L’etablissement et les collectivites territoriales








télécharger 2.08 Mb.
titreL’etablissement et les collectivites territoriales
page9/31
date de publication15.05.2017
taille2.08 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   31

 

*polyphonie : même phrase dansée dans des tonalités différentes.

*concasser : mélanger les séquences d'un mouvement écrit.


CONDUITES INITIALES

COMPETENCE 3


CONDUITES FIN D'ETAPE

Toutes les formes de contacts engendrent des chocs, des déséquilibres, des ruptures dans le mouvement.

« Donner ou prendre le poids » tout en se rendant disponible et à l’écoute de l’autre


Les porters* s'intègrent dans la dynamique du mouvement sans ruptures involontaires.

 *porter : accompagner l'autre dans son mouvement vers le haut ou vers le bas jusqu'à éventuellement la suppression de tous ses appuis au sol.


Problèmes posés à l’élève

Accorder sa confiance.

Gérer son tonus (trop de tonus, trop de relâchement).

Passer d'une attitude "volontariste "à une attitude d'écoute.

 

Contenus d’apprentissage

- Donner son poids sans s'abandonner ;

- Etre à l'écoute de ses sensations modifiées par le mouvement de l'autre ;

- Guider l'autre en restant perméable (sans le diriger de manière autoritaire).

 


CONDUITES INITIALES

COMPETENCE 4


CONDUITES FIN D'ETAPE

On observe 2 types de comportements :

- Des mouvements inhabituels intéressants mais dont le foisonnement nuit à la lecture ;

- Des conduites d'inhibition.

Symboliser son propos par l’épure et la condensation.

Le fil conducteur et des partis pris sont lisibles dans la chorégraphie et autorisent aux spectateurs plusieurs interprétations.

 

Problèmes posés à l’élève


Oser exprimer ses idées. Faire jouer son imaginaire.

Oser traduire en mouvement.

Choisir.

Conserver du sens au mouvement malgré les transformations successives.




 Contenus d’apprentissage

Garder la qualité :

Malgré l'accélération du mouvement ou le ralentissement ;

En passant d'un mouvement segmentaire à un mouvement global ou vice versa ;

En changeant l'amplitude du mouvement.

 Accumuler : enchaîner dans sa logique spatiale, rythmique ou dynamique un mouvement à un autre mouvement, " trouver où ce mouvement m'emmène"…

CONDUITES INITIALES

COMPETENCE 5


CONDUITES FIN D'ETAPE

Le corps est mobilisé de façon globale privilégiant les mouvements périphériques (bras et jambes)

Accéder à une justesse et une variété des traces en précisant les points moteurs initiant et finissant le mouvement ainsi qu’en variant les surfaces d’appuis


Les points moteurs sont variés et précis amenant une mobilité du buste et un engagement du dos et de la tête


Problèmes posés à l’élève


Difficulté sur le plan de la dissociation segmentaire

Mouvements parasites

Manque de conscience du corps.




 Contenus d’apprentissage

Notion d’économie de mouvement, situations invitant à solliciter des parties du corps inhabituelles peu impliquées habituellement

Dissocier regard/ actions corporelles




CONDUITES INITIALES

COMPETENCE 6


CONDUITES FIN D'ETAPE

Le danseur évolue dans des tonalités moyennes avec peu de contrastes
Les arrêts sont difficiles à obtenir (bavardage corporel)

Le très vite ou le très lent est rare
Les élèves se calent leur énergie sur la musique

Créer la musicalité du mouvement par la modulation tonique (impulses, impacts, swing, accentuations, suspensions, arrêts…)

La musique comme partenaire et non comme guide des choix gestuels et chorégraphiques

Le danseur est capable d’avoir des partis pris forts dans la musicalité du mouvement : complexité des rythmes, effet de surprise (arrêt long suivi d’un démarrage fulgurant par exemple)

Les élèves sont en dialogue avec la musique (contrepoint, lent sur musique rapide ou l’inverse, questions réponse…)

 

Problèmes posés à l’élève


Sortir de ses habitudes sur le plan du tonus

Oser rester à ne rien faire

Difficulté à ne pas se laisser emporter par la musique

 


Contenus d’apprentissage

Etre musical par les changements de rythmes corporels indépendamment de la musique

Jouer sur les contrastes extrêmes.

Réaliser une même phrase gestuelle avec des rythmes et accentuations différents


CONDUITES INITIALES

COMPETENCE 7


CONDUITES FIN D'ETAPE

La qualité du mouvement n'est pas présente en permanence. Elle est fluctuante, aléatoire et soumise à l'environnement.

Eprouver et retrouver des qualités de corps pour interpréter sa chorégraphie

La fluidité du mouvement devient régulière quelles que soient les conditions extérieures.

 

Problèmes posés à l’élève


Cérébralisation qui nuit à la sensation.

Verrouillage des articulations (tonus trop élevé).

Difficulté de mémorisation des états de corps dans la chorégraphie.

Centration sur soi même.

Perturbation par les déplacements des autres danseurs.

 

 Contenus d’apprentissage

Situations incitant le lâcher-prise (yeux fermés, baisse de l’état tonique, sollicitation de l’imaginaire, des sensations et des émotions)



Evaluation Danse seconde

Exemple de thématiques proposées aux élèves 
Thématique générale de la classe : Contrastes
1-Visible/invisible

2-Equilibre/déséquilibre

3-Terre/air

4-Changements d’humeur

5-Féminin/masculin

6-Attirance/répulsion

7-Rêve ou réalité

8-contraintes et liberté

9les moyens de communiquer

10-Tables et chaises

11-Les excès

12-La solitude face au groupe

13-Noir et blanc

14-Difficulté de communication
Evaluation sur deux épreuves :

En composition dans une forme duo engageant l’élève sur des qualités de mouvement variées et contrastées

Ce duo fait appel à des qualités de mouvement explorées au cours d’improvisations abordées dans les leçons

En improvisation en groupe de 7 ou 8 sur une des thématiques proposées ou imposées.

Notation sur la capacité à la fois de proposer une orientation à l’improvisation de groupe tout en restant à l’écoute des propositions des autres entraînant une adaptation individuelle.

Jouer sur :

Le choix de formes corporelles

Les dynamiques et rythmes (impulsions, impacts)

Les placements dans l’espace (groupés, éclatés)

Les contacts, porters et diverses relations entre partenaires


Lycée XXX GRILLE D'ÉVALUATION DANSE : CHORÉGRAPHIE COLLECTIVE

Composition (note collective sur 10)

procédés de composition(accumulations, répétitions, canons…unission, alternances)

Banalité du propos,
thème non apparent.
Pas de fin ni de début.
(Charabia)

Un début, une fin mais développement confus. Le thème apparaît.
(Bavardages)

Projet défini, structuré. Intention expressive. Exploitations multiples du thème.
(Discours)

Projet original, structuré, stylé. Principes de composition exploités. (Parole)

N / 3

0,75

1,5

2,25

3

-Espace scénique
-scénographie

Partiel étriqué. Mal orienté, anarchique. Placement des danseurs toujours identique.

Groupe organisé dans l'espace mais encore des erreurs d'orientation. Dominante frontale.

Variété des orientations. Trajets structurés et pensés en fonction des spectateurs.

Espace construit en fonction du projet. Espace symbolique.

N / 2

0,5

1

1,5

2

- Formes corporelles
(qualités toniques,
originalité)

Pas de modulation tonique. Bras et jambes surtout sollicités. Motricité peu distanciée du quotidien. Maîtrise partielle d'un style.

Alternance de 2 contrastes d'énergie et de 2 formes (ex.: rond, ligne)

Formes distanciées du quotidien, parfois complexes et au service du propos.

Formes originales, complexes et symboliques.

N / 3

0,75

1,5

2,25

3

- Relations
entre danseurs

Peu de communication. Pas d'ensemble. Portés sans originalité, plaqués.

Interrelations simples au service de l'intention. Désynchronisations de temps à autre.

Variété des types de relations (contacts centre ou périphérique). Intention de produire des effets en relation avec le thème.

Nuances, subtilité dans les relations. Les portés sont bien amenés. Parti pris esthétique ou artistique.

N / 2

0,5

1

1,5

2

Interprétation
(note individuelle sur 7)


- Engagement
émotionnel
- Écoute

Regard bas, trou de mémoire ou hésitation. Danse pour soi.

Regard parfois fermé dans les passages difficiles. Les actions sont souvent intentionnelles.

Élève engagé dans son rôle, à l'écoute du reste du groupe.

Engagement maximal. Qualité d'interprète. Parvient à émouvoir.

N / 4

1

2

3

4

- Engagement moteur

Gestes imprécis, étriqués. Utilisation d'une même modalité tonique.

Utilisation du corps périphérique. Tonicité et maîtrise de mouvements simples.

Modulations toniques. Recherche d'amplitude et de précision. Sort de l'axe vertical.

Motricité complexe, originale, maîtrisée en permanence au service de l'évocation.

N / 4

1

2

3

4

- Apprécier

Appréciation "affective" (c'est nul !, c'est top !). Reconnaît quelques points forts ou faibles.

Reconnaît quelques éléments de composition. Appréciation partiellement argumentée.

Perception des éléments de composition. Reconnaît les points forts-faibles de la prestation. Les émotions ressenties sont qualifiées en relation avec le projet.

Reconnaît les éléments de composition et d'interprétation. Appréciation argumentée. Proposition d'amélioration.

 

N / 2

0,5

1

1,5

2



Course longue en CC5 secondes


SCHEMA SYNOPTIQUE CYCLE / durée de 1h30 eff/




Etapes


L

ARTICULATION DES SEANCES et SUCCESSION des INTERVENTIONS


Obj 1 : découvrir que son organisme est entraînable et modifiable

Obj 2 : être capable d’utiliser seul les outils (VMA, tableaux de course…) permettant de s’entraîner

Obj 3 : être capable de différencier et reconnaître les différentes formes de travail proposées en course

Réhabituer les é à courir en vue de la passation du test


1



Echauf

en routineen autonomie

obj : reprendre confiance dans ses capacités de coureur (pouvoir trottiner 9’ sans s’arrêter)

Rappel des contenus et des techniques de course permettant de prolonger l’effort

Réaliser une pyramide 3/6/9/6/3 avec un temps de récupération de 5’ entre chaque séquence

CE : savoir écrire le temps, découvrir la notion de VMA

2

et 3


Echauf

en routineen autonomie

obj : Déterminer les potentialités de chacun

Test VMA après échauffement. L’élève devra courir pendant les 2 passations de test, cela dit il aura le choix de gérer librement son effort sur les 2 passages sachant que le test est noté et que la meilleure performance des 2 passages sera retenue : (stratégies envisageables : 1er passage à fond/ 2e géré en récup, 1er passage géré pour appréhender l’épreuve et 2e passage à fond…

En séance 2 test des 6’

En séance 3 test du 1000m

test

4


Echauf

en routine

en autonomie

obj : être capable d’utiliser les outils permettant d’adapter la séance à ses potentialités

Etre capable de suivre une séance ayant pour finalité le bien ê, la lipolyse, ou la capacité aérobie

Présentation à l’élèves de la séance du jour et présentation des outils

Travail développemental

5

Echauffement

obj :Travail de puissance en fractionné

Tous les élèves la séance destinée au développement des potentialités énergétiques

6

7

Echauffement

obj : être capable de choisir son programme de travail

Les élèves choisissent quel type de séance ils veulent conduire parmi la séance de puissance ou de capacité aérobie en l’adaptant à leurs potentialités

Test

8

Echauffment

Passation du test VMA de Berton

l’évaluation

9

Echauffement


Passation du test d’évaluation :

2 séances sont présentées au tableau. L’élève doit les identifier (justifications requises) en choisir une (motiver son choix), l’adapter à ses potentialités puis la conduire en autonomie (un observateur relève les temps de passage)



Evaluation Musculation cycle terminal

Modalités de l’épreuve :
Les élèves prépareront par avance sur format papier une séance qu’ils comptent réaliser pour 2 muscles différents appartenant à des parties du corps différentes. Le jour de l’épreuve sera tiré au sort un muscle qui devra être intégré à la séance déjà programmée. Cette séance de 30 minutes + 5 minutes d’étirements, devra permettre la mise en jeu de 3 groupes musculaires : 1 sur les bras, 1 sur les jambes et 1 sur le tronc.

Chaque groupe musculaire peut faire l’objet d’un travail axé sur un mobile différent ou non (puissance, volume, raffermissement).

Déroulement de l’épreuve

Les élèves seront convoqués par groupe de 6 pour 40 minutes. A partir de leur moment de convocation ils disposent de

10 minutes pour finir de rédiger leur séance en intégrant à leur préparation le muscle qui vient d’être tiré au sort. Le questionnaire à trous devra aussi être complété pendant ces 10’.

Ensuite ils disposeront de 30’pour conduire leur séance incluant échauffement et étirements.

A l’issue de la prestation l’élève devra rédiger un bilan sur sa prestation (sensations, justification des choix effectués,

problèmes vécus et pistes de remédiations pour une hypothétique séance future.)

La notation s’effectuera sur :

- La cohérence de la séance au regard des objectifs visés

- La qualité de la réalisation : respect des temps de récupération, amplitude de travail, placement, gestion de la respiration…

- Le respect de l’équilibre agoniste /antagoniste

  • La pertinence du bilan rédigé


BADMINTON



C.P.4

BADMINTON

Cycle 1

Niveau 3

Pour gagner le match, s’investir et produire volontairement des trajectoires variées en identifiant et utilisant les espaces libres pour mettre son adversaire en situation défavorable.

Niveau 4

Pour gagner le match, faire des choix tactiques et produire des frappes variées en direction, longueur et hauteur afin de faire évoluer le rapport de force en sa faveur.

Connaissances :

Elaboration de tactiques

  • Avant / arrière, droite / gauche, les diagonales.

  • L’accélération ou le ralentissement : Drive, dégagement d’attaque, smash, amorti, contre amorti.

  • Combinaison espace temps


Amélioration technique

  • Pour gagner de la puissance

  • Pour gagner de la précision


Connaître ses points forts, ses points faibles et ceux de ses adversaires
Connaître les règles de bases et leur annonce (terrain, service, score, …)


Capacités : Echauffement dirigé par l’enseignant
Se constituer un bagage technique

  • Servir long et haut, servir court.

  • Dégager long, à plat, amortir, smasher depuis le fond de court à partir du même geste (rotation centrale).

  • « Elargir la cible » pour pouvoir créer un rapport de force en sa faveur.

  • Améliorer et gérer un investissement physiologique


Observer et se faire observer pour établir son profil de joueur
Assumer son rôle de partenaire (ex. : pendant des routines)


Attitudes :
S’impliquer dans tous les rôles proposés

  • Joueur.

  • Conseiller.

  • Arbitre.

  • Observateur, partenaire.

Respecter

  • Les adversaires

  • L’arbitre

  • Le matériel

  • La sécurité







C.P.1

BADMINTON

Cycle 1

AXES DE TRAVAIL :

  1. Adoption d’habitudes de travail

  2. Appropriation de règles de vie collective

  3. Respect de règles de sécurité




S1


Mise en place d’un échauffement type.


  • Permettant un rappel du règlement

  • Un rappel technique à partir du même geste, du dégagement, de l’amorti, du smash.


Etablissement d’un classement du regroupement (1/2 Terrain)


S2


Détermination du niveau de pratique individuelle

A partir du DVD (CNED) et d’une fiche d’observation

5 niveaux
Affinement du classement sur terrain complet


S3


Mise en place de situations permettant à chacun de passer d’un niveau à un autre.
2 solutions :


  • Tous les élèves vivent les mêmes situations à des niveaux différents.

  • Les élèves sont répartis en 3 niveaux et réalisent des exercices différents en fonction de ces niveaux (3 situations par niveau).


Situations sur le service, le dégagement, l’amorti, le contre amorti, le smash, le drive.
Défis en 2 sets gagnants de 7 points pour modifier son classement


S4

S5



Recherche de stratégies valorisant les points forts de chacun et pouvant mettre les autres en difficulté (situation problèmes, matchs à thèmes) : mettre l’autre en crise spatiale et/ou temporelle.
L’élaboration de sa stratégie se fait à partir des observations (ce qui fonctionne).


S6

S7


Evaluation certificative


  • 3 matchs de 2 sets de 11 points (avec arrêt possible à 6) contre les 3 autres adversaires de la poule (poule de niveau / classement)


Le niveau 3 doit être atteint.






C.P.4

BADMINTON

Cycle 2

Niveau 4

Pour gagner le match, faire des choix tactiques et produire des frappes variées en direction, longueur et hauteur afin de faire évoluer le rapport de force en sa faveur.

Niveau 5

Pour gagner le match, concevoir et conduire des projets tactiques en enrichissant son jeu (varier le rythme, masquer les coups, …) face à un adversaire identifié..


Connaissances :
Déborder son adversaire c’est jouer sur le paramètre spatio-temporel.

En match : Fixer l’adversaire sur son point faible (au filet en jouant court ou au fond de court en jouant long).

Fixer l’adversaire au centre (court ou long, pas à mi court) pour ne pas donner d’angle.

Savoir être patient (prendre son temps pour fixer l’adversaire).

Etre précis (justification du travail technique).

Fixer sur un coup fort pour terminer sur un coup faible.

Prendre des repères spatiaux.

Changer de côté si on produit une frappe croisée et inversement, s’avancer légèrement sur frappe courte, reculer sur frappe longue.

Prendre des repères temporels : Accélérer son replacement sur frappe rapide.

Affiner ses connaissances règlementaires.



Capacités : Echauffement spécifique sur technique de base

Amélioration technique.


  • Défense sur smash : courte bloquée, longue

  • Déplacements : Economie se replacer au centre.

  • Services variés : longs, courts, flick.

  • Dégagé : Précision, régularité, plus tendu.

  • Rush : Coup droit ou revers.

  • Revers haut, coup droit enroulé.

  • Poussé offensif.


Arbitrer

Observer


Attitudes :
Accepter

  • D’être observer et conseiller par un camarade.

  • La défaite.

  • D’être impartial à l’arbitrage.

  • D’être un partenaire de travail.

(travail en coopération pas en opposition)
Respecter le matériel



C.P.4

BADMINTON

Cycle 2

AXES DE TRAVAIL :


  1. Recherche de l’autonomie

  2. La responsabilisation

  3. L’optimisation des ressources individuelles




S1


Rappel : des composantes d’un échauffement

du règlement

de quelques fondamentaux techniques
Etablissement du classement du groupement (montante, descendante sur ½ terrain)


S2


Détermination du niveau de pratique individuelle

(DV3, CNED et fiche d’observation)
Affinement du classement sur terrain complet


S3


Affinement technique et tactique de chacun


  • Technique : Placement et déplacement (replacement dans la frappe)

Replacement pour permettre un gain de temps

Frappes : Apparition de la rotation de l’avant bras. Variation des prises/coups dans le même souci de gain de temps.


  • Tactique : Augmentation du nombre de combinaisons espace temps.

Recherche du contre pied et de déplacement en ligne brisée de l’adversaire.

Création de L’incertitude
Amélioration du classement par défis.


S4

S5

S6


Recherche de la (des) meilleure(s) stratégie(s) individuelle(s) qui valorise(nt) les acquis technico-tactiques.


  • Essayer de prendre conscience de ses points forts et de ses points faibles.

  • Tester un adversaire en arrêt de jeu et utiliser l’arrêt des 6 points.

  • Réguler l’investissement physique sur plusieurs matchs.




S7

S8


Préparation de l’évaluation


  • Utilisation de la fiche d’observation

  • Rappel des critères d’évaluation




S9


Evaluation certificative


  • Les élèves sont répartis en poules de 4 ou 5 joueurs (joueuses) pour effectuer un minimum de 3 matchs (2 sets gagnants de 11 points). L’élève est jugé face à 2 adversaires différents.




ACROSPORT



C.P.3

ACROSPORT

Cycle 1

Niveau 3


Composer et présenter une chorégraphie gymnique constituée au minimum de 4 figures différentes et d’éléments de liaison pour la réaliser collectivement en assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage/ démontage. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d’élèves (duos, trios…).Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et de sécurité


Niveau 4


Composer et présenter une chorégraphie gymnique, structurée à l’aide d’un support sonore, constitué au minimum de 4 figures différentes et d’éléments de liaisons. Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté en s’attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage et démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur dans des formations différentes. Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Juger consiste à apprécier l’orientation et l’occupation de l’espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation.


Connaissances :

Se constituer un code de difficulté et de complexification en relation avec :

La connaissance des différentes familles/notion sécuritaire :

→ les équilibres par empilement ou compensation de masses

→ Les progressions dynamiques : lancers, rattrapés, franchissements

→ Les liaisons : en simultané, en complémentarité, en imbrication

→ Sécurité active (posturale)

→ Sécurité collective (aide et parade, matériel)

Créer un enchaînement acro-gymnique en liant plusieurs portés



Capacités :
Intégrer les règles de sécurité

→ utiliser les différents appuis

→ Elargir la base de sustentation

→ utiliser prioritairement les membres inférieurs

→ conserver le dos en position anatomique

Maintenir l’équilibre de la figure

→ Rechercher l’alignement segmentaire

→ Varier la longueur des leviers

Complexifier les figures (varier les postures, utilisation du joker)

Coordonner ses actions avec celles des autres dans

→ le temps

→ l’espace (formation, orientation, espace proche, lointain)

→ utiliser les temps forts de la musique


Attitudes :
Gérer le couple : prise de risque/ maîtrise de risque dans tous les rôles

Gymnaste (stabiliser les éléments par la répétition

Aide pareur, joker (vigilance et anticipation)

chorégraphe : participer à l’élaboration du projet et accepter l’avis des autres

Juge : dépasser l’affectif pour entrer dans un jugement plus objectif





C.P.3

ACROSPORT

Cycle 1

AXES DE TRAVAIL :
Adoption de règles de sécurité

Passer de la juxtaposition de portés à leur enchaînement

Adoption de règles de travail collectif



S1

Présentation des différentes familles d’éléments

▪ Rappel des règles de sécurité

▪ Evaluation diagnostique du niveau de la classe

Echauffement type


S2


Idem mais en privilégiant le passage à l’appui renversé (en statique et dynamique)

Aborder la notion de liaison

Construction d’une longueur : 3 éléments et 2 liaisons


S3

Idem mais en privilégiant les lancers et les rattrapés

Construction d’un aller-retour (2 longueurs avec un élément minimum/famille

S4

Travail sur support musical

▪ Construire le rendez-vous porteur/ voltigeur

▪ Montage et démontage rapide

▪ Arrêt sur image

Aller-retour avec un début et une fin

S5

Elaboration du spectacle chorégraphique :

Minimum pour le groupe :

▪ Un début et une fin

▪ Une pyramide

▪ Un duo miroir

▪ Une autre formation (trio, quatuor…)

▪ Une liaison gymnique

▪ Une liaison dynamique

Durée : 1mn30 minimum

S6

S7

Evaluation certificative

Réaliser le spectacle acro-chorégraphique en respectant les 5 contraintes exigées.



C.P.3

ACROSPORT

Cycle 2

Niveau 4


Composer et présenter une chorégraphie gymnique, structurée à l’aide d’un support sonore, constitué au minimum de 4 figures différentes et d’éléments de liaisons. Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté en s’attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage et démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur dans des formations différentes. Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Juger consiste à apprécier l’orientation et l’occupation de l’espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation.


Niveau 5


Composer et présenter une chorégraphie gymnique mise en valeur par le support sonore constitué au minimum de 5 figures différentes statiques et dynamiques Elle est réalisée collectivement et permet de créer des effets chorégraphiques en utilisant des modalités variées (simultané, cascade…)Les figures sollicitent des formations différentes d’élèves (duos, trios…) dont une concerne l’ensemble des membres du groupe.

Juger consiste à apprécier la diversité et l’originalité des éléments ainsi que la qualité d’exécution au service des effets chorégraphiques

Connaissances :

Rappel des règles de composition scénique et chorégraphique

(programme seconde danse et programme première acro)

Décryptage du code d’évaluation



Capacités :
Pour l’élève acrobate

→ Aider et/ou manipuler le voltigeur (renverser, tourner, grimper)

→ Augmenter le volume occupé par la pyramide

→ réduire les surfaces de contact ( sol/P, P/V, V/J)

→ Lier les éléments

Pour l’élève metteur en scène

→ Expérimenter dans les portés et les éléments chorégraphiques les variables:

▪ D’espace (trajets, directions, niveaux, symétrie…)

▪ De temps (Synchronisation, décalages, alternance, saccadé, continu…)

▪ D’énergie (continu, saccadé, doux, fort ;fluide, accentué)

→ Associer les actions avec la musique (rythme, mélodie, accents, refrains, univers…)

→ Epurer (supprimer le superflu)
Elève juge

Connaître le code pour reconnaître les exigences demandées


Attitudes :
Etre de plus en plus précis dans les différents rôles

Mettre et être de plus en plus en confiance (anticiper pour sécuriser)

Accroitre son investissement pour respecter et être respecté des autres

Quitter le confortable pour aller vers l’originalité



STEP

Rappel des textes (BO Avril 2010)
Niveau 3 :Pour produire et identifier des effets immédiats sur l’organisme proches de ceux qui sont attendus, réaliser un enchaînement défini par différents paramètres (intensité, durée, coordination), seul ou à plusieurs.
Niveau 4 Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel ou partagé, prévoir et réaliser un enchaînement, seul ou à plusieurs, en utilisant différents paramètres (intensité, durée, coordination).
Niveau 5 Pour produire et identifier sur soi des effets différés liés à un mobile personnel ou partagé, dans un contexte de vie singulier (préparation à une compétition, entretien physique, bien-être psychologique…), concevoir et mettre en oeuvre un projet d'entraînement personnalisé de step.
-Niveau : Un vécu d’au moins 1 cycle au Lycée

Définition de l’APS


Activité d’entretien sollicitant la filière aérobie, dont le but est de réaliser des séquences de pas en musique.

C’est aussi une activité esthétique , de coopération et de communication



Visée de l’apprentissage



-Amener les élèves à formuler une séquence de travail aérobie au travers d’un enchaînement de pas de Step comprenant au moins 3 blocs et visant un mobile de transformation de soi


Organisation du cycle:



-8 séances

-Travail par groupe affinitaire puis obligation pour les garçons de composer un groupe mixte et de se regrouper par mobile.

-En L4 les groupes seront stabilisés afin de procéder à la recherche des enchaînements collectifs

-Souligner à chaque séance la mise en relation des paramètres proposés et leurs effets.

1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   31

similaire:

L’etablissement et les collectivites territoriales iconChapitre 1 : La recherche de parenté chez les Vertébrés : l’établissement de phylogénies
«le cours historique de la descendance des êtres organisés» = établissement des liens de parenté entre espèces à partir de l’étude...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconParticuliers – Entreprises – Collectivités Associations

L’etablissement et les collectivites territoriales iconDirection Générale des Collectivités Locales

L’etablissement et les collectivites territoriales iconRésumé : En France, depuis la loi de 2009 dite Grenelle 1, les projets...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconProgramme Diplômes visés
«Essentiel» : Techniques relaxantes du californien, modelages et appareils amincissants…La réflexologie plantaire, le drainage lymphatique...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconL'établissement se charge de l'inscription à l'épreuve anticipée...
«décrochage scolaire». Notre objectif est de redonner à chaque élève le goût de l’école et l’envie de réussir

L’etablissement et les collectivites territoriales iconIi le personnel non médical des dim : état des lieux a – Le personnel...
...

L’etablissement et les collectivites territoriales iconAdresse de l’établissement

L’etablissement et les collectivites territoriales icon1° presentation generale de l’etablissement

L’etablissement et les collectivites territoriales iconNous présentons ici une première analyse de la Loi Touraine n°2016-41...
«fourre tout», la loi qui vient d’être publiée fin janvier aggrave considérablement la loi Bachelot (hpst), notamment avec la «territorialisation...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com