I avant-propos








télécharger 0.87 Mb.
titreI avant-propos
page6/38
date de publication14.05.2017
taille0.87 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   38

III - LES DEBUTS

Entraînement oratoire



Dès l'année 1869, Léon Denis avait reçu l'initia­tion maçonnique à la Loge des Démophiles de Tours (rite du Grand Orient). Rapidement, après la guerre, il en était devenu l'orateur le plus écouté. Servi par un réel don d'élocution, il s'entraînait à l'art oratoire sous l'inspiration de ses guides, ses seuls professeurs d'éloquence.
« Travail, courage, espoir ! Lui répétait Sorella : voilà quelle doit être ta devise ».

«Ami, il faut consacrer tous tes loisirs au travail spirite, à l'étude ; il faut t'habituer surtout à défen­dre et à mettre en lumière notre doctrine, non pas que tu doives dès aujourd'hui parler de ces choses à chaque instant ; non. Mais il faut t'aguerrir, te préparer en silence pour l'heure solennelle qui ne doit pas te surprendre, mais te trouver prêt ».
En plus de Sorella, Durand l'assiste, toujours aussi ponctuel, aussi fidèle.
« Il faut travailler, lui dit-il, à devenir un orateur et un écrivain ».
Dans ce but, préparer les textes, les corriger ; puis les soumettre à l'appréciation de ses amis ; s'ils lui font des observations, qu'elles soient justes ou mal fondées, toujours les accepter de bonne grâce, puis juger au fond de lui-même ce qu'il doit en faire. Il sera nécessaire d'étudier au préalable le style, l'enchaînement des phrases chez des auteurs qui lui seront indiqués ultérieurement. Eviter surtout la facilité, l'abondance romantique. Un style doux et sévère à la fois, simple, dans l'expres­sion, dépouillé d'ornements inutiles, toujours châ­tié.

C'est le 19 février 1873 qu'il subit ses premiers examens devant cinq maîtres spirituels, amenés par Durand. Sorella l'assiste ; mais il est ému comme un candidat devant une commission d'examen. Il lit son deuxième discours.
« Tout est bien, lui dit-on, à part quelques points de détail faciles à retoucher. Les progrès accomplis sont sen­sibles et justifient les espoirs que l'on a mis en toi. »
C'est le 17 mars, qu'il parlait du Matérialisme, en séance privée, aux Démophiles. Le précédent discours, qui avait marqué son début dans l'art oratoire, traitait du Patriotisme. Le troisième était une apologie du Spiritualisme. Sujets vastes, pro­pices à la discussion d'idées générales, suscepti­bles d'amorcer les questions qu'il se réservait d'approfondir plus tard.

Ce thème du matérialisme devant la science et la raison devait requérir tous les efforts du jeune propagandiste et l'amener à aborder tout d'abord le plus grand événement de l'Histoire contem­poraine.
« Presque toutes les questions qui agitent notre époque ont leur point de départ dans la Révolution de 89. Elle a soulevé, disait-il, le problème politique et le problème religieux : gouvernement des peuples par la démocratie, religion des âmes par la science. »
Malheureusement les idées spiritualistes des grands Conventionnels n'ont pas été partagées par leurs suc­cesseurs ; la science matérialiste a rapetissé le domaine de la vraie science, sapé le fondement de la religion, ébranlé la foi dans les âmes et poussé les hommes à des doctrines de néant, d'où le malaise de la société actuelle.

Nous voyons s'ébaucher le thème qu'il développera plus tard avec plus d'ampleur et de force dans ses ouvrages.

Ce ne sont encore que des exercices d'éloquence. Il aborde d'autres sujets, mais tous convergent vers l'idée principale : la prééminence nécessaire du nouveau spiritualisme. Il traite successivement de l'Evolutionisme, de la Religion naturelle, de la Famille, du Centenaire de l'Indépendance améri­caine, de Dieu, l'âme et la vie. Ce sont là des cau­series privées, des discours de réception ou de fêtes d'ordre, autant d'occasions de s'entraîner au rôle que l'on attend de lui. Déjà sa tâche apparaît singulièrement compliquée si l'on considère qu'il doit mener de front un triple labeur : le travail professionnel, l'étude et le maniement de la parole.

Toutefois ses occupations commerciales sont deve­nues moins rebutantes, moins monotones, plus con­formes à ses goûts : il voyage pour sa maison. Son rayon d'action est d'abord régional, mais il aspire à l'étendre. Il visite d'abord le Centre, puis les pro­vinces plus éloignées : Lorraine, Normandie, Bretagne, Périgord, Auvergne, voire l'étranger. En 1872, il fait un bref séjour à Londres. Les années suivantes, il parcourt la France en tous sens : les affaires sont en voie d'extension. Inaugu­rant, par son esprit d'initiative, une nouvelle méthode de travail à l'époque où les voyageurs de commerce se contentaient de tourner à petites journées dans un rayon restreint qui suffisait à leur ambition réduite, Léon Denis, obéissant à un sens averti des affaires, sut persuader son patron de la nécessité détendre leur champ d'action. C'est ainsi qu'il aborda des tournées de plus en plus longues, et sans doute, de plus en plus fructueuses.

On devine son contentement secret, sa joie sans seconde quand lui fut tracé son premier grand itinéraire. Il devait, cette fois, visiter la Suisse vaudoise, la Corse, la Lombardie, puis l'Algérie-­Tunisie, avec retour par l'Italie.

Admirons ici comment la destinée se fait parfois un jeu d'exaucer nos vœux les plus osés et de mettre à notre portée les plus audacieuses chi­mères. Voici que le plus naturellement du monde, ses plus chers désirs sont à la veille d'être réalisés.

Il va partir pour le beau voyage. Comment ne serait-il pas comblé au-delà de toute espérance, puisque Jeanne, avant son départ, a voulu lui remet­tre un gage inattendu et combien précieux de sa tendresse et de sa foi14.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   38

similaire:

I avant-propos iconAvant propos

I avant-propos iconBibliographie Avant-propos

I avant-propos iconAvant-propos : présentation du livre

I avant-propos iconSurvivre Une biographie de Jean Rocan par Nicole Boudreau Avant-propos

I avant-propos iconAvant-propos
«prendre au pied de la lettre» certaines interprétations partisanes et parfois dogmatiques

I avant-propos iconRecherche Médicale Avant propos
«Propositions», Journal du Mouvement des Etudiants pour la Paix. Mai-juin 1952, n° 7, p. 1 et 4

I avant-propos iconTable des Matieres Avant Propos
...

I avant-propos icon1973-07-00 déclaration à france-culture à propos du 28

I avant-propos iconA propos des concepts et connaissances scientifiques

I avant-propos iconI quelques grandes convictions 1° a propos du commencement de la vie humaine








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com