Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ?








télécharger 159.15 Kb.
titreFace aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ?
page1/3
date de publication31.03.2017
taille159.15 Kb.
typeCours
b.21-bal.com > loi > Cours
  1   2   3
Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ?
Favorisez-vous l'absence d'utilisation d'édulcorant en préconisant la modération ? Ou les orientez-vous plus vers de l'aspartame, du sucralose, du
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualites-sante-recherche.php?mot_rech=stevia&zone_rech=titre"> Stevia rebaudiana A ou vers un autre ?
Et eux, avec quels aprioris viennent-ils à votre rencontre ?
Pour en savoir plus, vous pouvez lire le dossier http://www.santelog.com/modules/connaissances/base-connaissance-sante-le-diabte-une-priorite-de-sante-publique-37_261.htm?cat=2&rec=aspartam&typ=&dtp=&idProf=&idS=&page="> Le diabète, une priorité de santé publique (Pour y accéder vous devez être http://www.santelog.com/modules/profil/inscription.php">inscrit et vous identifier)


Merci pour votre commentaire.

Pour en savoir plus accéder aux http://www.santelog.com/nutri"> Espaces Nutrition et http://www.santelog.com/geronto"> Gérontologie de http://www.santelog.com"> Santé log


Vous pouvez avoir plus d’informations :


Vous pouvez avoir plus d’informations sur les allergies :


Lien vers Santelog

http://www.santelog.com"> Santelog

Bonjour,

Ce blog est un peu l'espace d'expression du site http://www.santelog.com"> Santé log.

Pour information vous pouvez retrouvez http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-alzheimer-les-secrets-de-tau-mèneront-ils-à-un-traitement-_2582.htm"> un article sur la dernière publication du Pr. Baulieu.

Plus généralement, accédez http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualites-sante-recherche.php?mot_rech=alzheimer&zone_rech=titre"> aux dernières actualités sur l'Alzheimer et au dossier http://www.santelog.com/modules/connaissances/base-connaissance-sante-la-maladie-d-alzheimer-(15)_22.htm"> La maladie d'Alzheimer (Pour y accéder vous devez être http://www.santelog.com/modules/profil/inscription.php">inscrit et vous identifier).

Cordialement, la rédaction.

IDE en EHPAD. Effectivement, il serait tant qu’un Plan Parkinson soit mis en place.

Infirmière dans un EHPAD, nous sommes de plus en plus sensibilisés à la prise en charge des résidents présentant une démence de type Alzheimer (notamment au sein des Cantous).

Par contre, nous nous sentons totalement désarmés face aux résidents parkinsoniens. Pour les mieux-être des malades, celui des familles et de nous, professionnels de santé, il est temps de nous donner les moyens !!!
IDE épuisée. Faute de moyen, faute de temps, faute de formation, je me sens démobilisée face à cette maladie.

Vie-Paris. Travaillant dans un centre d’orthogénie, je suis heureux de voir évoluer la science et les mentalités (INFERTILITÉ : Des chercheurs cultivent des spermatozoïdes in vitro) afin d’aider les patients en souffrance que nous rencontrons.
Différent. Evolutions des mentalités, c’est vite dit… Les derniers propos de Nora Berra (HOMOSEXUALITÉ: “Nora Berra s’enfonce un peu plus”) sont loin d’aller dans ce sens !

Urgentiste. J’ai, moi-même, été contaminé par la gale suite à la prise en charge d’un patient présentant une incurie manifeste. Cette maladie, alors professionnelle, a imposé un arrêt de travail. Le traitement curatif a du être administré à moi-même mais également, de façon préventive, à ma femme et mes enfants. Les échanges, lors de colloques, avec mes confrères m’ont confirmé que j’étais loin d’être un cas isolé.

Célia. Il aurait été intéressant que cette étude mette en parallèle la probabilité d’utiliser du narguilé au sein d’une famille avec celle qui existe pour la cigarette.
L’étude publiée dans le journal Oxford Bulletin of Economics and Statistics# indique que la probabilité :

* Qu’un fils fume est de 24% si ses 2 parents fument ; 12% si aucun des parents ne fume mais 32% si la mère fume dans un foyer monoparental,

* Qu’une fille fume est de 23% si ses 2 parents fument ; 12% si aucun des parents ne fume mais 28% si la mère fume dans un foyer monoparental.
Ces chiffres sont donc sans aucune mesure avec les 800% dans le cas d’un père fumeur de narguilé et les 700% dans les cas d’une mère fumeuse de narguilé.
# María Loureiro, Anna Sanz de Galdeano y Daniela Vuri. Like Father, Like Son, Like Mother, Like Daughter ? Oxford Bulletin of Economics and Statistics, 72(6) : 0305-9049, 2010.


Merci beaucoup pour votre commentaire dont l’argumentaire est rigoureusement construit.

Rappelons, tout de même, que ce ne sont pas seulement quelques «hurluberlus» qui s’intéressent au principe de la mémoire de l’eau mais également des éminents scientifiques tels que Luc Montagnier (co-lauréat du Prix Nobel de physiologie ou médecine, pour sa découverte en 1983 du virus responsable du SIDA).

En ce qui concerne l’efficacité de l’homéopathie comparable à celle d’un placebo, cela n’implique pas forcément son utilisation uniquement pour la «bobologie». En effet, elle est actuellement utilisée comme soin de support dans certains services d’oncologie. -> Attention : l’homéopathie ne peut EN AUCUN CAS remplacer les traitements conventionnels pour soigner un cancer.
Jean-Yves. N’est pas "lait" qui veut.

Le règlement (CE) 1234/2007 précise que : «La dénomination "lait" est réservée exclusivement au produit de la sécrétion mammaire normale».

En outre, l’arrêté du 11/04/2008 fixant les dispositions relatives aux préparations pour nourrissons et aux préparations de suite destinées aux nourrissons en bonne santé, précise la définition de :

* «Préparations pour nourrissons» : préparations correspondant aux nourrissons dès leur naissance lorsqu’ils ne sont pas allaités (anciennement lait 1er âge) ;

* «Préparations de suite» : produits convenant à l'alimentation des nourrissons ayant atteint l'âge d'au moins six mois et ayant une alimentation diversifiée (anciennement lait 2ème âge).

AU TOTAL : Les substituts de lait à base de végétaux ("lait de riz", "lait d’amande", "lait de noisette"…) ne sont pas officiellement destinés aux nourrissons. Ce qui n’est pas le cas des préparations infantiles à base de protéines de soja ou de riz, dont la composition est conforme à la directive (CE) du 22/12/2006.

Elisabeth. Dans les carnets de santé français, sont toujours utilisées, les courbes de croissance staturales et pondérales issues des données de l’étude séquentielle française de la croissance CIE-INSERM. (M. Sempé).

Quant aux courbes d’évolution de la corpulence, elles sont établies à partir des données de l’étude séquentielle française de la croissance CIE-INSERM. (M.F. Rolland-Cachera – M. Sempé).

Votre commentaire manque cruellement d’argumentation. A quels procédés faites-vous allusion lorsque vous parler de « techniques beaucoup moins dangereuses » ?

Pour ce qui est de l'avis de la HAS rendu dans le cadre de l'article L. 1151-3 du Code de la santé publique, vous pouvez le consulter dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-12/avis_techniques_lipolyse.pdf" rel="nofollow"> Avis sur les actes - Techniques de lyse adipocytaire à visée esthétique - Décembre 2010
Les conclusions que vous apportez suite à la lecture de l'avis de la HAS n'engagent évidemment que vous, d'autant plus que celles-ci concernent la liposuccion alors que votre analyse est basée sur la mésothérapie.

Pour plus d’information : AMINCISSEMENT: La Lipolyse ne fera plus le poids
Justement l’interdiction ne concerne que les techniques de lipolyse autres que la liposuccion alors que cette dernière provoque dix fois plus d’effets secondaires. Avez-vous réellement lire le rapport de la HAS et le décret du ministère de la santé pour répondre ainsi à côté?
Autre part, le goût peut n’engager que chaque personne mais la vérité scientifique engage tout le monde car elle est universelle et reproductible, c’est à dire qu’elle est toujours vraie quelque soit le lieu, la personne et les circonstances. Où avez-vous faire vos formations pour avoir des titres aussi ronflants et des arguments aussi peu scientifiques?
En réponse à votre 1ère question, je précise que je faisais référence à votre conclusion laissée à la fin du post mis en ligne le 26 avril 2011 sur votre propre blog.

Pour ce qui est de votre 2ème question, je vous renvoie vers nos bloggers et about us.

bonjour,
j’ai lu des articles de presse concernant un decret interdisant toutes les techniques de « lyse adipocytaires », toutes formes d’injections et d’appareils sont interdits et ce décret concerne le corps médical, esthéticiennes et grand publique. Je trouve celà quand même hallucinant! Ma question est: ai-je le droit d’acheter des deals ou bon plans sur le web ou pas? quelqu’un a plus d’infos?
je n’ai pas spécialement envie de me faire une lipo (quand j’ai vu des amies souffrir le marthyr… et surtout pas envie d’une anesthesie générale) merci d’avance!
Médecine esthétique : Attention aux techniques de lyse adipocytaire, tel est le titre du Communiqué de la HAS – avril 2011. Ce dernier précise pourquoi le décret n° 2011-382 du 11 avril 2011 relatif à l'interdiction de la pratique d'actes de lyse adipocytaire à visée esthétique a été pris :

* d’une part, car des complications à l’origine de séquelles graves ont été identifiées chez plusieurs patients.

* d’autre part, car ces techniques n’étant pas utilisées à des fins thérapeutiques, la question de la sécurité est la seule à devoir être considérée. Il n’y a donc pas de perte de chance en termes de santé pour les patients qui ne pourront recourir à ces méthodes.

Pour rappel http://www.santelog.com">Santé log est un site destiné aux professionnels de santé. Les renseignements présentés sur ce blog sont réservés à des fins strictement d’information et non d’aide à la prescription, une vérification extérieure des diagnostics et thérapeutiques étant impérative. Ces informations ne peuvent remplacer une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin et ne peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments, de dispositifs médicaux ou de services professionnels. Cf. http://blog.santelog.com/about-us-cgu">CGU.

Les soins palliatifs sont définis ainsi par le http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Programme_de_developpement_des_soins_palliatifs_2008_2012.pdf" rel="nofollow"> « Programme de développement des soins palliatifs (2008-2012) ». Ce « sont des soins actifs, délivrés par une équipe multidisciplinaire, dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. Ils ont pour but de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu’à la mort et doivent notamment permettre de soulager la douleur, apaiser la souffrance psychique, sauvegarder la dignité de la personne malade et soutenir son entourage. »

Psycho75. L’altération de l’insight dans la schizophrénie est coutumière, d’où la grande difficulté, pour nous soignants, d’obtenir l’adhésion thérapeutique du patient.

Espérons que ces études permettront de trouver plus facilement les traitements médicamenteux spécifiques à chacun, élément nécessaire à l’adherence therapy.
Encore une fois : l’autisme n’est pas une maladie mais un HANDICAP !!
On nait autiste, et on meurt autiste… par contre des prise en charge appropriées (cognitives, comportementales) permettent d’évoluer et de réduire le handicap.
Sur votre site « santélog » vous n’avez de cesse de définir ce handicap de manière erroné!!
Il n’y a pas et n’aura pas de médicament qui permettraient de « soigner » l’autisme!! On ne soigne pas les yeux d’un aveugle ou la langue d’un muet, ou les jambes d’un paraplégique !!!
Merci beaucoup pour votre remarque appropriée.

En effet, nous vous avons fait part de cette recherche publiée dans Nature sans prendre garde à la retranscription des termes utilisés.

En se référant à la classification internationale des maladies de l'OMS (CIM 10), l'autisme est un trouble envahissant du développement (TED) qui affecte les fonctions cérébrales. Il n'est donc plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique, comme cela a été longtemps le cas. On le reconnaît aujourd'hui comme un handicap cognitif sévère.

Il est vrai que souvent de façon abusive nous avons pu indiquer que l’autisme était une maladie. Peut-être pouvons nous expliquer cette bévue par le fait que la définition de l’autisme est tirée de 2 classification des « maladies » : la CIM 10 (Classification statistique Internationale des Maladies et des problèmes de santé connexes 10ème révision) et le DSM-IV-TR (Diagnostic and Statistical Manual of mental disorders, 4th edition, Text Revision).

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce raccourci abusif que nous veillerons dorénavant à ne plus effectuer.

L’importance que nous accordons à l’autisme, son dépistage, sa prise en charge et l’évolution des recherches se retrouve dans les différentes http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualites-sante-recherche.php?mot_rech=autis&zone_rech=titre&valider.x=0&valider.y=0"> actualités publiées sur l’autisme ainsi que par le dossier http://www.santelog.com/modules/connaissances/base-connaissance-sante-vaincre-lautisme-15_1212.htm?cat=2&rec=autisme&typ=&dtp=&idProf=&idS=&page="> Vaincre l'autisme (Pour y accéder vous devez être http://www.santelog.com/modules/profil/inscription.php">inscrit et vous identifier).

On ne peut parler « d’un régime », en effet de la pathologie présentée dépendront les mesures hygiéno-diététiques préconisées qui seront ensuite adaptées au cas par cas.

Sachez seulement que le sirop d’érable apporte 70% de glucides dont il faut tenir compte dans l’apport énergétique journalier.

Pour rappel http://www.santelog.com">Santé log est un site destiné aux professionnels de santé. Les renseignements présentés sur ce blog sont réservés à des fins strictement d’information et non d’aide à la prescription, une vérification extérieure des diagnostics et thérapeutiques étant impérative. Ces informations ne peuvent remplacer une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin et ne peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments, de dispositifs médicaux ou de services professionnels. Cf. CGU.

Le coup d’envoi du projet ELFE, échelonné sur 4 périodes de l’année, a officiellement été lancé le 1er avril. Depuis, les professionnels de santé de 344 maternités – tirées au sort dans toute la métropole – proposent aux mères concernées de participer à l’ELFE. Au total, 20 000 enfants, nés en 2011 et issus de tous les milieux sociaux, formeront la cohorte.

Les premiers résultats de l’étude ELFE sont attendus dans le courant de l’année 2013.

9 organismes de recherche et institutions gouvernementales se sont associés à l’ELFE : l’INED, l’INSERM, l’EFS, l’InVS, l’INSEE, la DGPR, la DREES, la DGS et la CNAF.

Source : ELFE
Pour ce genre de question, je vous conseille de prendre directement contact avec le bureau ELFE.


John : Faille législative : l’impression de l’image n’est obligée que d’un seul côté du paquet de cigarettes. Les buralistes présentent ainsi, souvent, la face du paquet sans illustration…

Zohra : Décidément l'épigénétisme, avec ses multiples axes de recherche, semble être une nouvelle voie dans la compréhension de nombreuses maladies.
Pour plus d’informations sur l’épigénétisme, retrouvez :

* les différentes actualités sur ce thème,

* le podcast vidéo Folates et grossesse.

IADE38 Travaillant en réa et membre d’un CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales), je suis toujours surpris de voir que l’un des indicateurs concernant l’hygiène optimale des mains reste le volume annuel de SHA (Solution Hydro-Alcoolique) consommé par journée-patient. Or, nous savons tous qu’il y a une marge entre « commandé » et « consommé » et que de plus, cette consommation n’est pas corrélée à un taux de procédures correctes… De simples cotas ne permettront pas de limiter la transmission des BMR (Bactéries Multi-Résistantes), s’ils ne sont pas associés à une véritable politique menée en ce sens au sein de chaque service.

Diabétique insulinodépendant depuis l’age de 13 ans,j’ai été impressioné par l’article de libération sur Lucile qui est dans mon cas. J’ai maintenant 60 ans et cette maladie m’a poussé à consommer drogues et autres alcool depuis l’age de 17 ans. Je m’étonne que l’on veuille cesser le remboursement des médicaments qui nous sont vitaux. Pour les bandelettes , j’en utilise minimum 6 par jours. Je crois que Lucile a droit à une vie épanouie malgré la galère que représente ce traitement. Messieurs les gouvernants ,n’ajoutez pas à sa maladie des soucis d’ordre financier; Il est très difficille de se prendre en charge avec 4 piqures par jours + la surveillance de la glycémie.J’ai eu une vie chaotique malgré une certaine idée du bohneur, ne laissez pas tomber LUCILE ni les autres ;cette maladie est un fardeau ni ajoutez pas plus de problèmes. LUCILE, garde confiance en toi!!!!!!!!!
Soignants, nous savons tous que l’adolescence est un passage difficile encore plus lorsqu’une maladie chronique comme le diabète de type 1 y est associée (cf. ENTRED-Ado). Nous y sommes formés et tentons d’y répondre au mieux.

Un soutien psychologique dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire permet d’aider l’adolescent durant les périodes de dépressivité qu’il peut alors traverser. Et donc, fort heureusement, le recours à des substances psycho-actives est loin d’être une généralité.

Pour plus d’informations, je vous renvoie vers :

* les différentes actualités sur les déremboursements,

* l’Espace Diabète,

* le dossier Diabète de type 1 (Pour y accéder vous devez être http://www.santelog.com/modules/profil/inscription.php">inscrit et vous identifier).

Martine : Le calcium contre l’obésité, le cancer du colon, l’ostéoporose, mais responsable de maladies cardio-vasculaires… Pas étonnant que nos patients soient perdus. Et si notre meilleur conseil était de promouvoir une alimentation équilibrée et diversifiée comprenant toutes les familles d’aliments (dont les produits laitiers et les fruits et légumes pour notamment leur apport en calcium) !


Le Docteur House, image emblématique des conséquences de l’AOMI avec son « infarctus de la jambe », pourrait peut-être nous aider à sensibiliser les patients… et soignants de l’intérêt du dépistage de l’AOMI ;-)

Maxence : Le Tai Chi Chuan et autres pratiques traditionnelles chinoises ne devraient pas être dénigrés comme nous, autres occidentaux, le faisons trop souvent. Nous avons manifestement beaucoup à apprendre de la médecine orientale centrée sur le malade et non sur la maladie.
Sylvie25 : Il en va de même pour les claviers d’ordinateur et les combinés téléphoniques. Ainsi en 2004, l’étude réalisée par Charles Gerba (Université d’Arizona) a révélé qu’un poste de travail pouvait-être porteur de 400 fois plus de germes microbiens que les lunettes de WC.

Il avait été retrouvé en moyenne :

• 25127 germes/cm² sur les combinés téléphoniques,

• 3295 germes/cm² sur les claviers d’ordinateur,

• 1676 germes/cm² sur les souris d’un PC,

• avec 80 germes/cm² sur lunettes des WC, ces dernières apparaissent relativement propres…

Vigilance donc, comme nous le rappel le CLIN de notre hôpital, lors des transcriptions informatiques effectuées durant la visite des différents patients en chambre.

Une remarque concernant votre réflexion sur "Les vaccins « obligatoires » que ces mêmes organismes nous obligent à inoculer à nos enfants" (dixit). Nous avons, en France, la chance d'avoir des vaccins obligatoires comme le DTP, afin de protéger nos enfants, chose que nous envie grand nombre de pays émergents. Rappelons que le ROR n’est pas obligatoire d’où la http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-rougeole-la-france-le-pays-de-la-reacutesurgence_5236.htm">résurgence de la rougeole et de sa mortalité faute d’une http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-rougeole-en-france-la-couverture-vaccinale-reste-insuffisante_3474.htm">couverture vaccinale insuffisante … Cela amène à réfléchir.

Pour ce qui concerne les remèdes à base de plantes médicinales, loin d’un discours passionné, je vous rappelle qu’en cas de refus de leur enregistrement ils pourront toujours être commercialisés, mais comme compléments alimentaires et non comme médicaments.

Retrouvez toutes les actualités relatives à la http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualites-sante-recherche.php?mot_rech=phytoth%E9rapie&zone_rech=titre+descr&valider.x=21&valider.y=11">phytothérapie mais aussi à la http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualites-sante-recherche.php?mot_rech=vaccin&zone_rech=titre&valider.x=0&valider.y=0">vaccination sur Santé log.
Pour ce qui est de la contamination de produits de la mer par des métaux lourds, je vous renvoie vers l’étude http://www.anses.fr/Documents/PASER-Ra-Calipso.pdf" rel="nofollow">CALIPSO (Consommations ALimentaires de produits de la mer et Imprégnation des forts consommateurs aux éléments traces, aux PolluantS et Oméga 3) réalisée à l’initiative de la DGAL, du Ministère de l’agriculture et de la pêche, de l’INRA et de l’AFSSA (devenue depuis l’ANSES).
Très sereinement, je vous réponds que les fabricants artisanaux qui ne passeront pas la procédure d'enregistrement pourront continuer à vendre leurs remèdes traditionnels à base de plantes, avec l’appellation “complément alimentaire” et non plus avec celle de “médicament”.

Le terme: "lait maternisé" a été interdit pas le code internationale d'innocenti car le terme est mensongère. Les laits de substituts n'ont rien a voir avec le lait humain.
Les femmes l'aprécieront si vous voulez bien cesser de propagez la publicité mensongère. Les laits non humain sont tout simplement des laits de substituts.
Charlotte Yonge
Allaitement pour tous.
(http://www.unicef.org/french/media/media_30011.html)
Quelques petites précisions :
Contrairement à ce que vous dites, il n’a jamais été fait de publicité mensongère sur le site Santé log. En effet, l’allaitement maternel n’y a jamais été discriminé au profit de tout autre type d’allaitement.
Autre élément, c’est la http://www.unicef.org/programme/breastfeeding/innocenti.htm">« Déclaration d'Innocenti » qui a été élaborée et adoptée en août 1990 et non le « code internationale d'Innocenti ». Cette déclaration visant à protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel a été proclamée par les participants à la réunion sur « L'allaitement maternel dans les années 90 : une initiative mondiale » proposée par l’OMS/UNICEF.
Pour ce qui est du « Code International de commercialisation des substituts du lait maternel », il a été adopté par l'Assemblée Mondiale de la Santé en 1981. Ce dernier n’a pas de caractère obligatoire mais seulement incitatif.
Il a été retranscrit et adapté par la suite dans la législation française et la mouture la plus récente est représentée par l’Arrêté du 11 avril 2008 relatif aux préparations pour nourrissons et aux préparations de suite et modifiant l'arrêté du 20 septembre 2000 relatif aux aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales. Celui-ci précise la définition de :

  • « Préparations pour nourrissons » : préparations correspondant aux nourrissons dès leur naissance lorsqu’ils ne sont pas allaités (anciennement lait 1er âge) ;

  • « Préparations de suite » : produits convenant à l'alimentation des nourrissons ayant atteint l'âge d'au moins six mois et ayant une alimentation diversifiée (anciennement lait 2ème âge).

Il précise l’étiquetage des laits artificiels en rendant obligatoire :

  • Une mention relative à la supériorité de l'allaitement au sein ;

  • Une mention recommandant de n'utiliser le produit que sur avis de personnes indépendantes qualifiées dans le domaine de la médecine, de la nutrition ou de la pharmacie, ou d'autres spécialistes responsables des soins maternels et infantiles.

De plus, il spécifie que l’emploi des termes « humanisé », « maternisé », « adapté » ou de termes similaires est interdit sur l'étiquetage des préparations pour nourrissons et des préparations de suite.
Dernier point : si l’expression « lait maternisé » a été employée dans le corps de notre article (qui n’est pas un étiquetage de préparation pour nourrissons ou de préparation de suite), il s’agit seulement d’une tournure journalistique pour éviter la redondance des termes : « lait artificiel », « préparation pour nourrisson », « formule à faible teneur en protéines » ou « une formule riche en protéines ».

Bonjour,

Effectivement une étude publiée, par le British Medical Journal en 2010, indique que l’insuline serait aussi importante pour le cerveau que pour le reste du corps, et que les pertes de mémoire attribuées à l’Alzheimer débutant seraient précurseurs de ce diabète de type 3… fort différent des deux autres. Retrouvez plus de détails en lisant « Maladie d’ALZHEIMER ; UN DIABÈTE du 3è type ? » mis en ligne sur Santé log.

Pour en savoir plus, accéder à l’Espace Connaissances consacré à la maladie d’Alzheimer ou à celui dédié au diabète (Pour y accéder vous devez être http://www.santelog.com/modules/profil/inscription.php">inscrit et vous identifier)

OK, la nicotine passe dans le cerveau, et alors ? Se mettre un timbre de nicotine aboutit au même résultat et ne donne pas ‘envie’ de fumer, et ne saurait rendre dépendant au tabagisme. L’étude omet de préciser ce qu’elle entend par une ‘envie’ de fumer, qui est une élaboration cognitive et non un phénomène seulement biologique. Heureusement que les anciens fumeurs sont capables de supporter le tabagisme passif sans rechuter…
Cette étude montre, en effet, un des mécanismes pouvant expliquer la dépendance à la nicotine. Elle n’a jamais eu la prétention d’être exhaustive et d’expliquer tous les phénomènes d’addiction liés au tabac.
Merci pour votre article.

Mais si les résultats de cette étude ont été publiés de manière anticipé, celle-ci peut-elle être malgré tout considérée comme fiable?

C’est justement lorsque des résultats préliminaires sont fiables qu’ils peuvent être publiés de façon anticipée. D’autant plus que, dans le cas présent, ils plaident pour un traitement précoce.

Accéder à l’Espace VIH

C’est le genre d’article que je n’aime pas. Je peux dire même qu’il est grotesque. Ce qui veut dire en clair que les mamans qui ne peuvent pas allaiter parce qu’elles n’ont pas de lait seront des mauvaises mères qui n’auront pas donner toutes les chances à leur enfant ? Cet article ne fait que culpabiliser les femmes. Il se passe exactement la même chose à Los Angeles, les femmes qui n’allaitent pas leurs enfants ne sont que des mauvaises mères. Ne prenons pas exemple sur les Américains.
Comme dit dans l’article, cette étude a trouvé une association entre allaitement et comportement, mais ne démontre pas de lien de cause à effet.

En effet, même si la suprématie du lait maternel sur les laits artificiels n’est plus à démontrer, il n’est pas fait mention de tout ce qui entoure l’acte nourricier… Autrement dit, il n’est pas indiqué qu’une mère maternante utilisant un lait artificiel pour une raison qui lui est propre donne moins de chance à son enfant qu’une mère abandonique qui allaite.

Accéder à l’Espace Santé de l’enfant
Merci beaucoup pour votre commentaire concernant la qualité de notre article.

En ce qui concerne les précisions données à propos de l’utilisation de ce traitement abortif (utilisé hors AMM), elles sont faites dans le cadre d’un site destiné aux professionnels de santé.

Rappelons que le traitement mentionné est soumis à prescription médicale et ne devrait donc être délivré que dans ce cadre là.

Je suis membre de CHSCT. Cet aspect m’intéresse, mais comment faire de la prévention chez des salariés qui doivent travailler au moins 7h par jour en position assise ? Que peuvent faire le CHSCT et l’employeur ?
Le CHSCT (Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) peut, avec l’aide de la médecine du travail, voir comment il est possible d’intégrer la marche tout au long de la journée :

  • en se rendant à la photocopieuse, à la machine à café…,

  • en allant à la rencontre de ses collègues plutôt que de multiplier les courriels,

  • en allant manger, à midi, le plus loin possible à pieds,





Votre médecin traitant peut tout à fait assurer ce dépistage et vous orientez, si besoin, vers d’autre(s) professionnel(s) en fonction de la prise en charge souhaitée.

Le traitement mensuel au NILOTINIB coûte 5000€ à la Sécu.
Le malade qui commence NILOTONIB devra actuellement le prendre à vie.
Cette antinéoplasique (inhibiteur des tyrosines kinases) revient à 4100 euros par mois. Est-ce pour autant qu’il ne faut pas faire preuve de solidarité envers les patients présentant une leucémie myéloïde chronique ou des tumeurs stromales gastro-intestinales ?

Et le contrôle des marges des firmes pharmaceutiques ?
Et le contrôle de la facturation des laboratoires d’analyses médicales ?
Personne n’en parle – y viendra-t-on un jour ou va-t-on comme laisser la dérive aller là où l’appât du gain la mène ?
La sécurité sociale
  1   2   3

similaire:

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconL'énergie de votre corps astral et de tous vos corps subtils est en train de se modifier
Quoi que vous puissiez entendre autour de vous concernant les événements et ce qui vous préoccupe, c'est-à-dire la crise économique,...

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconInformation aux patients concernant le traitement au Xofigo

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconVous êtes étudiant(e) et souhaitez trouver un emploi complémentaire,...

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconDiscours au colloque "La Démocratie face au terrorisme"

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconDiscours au colloque "La Démocratie face au terrorisme"

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconProgramme intégré : Compétence d’intégration
«Vous changez vos bureaux de place, vous vous placez de manière à former 4 groupes de»

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconVous choisissez, dans un premier temps, d’expliquer ce que sont les...

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconUe ob j e c t I f s du d oss I e r
«Séquence pédagogique» ci-après en répondant aux différentes questions qui vous seront posées…

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconLes topos de biologie vous sont présentés le mercredi tous les 15 jours, sauf vacances

Face aux différentes polémiques présentes ou passées concernant les édulcorants, quel discours tenez-vous auprès de vos patients ? iconSommaire introduction
«Etudiants» et à l’intérieur de celui-ci sur «Ressources pédagogiques». En cliquant sur ce dernier lien … vous obtenez tous les chapitres...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com