PRÉface








télécharger 0.71 Mb.
titrePRÉface
page17/24
date de publication19.05.2017
taille0.71 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   24

CHAPITRE III - EXPÉRIENCES DE ZOLLNER




Paragraphe I



Après les extraits que nous venons de mettre sous les yeux du lecteur, nous pourrions aborder la troisième partie de notre travail, celle où nous exposons les expériences qui nous sont personnelles ; mais il nous reste encore à faire connaître les diverses théories émises par ceux qui ont constaté la réalité des phénomènes dits spiritualistes.

De plus, bien que cet ouvrage soit forcément incomplet — car nous ne citons pas toutes les expériences faites par les savants ou par les hommes les plus respectables, — nous ne pouvons passer sous silence les expériences que Zöllner123 a fait connaître il y a peu de temps encore Zöllner, dont la science regrette la perte récente, était un astronome fort distingué, professeur à l'université de Leipzig, membre correspondant de l'Institut de France, etc. Les expériences de Zöllner ont été faites avec un médium que nous connaissons et avec qui nous avons fait une grande partie de nos propres expériences : M. Slade, médium américain. Dans la plupart de ses expériences, Zöllner a été assisté de savants tels que les professeurs Fechner, Braune, Weber, Scheibner et Thiersch, l'illustre chirurgien, dont nous avons pu apprécier le talent au moment de notre séjour en Allemagne, au cours d'une mission, scientifique que nous avait confiée M. le ministre de l'instruction publique.

Nous n'ignorons pas que M. Wundt, professeur de philosophie, à la suite d'une séance à laquelle il a assisté chez M. Zöllner, a cru devoir faire une critique très vive des phénomènes produits, critique basée principalement sur ce fait que dans l'expérience à laquelle il était présent, on avait négligé d'examiner les manches de Slade, où devait être cachée une machine à écrire quelconque. Nous n'ignorions pas non plus, avant de commencer nos expériences avec Slade, tout le mal qu'on avait dit de lui ni celui qu'on a tâché de lui faire, mais nous étions bien résolu, malgré la grandissime défiance que ces insinuations malveillantes nous avaient inspirée, et aussi à cause d'elle, à nous en rapporter d'abord et seulement à ce que nous observerions. Les critiques de M. Wundt ne nous ont pas paru avoir été inspirées par un esprit vraiment scientifique : on sent que M. Wundt n'est pas un homme à qui l'expérimentation soit chose familière ; à force de craindre la mystification, il s'est sans doute mystifié lui-même : la crainte de la supercherie l'aura fait tomber dans l'erreur. C'est un phénomène, connu de toute antiquité, que les anciens ont figuré dans la fable de Charybde et Scylla.

Les phénomènes produits par Slade dans la maison de Zöllner sont les suivants :

1° Mouvement par la seule « force » de Slade de l'aiguille aimantée renfermée dans la boîte d'une boussole ;

2° Coups frappés dans une table ; couteau projeté sans contact à la hauteur d'un pied ;

3° Mouvement d'objets lourds, le lit de M. Zöllner transporté à deux pieds du mur, Slade étant assis le dos tourné au lit, les jambes croisées et bien en vue ;

4° Un écran est brisé avec fracas sans contact avec le médium, et les morceaux sont projetés à cinq pieds de lui ;

5° Ecriture produite à plusieurs reprises entre deux ardoises appartenant à Zöllner et tenues bien en vue. C'est ce phénomène que nous avons surtout analysé avec Slade ;

6° Aimantation d'une aiguille d'acier ;

7° Réaction acide donnée à des substances neutres ;

8° Empreintes de mains et de pieds nus sur du noir de fumée ou de la farine ne correspondant pas à l'empreinte des mains ou des pieds du médium, qui, du reste, demeurèrent en vue pendant toute la durée de l'expérience. Au surplus, les pieds de Slade étaient restés chaussés ;

9° Noeuds produits dans des bandes de cuir scellées aux deux bouts et tenues sous les mains de Slade et de Zöllner, etc.. Zöllner a donné dans son ouvrage les détails les plus complets sur ces expériences, et les conclusions qu'on peut en tirer sont les mêmes que pour celles de M. Crookes : ou bien cet illustre savant, arrivé à la fin d'une glorieuse carrière scientifique, fut un imposteur, car il n'a pu être trompé avec les précautions qu'il a prises, ou bien il a dit vrai. Pour notre part, nous croyons fermement qu'il a dit vrai.
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   24

similaire:

PRÉface iconPreface

PRÉface iconPreface (2 pages) introduction

PRÉface iconPreface et objectifs du document 1

PRÉface iconEssai préface de Vittorio prodi

PRÉface iconSommaire Préface de Sylvie Simon

PRÉface iconPréface : L’idéal éducatif du collégien

PRÉface iconPreface a l'edition allemande de 1872

PRÉface iconPRÉface
«métapsychiques» a fait de remarquables progrès en France surtout du côté physiologique, et, pourrait-on dire, scientifique

PRÉface iconPréface
«La prise en compte des dimensions linguistiques de toutes les matières scolaires : équité et qualité en éducation»

PRÉface iconSommaire Préface : Un peu d’histoire Introduction : Présentation des Actes du Congrès
«L’homme est le meilleur ami de la femme, à condition que l'un comme l'autre apprennent à se faire respecter.»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com