Manuel Bonjour Henri !!!








télécharger 2.56 Mb.
titreManuel Bonjour Henri !!!
page21/60
date de publication04.03.2017
taille2.56 Mb.
typeManuel
b.21-bal.com > loi > Manuel
1   ...   17   18   19   20   21   22   23   24   ...   60

13/2/2007 le foot des quartiers

Po!Po!Henri qu'est-ce que tu nous as fait -là....que je suis perdu.

Tu as innové ou modernisé mais moi, je suis largué.

j'ai réussi à lire les textes sur le foot...... au bout d'un certain temps, mais les photos...rien:des blancs à la place.

remarques: renseignements pris, le Soleil Sportif, SSBA fut crée dans les années 20.

Le sixte du Soleil, vainqueur avec Vadel , c'est l'année 57 et non 58.

C'est bien vrai qu'au SCBA on y jouait souvent en minimes, cadets et parfois juniors mais après c'était... l'entonnoir. Des joueurs pourtant de bonnes qualités ne pouvaient trouver une place dans l'équipe fanion Sénior.Le recrutement externe barrait la route.

Alors, ou bien on choisissait de moisir en équipe réserve , pratiquement sans espoir de jouer à l'échelon au-dessus. Ou bien on partait dans les équipes de quartiers.Certains échouèrent même dans des équipes d'Oranie: CDJ ,PGS..etc

De mon âge par exemple, seul Serge Gutierrez arriva au sommet de la hierarchie et juste avant nous ,Perles.

A propos des perf. du Football Club Thiers en coupe, je me souviens qu'un dimanche matin - j'avais déjà une vingtaine d'années- suivant les matchs de cadets depuis la tribune du stade Paul André, un certain Pavia dit "Glouglou", assis à mes côtés se pavanait de plaisir en nous racontant comment il avait arrété la veille un pénalty à Oran contre le RSO ,je crois.Ils étaient ainsi qualifiés pour le tour suivant. C'était en coupe!Antoine le connaît bien...ce gardien!

Manuel
J ' ai plus de chance que toi , Manuel . Je vois tout sans blancs .Heureusement pour moi !!!

Bigli .
Je crois bien en effet, mon cher Manou, que "Glouglou" avait arrêté un péno contre le "Reveil" oranais, une rencontre que nous avions gagnée grâce à un but de "Melchiorico' Macia. "Glouglou", un cousin, devait sans doute son sobriquet au fait que son élocution précipitée rappelait étonnamment le bruit caractéristique d'une gargoulette se vidant de son contenu. Étant enfant, il avait fait le désespoir de son instituteur, le seul maître d'ailleurs qu'il eut à fréquenter à l'école primaire, puisqu'il ne dépassa jamais le niveau du cours préparatoire. Allergique au savoir, l'essentiel de son temps se passait dans l'exercice gratuit de grimaces simiesques qui réjouissaient ses camarades auprès de qui il faisait figure d'ancêtre au fil de ses redoublements. Je me souviens que, pour maintenir dans sa classe une certaine sérénité, le maître, à bout d'arguments, s'était vu obligé d'isoler le perturbateur dans l'encadrement d'une fenêtre protégée de l'extérieur par des barreaux métalliques. Ainsi offrait-il quotidiennement aux badauds qui empruntaient l'avenue principale du faubourg, la primeur d'un spectacle insolite, celui d'une espèce de primate enfermé dans sa cage, se livrant à des

exhibitions incongrues. Il ne manquait en fait que le jet de cacahuètes que mon bon Glouglou aurait sans doute reçu en se grattant le ventre de contentement. Trève de plaisanteries, je l'aimais beaucoup mon cousin !

À propos de foot sur notre site, et tout comme toi Manou, je regrette moi aussi qu'à la place de photos nous n'ayons droit qu'à d'enrageants espaces blancs. C'est dommage mais peut-être qu'Henri va pouvoir nous arranger ça ?

Antoine
vous pouvez télécharger gratuitement "adobe reader" dernière version qui vous permettra de voir les photos qui sont superbes.

A partir de google taper "téléchargement gratuit" puis suivre la procédure de "adobe reader"

J'espère que ca marchera

Geo
Télécharger oui! Mais gratuitement "ni hablar" , pas question!

Manuel
Bon ça y est! J'ai pu voir les photos du foot .

Dans la photo du sixte du "Soleil" apparaît, derrière, la tête de JPierre Ortuño (ex SCBA- né en 41) entre Vadel et Rodriguez François ,et la tête de votre serviteur entre Rodriguez François et l'homme aux lunettes à gauche.. Nous n'étions que remplaçants.

Manuel
je vois que vous n'âtes pas du tout mauvais en proverbes espagnols.

si vous êtes gentils je vous en donnerez quelques uns de.. croustillants et.... de nos faubourgs..."pur sucre".

Je suis mort de rire en lisant le tien. Tu ne t'es pas aperçu que la rime n'allait pas très bien?

Voici le bon ...il est un peu osé.

" Con paciencia y saliva se cargó el elefante a la hormiga!"

Petit changement de décor n'est-ce pas?

Amitiés

Manuel
12/2/2008 les puisatiers

Je constate que des puisatiers, "los poceros",il n'en manquait pas chez nous.

Le grand-père de Paul exerçait ce métier au Mamelon. Dans ce même faubourg il y avait aussi les Murcia. Dans mon faubourg on trouvait les Martinez et au Barrio Alto les Cazorla, l'arbitre dont le fils Lucien était gardien au SCBA.

Il devait y en avoir d'autres sûrement.

La pluviométrie peu importante chez nous rendait nécessaire l'accès à la nappe phréatique pour l'irrigation. Il y avait un puits "un pozo" avec pompe dans chaque patio, les jardins des maraîchers,autour de la ville, éloignés des canaux d'irrigation, avait aussi leur puits à moteur.

Combien grande fut ma tristesse, lors de mon dernier voyage, en constatant que la pompe ,qui trônait au milieu du patio, avait disparu.J'avais toujours gardé son image en mémoire. Le puits avait été comblé parce qu'il était tari m'avait-on dit.

Voila donc un métier qui a dû disparaître.

Manuel
12/2/2007 Arrivée à SBA dans les années 1860

Bonjour à tous et bravo pour cette initiative.

Je me permets de parler au nom de ma famille paternelle qui pour la plupart ont vecu depuis les années 1860 à SBA et notament au Mamelon debut XXeme. Certains ont vecu (et peut-etre pourrai-j' avoir des renseignements)Dans un hameau appelé "Muley Abdel Kader" rebaptisé "village de Boulet", mon grand pere Oquendo Lopez est né rue de la marine et a habité jusqu' en 1948 au 52 rue du mamelon, il etait entrepeneur de maçonnerie.

Voila, en tout cas merci pour ce site et à bientôt.

Guy
Boulet : quelques photos et un article sur ce village dans l'ouvrage "Sidi-Bel-Abbès de ma jeunesse/les alentours". je cite "Mouley Abd-El-Kader doit son nom à Joseph Boulet, maire de Sidi-Bel-Abbès de 1876 à 1882" Ce maire n'apparaît pas dans ma liste des maires de SBA, qui possède la liste complète des maires de SBA période française ?

Henri
Henri en faisant des recherches j'ai bien retrouvé un Joseph Boulet maire de SBA de 1876 à 1882, la liste que j'ai retrouvé est la suivante : pour la période de 1867 à 1962

Roubière J. Pierre en 1867

Bastide Léon en 1874

Bleuze Joseph 1875 - assassiné

Boulet Joseph en 1876

Perret Anthelme en 1882

Adrienne
belle liste adrienne

j'ajoute quelques détails ou corrections

que je te dédie!

à vérifier cependant
lucien bellat: 1929
son fils paul n'a pas été maire

(on peut voir ce dernier dans la rubrique "arts" de ce forum)

Dans certains cas "spéciaux" l'autorité - le gouvernement

intervenait hors élection

pour maintenir, ou suspendre, ou révoquer, ou nommer
(ça existe encore, dernier cas je crois noel mamere)
exemples connus de moi=

-lucien bellat, maintenu en 1941

-gaston lisbonne, fils d'alfred

dirige une délegation spéciale vers 43-45
-dassié, principal du college leclerc

dirige une delegation spéciale puis est élu en 1953
(pas mal d'enseignants:

dassié

justrabo

mattei, mon prof d'anglais laperrine

fut candidat rpf - non élu - vers la libé)

JJK

En effet Mattéi et Justrabo ce ne pouvait-être que manichéen.

Il y a de cela un an , un ami Oranais avait retrouvé la trace d'une Justrabo médecin dans une ville dont j'ai oublié le nom. C'était en Champagne, je crois.

Il n'avait qu'une fille je pense.

Manuel
Avant d'être à Laperrine, Matteï professait à Leclerc avec pour collègue Justrabo. Autant vous dire que le duel Sarko-Ségolo d'aujourd'hui ne serait que de l'eau de rose comparé à leurs affrontements d'antan. Je crois que Justrabo est toujours de ce monde. À confirmer.

Antoine
mattei avait une methode pour la prépa de textes

(c'était bien le seul)

il fallait donner pour chaque texte préparé

-la "general idea"

-l' "interest"

un jour historique mon camarade germain bensaïd

a inventé le "psychological interest"

qui s'ajouta désormais à notre panoplie

JJK
à ma connaissance, mr et mme Justrabo sont dcd. Un de nos internautes aura peut-être une histoire à ce sujet, en aura-t'il le temps, il n'est pas retraité.

Henri
12/2/2007 photos scolaires école Négrier

J'ai des photos de classe ecole Negrier annees 52/53 et 54/55 ainsi que du Lycee Laperrine annees 59/60 et 60/61. Pour les photos du Lycee j'ai tous les noms. Etes vous interresses? Si oui comment vous vous faire parvenir un fichier.

Henri D
Très intéressé par les photos Négrier et Lycee laperrine.

Manuel
Dessort? Dessort?

Ça me dit quelque chose. Un Dessort habitait le faubourg Négrier entre la calle del sol et les Glacis( rue de la distillerie).Tout près de chez Henri lavina.

Mon épouse se souvient d'une Annie Dessort dont le grand-père venait souvent faire sa partie de cartes chez Mme Tott , en face de chez Gil le boulanger. Ses partenaires étaient Mr Réquéna et Mr Almira( grand-père maternel de mon épouse).

Manuel
Mon grand-pere, Leon Dessort habitait bien rue Rodin, enface il y avait un terrain potager a l'arriere de la villa de Lolo Navarro.

Mes parents habitaient Route des Amarnas entre le magasin de pomblier des freres Lopez et le depot de pain de Mme laporte.

Par contre il n' ya pas eu d'Annie Dessort, mais Lucette Dessort.

J'ai envoye les photos a Henri Lavina.

Henri D

tres intéressé par laperrine

y compris les noms
pour les fichiers= en pièces jointes mail: kessis@free.fr
merci d'avance
amitiés

jjk
Bon! Eh bien à part Annie, j'avais vu juste.

c'est bien vrai que vos parents habitaient à côté de la plomberie des frères Lopez. Je me souviens bien maintenant de votre père qui venait se coiffer chez mon oncle Sanchez "Périco" . C'était un lieu stratégique pour moi; de là j'avais toute la route des Amarnas sous les yeux et en même temps toute la rue du soleil, rectiligne, perpendiculaire au salon.

Je parlais dernièrement des surnoms et je citais "los paletillas". Eh bien ce sont ces Lopez- là qui étaient ainsi surnommés. C'était une question d'incisives trop développées.

Manuel
Bonjour Henri,

Je pense qu'on était dans la mème classe, j'ai eu Mr Bernard, Mr bousquet et Mr Navarro. Si tu as des photos de classe de cette période, je serai interressé de les voir.

J'ai découvert ce site depuis et il est super.

J'attends ton contact.

Merci Yves.
Yves,

J'ai esssaye de te repondre directement mais a chaque fois j'ai le message suivant en retour

HenriD
Henri,

Toutes mes excuses, je me suis trompé dans mon adresse e.mail

Yves
12/2/2007 le cerceau

Une roue de vélo sans pneu, un fil de fer replié à une des extrémités. Avenue Loubet, je voyais jouant au cerceau des gosses d'une incroyable adresse.
dans "les hommes de bonne volonté" de jules romains

un tome entier raconte en détail

commant un enfant des années 1900

louis bastide je crois

(image de l'auteur sans doute)

s'est parié de mener son cerceau au sommet de la butte

sans le faire tomber
en partant de ma plaine de clignancourt paris 18e

ma région d'adoption
dans les rues à escaliers

genre "mont cenis"

le cerceau roule

sur les rampes plates en pierre

JJK

Merci pour le tuyau, je vais lire ça.

Entre ces gosses des rues de Bel Abbès et leur cerceau, il y avait osmose. Ils couraient sur la route, montaient sur les trottoirs, en descendaient, contournant les obstacles, grimpaient ou descendaient la côte de la gare, tournaient, virevoltaient, libéraient leur cerceau, couraient à côté de lui, le reprenait etc... du grand art ! Ayant changé de quartier en 1954, je n'ai plus vu ces artistes du cerceau. Mon nouveau quartier trop plat ne s'y prêtait peut-être pas.

Henri
Non!Non! rue du stade il y avait des petits Algériens très très doués.

Manuel
13/2/2007 Mado Yerles

bravo Henri d'avoir "retrouvé" Mado, c'était une grande championne , Apres sciences Ex au Lycée leclerc nous nous sommes retrouvés à Aix en provence où elle suivait les cours du CREPS, Nous avions quelques championnes à SBA, Manuel se souviendra peut être d'une certaine Mlle Krausse dont j'ai oublié le prénom et qui dominait l'athletisme féminin

Georges
Ce ne serait pas par hasard Huguette Krausse?

Manuel
C'est tout à fait ça je me suis mélangé les pinceaux mais c'est bien Huguette Krauss

Merci de me l'avoir rappelé

Georges
13/2/2007 La Cucaracha

Mon père avait cette chanson à son répertoire, mais il en avait trafiqué les mots pour se moquer de sa future belle-mère quand il chantait sous les fenêtres de sa belle:

"si me caso y tengo suegra

es que ser con condicion

que si al año no se muere

la tiro por el balcón,

la cucaracha, la cucaracha...

Raymond
Je crois que toutes les belles-mères ont eu droit à ce couplet de la cucaracha.

Il y va de "la cucaracha "comme de"Se va el caimán" on aimait bien improviser . "Cielito Lindo" aussi avait ses couplets d'improvisation.

C'était des chansons Sud -Américaines très connues dans tout le monde hispanique et donc ..en Oranie.

Manuel
bravo manuel, je ne connaissais pas cette chanson et je la trouve plus "engagée" que la

version française "les brunes ne comptent pas pour des prunes" de Lio

Je me rappelle les chansons que me chantaient mon grand père ,el tio Tomas, qui était

connu dans le quartier pour être toujours prét à pousser la chansonette

Il y en avait une qui disait

"Marie ,no te pongas los sapaticos de verni

que lo vas a ensuciar de bagali!" quelle poésie!!!!!

ou bien" Ya viene el dia, ya viene el mare, alumbrando los olivares, los olivares

Ay no me digas que si!

ay no me digas que no

por tu culpa culpita yo tengo ,negro negrita, mi corazon! "

Tout était bon pour chanter autour d'une bonne bouteille

Georges
Dans la photo des filles de SC- EX 61, vous m'avez changé la"Rodriguez" ou quoi? Elle

a les cheveux châtain ou est-elle bien brune?

Là!La! il y a comme un défaut!

Si elle nous lit, la pauvre, elle va .......s'arracher les cheveux!

Manuel
Merci Georges. Rendons donc à Michèle sa brune chevelure!

Toi qui es un grand connaisseur de chansons hispaniques et puisque nous sommes en

plein débat sur la couleur des cheveux de nos charmantes hôtesses, tu dois sûrement

avoir entendu celle-ci:

"No te cases con la rubia que serás un desgraciao,

Cásate con la morena y verás que bien estás."

Ce n'est pas toujours vrai! Ce n'est qu'une chanson à la gloire des brunes!

Manuel
Henri

il s'agit de la photo qui figure sur la page d"accueil de notre site Mekerras avec M'

Michel la 1ere en commençant par la gauche c'est bien Michele Rodriguez et la N05

c'est Robles,

Manuel
Effectivement, sur Oran 50, il y a inversion des noms sur 1 des 2 photos

Henri

Tu as raison Manuel la brune en position 1 c'est Rodriguez et la châtain (5)c'est Robles

L'erreur vient de la photo qui est sur le site Oran des années 50 j'ai fait l'erreur en

transcrivant la liste du bas de la photo

Désolée pour nos 2 amies qui me pardonneront

bravo Manuel on ne la fait pas à un vieux renerd comme toi!

Georges
il y a aussi celle là

c'est un tango, mais je ne sais pas si c'est latino:
" je ne suis pas curieux

mais je voudrais savoir

pourquoi les femmes blondes..."
...un jour j'étais chez un copain de régiment

nous bricolions la télé

en chantant allègrement ce refrain très militaire

sa mère qui passait par là

a continué à notre grande surprise...:
"...pourquoi les femmes blondes...

ont de si grands yeux noirs"
il parait qu'il y a d'autres paroles...

JJK
ces paroles sont très bien, je suppose que celles des petits permissionnaires devaient être plus......... mais je connais très bien cette chanson en effet.

Adrienne
1   ...   17   18   19   20   21   22   23   24   ...   60

similaire:

Manuel Bonjour Henri !!! iconHenri Atlan «Science et sagesse Des déterminismes et de la liberté»
«La science est-elle inhumaine ? Essai sur la libre nécessité» (Bayard, 2014), l’Institut français de Tel Aviv reçoit Henri Atlan...

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconBibliographie Ouvrages. Association Henri Capitant, La publicité

Manuel Bonjour Henri !!! iconFiche de poste hopitaux universitaires henri mondor

Manuel Bonjour Henri !!! iconIntervention du Dr Henri Lafont sur «L’embryon : Sujet ou Objet»

Manuel Bonjour Henri !!! iconLa Bibliothèque électronique du Québec
Bonjour, Oh-là-là ! fit Dick Forrest en l’accueillant avec un sourire des yeux et des lèvres

Manuel Bonjour Henri !!! iconHello. My name is Amy and I was born in Quito, Ecuador. I'm 16 years...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com