Manuel Bonjour Henri !!!








télécharger 2.56 Mb.
titreManuel Bonjour Henri !!!
page22/60
date de publication04.03.2017
taille2.56 Mb.
typeManuel
b.21-bal.com > loi > Manuel
1   ...   18   19   20   21   22   23   24   25   ...   60

13/2/2007 le sport au collège

Près de M. MICHEL, maître incontesté du sport au collège, deux autres profs existaient !!!

le premier, au nom perdu dans ma mémoire, très élancé, nous narguait ,en nageant à la piscine, beaucoup plus vite, que nous, armés de palmes (très peu propulsives, il est vrai à l époque)

Le deuxième M. kribich devait être un passionné de foot, et passait pour un judoka !!

JPA
A la piscine ça allait, mais au collège que barbica,on attendait impatiemment la fin des exercices au sol qui n'en finissaient jamais.

Henri

Vous oubliez aussi un prof de gym arrivant d'Oran.

Herrero qui lui ( prof et non moniteur) quand il nous faisait les mouvements au sol c'étaient plutot du stretching

jamais en forçant toujours en souplesse à l'inverse de M.Michel.

En 1960, c'est lui qui m'a fait passer les épreuves d'éducation physique avec des élèves de l'école Berthelot.

Il m'avait reconnu.

Souvenirs.

René
13/2/2007 l’état civil

l'etat-civil s'est établi en algérie comme il a pu

les etats-unis ont eu le meme probleme
il s'agissait pour l'employé d'établir un bulletin de naissance

à partir des dires d'un géniteur

eventuellement illettré, non francophone,

d'une langue sans notation en caractères latins,

bourré...

et bien sûr sans papiers
il y a beaucoup de conséquences comiques

par exemple beaucoup de gens ne s'appellaient

pas exactement comme leur père

au moins quant à l'orthographe

JJK
Concernant mon patronyme, la tilde sur le n apparaît ou non, suivant l'humeur, semble t'il, de l'employé d'Etat civil ou du militaire quand il s'agit du livret militaire. Sur tous les docs familiaux, 4 générations en Algérie, la tilde va et vient. c'est assez curieux.

Henri
...et puis parfois il n'y avait meme pas de nom

le nom n'est pas un usage universel

parfois les algériens avaient une simple filiation, X ben Y

(je ne sais pas si c'était le cas général avant)
dans ce cas ...il faut bien remplir les cases!

on mettait "SNP" : "sans nom patronymique"

cela faisait l'affaire

les intéressés s'y faisaient:
"

-comment tu t'appelles?

-(salut militaire) Sennpi, mon adjudant!

"
la chose subsiste. Sur le site "copains d'avant"

il y a plusieurs SNP

dont un ancien élève de Laperrine!!
(je ne sais pas non plus comment c'est maintenant)

JJK
Mon nom s'écrit avec un "S" et se prononce avec S en espagnol comme en français; mais j'ai un extrait de naissance établi en 1958 par la mairie de SBA qui l'écrit avec un Z ; de même pour mon diplôme du BEPC, et pour la médaille des Unités Territoriales de mon père...il est vrai que ce patronyme existe aussi écrit avec un Z...alors?

Raymond
adrienne a trouvé le nom de mon père

sur son extrait de naissance de nantes
serions-nous parents?

-non, c'est dommage

mais, c'est vrai,

mon pere était officier d'etat civil à la libé
Cela me rappelle une anecdote

Un jour il signait le registre des naissances

et il remarque une suite de bulletins à patronymes bizarres:

LANEREG LAINEG etc..
il a voulu comprendre

(je suis pareil, c'est de famille)

alors voila:

à l'envers ça fait GENERAL GENIAL....

et il a compris

il s'agissait d'enfants trouvés

apparemment assez nombreux
et l'employé devait les baptiser doublement nom, prenom

alors il ouvrait le petit larousse

piquait au hasard

et inversait

puis il passait le registre à mon papa
peut etre un petit laineg jean-pierre ou lanereg claude

va-t-il rejoindre mekerras?
je ne sais pas quelle institution s'en occupait

peut-être les bonnes soeurs?

JJK
13/2/2008 le carico roulement

Le cerceau de Henri me rappelle "le carico roulement" jeu pratiqué au mamelon (pente

oblige) c"était le "bob sleig" du quartier cela valait tous les "kart" et autres engins de

fous, avec quelques planches de caisse , des roulements récupérés au garage Méjean en

l'occurence, et un croisillon à l'avant pour diriger avec les pieds, on montait même à 2 et

on s'élançait du haut de la rue de la marine ou de la rue du Mamelon

qui s'en souvient?

Georges
moi je m'en souviens Georges, j'ai fait de ces vols planés à

l'arrière de mes cousins au faubourg Thiers, inutile de dire qu'après je cachais mes bleus pour éviter les réprimandes....

Adrienne
En colo (de la ville d'Oran) en métropole, nous chantions "Elle descend la rue d'Arzew en carico" "c'est nous les africains" "pourquoi la fatma l'a mis le feu" "engagé volontaire, tirailleur marocain etc..." tout un programme intello à tue-tête en marchant sur les belles routes de France

Henri
jouet de l humble!!!

JPA
Pour une fois dis, Manuel n'a pas corrigé! Le "carrico" on y jouait aussi au faubourg Thiers; j'habitais au coin de la rue Elysée Reclus et de la rue Damrémont qui descendait vers la rivière pas loin...nous préférions utilser le trottoir mais avec les dénivelés...qu'est-ce qu'on prenait! et c'est vrai que ça faisait du bruit!on avait souvent les genoux écorchés...

Raymond
Mais non Raymond !

A vouloir trop corriger on tue l'inspiration.Précepte pédagogique !

Alors les fautes d'orthographe en Espagnol? Por favor!

je n'ai jamais fait autant de fautes d'orthographe, en français, comme depuis que je tape dans un clavier. Alors! Le stress?

C'est bien, Raymond ,de le rappeler :"carico" ( bien cher) ou "carrico"( le petit chariot) ce n'est pas la même chose....mais dans le contexte tout le monde avait compris.

On ne prononce pas, il est vrai, de la même façon: Caro et carro, pero et perro, pera et perra ..etc

Manuel
Désolé Raymond pour la faute d'orthographe mais c'était sous le feu de l'action et Manuel a raison il faut rester spontané. Il faut dire qu'associer "carrico" et "roulement" il faut le faire car en fait j'aurais dû dire "cojinete de bolas" pour "roulement" et là ça

n'aurait pas fait "tilt" du premier coup ni sourire grand monde.

Mais c'est bien quand même d'avoir le corrigé aprés coup, merci Manuel!

Georges
Savez-vous que « tócate los carricos » est une expression employée par les femmes à ASPE près d’Alicante et qui veut dire « touche toi les c… » ? à titre d'info.

Raymond
14/2/2007 recherche

j aimerai retrouvé GARCIA JEAN CLAUDE né en 1941 et qui était au Collége Moderne de 1952 à ....terminale (sans moi)

merci d avance

amitiés sincères

A
Bonjour Michel!

"A voir si tu vas venir blaguer un peu avec nous che!"

manuel
13/2/2007 rue Cambronne

j'ai habité au 19 rue cambrone , fbg thiers , la maison appartenait au juge potin ... au bout de la rue il y avait le garage des caparos et au coin la maison du dr bellet...

qq'un connait il le coin ?

Abou
Tout le monde connaît Cambronne pour le célèbre mot qu'il n'aurait d'ailleurs jamais prononcé. Né et ayant résidé pendant presque 30 ans au boulevard Danton, je connaissait forcément la rue Cambronne comme ma poche pour y avoir traîné mes savates pendant toute mon enfance . À deux pâtés de maisons près, elle faisait naturellement partie de notre sphère de jeux . Je me souviens donc de la villa du Dr Bellet, dont la fin fut si tragique, et surtout du garage situé tout au bout, près de la villa

Loubaresse et juste avant d'aborder la petite côte qui descendait vers la vallée des Jardins. Ce garage appartenait à une famille bourgeoise musulmane, la famille Sari; ce qui me fait sourire car si j'ai bien compris , ce seraient des Caparros qui lui auraient succédé aprèsl'indépendance.

Le monde à l'envers quoi ! J'ai d'autant plus de raisons de me souvenir de ce garage, que pendant la guerre, au moment des réquisitions de nos écoles, c'est là qu'on nous avait "stockés" à mi-temps après avoir délimité nos classes à l'intérieur par de simples murs en briques qui bien sûr ne pouvaient s'élever tout au haut du hangar. D'où une mémorable cacophonie, ambiante et permanente, du plus bel effet.

Mes amitiés, Abou.

Antoine
Antoine ,

est ce que t'es le meme antoine qui nous abreuvait de ses superbes recits sur le site de SBA -Khayi ?

je suis tres content de te relire .

je n'ai pas connu le garage Sari , il n'y avait que les caparos ( apres 62) , par contre il y avait bien une famille sari bd danton

j'ai été opéré des amygdales par le Dr bellet .

que lui est il arrivé ?

amitiés sinceres

Abou
Bonsoir Abou

Autant qu'il m'en souvienne, le Dr Bellet avait été assassiné, dans les années 60 ( ou 70 ? ), par un malade mental dans son propre cabinet. Triste fin pour un homme qui avait mis sa science au service de la population belabbésienne. En qualité de fils de cheminot, j'avais eu moi souvent affaire à lui.Concernant le site de Khayi, c'est bien moi en effet qui suis intervenu à maintes reprises dans des débats souvent passionnés. Quant à la qualité de mes interventions, j'avoue que suis mal placé pour en juger mais en tout état de cause ma modestie m'oblige à penser que ton opinion à ce sujet est quand même exagérément flatteuse. Amitiés.

Antoine
13/2/2007 Les correspondants !!

L une des traditions de potaches dont le domicile familial était très éloigné, consistait à se faire choyer par une famille bel abbesienne !!! en accord parental !!

La mienne la famille TADDEI dont le fils BRUNO fut un footballeur de talent ?? m’a prodigue une tendresse toute familiale !!!!

Bel abbesiens des gens biens !!!
Bruno Taddéi, meme âge que moi, un copain de toujours: école Voltaire, leclerc, sans oublier deux années( minimes et cadets au SCBA.)

Un bon joueur de foot qui joua en équipe première du championnat d'Oranie mais.....au CDJ.

Je le revois presque chaque année à La Escala en Espagne ou à Toulouse lors d'une réunion de Bel-Abbésiens

Manuel
Je suis le frère ainé de BRUNO.et je viens de lire les mots délicats et émouvants que tu as écrit dans le cadre des Correspondants. Je t'en remercie et t'embrasse affectueusement. Gabin.
13/2/2007 le Rumi

Quelques privilégies d Oran possédaient le scooter RUMI pour conquérir les belles !!!Le rugissement de cet engin était sans pareil !!!

Quid à SBA !!

JPA
13/2/2007 des pliliers et des expériences TP

Un souvenir, très affectueux pour deux des profs, piliers, en 6eme et 5eme,en l occurrence M. PASTOREL avec sa célèbre pipistrelle et M. LLANES ,un grand ,même par la taille, prof de francais ????

JPA
Classe de 6ème : la pipistrelle était la première leçon de sciences naturelles de Mr Pastorel. C'était bien joué, la preuve, on s'en souvient.

Henri
Le clou des cours de M PASTOREL , très attendu, parce que très médiatise à l époque par le téléphone arabe, consistait à contempler la dissection d une pauvre chauve souris !!! La pipistrelle : faut croire que la singularité de ce nom nous a marque beaucoup plus que l anatomie de cette bestiole !!

JPA
c'est une chauve souris, non?

mais raconte!

JJK
je suis un peu jaloux

il semble qu'à leclerc il y avait plus

d'experiences et de tp

profs moins paresseux ou plus experimentaux?

à laperrine, je l'ai raconté

sauf le jour de l'inspecteur il n'y avait rien

en histoire un de mes profs ne faisait meme pas cours!

bon, faut pas generaliser

en tout cas pas de manips

JJK
A leclerc, je n'ai pas connu non plus de travaux pratiques ou la moindre dissection d'animal en SC. Nat.

Manuel
et pourtant !!! peut etre difficulté pour certains profs d attraper une pipistrelle !!

bien à tous

JPA
Il y en avait...je me souviendrai toujours de ces malheureuses souris blanches pleines, que notre prof de sc.nat. nous avait fait ouvrir avec un scalpel, grrrrrr...comme la prof était enceinte, on se disait entre nous: et si on lui faisait la même chose!..

Raymond
14/2/2007 Saint Valentin

Henri, le beau poème dont tu nous gratifies pour célébrer la saint Valentin

me semble être en vérité une sacrée invite à l'adultère. Cette Louise

"Labé" ne me paraît pas trop catholique ! C'est une preuve en tout cas que

les moeurs à l'époque étaient déjà très en avance.
On dit qu'elle eut un grand succés éditorial et des amours malheureuses. Ouf, la morale est sauve !

Henri
en tous cas, ce poeme ne pouvait concerner un pieds noirs!!! voir un potache!!! beaucoup de defauts chez nous , mais !!!!des qualites!!!

JPA
c'est bien mais il ne faut pas nous priver

de nos belles petites minettes en tricot jaune

elles font partie de la famille maintenant

il faut leur trouver une place

jjk
Bueno, nous étions faits comme on nous avait modelés, " à l'espagnole "...voici una frase de amor (qui n'est pas de moi) mais que je trouve bien belle...

" Amaneceré en tus labios, los llenaré de besos y escribiré poemas en tu piel, luego lentamente, sin abrir los ojos, te declararé mi amor... "

Raymond
Aujourd'hui , il faut écouter les paroles de Jorge Carlos:Historia de un amor , Besame mucho ...C'est LE JOUR !

Jeannine
... disparues à nouveau

mais cette fois j'avais prévu le coup

je les ai copiées

JJK
disparues ???? et remplacées par....

de la longanisse.... quelle triste fin.

heureusement que vous les avez copiées

moi je n'ai pas eu cette belle idée pour

votre merveilleux prof de gym hum!!!!!

Adrienne
Rassurez-vous, elles sont bien au chaud, elles n'ont pas voulu assister au spectacle décrit par Georges. Le volume de Longanisse est important,normal, nous commençons à être nombreux sur Mekerra's, il en faut pour tout le monde...

Henri
14/2/2007 Carucha !

Si je vous dis : "CAROUTCHA!", ça évoque quoi....

Paul
j'ai bien une petite idée...qui tourne dans la tête !

mais vais la laisser tourner 7 fois !

Geo
et bien Paul si mes souvenirs reviennent bien, il s'agissait une bobine de fil en bois vide bien sûr avec laquelle on faisait un moulinet (c'est mes cousins qui m'apprenaient tout cela) pour aller pêcher. c'est ça ?

Adrienne
moi aussi j'ai une idée mais pour maintenir le "suspense" comme Geo j'ajouterai que ce

mot allait de pair avec un autre qu'on prononçait"la liance" (de mémoire)

qu'en pensez vous?

Georges
ben oui "la liance" ! je ne m'en souvenais plus de celle-là ! Et pas n'importe laquelle...

Geo
je suis ravi de constater que les jeunes, enfin plus jeunes que moi, ont gardé pas mal de souvenirs du vocabulaire des faubourgs.

Georges et Geo, en effet, ont pratiquement trouvé le jeu où était prononcé ce"carrucha".

Laissons réfléchir un peu les autres.

Manuel
Quel suspense!!! mais j'attends de savoir, si c'est bien ce quoi je pense... effectivement, dans mon souvenir, il y a du fil, un instrument oblong ( que je ne nomme pas pour garder le "mystère").

Paul
Paul, tu tiens à ce que ta réponse sois le "clou du spectacle" ! Il faudra dire aussi ce qu'est "faire carrucha"

Je fais confiance à Manuel pour nous dire l'histoire du mot, que je suis curieux de connaître

Geo
Et on disait même devant l'échec du voisin de jeu: "Carruchaaaaaaaa! Hala! Pon!"

Manuel
Géo parle de clou du spectacle Je me rapelle que pour ne pas faire " caroutcha. " , on remplaçait la pointe par un clou .

Bigli .
Et voila notre Bigli qui apporte une précision bien authentique. Celle du clou indésirable.

Allez ça brûle!

Continuez à donner des petits détails.

Manuel
Exactement mon cher Bigli. Encore un détail parfaitement exact!

Dis-moi! A Boukanéfis vous saviez tout ça? Parce que Geo n'est pas mauvais non plus.

Je pense que nous aurons la réponse dans les minutes qui suivent car vous avez fait presque tout le tour de la chose.

Agréablement surpris par toutes vos réminiscences.

Manuel
Et pour que ce soit au " top " , on enlevait la tête . Difficile aprés toute cette préparation de faure " carrucha ".

Bigli .
Le suspense est à son paroxysme......

Paul
pour "la liance" une pièce trouée de 20 centimes c'était le top !

Manuel
Ne serait-ce pas le jeu de la toupie ?

André
L'énigme serait-elle trouvée?????

Paul
À propos de toupie, n'appellait-on pas l'indésirable petit chapeau, "le cocoroté" ?

Antoine
Manuel nous dit tout aujourd'hui sur la toupie (un jeu exporté de boukanéfis vers le faubourg bel abbésien !!!), mais c'est toi Antoine qui décroohe le "cocoroté" , pour cette ultime précision !

Geo
Je connais quand même mes classiques !

Antoine
Eh oui,Antoine ,"el cocorroté" avait toute sa place dans ce texte.Et Dieu sait si nous l'avons utilisé en parlant de la toupie: " Ché! Enlève-lui ce cocorroté à ta toupie ou tu joues plus avec nous:"

Ce mot que vous ne trouverez pas dans les dictionnaires désignait chez nous le sommet du crâne: " Putain! Je me suis donné un coup sur le cocorroté que je suis à moitié étourdi."

Si nous appelions "cocorroté" le sommet du crâne, les espagnols appellent, le coup porté sur la tête,"un coscorrón" .

Si bien qu'on pourrait dire:" je me suis donné un coscorrón sur le cocorroté."

"Cocorroté" fait partie de ces mots existant dans certaines régions d'Espagne, celles d'où arrivaient nos grands-parents.Nous ne faisions que les reprendre .

A ne pas confondre avec des mots comme "la broueta" qui est une hispanisation facile de "brouette". la "broueta" est bien Oranienne.

"cocorroté" devait sûrement venir de "coscorroté". C'est un régionalisme espagnol.

Manuel
J'ai lu l'énigme, le" cocorrote",le clou,alors, en quoi consistait le jeu?..Il me semble, sauf variantes,qu'il fallait lancer sa toupie de façon à en sortir une du cercle dans lequel chaque joueur devait placer une autre toupie, c'était la mise.La toupie sortie du cercle était gagnée, à condition que celle lancée continue de tourner sans sortir du même cercle.La règle étant indiscutable, malgré les contestations qui ne manquaient pas de se faire...

Je me souviens d'un autre jeu,dès le mois de juin à l'école du Mamelon, les pinyoles ...

Gilbert G
C'est sûrement une variante! On avait beaucoup d'imagination.
"Caroutcha" était bien un jeu qui consistait à casser avec sa toupie en rotation celle de son adversaire. C'était assez peu apprécié, seules les vieilles toupies étaient utilisées. J'y ai joué moi aussi.

J'en profite pour rappeler aux joueurs qu'il est indispensable avant toute utilisation de ce jouet de remplacer la pointe métallique spéciale par un clou, clutus vulgaris, dépassant d'environ 1cm, et surtout d'amputer la-dite toupie de son "cocoroté", excroissance congénitale, reste de fabrication. La vulgaire ficelle de lancement, indigne de l'objet ainsi opéré, est alors remplacée par une plus élégante "liance" ( cordon de tirage de store).
La prochaine fois nous parlerons de " tchinché la fava " avec les très anciens et avec les autres aussi.

Salut à tous,

Jacques

1   ...   18   19   20   21   22   23   24   25   ...   60

similaire:

Manuel Bonjour Henri !!! iconHenri Atlan «Science et sagesse Des déterminismes et de la liberté»
«La science est-elle inhumaine ? Essai sur la libre nécessité» (Bayard, 2014), l’Institut français de Tel Aviv reçoit Henri Atlan...

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconBibliographie Ouvrages. Association Henri Capitant, La publicité

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconIntervention du Dr Henri Lafont sur «L’embryon : Sujet ou Objet»

Manuel Bonjour Henri !!! iconLa Bibliothèque électronique du Québec
Bonjour, Oh-là-là ! fit Dick Forrest en l’accueillant avec un sourire des yeux et des lèvres

Manuel Bonjour Henri !!! iconHello. My name is Amy and I was born in Quito, Ecuador. I'm 16 years...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com