Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres.








télécharger 4.47 Mb.
titreBibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres.
page3/226
date de publication11.09.2017
taille4.47 Mb.
typeBibliographie
b.21-bal.com > loi > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   226

ACCULTURATION (sociologie)

  1. Melville J. Herskovits

« L’acculturation recouvre l’ensemble des phénomènes résultant d’un contact continu et direct entre groupes d’individus appartenant à différentes cultures, et aboutissant à des transformations affectant les modèles (patterns) culturels originaux de l’un ou des deux groupes. Selon cette définition, l’acculturation doit être distinguée du changement culturel dont elle n’est qu’un aspect, et de l’assimilation, qui est parfois une phase de l’acculturation. Il convient également de la distinguer de la diffusion, qui, bien que présente dans tous les cas d’acculturation, est un phénomène qui non seulement survient souvent en dehors de tout contact entre les peuples, du type spécifié dans la définition donnée ci-dessus, mais encore ne constitue qu’un seul aspect du processus d’acculturation »
  1. DEVEREUX G., 1985, Ethnopsychanalyse complémentariste, Paris, Flammarion, p.253




  1. Madeleine Grawitz

« Processus de changement culturel résultant des contacts entre groupes de cultures différentes. Les traits culturels sont souvent interprétés par la société emprunteuse et adaptés à ses propres coutumes »
  1. GRAWITZ M., 1999, [1981], Lexique des sciences sociales, Paris, Dalloz, 7ème éd., p.3




  1. Gilles Ferréol

« Mécanismes d’apprentissage et de socialisation, l’intégration d’un individu à une culture qui lui est étrangère et, plus fondamentalement, les processus et changements entraînés par les contacts et interactions réciproques entre groupes ethniques différents (assimilation, affrontement, création de nouvelles identités) ».
  1. FERREOL André et all., 1991, Dictionnaire de sociologie, Paris, Armand Colin, p.16




  1. Ali Aït Abdelmalek et Jean-Louis Gérard

« Processus d’intégration d’un individu ou d’un groupe à un milieu culturel étranger, résultant d’un contact direct et prolongé avec celui-ci, et assimilation de ses manières de vivre, d’agir… (exemple : acculturation d’un émigré dans le contexte social français) ».
  1. ABDELMALEK A.-A., GERARD J.-L., 1995, Sciences humaines et soins Manuel à l’usage des professions de santé, Paris, Interéditions, p.374




  1. AFFECT (psychanalyse)

  1. Jean et Jean-Bertrand Pontalis

Terme « connotant tout état affectif, pénible ou agréable, vague ou qualifié, qu’il se présente sous la forme d’une décharge massive ou comme tonalité générale. Selon Freud, toute pulsion s’exprime dans les deux registres de l’affect et de la représentation. L’affect est l’expression qualitative de la quantité d’énergie pulsionnelle et de ses variations. »
  1. LAPLANCHE J., PONTALIS J.-B., 1967, Vocabulaire de la psychanalyse, Paris, PUF, p.12




  1. Henri Piéron

« On peut considérer les affects comme ordonnés entre deux pôles : plaisir-déplaisir, ou agréable-désagréable. Entre ces deux pôles, l’affect neutre correspondrait à un « choc-surprise », il régirait une réaction d’attente et d’exploration (entre l’appétition et l’agression), suscitant l’intérêt) »
  1. PIERON H., 2000, [1951], Vocabulaire de la psychologie, Paris, PUF Quadrige, 3è éd p.9

  2. Louis-Marie Morfaux

"Psychologie. Psychanalyse. Terme général désignant toutes les réactions affectives à une excitation extérieure ; « état affectif élémentaire à double polarité de plaisir-déplaisir (Piéron) ; synonyme émotion (Jung)"
  1. MORFAUX L.-M., 1999, [1980], Vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Paris, Armand Colin, p.12



  1. Madeleine Grawitz

« Psychologie. Tout état affectif élémentaire situé sur le continuum plaisir-déplaisir, joie ou tristesse, intérêt ou indifférence. La tonalité affective est intérieure […] et se distingue du sentiment qui est inspiré par un objet extérieur. »
  1. GRAWITZ M., 1999, [1981], Lexique des sciences sociales, Paris, Dalloz, 7ème éd., p.7





 Carte La théorie psychanalytique
AIRE TRANSITIONNELLE (psychanalyse)
  1. Donald Winnicott

« J’ai introduit les termes d’ « objets transitionnels » et de « phénomènes transitionnels » pour désigner l’aire interlmédiaire d’expérience qui se situe entre le pouce et l’ours en pelubhe, entre l’érotisme oral et la véritable relation d’objet, entre l’activité créatrice primaire et la projection de ce qui a déjà été introjecté, entre l’ignorance primaire de la dette et la reconnaissance de celle-ci (Dis : « Ta » [Merci]. »
  1. WINNICOTT D., W., 1971, Jeu et réalité, Paris, Gallimard, p.161



  1. Donald Winnicott

« La notion d’aire transitionnelle fait appel au concept d’objet transitionnel. L’objet transitionnel est une défense du bébé contre l’angoisse provoquée par le départ de sa mère. L’objet transitionnel prend la place de la mère absente. Ce peut être « un bouchon de laine, un coin de couverture ou d’édredon, un mot, une mélodie, ou encore un geste habituel ». Par ce jeu précurseur l’enfant accèdera plus tard à l’autonomie.

« L’objet transitionnel et les phénomènes transitionnels apportent dès le départ à tout être humain quelque chose qui sera toujours important pour lui, à savoir une aire neutre d’expérience qui ne sera pas contestée » (Winnicott, 1971, p.11)

Cette aire d’expérience se situe entre le jeu et la réalité. Elle recouvre exactement le champ relationnel où a lieu l’intervention de protection de l’enfance dans les familles. Entre la loi sociale et la loi familiale, le milieu ouvert offre un espace d’expérience où sont renégociés les paradoxes qui affectent la vie de l’enfant. »
  1. ALFÖLDI F., 2002, Mille et un jours d’un éducateur, Paris, Dunod, p.161





 Carte La sociologie bourdieusienne

AISANCE (sociologie)
  1. Pierre Bourdieu

"L’aisance n’est si universellement approuvée que parce qu’elle représente l’affirmation la plus visible de la liberté par rapport aux contraintes qui dominent les gens ordinaires, l’attestation la plus indiscutable du capital comme capacité de satisfaire aux exigences inscrites dans la nature biologique et sociale ou de l’autorité qui autorise à les ignorer : c’est ainsi que l’aisance en matière de langage peut s’affirmer soit dans des toure de force consistant à aller au-delà de ce qui est exigé par les contraintes proprement grammaticales ou pragmatiques, à faire par exemple les liaisons facultatives ou à substituer aux tours ou aux mots communs des mots et des tropes rares, soit dans la liberté à l’égard des exigences de la langue ou de la situation qui s’affirme dans des libertés ou des licences statutaires."
  1. BOURDIEU P., 1979, La distinction, Paris, Minuit., p.285




  • Aisance forcée


"Le rapport au corps propre qui s’exprime dans une certaine manière de tenir son corps, confiance en soi, aisance et autorité « naturelles » de celui qui se sent autorisé (« il peut se le permettre »), gêne ou arrogance de celui qui appelle le soupçon sur sa légitimité en trahissant par son empressement à l’affirmer qu’il n’est pas certain lui-même de la détenir, est sans doute un des marqueurs sociaux les plus puissants et par là même un objet privilégié de manipulations stratégiques, l’aisance forcée ou affectée de celui qui veut en faire accroire se trouvant toujours exposée à l’ironie démystificatrice de celui qui ne s’en laisse pas conter."
  1. BOURDIEU P., 1979, La distinction, Paris, Minuit., p.282




1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   226

similaire:

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconBibliographie 647 2cartes conceptuelles 677 3 677  abstraction (méthodologie)...
«Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconRésumé Abstract Resumen Introduction Cadre théorique de référence...
«Les concepts ne se distinguent pas des autres notions, conventionnelles ou annexes, à l'intérieur d'une discipline»

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconCours de méthodologie de la recherche documentaire en sciences exactes...
«Si j'ai vu plus loin que les autres, c'est parce que j'étais assis sur les épaules de géants.» Newton, Isaac (1642-1727)

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconAction d’une protéine sur une molécule unique d’adn

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconContribution à une étude sur la représentation collective de la mort

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconNotes pour une présentation sur l’infini et autres curiosités mathématiques
...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconAcquisition des Habiletés Motrices
«ce qui, dans une action est transposable, généralisable ou différenciable d’une situation à la suivante, autrement dit ce qu’il...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconLes fraises bio ont une meilleure qualité nutritive
«modernes» en nutriments. Alors qu’une pêche suffisait en 1950 pour absorber une bonne ration de vitamine A, IL faudrait aujourd’hui...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconTâche : Conception d’une maquette fonctionnelle représentant le système...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconI. action d'une pensée sur une autre penséE








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com