute l’année.

SOMMAIRE
INTRODUCTION p5
1. ETAT DES LIEUX DU LANGAGE ECRIT p8

1.1 Historique

1.2 Précisions langagières p9

1.3 Enjeux de l’écriture pour le rééducateur p11

1.4 Ecrire est recherche de sens dans notre rapport au monde p13

1.4.1 Ecrire pour qui ?

1.4.2 Ecrire pourquoi ?

1.4.3 Ecrire pour quoi, sur quoi ? p14

1.5 Ecrire, c’est lire

1.6 Ecrire c’est évaluer nos pratiques réelles par rapport à un référentiel p15
2. ENQUETE EXPLORATOIRE p16

2.1 Méthodologie de l’enquête

2.1.1 Les objectifs

2.1.2 Le terrain d’enquête et la population p18

2.1.3 Le choix de l’outil d’enquête : le questionnaire

2.1.4 Protocole suivi et présentation du questionnaire

2.1.5 Recueil et traitement des données p22

2.1.6 Résultats de l’enquête p27
3. LA PROBLEMATIQUE PRATIQUE : Etat des lieux de la Recherche p29

3.1 Précisions langagières

3.2 Définitions complémentaires p30

3.2.1 L’engagement

3.2.2 L’information p31

3.2.3 La communication p32

3.3 Les postures des masseurs-kinésithérapeutes p34

3.3.1 Définition

3.3.2 L’agent-l’acteur-l’auteur

3.3.3 L’expert-le chercheur-le consultant p35

3.3.4 S’autoriser à…

3.4 Les modèles de santé p36

3.4.1 Définition de la santé

3.4.2 Le modèle biomédical

3.4.3 Le modèle social p37

3.4.4 Le modèle global

3.5 La profession de masseur-kinésithérapeute p38

3.5.1 Historique

3.5.2 Réglementation d’obtention du DE de masseur-kinésithérapeute p39

3.5.3 Formation initiale des masseurs-kinésithérapeutes p40

3.5.3.1 Le projet visée

3.5.3.2 Le projet programmatique p43

3.5.3.3 Le travail de fin d’études : TFE p45
4. LA QUESTION CENTRALE p46
5. LA PROBLEMATIQUE THEORIQUE p47

5.1 Les modèles de santé

5.1.1 Définitions de la santé

5.1.2 Définitions des modèles de santé p48

5.1.2.1 Le modèle de santé biomédical

5.1.2.2 Le modèle de santé global depuis 2001 p49

5.2 Les postures p50

5.2.1 Définition

5.2.2 L’agent-l’expert

5.2.3 L’acteur-le chercheur

5.2.4 L’auteur-le consultant p51

5.3 Les modèles de la formation p52

5.3.1 Définition

5.3.2 Modèle de la formation centré sur l’acquisition (ou charismatique)

5.3.3 Modèle de la formation centré sur l’analyse (ou ajustage)

5.3.4 Modèle de la formation centré sur la démarche (ou affranchissement) p53

5.4 Présentation des matrices théoriques p54

5.4.1 Matrice théorique des modèles de santé

5.4.2 Matrice théorique des modèles de postures p55

5.4.3 Matrice théorique des modèles de la formation p57
6. LE DISPOSITIF DE RECHERCHE p58

6.1 Choix de la méthode

6.2 Population et terrain d’expérimentation

6.2.1 Critères d’inclusion

6.2.2 Critères d’exclusion

6.3 L’outil d’enquête : le questionnaire

6.3.1 Le choix de l’outil

6.3.2 Test de validité de l’outil p59

6.3.3 Construction du questionnaire

6.3.4 Description du questionnaire définitif p60

6.4 Protocole de distribution des questionnaires p67

6.5 Recueil et traitement des données

6.6 Résultats et interprétations p68

6.6.1 Analyse des profils p69

6.6.2 Analyse des modèles de la santé p77

6.6.3 Analyse des modèles de la posture p78

6.6.4 Analyse des modèles de la formation p80

6.6.5 Analyse statistique p84

6.7 Discussion autour des résultats p87

6.8 Critiques et propositions

6.8.1 Critiques p88

6.8.2 Propositions p89
CONCLUSION p91
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES p93

ANNEXES

Annexe 1 p98

Références 33 et 34, 2ième procédure d’accréditation (p70), manuel accréditation des établissements de santé HAS, septembre 2004.

Annexe 2 p99

Tableau recueil des données des résultats de l’enquête exploratoire.

Annexe 3 p101

Loi n° 46-857 du 30 avril 1946 et Décret n° 47-1279 du 7 juillet 1947, relatif à la réglementation de la profession de masseur gymnaste médical.

Annexe 4  p105

Décret n°2000-577 du 27 juin 2000 modifiant le décret n° 96-879 du 8 octobre 1996 relatif aux actes professionnels et à l’exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute.

Annexe 5  p107

Décret n° 93-1037 du 30 août 1993 relatif aux études préparatoires et au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute.

Annexe 6  p108

Décret des compétences n° 98-879 du 8 octobre 1996, relatif aux actes professionnels et à l’exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute.

Annexe 7 p112

Plan de la méthode expérimentale du mémoire.

Annexe 8  p114

Questionnaire définitif.

Annexe 9  p118

Tableaux Excel recueil des données du groupe A. 

Annexe 10 p120

Tableaux Excel recueil des données groupes B1 et B2, puis B1+B2= groupe B.

Annexe 11  p122

Tableaux Excel comparatif des groupes A et B.

Annexe 12  p128

Tableaux test du Khi2 pour objectiver les résultats des modèles de formation en relation avec le TFE des IFMK groupe A et groupe B.


INTRODUCTION
Masseur kinésithérapeute diplômée depuis vingt cinq ans, mon parcours personnel et professionnel m’ont permis de vivre en France comme à l’étranger. J’ai travaillé en situation libérale et salariale, privée et publique.
Ce fut pour moi, l’occasion d’appréhender une vision des pratiques professionnelles diversifiées, organisées autour d’un travail interdisciplinaire. D’apprendre à travailler en coordination et en partage avec des équipes dans la gestion des soins (cabinet libéral, thermalisme et thalassothérapie) avec l’objectif de satisfaire au mieux l’usager.
Ma vie à l’étranger, d’abord enfant avec mes parents en Afrique du Nord, puis adulte en Suisse et en Espagne m’ont permis de m’imprégner de façons de penser et d’agir différentes. Ainsi, j’ai pu observer l’organisation cartésienne de la Suisse romande protestante de mentalité anglo-saxonne, et celle plus extravertie de l’Espagne catholique de mentalité latine. Et malgré ces différences culturelles, j’ai apprécié dans ces deux pays une « culture de soignant » et une recherche similaire de qualité de soins auprès du patient.

Ces expériences ont développé en moi, une plus grande capacité d’adaptabilité et d’observation de l’environnement humain et culturel. Ce fut aussi la révélation de l’importance des mots et des règles sociales qui en découlent ; de la nécessité de comprendre d’autres langues en les replaçant dans leur contexte géographique, historique et culturel ; de l’importance de l’écoute dans la relation et la communication.

Ces dernières années de retour en France, j’ai travaillé au sein du service public, dans un service de soins de suite et de réadaptation en gériatrie, où j’ai mené au quotidien une réflexion globale sur le projet de vie du patient et son devenir à sa sortie de l’hôpital. L’approche de la « culture gériatrique », la recherche constante d’une cohérence des soins autour du patient âgé, m’a fait prendre conscience que les échanges qu’ils soient de nature verbale ou écrite concernant la rééducation et le projet du patient sont peu ou pas intégrés dans la prise en charge. Il y a même certains domaines comme la psycho gériatrie où il n’existe pas de références théoriques se rapportant à notre prise en charge rééducative.

Ma démarche a été confrontée à cette difficulté d’évaluer ma pratique sur une prise en charge globale du patient gériatrique. En effet, cette conception transversale d’une démarche d’équipe mobilise une évaluation globale des activités professionnelles, qui se complexifie avec l’interrelation et l’interaction de plusieurs intervenants. Chaque soignant a un rôle singulier et une responsabilité dans la coordination globale et collective de ces actions dans l’espace du patient gériatrique. Je me suis penchée avec les autres rééducateurs, sur la recherche d’outils d’évaluation et de transmission plus pertinents, plus fidèles à notre démarche qualité, tout en progressant dans l’utilisation de l’outil informatique.
J’ai réalisé, que malgré la formation continue réalisée pendant toutes ces années, chaque fois qu’il me fallait rédiger un bilan diagnostic d’un patient, une fiche de liaison avec les rééducateurs libéraux à la sortie du patient de l’hôpital, j’éprouvais la même difficulté que mes pairs à pouvoir trouver les mots précis, les termes scientifiques validés et reconnus par tous pour faciliter la transmission de l’information.

Je me suis rendue compte de la résistance en général des rééducateurs, pour écrire les informations du dossier patient avec les outils d’évaluation kinésithérapique. Pourtant, la transmission rapide et complète de ces informations est importante, car elle permet de sécuriser le circuit du patient en assurant une continuité dans sa prise en charge.

C’est une responsabilité partagée et engagée qui s’appuie sur la compétence pluridisciplinaire, facteur d’efficacité et de qualité des soins. Je prends appui sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) en référence au manuel d’accréditation des établissements de santé de septembre 2004 : Prise en charge du patient en soins de suite ou de réadaptation concernant le chapitre du parcours du patient, références n°: 33 et 34 sur la continuité des soins et la traçabilité des actes et la transmission, en temps opportun, des informations qui reposent sur une organisation adaptée du dossier du patient.(Annexe 1, p98)
En tant que futur cadre de santé, mon questionnement porte sur la relation qu’entretiennent les rééducateurs avec le langage écrit, afin de mieux cerner les enjeux d’amélioration et de plus-value de «sens » que celui-ci peut apporter à nos pratiques professionnelles. Notre profession est en pleine mouvance face à la loi du 04 mars 2002 qui fait état de l’obligation de réaliser une relation thérapeutique et éducative de qualité et de permettre plus d’autonomie de l’usager en l’accompagnant vers une « culture » du langage écrit scientifique et accessible.

En effet, la construction du projet patient passe par la rédaction de celui-ci, lu et écrit, relu et réécrit, afin qu’il se l’approprie entièrement. La législation française a adopté la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé dont les articles :

Art. L.1111-2 du CSP, alinéa 1 : « Toute personne a le droit d’être informé sur son état de santé » ; alinéa 2 : « Cette information incombe à tout professionnel de santé. »

L’exigence d’information de la personne malade transmise par tout professionnel de santé constitue une pièce maîtresse de la loi dans une optique d’équilibre de la relation soignant / soigné. L’écrit devient force probatoire tandis que l’oral reste la modalité habituelle de transmission de l’information.

Art. L.1111-4 ordonne : «  Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu’il lui fourni, les décisions concernant sa santé. […] Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment «.

Cette loi contrecarre le fait que les patients soient agents (Ardoino, 2000), le patient deviendrait alors co-auteur de son projet de vie et de son traitement. Pour pouvoir réaliser ce changement de posture de l’usager, celui-ci doit être en possession de toutes les informations le concernant. Il en va du devoir de tout professionnel de santé et de celui du cadre de santé de promouvoir cet engagement, dans le cadre de ses compétences. La loi n°2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie étend cette obligation aux personnes en fin de vie.

L’article 6 de cette dernière loi ordonne : Art. L.1111-10-«  Lorsqu’une personne, en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause, décide de limiter ou d’arrêter tout traitement, le médecin respecte sa volonté après l’avoir informée des conséquences de son choix ». Le législateur français impose un changement de paradigme. Le professionnel de santé est l’accompagnant nécessaire auprès du patient pour l’aider à appréhender la communication et la compréhension de ce savoir le concernant. Encore faut-il que le rééducateur accepte d’être cet interlocuteur privilégié et qu’il soit lui-même dans une démarche d’appropriation des informations scientifiques du dossier patient, qu’il en soit co-auteur.
Cette année de formation à l’Institut de Formation de Cadre de Santé et de Master I à Montpellier est un temps privilégié de questionnement et de réflexion dans mon itinéraire personnel et professionnel et je prends le temps d’étudier, par curiosité intellectuelle notre relation au langage écrit. J’ai pu partager avec mes pairs en formation ainsi qu’avec ceux qui sont sur le terrain, de notre difficulté d’évoluer vers cette relation thérapeutique et éducative sans passer d’abord par l’appropriation de notre propre autonomie. L’interrogation de tous est de savoir comment amener les rééducateurs à construire leur savoir savant, afin d’affirmer leur identité professionnelle au sein du Système de Santé. L’Institut de formation de cadre de Santé de Montpellier propose un partenariat avec l’Université de Provence, dispensant les Sciences de l’Education.

Des questions surgissent : Le langage écrit favoriserait-il une pensée scientifique chez les rééducateurs ? Quels en seraient les enjeux ? Serait-il un facteur d’affirmation scientifique de notre profession? La production de ces nouveaux savoirs serait-il à son tour, facteur de changement de paradigme de notre profession? Le changement de paradigme de notre profession serait-il un facteur de facilitation de changement de paradigme du patient?

Je vais tenter de mieux comprendre, à travers la production de ce mémoire, comment l’appropriation du langage écrit pourrait permettre aux rééducateurs, une affirmation scientifique de leur identité professionnelle? Et en tant que cadre, mieux appréhender les raisons qui freinent ceux-ci à s’autoriser à écrire ?
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   37

similaire:

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconProgramme des Sciences de la nature
«Permettre à l’élève d’acquérir, en plus d’une formation générale équilibrée, une formation scientifique de base rigoureuse et l’autonomie...

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconMaster 2 et Diplôme Cadre de Santé, une formation conjointe proposée...

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconDiagnostic du produit et du marche d’emploi
«Adéquation Formation-Emploi» optimale au Département des Sciences de la Santé

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconFormation
«Bait Alhikma» sur “les valeurs et l’école” organisé en coopération avec le ministère de l’éducation Nationale, de l’enseignement...

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation icon1 L’éducation à la citoyenneté 1 1 De quelques objectifs
«éducation à la citoyenneté». Nous rapporterons enfin une première expérience menée en mathématiques dans le programme de Sciences...

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconThèse de doctorat (N. R) en Sciences de l’Education

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconLa Sémiologie est une méthode d’analyse qui va être en priorité celle...
«Opus» se réfère à la création et la construction de ce fait musical, de sa facture. IL rajoute un autre niveau à cette étude, l’importance...

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconAdresse: P. O. Box 246, Tripoli, Liban
«Sciences de la Vie et de la Santé», Option : Microbiologie, Université des Sciences et Technologies de Lille, France

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconBac assp option Structure S’approprier les contenus de formation...

Ufr psychologie, Sciences de l’Education Institut de Formation des Cadres de Santé Département des Sciences de l’Education Section Rééducation iconLe projet «Education à la santé et à la sécurité» s'adresse aux enfants...
«Education à la santé et à la sécurité» qui sera développé, depuis la semaine du goût, dans l’école portera sur








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com