Préface








télécharger 1.14 Mb.
titrePréface
page1/28
date de publication17.05.2017
taille1.14 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28
Téléchargé depuis http://ww.iza-voyance.com

LE MAGNETISME HUMAIN
L’HYPNOTISME

ET

LE SPIRITUALISME MODERNE

Considérés aux points de vue théorique et pratique

Préface



Le but de ce livre est de mettre au courant des phénomènes psychiques les personnes qui n'ont eu ni le temps, ni l'occasion de les étudier.

Nous l'avons écrit sans prétention, nous avons voulu essayer de compléter ce qui a été fait, en restant le plus possible sur le terrain scientifique, tout en faisant une large part à la philosophie.

Un très grand nombre d'ouvrages traitent ces abstraites questions, mais ils sont rares ceux qui contiennent tous les phénomènes étudiés par les chercheurs depuis une centaine d'années.

Le magnétisme humain, l'hypnotisme, le spiritualisme moderne sont ici passés en revue sans parti pris.

Si nous ne sommes pas toujours du même avis que les chefs d'écoles, cela ne forcera pas le lecteur à admettre notre manière de voir ; il sera libre lui-même de se faire une opinion exacte sur le problème, lorsqu'il aura lu ce qui suit.

Il y a trente ans que nous étudions ce qu'on est convenu d'appeler aujourd'hui le Psychisme. Nous avons, de 1885 à 1890 par de nombreuses démonstrations privées ou publiques - démonstrations qui eurent le plus grand succès dans la haute presse et même leur heure de célébrité - prouvé l'existence de faits niés alors par le plus grand nombre. Nous avions créé un mode nouveau d'expérimentation, qui nous donnait des résultats curieux, inédits et captivants.

Notre procédé neuroscopique a été admis par tous les expérimentateurs, tous ou presque tous l'emploient, mais ils ont oublié le nom du créateur de ce système si simple, à la portée de tous, supprimant le ridicule des anciens procédés et permettant d'obtenir rapidement des effets. Cela a toujours été ainsi !... Nil novi sub sole.

Dans notre travail nous débutons par le Mesmérisme. Nous passons rapidement sur les théories émises par les auteurs, mais nous faisons connaître les procédés employés par chacun d'eux.

Nous nous croyons autorisé par nos études spéciales et par notre pratique à faire, de ci de là, quelques critiques dans l'intérêt de la science et de la vérité.

Chacun pourra vérifier nos assertions, les réfuter, les combattre, mais jamais nous ne nous écarterons de la discussion courtoise.

L'hypnotisme qu'on appelle scientifique (Pourquoi ?) est ici, comme nous l'avons toujours fait dans nos conférences, le sujet de quelques diatribes. Mais, en le comparant au magnétisme animal, la différence apparaîtra évidente.

La question du spiritualisme moderne, par sa complexité, est plus délicate à traiter et nous faisons notre possible pour l'exposer clairement. Nous essayons de répondre par avance aux comment et aux pourquoi des sceptiques. Nous pensons, par la multiplicité des faits acquis et nettement décrits, convaincre plus d'un incrédule.


Introduction



Il y a longtemps que nous sommes sollicités d'écrire un livre théorique et pratique pour compléter le « Nouvel hypnotisme » et le « Diagnostic de la suggestibilité ». Nous voulions auparavant recueillir de nouveaux matériaux, afin de mettre sous les yeux du lecteur les documents propres à former sa conviction.

Quoique nous ayons encore de nombreuses lacunes à combler, le moment nous paraît opportun pour présenter au public le résultat de nos observations ainsi que les travaux des auteurs qui étudient ces intéressantes questions.

Le magnétisme humain, l'hypnotisme, la suggestion n'ont point progressé. Il semblerait vraiment que tout a été dit sur ces matières.

Les quelques médecins qui pratiquent l'hypnotisme se tiennent dans un cercle trop restreint, malgré leurs promesses au congrès de 1900, et leurs travaux publiés depuis sont sans importance.

Les magnétiseurs n'ont pas fait davantage ; ils sont, il est vrai, étrangers à la médecine et, malgré le réel talent de deux ou trois, malgré le savoir très étendu de quelques-uns, ils n'ont pas l'autorité que confère, à tort ou à raison, un diplôme de médecin.

Nous donnerons des indications précises et, malgré les partisans de la seule suggestion, nous pensons pouvoir amener ceux qui voudront nous suivre à éliminer la trop fameuse suggestion et à produire des faits que les hypnotiseurs n'ont jamais pu obtenir avec leur méthode d'expérimentation.

Le somnambulisme provoqué présente des analogies avec la transe médianimique, mais il a l'avantage d'être sous la dépendance de l'expérimentateur et, par conséquent, si ce dernier sait développer les facultés latentes de son sujet, il obtiendra des effets supérieurs à ceux produits par la généralité des médiums.

Un homme éminent, le baron du Potet, a dit : « Le magnétisme, par le somnambulisme, nous ouvre une porte sur l'inconnu. » Cet auteur avait approfondi la question.

Le magnétiseur Cahagnet, imbu des idées de du Potet, obtint, par l'intermédiaire de son sujet, Adèle, en présence d'un prêtre érudit et chercheur, un si grand nombre de faits concluants que, s'il avait eu une autorité plus grande, ses livres auraient attiré l'attention, autant, sinon plus, que ceux des spirites.

Ce mode d'expérimentation a été délaissé, et c'est pourtant, à notre sens du moins, le meilleur. Pourquoi n'y reviendrions-nous pas ?

Procédons par ordre, apprenons le simple avant de passer ou composé, marchons lentement, progressivement et, par la force même des choses, nous arriverons à savoir ce que nous désirons connaître.

Etudions méthodiquement et froidement les faits qui se présentent à notre observation. Ne nous enthousiasmons pas, si nous voulons voir clairement, n'affirmons ce que nous avons vu, contrôlé, disséqué, que lorsque nous serons sûr, très sûr de son existence réelle.

Répétons plusieurs fois le même essai, observons méticuleusement nos expériences, et quand nous serons certain de l'authenticité d'un phénomène, n'hésitons pas à le faire connaître. Nous ferons alors œuvre utile.

L'étude que nous faisons a une importance plus grande qu'on ne se l'imagine, parce que non seulement elle nous apprendra des choses ignorées, mais encore elle nous donnera le moyen de faire le bien.

La connaissance des matières contenues dans ce travail permettra même, à ceux qui restent indifférents aux choses abstraites, de s'orienter dans la vie, de comprendre des faits restés obscurs, de saisir la raison d'être des phénomènes supra-naturels, de pénétrer enfin les arcanes d'une science encore en enfance, mais qui grandira vite, lorsqu'on voudra bien lui réserver l'attention qu'elle mérite... Si, malgré notre apparent scepticisme - il est toujours plus apparent que réel - nous acquérons un jour, par des études spéciales, non enseignées dans les écoles, la preuve mathématique que nous parcourons un cycle, que nous évoluons sans cesse, que la transformation qu'on appelle la mort n'est qu'un changement d'état, que le « rien ne se perd, rien ne se crée » de Lavoisier n'est pas un mythe et que notre entité suit la même loi, en se conservant intacte, regretterons-nous les heures passées à ces études ?

Nous engageons vivement les amants de la vérité à faire quelques efforts, à nous suivre, et ceux qui voudront bien nous entendre ne tarderont pas à reconnaître l'exactitude de nos affirmations - ils acquerront une conviction personnelle, basée sur des faits et partant inébranlable, car, a dit le célèbre Broussais : « Rien n'est plus écrasant qu'un fait. »

Parce que les savants officiels nient les phénomènes psychiques et se refusent à les étudier, devons-nous nous en tenir au magister dixit ?

Nous admirons les savants, lorsqu'ils ne sortent pas de leurs attributions et nous font connaître leurs découvertes. En dehors de leur champ d'action spécial et dans les questions qu'ils ignorent, devons-nous les suivre aveuglément? Nous avons le plus grand respect pour ces messieurs, mais nous ne croyons pas que leur nom suffise à justifier leur veto obstiné sur des faits qui se heurtent à leur incompétence.

Le vrai parait souvent invraisemblable. Cherchons donc avec patience et persévérance, sans idée préconçue.

Toutes les vérités ont eu, à leur naissance, des partisans et des détracteurs, ce qui n'a point arrêté leur marche. Qu'on se rappelle les déboires de Fulton, appliquant la découverte de Papin. Lorsque Galvani, surnommé par ses contemporains le maître de danse des grenouilles, fit connaître certaines propriétés de l'électricité, pouvait-on supposer alors ce que cette force réaliserait de merveilleux cent ans plus tard ?

Galilée subit la torture pour avoir affirmé la rotondité de la terre et établi scientifiquement son mouvement diurne ; Harvey fut vilipendé pour avoir trouvé la circulation du sang et Jenner méconnu, tourné en ridicule pendant plus de trente ans. Et Jeanne d'Arc, brûlée comme sorcière et qu'on veut béatifier aujourd'hui ? Très longue serait encore la liste des novateurs insultés, pourchassés, honnis d'abord et réhabilités ensuite.

Ces faits historiques doivent nous rendre circonspect, et de nos jours, moins que jamais, on ne doit nier ce qui est inconnu. Le mot impossible, comme on l'a dit, n'est pas français et ne doit pas être employé par un savant digne de ce nom.

Les empiriques, comme on qualifie les chercheurs non officiels, ont eu, de tout temps, le mérite de forcer les hommes de science à s'intéresser à leurs découvertes. L'alchimie n'a-t-elle pas été la mère de la chimie et l'astrologie celle de l'astronomie ? Les premiers étaient trop croyants et manquaient de précision dans leurs recherches ; les seconds, trop sceptiques, ont voulu presque tout élaguer. Essayons de procéder autrement et prenons le bien, le beau, le vrai partout où ils se trouvent.

Le magnétisme et l'hypnotisme, au point de vue thérapeutique, peuvent nous rendre de grands services.

Combien de maux, en dehors des affections nerveuses, la plupart curables par ces agents seulement, seraient atténués et parfois guéris par l'emploi immédiat de ces méthodes inoffensives, à la portée de tous.

Il n'est pas nécessaire d'être médecin, d'avoir fait de longues études, pour soulager son semblable : le premier venu peut accomplir cette tâche ; il n'a qu'à employer les procédés que nous indiquons.

Lorsque nous nous blessons, instinctivement nous portons les mains sur la partie lésée et nous éprouvons du soulagement. Nous faisons inconsciemment du magnétisme.

Qu'une personne bienveillante, connaissant nos pratiques, remplace nos mains par les siennes, immédiatement la douleur cessera. Ce que nous avançons pourra paraître paradoxal, rien n'est plus exact pourtant, et l'essai en est facile. Nous pensons, dans le cours de cet ouvrage, convaincre les plus rebelles, en leur apprenant à se servir de forces peu connues, émanant de nous-même.

Qu'on sache bien qu'il y a de l'électricité partout, que tous les corps en sont imprégnés et que si l'homme est moins doué que la torpille ou la gymnote, il a, également une dose de cette énergie.

Partout où il y a chaleur (et l'homme sain en possède 37°) il y a électricité, d'où nous devons conclure que cette force existe en nous, et ce sont probablement l'émanation, les ondulations de cette électricité qui sont la cause première de tous les phénomènes que nous étudions ici.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   28

similaire:

Préface iconPreface

Préface iconPRÉface

Préface iconPreface (2 pages) introduction

Préface iconPreface et objectifs du document 1

Préface iconEssai préface de Vittorio prodi

Préface iconSommaire Préface de Sylvie Simon

Préface iconPréface : L’idéal éducatif du collégien

Préface iconPreface a l'edition allemande de 1872

Préface iconPRÉface
«métapsychiques» a fait de remarquables progrès en France surtout du côté physiologique, et, pourrait-on dire, scientifique

Préface iconPréface
«La prise en compte des dimensions linguistiques de toutes les matières scolaires : équité et qualité en éducation»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com