Manuel Bonjour Henri !!!








télécharger 2.56 Mb.
titreManuel Bonjour Henri !!!
page5/60
date de publication04.03.2017
taille2.56 Mb.
typeManuel
b.21-bal.com > loi > Manuel
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   60

2/1/2007

Notre professeur d anglais M. CARASCO, d origine espagnole, véritable maitre, prenait rapidement l ascendant psychologique sur sa classe par des airs faussement sévères.

Ce seuil franchi, il aimait narrer ses aventures de guerre dans la R A F !!

Souvent pour bien marquer sa désapprobation d un devoir, il sanctionnait par une « roulica « ( un zéro), et gare à la bicyclette ( deux zéros) !!

souvent aussi pour nous détendre il associait une note à un nom ( mazeau 6)

il emportait, néanmoins, toute notre admiration et notre affection !!

JPA
3/1/2007

Qui doit-on considérer comme fondateur de Sidi-Bel-Abbès ? Les ingénieurs de la Légion , "commission Prudon", ont dessiné la ville, ça c'est sûr (Mais on la trouve dans la littérature sur SBA orthographiée Proudon ou Prud'hon). Le décret de Napoléon le petit existe, pas de problème. Mais au tout début, le général Mellinet qui a fondé la ville (voir page histoire du site) semble être passé à la trappe de l'histoire. Mellinet était franc-maçon, ceci explique-t'il celà ? Qui a des documents sur ce sujet?

Henri
En 1835,a lieu la première expédition du Maréchal CLAUZEL contre les Béni-Ameurs.Après la prise de Mascara et de Tlemcen par les troupes et le traité de la Tafna en 1837, l'Etat major songea à créer des points d'appui et de ravitaillement pour les colonnes expéditionnaires.Gites d'étape en 1840, les installations du poste construites à proximité de la Kouba du Marabout par les soldats du Général Bedeau, durent être fortifiées pour contenir la puissante et turbulente confédération des Béni-Ameurs.Elles devinrent une redoute en 1843.Les occupants de ce fort, Légionnaires et Chasseurs, sévèrement éprouvés par la fièvre paludéenne, s'efforcèrent d'assainir le pays en draînant vers la MEKERRA les eaux croupissantes des marais.A la demande du Maréchal BUGEAUD et du Général LAMORICIERE une ordonance royale érigea le poste militaire en ville en 1847.L'année suivante fut instituée une commission présidée par le Capitaine PRUDON et chargée d'élaborer le plan de la ville.L'achèvement de la ville fut poursuivie par l'armée jusqu'en 1856.A cette date l'autonomie est donnée à la commune et un administrateur civil , désigné par l'autorité préfectorale est placé à la t^te de la ville.C'est à partir de 1882 que la désignation des maires et des adjoints fut attribuée aux conseillers municipaux élus.

JMM
Merci, on avance. Clauzel, c'est le père de la Redoute et du travail préparatoire sur le terrain, quant à la ville proprement dite, hiérarchie oblige, ce serait donc le père Bugeaud(et ses conseillers probablement) qui aurait eu cette idée géniale de la créer, Mellinet qui s'attribue cette paternité, n'aurait donc fait qu'appliquer les ordres. Et ensuite, Prudon aurait fait travailler ses meninges et ses cartographes. Cela vous semble correct ?

Henri
OK Henri les recherches sont reparties de plus belle.......

je vais aller consulter la bibliothèque de Lyon elle a des ouvrages très anciens peut être..... ou peut être pas .....

Adrienne
Merci Adrienne, mais le feuilleton continue car... si l'on fait une recherche sur http://gallica.bnf.fr. Dans le livre de Narcisse Faucon "le livre d'or de l'Algérie", on s'aperçoit qu'il attribue à Bugeaud (voir Bugeaud) de nombreuses créations de villes et villages d'Algérie mais makache SBA. Et si l'on regarde à Mellinet, Narcisse dit qu'il a fondé SBA et il donne sa source Dictionnaire des contemporains, historique de la légion étrangère,, archives militaires, ce qui n'est pas rien... Fichtre !

Henri
Oui Henri résumé plus que correct c'est bien à la demande du Maréchal Bugeaud Duc d'Isly et du général Lamoricière qu'une ordonnance royale érigea le poste militaire en ville et ce fut le Capitaine du Génie Prudon qui fut chargé d'élaborer le plan de la ville. Donc effectivement n'ayant trouvé aucune trace de MELLINET

sur tous les écrits concernant la création de notre belle ville, quelqu'un a attribué cette paternité à tort. Sauf plus amples recherches.

Adrienne
"Cahiers du centenaire de l'Algérie" Tome 4

Les grands soldats de l'Algérie par le Général Paul AZAN

...c'est La Moricière qui a fondé SBA (été 1843)

......à suivre

Geo
Bien joué Georges, (le site de Garcia est super) donc pour l'instant deux sources différentes et deux fondateurs de SBA, le père Bugeaud semble hors-course mais il a peut-être des ressources, sait-on jamais. En tous cas, Prudon le dessinateur est toujours là. Ah, ces artistes !

Henri
Merci Adrienne, on va peut-être arrêter le melo-mellinet et laisser "trampouiller" ce beau monde un petit peu dans la mekerra, le temps de lire à tête reposée les mille et une pages du web
et bien on retrouve toujours le même triangle Lamoricière/Bugeaud/Prudon à savoir : les 1ers légionnaires arrivent en 1843, le général Bedeau ordonne la construction d'une redoute. 2 ans plus tard la tribu des Beni Ameur s'empare "presque" de cette redoute, le général Lamoricière qui commande Oran adresse un mémoire au Maréchal BUGEAUD et propose de créer, dans le site de SBA un grand centre de population (bien sûr aussi parce que cet endroit réunit des avantages géographiques et stratégiques qui lui conviennent)en 1847 une ordonnance royale décide que le poste militaire de SBA doit être érigé en ville. En 1848, une commission présidée par le Capitaine PRUDON est chargée d'élaborer le plan de la nouvelle cité. et voilà à nouveau le triangle se referme...... mais comme dit Henri makache MELLINET!!!!! on continue ?

Adrienne
J’ai fait des recherches hier soir y compris sur mes bouquins d'histoire et je n'ai trouvé aucune trace de Mellinet fondateur de SBA, par contre j'ai trouvé exactement les mêmes renseignements que Jean Michel (mais il m'a pris de vitesse en se levant pour tôt que moi....) effectivement Mellinet était quelqu'un qui devait peser lourd dans la politique car un grand militaire accumulant les campagnes, les blessures, les médailles. mais je continue à chercher

bonne journée à tous.

Adrienne
bonjour Henri,

dans les renseignements que j'ai concernant la création de SIDI BEL ABBES, il n'est jamais question du général MELINET, mais du capitaine de génie PRUDON qui dessina la ville, elle fut construire sur les rives de la Mekerra, plan stratégique pour les militaires. elle eut plusieurs nom avant de devenir SIDI BEL ABBES. Mais je vais faire des recherches pour voir si je trouve quelque chose d'autre.

amitiés belabbesiennes

Adrienne
Merci Adrienne, le problème me semble être : qui a donné l'ordre à la commission Prudon de se mettre au travail en 1848. Est-ce le colonel Mellinet qui était à la tête de la redoute depuis 1846 ? Et qui aurait suggéré à Louis-Philippe son ordonnance de 1847 ? N'étant pas historien, ces questions sont assez floues pour moi mais je pense que ça vaut le coup de creuser un peu...

Henri
C'est une recherche intéressante que nous propose là henri. J'ai un peu "surfé" , avec précaution

tout n'est pas sûr en histoire, ni sur le net en tout cas deux personnages intéressants ayant chacun sa rue à bel abbès et son village dans le bled

plus un bateau 3-mâts et une caserne à Nantes pour Mellinet. Ils méritent chacun des compléments et des compliments

JJK
LAMORICIERE

un autre acteur important de notre problème nantais lui aussi!!!

comm. division oran, il aurait fait un long rapport à bugeaud

préconisant la création de la ville de SBA

sans doute à la suite de l'attaque grave du poste

défendu pas les malades (les valides étaient en expédition)

une vie intéressante echecs et succès dans la conquète pour finir reçoit la reddition d'abdelkader

député puis min. guerre de la 2e republique vers 1850 s'oppose au coup d'etat, s'exile commande l'armée du pape

mis en deroute par les piémontais. voila

jjk
mellinet est bien documenté, né 1798

famille de notables nantais

sa mère s'appelle malassis

editeurs imprimeurs, maison mellinet-malassis des 1820

-des parents?

jjk
je n'ai pas trouvé grand chose sur prudon

(suite de sa carrière?)

cependant je peux attester ceci=

j'habitais rue prudon (au 14), et canton aussi (au 16)

par ailleurs il y a un village de ce nom

et il a construit d'autres agglomérations

jjk
Merci Kessis. Sur Mekerra's, page histoire, en cliquant sur Mellinet, on découvre peint par Degas, son portrait en compagnie du grand rabbin. Or Degas était un antisémite notoire. C'est ce détail qui me laisse penser que ce Mellinet devait être à l'époque un personnage assez fort pour convaincre le peintre ,au caractère irrascible, de faire cette association picturale. En extrapolant cette force supposée de Mellinet, on peut imaginer qu'il ne s'est pas contenté de jouer les figurants à SBA...à creuser donc.

Henri
Je m'y connais moins que toi en peintres, bien sûr. Je ne savais donc pas que Degas, avec ses petites danseuses , était antisémite (et irascible!).

Dans ce cas, il y a une autre possibilité : qu'il ait voulu "symboliser" par cette peinture du grand maître et du grand rabbin côte à côte, le fameux "complot judéo-maçonnique" auquel il croyait sûrement.

Intéressant en tout cas....

amitiés

jjk
Il est sûr que Mellinet a dû avoir beaucoup de poids sur le plan politique sous Napoléon III. Le 15 mars 1846 il est devenu Colonel du 1er Régiment de la Légion; et le 1er janvier 1848 Commandant de la subdivision de SBA; avant d'être nommé général de brigade le 02 décembre 1850. En temps que militaire il a collectionné les campagnes ( France-Espagne-Afrique-Orient-Italie-Allemagne ), les blessures, et les médailles ( tout un sac! )y compris la médaille de St Hélène. Il a été aussi le Grand Maître du Grand Orient de France et il a même a créé un froid avec les Américains au sujet de la Louisiane...Mais a-t-il fondé notre bonne ville de SBA?...

Raymond
Saviez-vous que le premier nom de Bel-Abbès fut Biscuit-ville, puis, en 1859, Bel-Abbès-Napoléon ?

Pour vous en convaincre, voyez le site :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sidi-Bel-Abb%C3%A8s

Andre
4/1/2007

Voilà depuis toujours j'ai entendu dire que l'expression "pied noir" venait des colons qui travaillaient avec des bottes noires, j'ai trouvé une autre explication en 1840 les légionnaires étaient très éprouvés par le paludisme et ils entreprirent d'assainir la région en drainant la Mékerra pour ce faire ils étaient chaussés de cuissardes noires d'où l'expression. à vous..................

Adrienne
Autre origine ????

les premiers films de cow boys et d indiens à casablanca ont fait fureur!! ....chaque quartier s affublait de nom de tribu ( les sioux ,etc) , un quartier avait choisi (les pieds noirs).

vers 56 l express et jean louis ss) utilisera ce surnom pejorativement !!!

ca vaut ce que ca vaut !!!

jp
oui j'ai entendu parler d'une origine du mot au maroc

à la cité universitaire de ben aknoun

il y avait des étudiants du maroc

on les appelait cependant "les marocains"

ils étaient entre eux et plus aisés que nous

JJK
au hasard du surf je trouve ceci, sans garantie=

""Les gens nés dans le pays n'étaient pas encore des Pieds Noirs. Ils s'étaient attribués, pour se distinguer des nouveaux débarqués de nom de " margaillons ". Un margaillon en jargon pataouète est un palmier nain qui pousse un peu partout, qui peut vivre des mois sans eau et qui ne se laisse arracher qu'avec beaucoup de difficultés ; il était pour eux un symbole d'endurance et de résistance.""

JJK
"Margallón" n'est pas un mot pataouète mais un mot espagnol repris en Algérie, qui signifie en effet, palmier nain.

Synonyme: palmito

Manuel
Il y a quelqu'un sur ce site qui m'a montré en octobre un document (c'est secret défense ?) qui pourrait nous faire avancer sur le sujet...

Henri
Si je peux mettre mon grain de sel

et en attendant que le document de henri soit "déclassifié"

voici=

-on peut aussi se demander de quand ça date, et de qui

car nous, on ne disait pas ça du tout

si on avait à se désigner, on disait français ou européens

quant aux métropolitains ils ne savaient meme pas qu'on existait

("ah, vous etes en algérie? et vous n'êtes pas noirs?")

..et pour moi "pied-noir" était une tribu peau-rouge

(quelle salade de couleurs!)

j'ai une amie berrichonne, elle dit qu'elle a entendu ça

vers 56, dans la bouche d'amis revenus de bidasses en algérie

c'est peut être eux qui ont inventé ça car l'observation des bottines, ce serait les "indigènes"

or eux disaient "roumi" à propos de métropolitains, un truc amusant= lorsqu'un antillais a vécu en métropole

et qu'il revient chez lui avec un accent "pointu" ses copains se moquent de lui et l'appellent "négropolitain"

JJK
Comme beaucoup d ' entre vous , j' ai entendu le mot "pied noir " à partir des annés 1956 . Le document dont fait mention Henri ( et qu' il a qualifié de " secret défense " salut Kessis ) est une carte postale représentant la Gendarmererie de Boukanéfis et la rue des Pieds Noirs . Cette carte postale doit dater des années 1920 - 1930 .

Cette expression existait donc à cette époque et elle était tombée dans l ' oubli ... Notre compatriote Jean claude Pérez situe dans son livre " L ' islamisme dans la Guerre d ' Algérie " au 21 août1955 l'apparition médiatique du mot pieds noirs pour désigner les européens du ...Maroc .

Historiens amateurs au boulot .. Quant à moi , et comme Adrienne , je m ' en tiens à la fieté d' être pied noir au point d ' avoir toujours donné le nom de " Blackfeet" pour réserver un mobil home dont le propriétaire était un anglais . Le pauvre , il n ' a jamais compris pourquoi ça ne correspondait pas avec ma CNI.

Bigli.
Sur cette photo on distingue très bien l'insciption Gendarmerie . Où se trouve la plaque mentionnant Rue des Pieds Noirs? Je ne la vois pas.

J'ai très bien compris que les Européens en majorité devaient habiter cette rue.

Le titre "Gendarmerie et rue des pieds-noirs" au bas de la carte de quand date-t-il? C'est très important!

Manuel
Roh..! Manuel ! "pieds noirs" a enfin une histoire (grace à Boukanéfis) et tu n'es pas content. Biensur que tu ne peux pas voir la plaque de la rue, elle est dans ton dos. D'ailleurs le photographe il s'en est rendu compte et il l'a mis sur la photo le nom. Le pauvre s'il avait su, il aurait fait un gros plan de la plaque de la rue...

Geo
Ma mère ayant été institutrice remplaçante à Boukanéfis, je prends ma part de droit de parole et je cite : " Boukanéfis, créé en 1850, son existence officielle date du 7 août 1858. En 1879, il y a 648 individus dont 248 français, 4 israélites, 88 musulmans, 268 étrangers (espagnols) sur 2034 hectares. En 1872, 16 familles d'alsaciens-lorrains (93 personnes) sont installées sur 463 ha. (extrait de SIdi-Bel-Abbès de ma jeunesse, les alentours)" Manuel a raison,la date de la carte est importante, car si la rue s'appelle "des pieds noirs", c'est probablement pour faire la distinction entre les différentes populations.Ce qui serait la clef de l'énigme. Le reste seuls les vrais boukanéficiens peuvent nous le dire.

Henri
il semblerait bien que cette expression date de 1830 environ , mais en fait elle a commencé à être employée de manière tout à fait péjorative au cours de la guerre d'Algérie. Je pense qu'à cette époque nous n'aimions pas être traités de "pieds noirs" surtout par nos amis algériens. Mais avec le temps moi personnellement je trouve ça bien et je revendique ma qualité de "pied noir" en face de mon "patos" de mari.

Adrienne
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   60

similaire:

Manuel Bonjour Henri !!! iconHenri Atlan «Science et sagesse Des déterminismes et de la liberté»
«La science est-elle inhumaine ? Essai sur la libre nécessité» (Bayard, 2014), l’Institut français de Tel Aviv reçoit Henri Atlan...

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconBibliographie Ouvrages. Association Henri Capitant, La publicité

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconIntervention du Dr Henri Lafont sur «L’embryon : Sujet ou Objet»

Manuel Bonjour Henri !!! iconLa Bibliothèque électronique du Québec
Bonjour, Oh-là-là ! fit Dick Forrest en l’accueillant avec un sourire des yeux et des lèvres

Manuel Bonjour Henri !!! iconHello. My name is Amy and I was born in Quito, Ecuador. I'm 16 years...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com