Manuel Bonjour Henri !!!








télécharger 2.56 Mb.
titreManuel Bonjour Henri !!!
page24/60
date de publication04.03.2017
taille2.56 Mb.
typeManuel
b.21-bal.com > loi > Manuel
1   ...   20   21   22   23   24   25   26   27   ...   60

17/2/2007 Carrica

puisqu'on en est aux jeux

les deux soeurs perrier, micheline et colette

filles d'un instit qui a été dans toutes les ecoles de sba

"el tio perrete" de manuel (voir photo dans pastels)

retrouvéees retirees sur leurs racines paternelles en savoie

me confirment la "carrica"

nos hispanistes nous éclaireront

sur les racines locales et/ou ibériques de ce mot

ils semblaient préférer carrico

l'un des joueurs s'accroupit bras en avant

pour figurer la charrette

l'autre se place entre ces brancards et le traine vivement

il valait mieux un preau ou hall carrelé

pour que les semelles ne souffrent pas trop du glissement

peut etre est-ce un jeu de filles?

je l'ai vu ailleurs

avec une chaise couchée figurant la charrette

JJK
Je suis désolé pour "carrica". Aucune trace !

"Carrico" est formé de "Carro" qui est toujours masculin, donc seul le diminutif "ico" peut lui convenir et non "ica".

Cela vient d'une erreur à partir du français où le mot charrette est féminin. (une charrette, una carrica...mais c'est incorrect)

Manuel
Pour revenir a"la carrica" si chère à JJ Kessis parce qu'elle lui rappelle les moments passés avec les filles Perrier.

Si le mot "carrica", est impropre, nous avons ,au féminin, le mot "carreta"( charrette) dans le célèbre paso doble "Doce cascabeles"......"....Y la carreta que va adelante, campanillas lleva sonando".

Avec diminutif , cela donnerait "la carretica".

On trouve aussi, au féminin, " la carretilla" , petite voiture pour les enfants...mais aussi la brouette ( pas utilisé chez nous dans ce sens; Nous préférions "la broueta")

Manuel
Tout ça me fait penser à la chanson que me chantait ma maman, tout petit, pour m'endormir: " deja me subir al carro... carro, carro, carretero..."

Raymond
M. PERRIER avait deux filles Micheline et Colette, la dernière Colette instit, était mariée avec un gradé de la Légion.Elle avait une voiture comme la mienne, Dyna-Panhard.

M. PERRIER était le directeur de l'école Gaston Julia, puis en 1947 il obtint une mutation pour le centre ville.

Il avait été blessé à la guerre et avait une profonde cicatrice au cou.

Lors d'un voyage en métropole 1948 ou 49 il rendit l'âme.

A Gaston Julia il avait la classe de fin d'études et les élèves 14, 15 ans lui faisaient des farces:

Une qui m'est restée en mémoire, racontée par les grands, est celle-ci:

M. Perrier avait un chapeau mou qu'il déposait sur le bureau et un élève avait mis sous le chapeau une grenouille. Se sentant prisonnière, elle avançait jusqu' à faire tomber le chapeau.

"Perrete" comme le surnommaient les élèves était rentré dans une colère 'noire'.

Souvenirs.

René
Che! Celle-là je ne la connais pas Raymond!

"Así que la abuela no se quería nunca morir"On en apprend tous les jours!

Manuel
18/2/2007 l’imbecile de l’affaire des tomates

Une histoire vraie à propos des surnoms.

Vous savez bien qu'un surnom, c'était une "distinction" indélébile dans nos faubourgs. On le gardait de génération en génération. Impossible de s'en défaire.Il avait la vie dure.

Ma mère qui utilisait souvent l'expression "el tonto de los tomates" pour nous mettre en garde, me racontait qu'un jour une famille arriva dans le faubourg et s'installa .

Un des enfants commença dès le lendemain à explorer le terrain, essayant ainsi de se faire de nouveaus copains .

En bavardant, il disait qu'il venait d'un autre faubourg où il avait beaucoup de copains sympas, ils avaient de gentils voisins, une maison agréable et que tout cela leur manquait beaucoup?

Comme ses nouveaux copains, un peu agacés ,lui demandèrent: "Che et pourquoi vous n'êtes pas restés là-bas? Vous viviez si heureux!"

Le gamin innocent leur répondit: " Mes parents n'en pouvaient plus. Ils en avaient marre qu'on nous appelle " los tomates".

Pauvre diable! Le surnom se propagea comme une traînée de poudre à travers tout "leur nouveau" faubourg, si bien que tout était à refaire.

Par la suite dès qu'un enfant ou même un adulte faisait preuve de

trop d'ingénuité, il avait droit, par analogie, à l'appellation de" tonto de los tomates".( l'imbécile de l'histoire des tomates)

" A toi il t'arrive comme au tonto de los tomates" disait-on.

Manuel
c'est une vraie petite fable que tu nous fais là manuel

ou parabole, ou sagesse des nations

et encore actuelle

comme toujours avec l'humour

on rit, mais on devrait aussi pleurer

pourquoi faut-il perdre l'ingénuité?

JJK
18/2/2007 Lyane Folly

Hier je regarde TV,je suis comme beaucoup le roi des zappeurs, je m'arrête sur l'émission de variété A2 "on a tout essayé" invitée Lyane Folie, on dit qu'elle est fille de PN, je me pose et je tends mes mauvaises oreilles. Le psy de service qui fait son portrait psychologique. Il dit grosso modo que sa famille a souffert en 62, sa mère et sa grand-mère sont arrivées en catastrophe en France, sa mère était enceinte de Lyane, situation d'autant plus difficile que son père était encore là-bas, qu'ils ont tout perdu comme la majorité des PN qui étaient des gens souvent modestes. Je n'en reviens pas "les esprits sont-ils en train de changer ou est-ce les élections" ?

Henri
J'aime beaucoup Liane Foly. Elle a une très belle voix, une voix "jazzy" comme on en trouve peu en France. J'aurais quand même apprécié que cette voix si remarquable puisse s'exprimer bien plus tôt pour révéler ses origines pieds-noirs. Lui avait-on conseillé de se taire pour des motifs bassement commerciaux, ou bien a-t-elle préféré attendre une période plus favorable pour surfer sur la vague. Toujours est-il qu'il a fallu deux décennies pour connaître la vérité. Elle s'est bien rattrapée depuis

puisqu'elle à sorti un très beau titre qui relate sa propre conception de l'autre côte de la Grande Bleue, près de Mostaganem., à une époque plutôt troublée. Elle fait donc bien partie de notre grande famille.Quant à penser que la considération à notre égard de nos compatriotes français soit en train d'évoluer, c'est certainement vrai mais ça demandera encore beaucoup de temps, je n'ose pas dire le temps qu'on disparaisse !

Antoine
Oui ! Liane Foly est fille de pieds-noirs. J'ai fait par hasard la connaissance de ses parents , il ya deux ans , chez un ami commun Oranais de Gambetta, à Toulouse.

Son père tenait une quincaillerie aux HLM de Gambetta- Oran.

Son vrai nom est Falliex.

Sa mère est d'origine espagnole à 100% et son père, Mr Falliex l'est à 50% (par sa propre mère).

A propos de ce que dit Henri sur la reconnaissance des Français à notre égard, j'ai appris hier , la parution d'un livre écrit par un Métropolitain ayant servi pendant la guerre d'Algérie:

"Les souffrances secrètes des Français d'Algérie, histoire d'un scandale!" de Raphaël Delpart Edition: Michel Lafon

Ce n'est pas une publicité ni une incitation à l'achat. Je ne l'ai même pas encore acheté. Une information!

Manuel
Ça bouge? Ça bouge?

J'ai récupéré ceci sur le Net à propos du livre en question:

""citation de l'auteur qui précise dans son avant-propos" :

"je veux préciser que je ne suis pas né en Algérie, que j'appartiens au dernier contingent que l'on a envoyé combattre dans la province nord-africaine, et que les pieds-noirs m'ont été indifférents jusqu'à ma rencontre avec leur histoire, une admirable aventure humaine que je conseille à tout un chacun d'étudier de prés"

sa phrase en exergue de l'ouvrage est de Elie Wiesel:

"je ne lutte pas contre le mal, mais contre l'indifférence au mal"

dans la table des matières, "le massacre d'Oran"...

annexes, avec témoignages www.michel-lafon.com

Manuel
je trouve que vous êtes un peu dur concernant Liane Foly, elle n'a jamais renié ses origines, elle est née à Lyon en 62 mais comme tous les rapatriés arrivés en France à cette époque, elle a subi toute petite la souffrance de ses parents, en tous les cas

dans le Rhône on a toujours su qu'elle était pied noire et fière de l'être. Elle se livre un peu plus en "prenant de l'âge" mais n'est ce pas le lot de nous tous ? en tous les cas de ceux qui sont arrivés petits ? allez elle est des nôtres et en plus excellente chanteuse, jolie fille et tout et tout non ?

Adrienne
Tu as raison Adrienne. Avant la jolie Lyane il y a eu chez Ruquier ; Hanin et Macias . Je n’ai entendu évoquer le drame des pn que lors de la visite de Lyane. Les deux autres étaient trop empêtrés dans leur toute nouvelle tâche d’agent électoral pour s’attarder sur ce qui s’est passé il y a si longtemps. L’ont-ils fait un jour ? A quoi peut servir leur notoriété ?

Geo
N'oublions pas qu'Enrico a fait pleurer nos parents dans les années 60. Ils étaient tellement heureux qu'on parle du pays perdu. Donc soyons indulgents. Quant à l'autre soyons compréhensifs à son égard. Que ferions-nous dans une situation pareille? Ce qui me choque et qui n'a rien à voir avec le problème, c'est de constater qu'il joue le rôle d'un actif alors qu'il a dépassé largement l'âge légal de la retraite. Mais peut-être que les bénévoles existent dans la police ? Il est vrai qu'on voit parfois pire sur les écrans...

Henri
Bien sur ! Je disais simplement que leur immense notoriété, leur impact médiatique, leurs relations si influentes, auraient du leur permettre de dire les souffrances des "rapatriés" au départ, à l'arrivée et toujours : ce que savent faire un journaliste algérien, un ancien appelé du contingent ou la jolie Lyane

Geo
18/2/2007 l’argent de poche des potaches

trois mille francs mensuels m étaient attribues par la famille , à cette époque(avant 1958).

cette manne,assurait, le paquet de bras bout filtre hebdomadaire, le cine du dimanche (prix des places oublié),le sandwich à 100frs,etc,des parties de flipper!!!

un veritable privilegié !!!

JPA
18/2/2007 l’Olympia

Qui se souvient des Festivals de la Chanson les Dimanches matin à L´OLYMPIA?

Alejandro
Moi je m'en souviens Alejandro, j'y ai même participé mais je ne suis pas aller plus loin que les éliminatoires ,j'avais quatorze/quinze ans j'étais déjà un fan d'Elvis et je chantais en Anglais les chansons de fats Domino, Frank sinatra, Dean Martin et Ricky Nelson.la chanson que j'avais proposée c'était' Stranger in Paradise ' repris en français par Gloria Lasso mais le jury voulait que je chante en français je n'ai pas été retenu.Il y avait par contre un jeune artiste du faubourg thiers je crois, qui jouait de la guitare et chantait comme Johny Halyday, je ne me souviens plus de son nomdepuis j'ai élargi mon répertoire et me voilà maintenent en chanteur Flamenco –Pop. Que de souvenirs à l'Olympia!!

Georges
OUI, GLORIA AVEC SON " >PREND MA MAIN, CAR JE SUIS ÉTRANGÈRE ICI, PERDUE DANS UN PAYS BLEU, PERDUE DANS CE PARADIS" ELLE SONNAIT SANS CESSE AU PRINTANIA..... MOI AUSSI J´ÉTAIS À L´EPOQUE FAN DE ELVIS,BEAUCOUP D´ANNEES APRES J´AI EU MON GROUPE DE BLUES

ET "blueberry hill.. était dans notre répertoire. le film King Creole me marca et c´est alors que je me décidais à acheter ma première guitarre pour pouvoir chanter à l`oreille de quelque fille ARE YOU LONSEMONE TO NIGHT...... plus tard... STRANGERS IN THE NIGHT A ÉTÉ MA CHANSON quant on me faisait chanter aux mariage des amis.... enfin.. LA MUSIQUE!

Alejandro
je crois que c'est bien lui le chanteur dont je faisiais référence dans mon message à

Alejandro, il participa à ce festival et il était tres bon, je le situais faubourg Thiers mais

cela pouvait être tres bien faubourg Perrin, c'était aussi à peu pres la même difference

d'age avec moi

Quel hasard!

Qu'est il devenu?

Georges


J’avais un cousin du faubourg Perrin, « Ray Cala »( 1938), c’était le nom d’artiste que lui avaient donné ses copains. C’était Raymond Calatayud.

Je crois qu’il participa à ce festival de la chanson le dimanche matin à l’Olympia.

Il adorait Elvis Presley et interprétait le « Tutti Frutti » à la perfection.

Tout y était : intonation de voix, accent . ..etc

Je me suis toujours demandé comment il s’y prenait.

Il n’avait jamais mis les pieds dans un établissement secondaire et n’avait donc jamais étudié l’anglais.

Un miracle de la motivation !

Il aimait, avec ses copains qui le stimulaient, chanter en intermède dans les mariages à la «Joyeuse »et dans les fêtes populaires lorsque les musiciens observaient une pause.

Je me demande si ce « festival » de l’Olympia n’était pas retransmis dans une radio locale où on passait aussi des chansons dédicacées.

Je ne sais pas si Alejandro s’intéresse au foot mais j’ai vu hier à la télé à 19h comment « El Valencia », los Chés, faisait plier le grand Barça. Enhorabuena

Manuel
Je m'en souviens tres bien.Mais sais-tu qui a dansé le Rock pour la 1ère fois à SBA,sur scène et à l'OLYMPIA?

C'était Michel ANDUJAR et sa cavalière était pour l'occasion Michelle BRAQUESSAC.

On ne parlait que d'eux,sur le Boulevard et au College...

Michel ANDUJAR habite,je crois,à NIMES.

Michelle BRAQUESSAC vit à PERPIGNAN avec son mari Emmanuel GALVEZ...

Ali Baba
Merci alibaba de cette info sur michel Andujar qui fait d'ailleurs partie des internautes de Mekerras je ne connaissais pas l'anecdote, bien que familier de ces spectacles du dimanche à l'Olympia

(voir mes interventions plus haut sous le nom de Georges devenu maintenant Jorge pour les amis)

je me souviens tres bien de Michele Braquessac

Andujar habite bien Nîmes, on peut le rencontrer chaque année à santa Cruz. ilétait à la soirée que j'ai organisée l'an dernier à la maison la veille de l'Ascencion

Jorge
Sais-tu qui a dansé le Rock pour la 1ère fois à SBA,sur scène et à l'OLYMPIA?

C'était Michel ANDUJAR et sa cavalière était pour l'occasion Michelle BRAQUESSAC.

QQ temps aprés ,Michel organisait une soirée dansante pour les

15-20ans dans une salle située au dessus d'un des bars de la place CARNOT. QUI S'EN SOUVIENT????

Ali Baba
Raymond Calatayud habitait impasse de la Rue de la fontaine romaine. Impasse, au pied de la côte du moulin Cohen, sur la gauche. De là on accédait par une ruelle à la passerelle qui enjambait la Mekerra( Vallée des jardins)

Raymond est de décembre 1938. C'est mon cousin germain.

Je ne sais plus hélas ce qu'il devient. Je sais seulement qu'il habite du côté de Valence ( Drôme)

Manuel
Salut Christian tu as une bonne mémoire,et je suis ravi de saluer ton arrivée sur le forum.Comme je l'ai dit plus haut c'est là que j'ai fait mes "débuts " sur scène, et depuis j'ai attendu 40 ans pour remetre ça; "Mas vale que nunca" comme auraient dit nos mères respectives , qui avaient tant de souvenirs en commun

un abrazo

Jorge (georges Huber)
Salut Jorge oui comme tu dis que de souvenirs, mais je reponds aussi que le bar des amis faisait l'angle de l'avenue Kleber et de l'impasse de la fontaine romaine "enfin pas de polémiques je m'y suis élevé et je connais les gens et les lieux" ce qui compte c'est de se rappeler nos meilleurs souvenirs .

J'ai quand même été surpris en voyant ce nom de Jorge qui est le nom de famille de ma mère et de ma cousine Arlette que tu as connu mariée à ton voisin ou plutôt celui de Gilbert Méjean. Gaby Sauvage , décédé depuis quelqes années.Meilleurs souvenirs à toi et à ton frère Gilbert si tu en a l'ocas. avec toute mon amitiée Munchos abrazos.

Christian
En effet il y avait un bar qui faisait coin avenus kléber et Impasse Fontaine romaine. J'ignorais qu'il s'appelait bar des amis.

Mais les Calatayud habitaient tout au fond de l'impasse dans une cour, à gauche.

Apporter quelques précisions ne signifie pas engager une polémique, bien au contraire.Nous sommes là pour échanger des souvenirs qui hélas , avec le temps, deviennent parfois approximatifs. Quoi de plus normal?

Manuel
1   ...   20   21   22   23   24   25   26   27   ...   60

similaire:

Manuel Bonjour Henri !!! iconHenri Atlan «Science et sagesse Des déterminismes et de la liberté»
«La science est-elle inhumaine ? Essai sur la libre nécessité» (Bayard, 2014), l’Institut français de Tel Aviv reçoit Henri Atlan...

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconBibliographie Ouvrages. Association Henri Capitant, La publicité

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconIntervention du Dr Henri Lafont sur «L’embryon : Sujet ou Objet»

Manuel Bonjour Henri !!! iconLa Bibliothèque électronique du Québec
Bonjour, Oh-là-là ! fit Dick Forrest en l’accueillant avec un sourire des yeux et des lèvres

Manuel Bonjour Henri !!! iconHello. My name is Amy and I was born in Quito, Ecuador. I'm 16 years...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com