Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ?








télécharger 102.17 Kb.
titreQuestion essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ?
page1/3
date de publication20.05.2017
taille102.17 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3
Grotte de Lascaux

de Wikipédia
Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ?

Aurochs représentés dans la grotte de Lascaux :

image illustrative de l\'article grotte de lascaux





Coordonnées

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e9/geographylogo.svg/18px-geographylogo.svg.png45° 03′ 13″ Nord
       01° 10′ 12″ Est
1

Pays

drapeau de france France

Région française

Aquitaine
Dordogne

Vallée

vallée de la Vézère

Localité voisine

Montignac

Voie d'accès

D704 puis
rue la Grande Bechade

Longueur connue

?

Période de formation

?

Type de roche

calcaire

Signe particulier

grotte ornée

Température

14 °C

Occupation humaine

entre environ 18 000 et 15 000 ans avant le présent.

Protectionimage illustrative de l\'article grotte de lascaux

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5e/logo_monument_historique_-_rouge_sans_texte.svg/18px-logo_monument_historique_-_rouge_sans_texte.svg.png Classé MH (1940, 1962)(voir situation sur carte : france)


















La grotte de Lascaux est l'une des plus importantes grottes ornées paléolithiques par le nombre et la qualité esthétique de ses œuvres. Elle est parfois surnommée « la chapelle Sixtine de l'art pariétal », selon une expression attribuée à Henri Breuil2 qui la nomme également « Versailles de la Préhistoire »2 ou « Altamira française »3.



Les peintures et les gravures qu'elle renferme n’ont pas pu faire l’objet de datations directes précises : leur âge est estimé entre environ 18 000 et 17 000 ans à partir de datations et d’études réalisées sur les objets découverts dans la grotte. La plupart des préhistoriens les attribuent au Magdalénien ancien, sauf quelques uns qui penchent plutôt pour le Solutréen qui le précède, voire pour le Gravettien.

Géographie et contexte géologique

La grotte est située dans le Périgord noir en vallée de la Vézère sur la commune de Montignac (Dordogne), à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Périgueux et à 25 kilomètres de Sarlat-la-Canéda.

Elle s'ouvre sur la rive gauche de la Vézère, dans une colline calcaire au sein de l'étage coniacien (Crétacé supérieur). Contrairement à de nombreuses autres grottes de la région, la grotte de Lascaux est relativement « sèche ». En effet, une couche de marne imperméable l’isole de toute infiltration d’eau, empêchant toute nouvelle formation de concrétion de calcite.

Historique4,5

Découverte

Différentes versions parfois contradictoires ont été rapportées de la découverte de la grotte de Lascaux6,2. Celle-ci a été effectuée en deux temps, les 8 et 12 septembre 1940.

Le 8 septembre 1940, Marcel Ravidat7 découvre l'entrée de la cavité lors d'une promenade sur la commune de Montignac en Dordogne avec ses camarades Jean Clauzel, Maurice Queyroi et Louis Périer. Au cours de cette promenade, son chien poursuit un lapin qui se réfugie dans un trou situé à l'endroit où un arbre avait été déraciné : un orifice d'environ 20 cm de diamètre s'ouvre au fond de ce trou, impossible à explorer sans un travail de désobstruction8. En jetant des pierres pour essayer de faire sortir le lapin, Marcel Ravidat constate que le trou communique avec une vaste cavité. Comme cela se situe à 500 mètres du château de Lascaux, il pense qu'il s'agit de la sortie d'un souterrain9.

Quatre jours plus tard, le 12 septembre, Marcel Ravidat, muni d'un matériel de fortune (lampe à huile, coutelas) pour s'éclairer et élargir l'orifice découvert précédemment, revient sur les lieux accompagné cette fois de Georges Agniel, Simon Coencas et Jacques Marsal. Les quatre jeunes gens pénètrent ainsi une première fois dans la grotte et y découvrent les premières peintures. Après des visites quotidiennes et une première exploration du Puits, Jacques Marsal dévoile leur découverte à ses parents, qui s'étonnent de le voir revenir couvert de poussière. Ils avertissent leur ancien instituteur Léon Laval le 16 septembre9. Une descente est organisée. Le préhistorien Henri Breuil, réfugié dans la région pour fuir l’occupant, est le premier spécialiste à visiter Lascaux, le 21 septembre 1940, en compagnie de Jean Bouyssonnie, d'André Cheynier, bientôt suivis de Denis Peyrony et de Henri Begouën, propriétaire du lieu.

Études et relevés

H. Breuil est le premier à authentifier Lascaux et à la décrire sommairement10. Il entreprend quelques relevés dès la fin de l'année 1940 et passe plusieurs semaines sur place pour étudier les œuvres qu’il attribue au Périgordien (voir Datation).

Après plusieurs années passées en Espagne, au Portugal et en Afrique du Sud, il revient en 1949 et entreprend une rapide fouille avec Séverin Blanc et Maurice Bourgon au pied de la scène du puits où il espère trouver une sépulture. Il y met au jour des pointes de sagaies décorées en bois de renne.

De 1952 à 1963, à la demande de Breuil, les relevés des gravures sont réalisés sur 120 m2 de calques par André Glory qui comptabilise 1 433 représentations (aujourd’hui, 1 900 sont répertoriées).

Par la suite, les représentations pariétales sont également étudiées par Annette Laming-Emperaire, André Leroi-Gourhan (et toute son équipe pluridisciplinaire) de 1975 à nos jours et, de 1989 à 1999, par Norbert Aujoulat5.

Protections

La grotte est classée au titre des monuments historiques l'année même de sa découverte, par arrêté du 27 décembre 1940. Les parcelles de terrain où se trouve la grotte ou voisines de celle-ci sont classées au titres des monuments historiques par arrêtés du 8 mai 1962 et du 5 septembre 196211.

En octobre 1979, elle est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, parmi différents sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère.

Exploitation touristique et problèmes de conservation

En 1948, l'accès à la grotte est aménagé afin de permettre des visites touristiques qui vont se multiplier rapidement et mettre en péril la conservation des figurations pariétales. D’importants travaux de terrassement sont lancés et modifient le niveau et la nature des sols. Un éclairage électrique est installé et un escalier est mis en place pour accéder aisément à la salle des Taureaux. L’entrée est close par une lourde porte de bronze. Malgré l'installation de cette porte pour limiter le danger de déséquilibre atmosphérique et la présence d'appareils de climatisation, le problème du conditionnement de l'air n'a pu être résolu.

Acidification des parois, « maladie verte » et « maladie blanche »

Dès 1955, les premiers indices d'altération sont constatés. Ils sont dus à un excès de dioxyde de carbone induit par la respiration des visiteurs, qui provoque une acidification de la vapeur d'eau expirée corrodant les parois. En 1957 est mis en place un premier système destiné à régénérer l'air ambiant et à stabiliser la température et l'hygrométrie. Les visites continuent pourtant à se succéder au rythme effréné de plus de 1 000 touristes par jour, dégageant environ 2 500 litres de dioxyde de carbone et 50 kg de vapeur d’eau dans une cavité dont le volume est relativement faible, de l’ordre de 1 500 m36. André Glory, qui effectue des relevés durant cette période, doit travailler la nuit pour ne pas perturber le rythme des visites.

En 1960, la « maladie verte » fait son apparition : les émanations de dioxyde de carbone liées aux visites, une température trop élevée et les éclairages artificiels permettent la dissémination de colonies d'algues sur les parois. L’enrichissement de l’atmosphère en dioxyde de carbone génère la « maladie blanche », un voile de calcite qui se dépose sur les parois et sur certaines œuvres. En 1963, les micro-organismes continuent à proliférer malgré la mise en place de filtres à l'ozone. En avril 1963, André Malraux, alors Ministre chargé des Affaires culturelles, décide d'interdire l'accès de Lascaux au grand public.

De 1965 à 1967, l'ensemble du système de régulation thermique et hygrométrique est modifié afin de recréer les conditions de circulation des masses d'air qui avaient permis la conservation de Lascaux durant des millénaires. Le principe de ce système statique de refroidissement consiste à utiliser la convection naturelle pour condenser la vapeur d'eau à un endroit déterminé.

Au début des années 1970, la réalisation d'un fac-similé d'une partie de la grotte est mise en œuvre. Elle est ouverte au public en 1983 (cf. infra Lascaux II).
  1   2   3

similaire:

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconBibliographie
«L'homme ne peut devenir homme que par l'éducation. IL n'est que ce que l'éducation fait de lui. IL faut bien remarquer que l'homme...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconLe docteur Éric Ancelet a rédigé, en 1998, un ouvrage passionnant...
«le matérialisme moderne est né de la peur.» Et «les êtres qui ont peur sont d'involontaires tyrans, des fanatiques de l'ordre, obnubilés...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconLe réalisme se définit, dans les diverses esthétiques littéraires,...
«pouvoir» esthétique et un système institutionnel que l'on considère inadapté, plus ou moins consciemment, à la fonction essentielle...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconRapports des institutions spécialisées des Nations Unies
«les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes afin de leur assurer...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconLongtemps associés aux prisonniers, aux motards et autres marginaux,...
«toute sa vie à flyer»; c'est pour ça qu'elle a «fait une hôtesse de l'air». «On dit "agent de bord" !» s'offusque gentiment cette...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconQu’est- ce que l’homme?
«Il y a une autre qualité très spécifique qui les distingue (les hommes), et sur laquelle IL ne peut y avoir de contestation c'est...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconQuestion N°1 Quel est le germe le plus probablement impliqué ? Comment...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconL’auteur
...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? iconDiscours rapportés direct et indirect 55
«Dans Titanic, c’est impossible de distinguer les scènes qui ont été réalisées par ordinateur de celles qui ont été tournées de manière...

Question essentielle : Est-ce que les hommes préhistoriques ont créé de l’art ? icon" Ceux qui estiment que la question de Dieu ne se pose plus en science n'ont rien compris "








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com