Bulletin de liaison trimestriel








télécharger 77.64 Kb.
titreBulletin de liaison trimestriel
date de publication14.05.2017
taille77.64 Kb.
typeBulletin
b.21-bal.com > loi > Bulletin
LES QUATRE SAISONS DE



Bulletin de liaison trimestriel

N°35 Mars 2011

01/11

Editorial
Beaucoup de textes inspirés comme l’Apocalypse de Jean, ceux issus de la tradition Maya ou des peuples premiers parlent de la survenue du chaos pour la fin des temps. Or, ne sommes-nous pas arrivés à la fin d’un grand cycle, celui de 25920 ans dénommé par les astronomes « précession des équinoxes » et qui correspond au 9ème inframonde maya, l’inframonde universel ? D’après les calculs récents de Carl Johan Calleman, éminent spécialiste de la civilisation Maya, ce dernier inframonde aurait débuté le 9 mars 2011 pour s’achever le 28 octobre de cette même année. En raison des erreurs successives, au fil des siècles, dans l’établissement des différents calendriers, le 28 octobre 2011 correspondrait en réalité au 21 décembre 2012. Certes tous les auteurs ne sont pas d’accord avec ce décompte. Cependant, si nous observons les événements naturels ou provoqués par l’homme, survenant depuis plusieurs années, force est de reconnaître leur nature catastrophique pour la plupart et génératrice de chaos. Et les choses semblent s’accélérer, tout comme le temps dont le défilement a été multiplié de nouveau par un facteur 20, comme à chaque transition entre deux inframondes successifs. Les exemples de chaos ne manquent pas entre les conflits en Afganistan, en Tchetchenie, en Syrie ou en Côte d’Ivoire et les catastrophes de Haïti et du Japon, pour ne citer que celles-ci. Mais, parallèlement à ce chaos, de plus en plus d’humains prennent conscience de leur souveraineté et de la manipulation dont ils sont l’objet avec pour corollaire les soulèvements en Tunisie, en Egypte, au Yemen, en Syrie ou en Lybie…..pour le moment. Cette prise de conscience se manifeste aussi à plus petite échelle comme en France où la méfiance s’installe vis-à-vis des politiques qui sont motivés, pour la plupart, par la soif du pouvoir, expliquant la désaffection de bon nombre de citoyens pour les élections (cf le record d’abstention aux récentes cantonales). Méfiance aussi vis-à-vis du pouvoir médico-pharmaceutique lui-même otage des lobbies de la pharmaco-chimie. Mais, loin d’avoir peur face à tous ces événements, inquiétants en apparence, nous devons nous réjouir du changement de conscience qui est en train de s’opérer car il constitue les prémices de ce nouveau monde que nous souhaitons du fond de notre cœur. « Là où le profane se désole, l’initié se réjouit ». Mais il ne suffit pas de constater passivement ces changements, nous devons y participer activement en nous impliquant dans cette dynamique. Changeons de paradigme, affranchissons-nous des vieux réflexes de la dualité pour nous acheminer vers l’unité. Comme le suggère le 5ème accord toltèque, devant l’afflux des informations, sollicitons notre discernement mais restons à l’écoute.


ARBRE
Association de Recherche sur la Bio Réalité Energétique, 15 rue de l'Anneau, 67200 Strasbourg

Président fondateur Dr Hervé STAUB

06 09 65 33 82; E-mail : ass.arbre@wanadoo.fr ou herve.staub@wanadoo.fr

Internet : http://associationarbre.weebly.com

Président : H. Staub; Secrétaires : J. Bernard et M. Marmillod; Trésorier : F. Dollinger

Responsable de la publication : H. Staub

Cotisations : Membre actif 40 €; Etudiant 20 €; Membre donateur >40

Sommaire

Editorial 1

On trouvera encore des plantes médicinales 2

Responsabilité vaccinale 3

Les gaz de schistes 4

La saga du Nombre d’Or 5

Nous avons lu 6

Agenda 7

Formations et stages 7

Associations sympathisantes 8

Adresses utiles 8


On trouvera encore des plantes médicinales
Depuis quelques jours je suis submergée d’appels à pétition alarmants qui annoncent la victoire de l’industrie pharmaceutique en Europe et l’interdiction des plantes médicinales et des médecines traditionnelles chinoise et ayurvédique  en Europe.

Je renvoie mes correspondants à un texte précédent qui s’appelait « Non ! tout ne va pas changer le 1er avril 2011 » et je réitère ce que j’expliquais alors pour le 30 avril. Ceux qui ne l’auraient pas lu, ou ne l’auraient pas retenu, peuvent en prendre connaissance sur mon site :

http://sylviesimonrevelations.over-blog.com/#

Toutefois, voulant vérifier ma première impression, je me suis adressée à plus compétant que moi sur le sujet, comme je l’avais déjà fait dans mon premier article, j’ai demandé à Thierry Thévenin, botaniste et secrétaire général des SIMPLES, son opinion sur le sujet. Son association regroupe 60 producteurs, cueilleurs de plantes médicinales aromatiques, alimentaires, cosmétiques et tinctoriales, il est donc bien placé pour répondre à la rumeur d’interdiction des plantes médicinales au sein de l’Union Européenne. Je vous livre sa réponse :

« à nouveau, un appel à pétition (”www.defensemedecinenaturelle.eu“) circule depuis quelques jours sur la toile, appel qui annonce l’avènement de la victoire de l’industrie pharmaceutique en Europe et la fin de l’accès aux plantes médicinales et des médecines traditionnelles (chinoise, ayurvédique)  en Europe.

Il semble émaner de la même organisation et relever du même discours que l’appel de l’automne dernier pour lequel j’avais posté le 18 octobre un commentaire sur ce site :  http://www.syndicat-simples.org/actualites/les-plantes-medicinales-bientot-interdites-dans-lue-propagande-desinformation-enjeux-de-pouvoirs-autour-de-herboristerie-en-europe

« Dans ce nouvel appel, je suis cité en référence tout comme d’autres, Michèle Rivasi, Kokopelli, Eric Pétiot (et même Stéphane Hessel “en filigrane” par un “Indignez vous” ostensible et certainement assez peu fortuit…).
Pour ma part, je ne suis aucunement partie prenante dans cet appel, je l’ai découvert hier au soir à la suite d'une avalanche de courriels me demandant si j’en étais à l’origine ou bien si je soutenais cette action.
 Mon analyse reste la même : cf. le lien précité, ainsi que les commentaires souvent intéressants qui ont été postés. Je n'ai pas signé en octobre, je ne signerai pas maintenant pour cet appel dans lequel j'ai été “invité” à mon insu.
 
 Cet appel présente toutefois le mérite de soulever et de porter au débat public la question  du développement inquiétant (voire terrifiant) de l’arsenal des normes, des experts, des homologations qui aboutit au verrouillage et au contrôle du secteur des plantes médicinales, des médecines complémentaires et de l’herboristerie, comme d’ailleurs celui de presque tous les autres secteurs de notre civilisation.

« Au passage, je dénonce le titre d’ « expert » qui m’a été octroyé dans cette bande son qui est elle-même pourtant sensée dénoncer le pouvoir des experts…
La question des savoirs populaires, de leur diffusion, de leur transmission et de leur pratique est cruciale pour sauvegarder notre autonomie et nos libertés ; revendiquons la, cultivons la.

« Ces savoirs populaires sont peut-être le meilleur rempart contre une dérive sécuritaire et totalitaire qui est l’un des risques majeurs qui se profilent derrière l’avancée actuelle du système des “experts” et des homologations. L’éducation du public et la formation des professionnels à l’herboristerie me semblent être des enjeux prioritaires pour une pratique profitable, durable, saine et éthique de ce qu’on appelle les “médecines naturelles”.

« ...C'est pourquoi je participe activement à un groupe de travail réunissant producteurs-herboristes, pharmaciens, enseignants, médecins, universitaires et élus politiques qui élaborent » un programme de formation professionnelle. Par ailleurs, je suis attentivement les auditions menées par le groupe de travail au Sénat, présidé par M. Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère, visant à soumettre prochainement une proposition de loi pour la réhabilitation du métier d'herboriste en France.
« Nous devons reprendre l'initiative citoyenne sur la question de la santé et des plantes médicinales, nous ne pouvons pas déléguer impunément des questions qui concernent des millions de gens à une seule petite poignée de spécialistes — homologués eux aussi —, sans que ces spécialistes se retrouvent fatalement prisonniers de pressions incessantes de la part de lobbys gigantesques (et sans doute d’une “auto-pression” morale extraordinaire) et qu’ils ne puissent, un jour ou l’autre, être les acteurs — conscients ou non — de dysfonctionnements graves dont les conséquences font et feront les “scandales” des chroniques médicales. »
Sylvie SIMON
Ces propos de Sylvie Simon viennent d’être confirmés par Maître Isabelle ROBART, au symposium d’Aromathérapie de Grasse, qui suit personnellement cette affaire. Donc pas de panique. (Hervé Staub)

Responsabilité vaccinale
à l’attention de ceux qui se posent des questions sur les vaccins obligatoires.
Tout d’abord, il n’y a que trois vaccins obligatoires : diphtérie, tétanos, polio, pas un de plus. Or, depuis le 12 juin 2008, le DTPolio® a été victime d’une « suspension temporaire de distribution » avec retrait de tous les lots existants. Ce vaccin n'est toujours pas revenu sur le marché alors qu’il est le seul vaccin anti Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite disposant d'une AMM pour les enfants de moins de six ans. Cette mesure prise par l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) en accord avec le fabricant Sanofi Pasteur MSD faisait suite « à l’augmentation importante du nombre de réactions à la suite de la vaccination par DTPolio® depuis le début de l’année 2008. » D’ailleurs, Sanofi n'envisage pas de le remettre en circulation, ce qui est compréhensible car son prix était sans commune mesure avec les prix des nouveaux vaccins, bien plus « rentables », on s’en serait douté. Une nouvelle fois, ce vaccin qu’on a trouvé remarquable, efficace, sans aucun effet secondaire, a soudain été retiré d’urgence.

Aussi, les services publics de « santé », qui ont tout prévu sauf les accidents, conseillent à présent de le remplacer par le vaccin Pentavac® qui contient, outre le DTPolio, les valences contre la coqueluche et l’haemophilus ou, mieux encore, le vaccin hexavalent « InfanrixHexa® ». Outre le DTPolio et les valences contre la coqueluche et l’haemophilus, ce vaccin contient aussi l’hépatite B et fait partie des médicaments « sous surveillance avec suivi renforcé ». En d’autres termes, les nourrissons seront vaccinés avec des vaccins non obligatoires, dont celui contre l'hépatite B, sans que la majorité des parents n’en soient avertis.

La Ligue pour la liberté des vaccinations fait remarquer que les valences non obligatoires ne sont pas couvertes pour leurs effets indésirables par la responsabilité de l’État, puisqu’il ne les exige pas. Aussi, la Ligue estime, à juste titre, que l'obligation de vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est suspendue pendant la période d'indisponibilité du vaccin DTP. Elle conseille donc à ses adhérents de faire rédiger par leur médecin une attestation que « l'enfant ne peut recevoir le DTP obligatoire, ce dernier ayant été retiré du marché, ce retrait a d'ailleurs fait l'objet d'un communiqué de l'Afssaps le 12 juin. Les autres vaccins ne répondent pas au caractère légal de l'obligation vaccinale en France. Cette situation sera à réexaminer lorsque ce vaccin sera de nouveau disponible. »

Jean-Marie Mora, Président de la Ligue, précise : « L’endos de la responsabilité civile et pénale des effets indésirables dus aux vaccinations s’impose à toute personne exigeant ou pratiquant un vaccin comportant, en plus du DTP (seule vaccination obligatoire), une ou plusieurs valences supplémentaires, ou des rappels non obligatoires, ce qui entraîne de facto l’impossibilité d’utiliser la procédure simplifiée induite par l’article L 3111-9 du code de Santé Publique. Sont dans la même situation, ceux qui proposent d'utiliser le vaccin Revaxis®, qui n’a pas d’AMM pour les enfants en dessous de 6 ans ou en primo vaccination. Sont également dans cette situation, ceux qui proposent d'offrir gratuitement le DTVax, ce dernier n’est plus commercialisé en France et ne correspond pas à la recommandation de l’AFSSAPS, pour les vaccins pédiatriques, car il contient du Thiomersal. »

Jean-MarieMora propose d’écrire ce texte sur la page de droite du carnet de santé face à la page comportant les 3 cases prévues pour noter les 3 injections de la primo vaccination du DTP. Le médecin ajoutera : « Compte tenu de cette situation en conformité avec l’article R 3111-17 du CSP, je soussigné docteur …… déclare surseoir à la vaccination de l’enfant ……. par le DTP en attendant le retour de ce dernier dans les pharmacies.

Fait à …………… le ………..
Tampon et Signature
Sylvie SIMON

Gaz de schistes : attention danger
Le 7 février 2011, Jean-Marie DURAND Directeur adjoint du Cabinet de Kosciusko-Morizet a répondu à certaines pétitions et questions qui lui étaient posées :

 J’ai reçu plusieurs milliers de méls attirant mon attention sur les problèmes environnementaux posés par l'extraction de gaz de schiste et me demandant que soit mis en place un moratoire (pétition n° 1). J’ai rédigé une réponse courte qui vous a ensuite été envoyée automatiquement. J’ai reçu plus de 200 réponses individualisées puis, très vite, plusieurs milliers de méls identiques (pétition n° 2). En parallèle, les médias ont relayé vos inquiétudes. Ces très nombreuses réactions témoignent que nous partageons une passion commune pour l’environnement et je m’en réjouis.

J’ai lu personnellement chaque mél individualisé et bien entendu les pétitions. Vous comprendrez bien que ma réponse sera collective.

Une abondante information est disponible sur le site Internet du ministère de l’écologie et du développement durable (www.developpement-durable.gouv.fr) à la rubrique « énergies et climat », en particulier sur les procédures et les garanties qu’elles apportent, sur les permis accordés et les demandes en cours d’instruction avec la cartographie associée et sur les énergies renouvelables.

Le gouvernement a décidé de lancer une mission d’inspection sur les gaz et huiles de schiste afin d’être éclairé sur les enjeux économiques (dans le monde et en France), sociaux et environnementaux. Le rapport sera public. Vous pourrez prendre connaissance du communiqué de presse et de la lettre de mission à l’adresse :

www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=20901.

À ce superbe exemple de langue de bois, Aymeric de Valon a répondu de manière cinglante :

Quand je lis votre mail du jour, sachez que je suis outré par vos propos qui se veulent rassurants, là où vous agissez de manière effarante pour les citoyens mobilisés que nous sommes.

Il n'est pas très compliqué de s'informer sur le caractère extrêmement polluant et destructeur de ces techniques dites de fracturations.

Actuellement seules les sociétés US détiennent les brevets et la technique de forage et d'extraction dans les couches géologiques de schiste.

Comment pouvez-vous prétendre aussi légèrement que ces sociétés vont travailler sans danger pour la nature alors qu'elles détruisent irréversiblement des territoires entiers sur des milliards de km2 ?

C'est votre précédent Ministère qui a accordé les permis actuels, sans aucune étude préalable, sans réflexion et de manière tellement irresponsable que vous avez même oublié au passage de taxer les sociétés à qui vous offrez des concessions. On comprends que ces pétroliers, au demeurant sans scrupule vu les dégâts irréversibles qu'ils commettent dans leur propre pays, se réjouissent de venir forer en France. Vous leur avez ouvert un boulevard au détriment des populations, de l'eau potable, de la nature, de la faune de la flore. Contre quoi en échange ?

Qui êtes-vous pour décider ainsi de mettre en danger la vie d'autrui aussi légèrement, et de continuer à pérorer là où vous devriez vous excuser et réparer le mal déjà fait ?

La vie derrière l'exploitation du gaz et huile de schiste n'est simplement plus possible. Ne l'oubliez jamais, car vous risquez vous et vos semblables de répondre un jour de vos actes devant des tribunaux!

Comment se fait-il que des forages continuent encore en Seine et Marne alors qu'un moratoire a été décidé sur le territoire français pour permettre ces fameuses missions d'inspection sur les gaz et huiles de schiste ?

Pourquoi les missions d'inspection sont-elles commandées exclusivement à des fonctionnaires issus du corps des Mines et non pas à des experts indépendants spécialisés dans la protection de l'environnement ?

Comment se fait-il que la modification en cours du Code minier vienne favoriser ce genre d'exploitation, alors qu'au contraire il faut protéger la vie, préserver les réserves d'eau potable, légiférer et éduquer les populations à préserver leur environnement naturel, car la vie moderne actuelle est déjà une menace permanente pour la planète Terre, donc pour l'espèce humaine.

Votre devoir est de répondre à toutes ces questions légitimes et d'anticiper pour que nous n'ayons pas à gérer dans les années à venir une catastrophe écologique majeure dont l'humanité ne se relèvera pas !

Et n'hésitez pas à dire à votre Ministre, Mme Kosciusko-Morizet, qu'avec cette affaire de gaz et huile schiste, l'opinion publique mondiale jugera de son courage, de son bon sens, de son indépendance d'esprit et de sa responsabilité ; car il y a encore la place pour annuler et refuser tous les permis accordés illégitimement par des Hauts Fonctionnaires et Ministres que nous espérons irresponsables : dans le cas contraire il s'agit d'actes criminels !

La gronde grandie et quand les populations endormies apprendront l'importance de vos décisions, vous ne serez pas épargnés par la colère légitime des populations bafouées.

Un citoyen durablement en colère, qui espère une réponse personnelle et argumentée puisque vous déclarez lire tous les mails individualisés.

Aymeric de Valon

 site : http://www.sosplanetendanger.com
 Cette colère qui reflète bien celle de tous les citoyens conscients et responsables vient d’être encore plus justifiée que jamais par les travaux de trois chercheurs  québécois qui ont publié très récemment une étude dénonçant l’absence de justification du choix énergétique du gaz de schiste et publiée par l’Iris (Institut des relations internationales et stratégiques). Cette structure indépendante et pluridisciplinaire a pour principale mission de produire des recherches sur les grands enjeux socio-économiques et de proposer ses services aux organisations communautaires, écologistes et syndicales du Québec. Cette note, a été réalisée par Laura Handal (qui s’est occupée de la partie liée au GES et à l’indépendance énergétique), Bertrand Schepper (pour l’impact économique et la fiscalité) et Patrick Hébert (pour les enjeux liés à l’eau). Ces conclusions sont tirées du contexte québécois, mais elles peuvent aussi bien concerner l’Europe et surtout la France où les campagnes d’exploration ne font que commencer et où la course que se livrent les compagnies pétrolières n’est pas sans rappeler la bulle Internet de la fin des années 90. « Ce choix énergétique n’est pas justifiable dans une perspective de lutte aux changements climatiques ni d’indépendance énergétique ».

Si la combustion du gaz naturel émet moins de gaz à effet de serre que le charbon et le pétrole, cet avantage relatif est beaucoup moins intéressant dès lors qu’il s’agit du gaz de schiste en raison notamment de la libération de grandes quantités de méthane dans l’atmosphère lors de l’extraction par fracturation hydraulique. « L’impact climatique global du gaz de schiste pourrait être bien plus prononcé que celui du charbon et du diesel ».

Les chercheurs s’intéressent aussi « au fardeau financier que devront assumer les municipalités en installations supplémentaires de traitement des eaux usées produites par le secteur gazier » en raison de l’utilisation d’additifs chimiques dans les opérations de fracturation hydraulique. Ils estiment qu’à l’échelle de leur état, il faudrait à terme décontaminer un total de 23,8 millions de litres d’eau par jour alors que la capacité des installations existantes sur les zones concernées est de 1,4 millions de litres d’eau par jour…

Le rapport de l’IRIS souligne aussi les dangers pour la santé publique en cas de contamination des réseaux d’eau et analyse également l’impact sur les budgets publics de la mise en œuvre de la politique d’exploitation du gaz de schiste. Les recettes fiscales générées par les activités gazières seraient très loin de couvrir l’ensemble des dépenses publiques nécessaires à la construction de stations d’épuration, à la mise au gabarit des réseaux routiers ou encore au système de crédit d’impôt dont peut bénéficier la filière. « Contrairement à ce que prétendent les promoteurs de l’industrie du gaz de schiste, l’ensemble des coûts environnementaux, énergétiques et financiers actuels et futurs de cette industrie dépasseront largement les maigres bénéfices qu’en tirera la population du Québec » concluent-ils.

Ce rapport sera-t-il lu et intégré par nos ministres qui prétendent à tout bout de champ se soucier de notre environnement ? Selon leur réaction, nous pourrons juger de leur sincérité dans leurs affirmations ou constater à quel point ils sont des pantins dans la main des lobbies.

En attendant, comme je l’ai dit ici dans un article précédent, nous devons pratiquer la désobéissance civile et oser remettre en questions des ordres que nous considérons comme injustes car, comme l’enseigne un vieux proverbe amérindien :
 « La terre n'est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent. »

Nos pouvoirs publics semblent ignorer cet adage ; il serait grand temps qu’ils s’y intéressent car ils devraient se rappeler une déclaration du Parlement de Rennes, en décembre 1787, qui est toujours d’actualité : « Les abus tolérés et l’oubli des règles amènent le mépris des lois et le mépris des lois prépare la chute des empires ».
Sylvie Simon


La saga du Nombre d’Or (suite)
Cette rubrique est la suite et la fin des deux précédentes.
Définition
Les nombres de Fibonacci forment une suite de nombres que l'on appelle suite de Fibonacci.
Un nombre de la suite s'obtient en ajoutant les deux nombres précédents de la suite :

si on note Fn le nème nombre de Fibonacci, Fn = Fn - 1 + Fn - 2


Voila les premiers nombres de la suite : F1 = 1 ; F2 = 1 ; F3 = 2 ; F4 = 3 ; ...etc

indice n

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

...

...

Fn

1

1

2

3

5

8

13

21

34

55

89

...

...


Le nom de suite de Fibonacci a été donné par l'arithméticien français Edouard Lucas en 1817, alors qu'il étudiait ce qu'on appelle aujourd'hui les "suites de Fibonacci généralisées" obtenues en changeant les deux premiers termes de la suite de Fibonacci et qui suivent le même procédé de construction.
La plus simple d'entre elles, dont les deux premiers termes sont 1 et 3, s'appelle aujourd'hui ... la suite de ... Lucas ! (Elle commence par 1, 3, 4, 7, 11, 18, 29, 47, ...). Les suites de Fibonacci et de Lucas sont très liées.

Quotient de deux nombres successifs de Fibonacci :

Si on calcule les valeurs des quotients 3/2; 5/3; 8/5 ; 13/8; ... ; ; ... c'est-à-dire les quotients 1,5 ; 1,66 ; 1,6 ; 1,625 ; 1,615 ; etc., on remarque que l'on obtient des nombres de plus en plus proches les uns des autres (sans jamais être égaux !) et qui se rapprochent du nombre d'or. On peut démontrer que la suite des quotients a pour limite le nombre d'or lorsque n tend vers l'infini.
En effet, la suite de Fibonacci définie par    F1 = 1 ; F2 = 1 et Fn = Fn - 1 + Fn - 2 pour n > 2,    est une suite récurrente linéaire d'ordre 2. Si on pose Fn =

a * qn , avec q>0 et a non-nul, et que l'on reporte dans l'égalité Fn = Fn - 1 + Fn - 2 , on obtient a*qn = a*qn-1 + a*qn-2 soit q2 = q + 1 en simplifiant par a*qn-2. et q est la solution positive de l'équation c'est-à-dire le nombre d'or

Une petite remarque : ceci ne dépend pas des premiers termes F1 et F2 de la suite.

Le théâtre d'Epidaure

Dans le théâtre d'Epidaure, construit en Grèce à la fin du IVème siècle avant JC, on a cherché à éviter la monotonie en répartissant les gradins en deux blocs.
Il y a 55 gradins répartis en 34 et 21.
Ce sont trois nombres successifs de la suite de Fibonacci et les rapports 34/21 et (34+21)/34 sont très proches du nombre d'or.
Les gradins sont partagés en "extrême et moyenne raison".


Relation entre le nombre pi et le nombre d’or :
Cette formule fera certainement les délices des matheux



Calcul général du nombre de Fibonacci de rang n :
On a la formule suivante qui donne directement le nième nombre de Fibonacci sans connaître les précédents.


On y voit clairement apparaître le nombre d'or.
Avec cette formule générale (qui séduira également les matheux) permettant de calculer les nombres de Fibonacci, donc d’approcher le nombre d’or au plus près, prend fin cette saga.
Texte tiré de divers ouvrages de mathématiques



Nous avons lu
L'évolution vue par les botanistes

de Jean-Marie PELT.
La question de l'évolution est au cœur de la biologie mais, de par ses implications philosophiques, au coeur aussi d'une polémique qui fait rage. Jean-Marie Pelt interroge ici la botanique pour l'inviter dans ce débat où elle eu jusqu'à présent peu de poids.

Ce livre, fruit de cinquante ans de recherches et de réflexions sur le sujet, ouvre de nouvelles perspectives à la compréhension du phénomène du vivant. L'amateur de sciences naturelles et l'amoureux de la nature y trouveront bien des raisons de s'émerveiller. Que cela traite de l'évolution des ombellifères, des orchidées, du nénuphar, de la mousse, du palmier, des algues et bien d'autres plantes encore, c'est une découverte merveilleuse de l'évolution du vivant du règne végétal.
Confessions d’un médecin révolté du Professeur Peter YODA ; éditions Alain Labussière. Sous un pseudonyme, par crainte de représailles, cet ancien professeur de médecine allemand révèle les nombreux scandales défrayant la chronique d’un certain monde médical et pharmaco-chimique, ainsi que l’existence de découvertes permettant de guérir la majorité des maladies mais soigneusement occultées par ceux ayant intérêt à maintenir celles-ci.

Même pour ceux étant déjà au courant de beaucoup de scandales, il s’agit là d’un livre choc destiné à réveiller les gens de leur léthargie complice.

Un ouvrage à diffuser largement.
La biologie des croyances de Bruce LIPTON ; éditions Ariane.

Spécialiste mondialement reconnu de la biologie cellulaire, l’auteur présente une « nouvelle » biologie fondée sur des découvertes révolutionnaires dans le domaine des cellules souches, l’épigénétique et la physique quantique. La nouvelle science révèle que nous ne sommes pas victimes de nos gènes, mais que nous avons une capacité illimitée de vivre une vie débordante de santé, de bonheur et d’amour. Cette présentation interactive éclaire les liens cachés entre la biologie, la psychologie et la spiritualité : des liens qui structurent notre vie en profondeur.

Ce livre, accessible à tous, nous apprend comment la conscience influe sur la biologie, faisant de nous des co-créateurs de notre vie.

Agenda
09 avril Paris : Marie Vidal (De cœur et de Lumière)

14 mai Strasbourg : Abbé Alphonse Liebhard (Géobiologie/Thérapie/Spiritualité)

17 juin Paris : (vendredi 20h) Christiane Saarbach (communication télépathique avec les animaux)

17 septembre Strasbourg : Christiane Saarbach (communication télépathique avec les animaux)

22 octobre Paris : Thierry Keller (L’eau et l’énergétique au service du vivant)

5 novembre Strasbourg : Joseph Birckner (Faut il avoir peur des champs électromagnétiques, quels sont les moyens de protections ?)

17 décembre Paris : Joseph Birckner (Faut il avoir peur des champs électromagnétiques, quels sont les moyens de protections ?)
Informations importantes :
*en raison de difficultés d’organisation, la sortie annuelle de l’association ne pourra pas avoir lieu. Cependant, un week-end de rencontre/détente en Alsace se fera probablement en octobre.

*par ailleurs, devant l’insuffisance de soutien financier, le symposium sur les énergies renouvelables, prévu pour les 15 et 16 octobre, est reporté à 2012, sous réserve d’appuis suffisants.
Formations et stages
"Idée Psy": Institut pour le Développement, l'Education et l'Enseignement en PSYchologie. Renseignements et inscriptions : voir adresse ci-dessous.

"Savoir Psy": Ecole de formations en Psychologies agréée par le Syndicat National des Praticiens en Psychothérapie, animée par le Dr. Pierre CORET, psychiatre homéopathe, psychothérapeute didacticien. Contact : 233 rue Saint Martin, 75003 Paris; tél: 01 48 87 27 87 ; courriel : savoirpsy@orange.fr



"Phytarome": Organisme de formation en phyto-aromathérapie (n° 42 67 02791 67).
Formation en Aromathérapie à Strasbourg, et en Ile de France sur 2 cycles indépendants de 1 semestre chacun. Contact : Dr. Hervé STAUB, 15 rue de l’Anneau 67200 Strasbourg; tél : 06 09 65 33 82; 03 88 30 38 57 (soir)

Mail: herve.staub@wanadoo.fr

Site : www.phytarome.weebly.com (site en construction)
Formation aux thérapies énergétiques par Jean-Louis PALAMINI, psycho-énergéticien; programme à demander;

tél: 01 64 54 89 96; Portable : 06 03 96 57 45 ; courriel : jean.louis.palamini@cegetel.net



Formation en Reharmonisation énergétique par Jean-Michel DEMELT ; renseignements par tél : 03 88 94 75 28



Formation en Psychonomie Claude Yves PELSY; nouveau programme à demander. Tél : 06 07 01 92 47 ; courriel : cy.pelsy@free.fr



Formation en Géobiologie par l’association ERGE (président: Joseph BIRCKNER) ;

tél : 03 89 76 72 34 ; geobiologie@wanadoo.fr



Formations et conférences de l’Association « Le Navire Argo » (Présidente : Dorothée KOECHLIN de BIZEMONT) dans les disciplines enseignées par Edgar Cayce. Renseignements par lettre : Le Navire Argo,

51 A rue St Jean, 35800 SAINT LUNAIRE



Stages de formation à l’usage des couleurs: (Strasbourg, Paris et toutes régions sur demande) Renseignements et inscription :

Hervé STAUB 03 88 30 38 57; 06 09 65 33 82 herve.staub@wanadoo.fr

Formation à la connaissance des plantes sauvages : Christine THOMAS ; tél : 03 88 51 87 41 ; courriel : christine@plantes-sauvages.fr; www.plantes-sauvages.fr et aussi www.aucoeurdelanature.com



Stages de sophrologie caycédienne

Chantal COMBEDOUZON tél : 06 80 87 09 33 ; etreharmonieux@gmail.com

site : http ://sophrologie-strasbourg.com

Associations sympathisantes
*Le Navire Argo : 501 boul. du Général De Gaulle, 35800 SAINT LUNAIRE. Présidente : Dorothée KOECHLIN de BIZEMONT
*Ligue Nationale pour la Liberté Vaccinale, Président : Jean-Marie MORA lnplv.acy@wanadoo.fr
*ERGE ; Président : Joseph BIRCKNER ; tél : 03 89 76 72 34 ; geobiologie@wanadoo.fr ; www.geobiologie.eu.org
*Telos France Président : Gaston TEMPELMANN, Les Esterets du Lac, 3 rue du Vallon de Pèbre, 83440 MONTAUROUX

Mail : gtempelmann@orange.fr
*CIRDAV Président : Désiré OHLMANN

tél : 03 88 56 99 09 ; cirdav@wanadoo.fr
*Groupe Santé Colmar Présidente : Ginette DIF ; gsc@calixo.net
*Association Santé Bien-être Présidente : Nicole EGERT ; nicole.sbe@orange.fr
*Association Pythagore Président : Adam URBAN ; pythagore.asso@gmail.com ; www.pythagore-asso.org
*PRO ANIMA Président : Pr Jean-François BEQUAIN ; contact@proanima.fr ; www.proanima.fr

Adresses utiles
Marc MICHAUX kinésiologue, Strasbourg ;

tél : 03 88 61 80 98 
Chantal COMBEDOUZON praticienne en sophrologie caycédienne, Strasbourg

tél : 06 80 87 09 33 ; etreharmonieux@gmail.com

site : http ://sophrologie-strasbourg.com
Christine THOMAS art-somato thérapeute ; Heilpraktiker tél : 03 88 51 87 41;

Brumath ; christhomas67@orange.fr et aussi christine@aucoeurdelanature.com
Jean-Louis PALAMINI, psycho-énergéticien ;

tél : 01 64 54 89 96 ; Portable : 06 03 96 57 45 ; courriel : jean.louis.palamini@cegetel.net
Caroline MABY, art thérapie, digigraphie, éditions d’art ; 0963 46 93 38

18-20 rue de Montfleury, 35400, ST MALO

carolinemaby@gmail.com ;

www.myartbecomesyours.com
Marie DESAULLES, artiste peintre, art thérapie

14 rue Saint Lazare, 13090, AIX en PROVENCE

mariedesaulles@gmail.com
Marie VIDAL, artiste photographe, auteure

TROYES

06.71.26.75.79 ; marievidal@fr.oleane.com

www.marievidal.com
Pour les derniers retardataires, nous vous rappelons la cotisation pour 2011 dont les tarifs restent inchangés depuis la fondation de l’association.
N’oubliez pas que les adhésions, les cotisations et les dons constituent les seules ressources de l’ARBRE
Merci de votre générosité



similaire:

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin de liaison trimestriel

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin de liaison trimestriel
«Dix Stratégies de Manipulation» à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de...

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin de liaison trimestriel
«révélation, ce qui est découvert, dévoilé aux yeux». IL est vrai que le voile se lève sur de plus en plus de mystères, que ce soit...

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin trimestriel n° 120 septembre 2012

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin trimestriel n° 120 septembre 2012

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin de liaison

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin gratuit de liaison de la communauté de la Cathédrale de Papeete n°17/2017
«Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.» Évangile selon St...

Bulletin de liaison trimestriel iconBulletin gratuit de liaison de la communauté de la Cathédrale de Papeete n°53/2017
«Par le Seigneur vivant, l’homme qui a fait cela mérite la mort !»… Mais Nathan, aujourd’hui pourrait nous redire la même chose :...

Bulletin de liaison trimestriel iconExamen Trimestriel 1

Bulletin de liaison trimestriel iconLiaison avec le programme








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com