Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l'auteur a publié un bon nombre de livres, qui traitent de la politique et de la foi. Une grande partie de son travail est








télécharger 0.84 Mb.
titreSous le pseudonyme de Harun Yahya, l'auteur a publié un bon nombre de livres, qui traitent de la politique et de la foi. Une grande partie de son travail est
page16/22
date de publication07.01.2017
taille0.84 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   ...   22

Par le ciel aux voies parfaitement tracées ! Certes, vous divergez sur ce que vous dites (à propos de Mouhammad et du Qour'ân). Est détourné de lui (Mouhammad ou le Qour'ân) quiconque a été détourné de la foi. Maudits soient les menteurs, qui sont plongés dans l'insouciance. (Sourate Az-Zâriyât : 7-11)

A ce stade, notre devoir est d'appeler ceux qui, influencés par la philosophie matérialiste, ont transgressé les limites de la raison et du bon sens. Nous devons les inciter à jeter de côté tous leurs préjugés, à réfléchir sur la conception extraordinaire de l'univers et de la vie, et à accepter ce fait comme preuve la plus ordinaire de la création d'Allah.

Le vrai auteur de cet appel est en fait Allah. Allah, Qui a créé les cieux et la Terre à partir du néant, convoque les hommes Qu'Il a créés à exercer leur raison :

Votre Seigneur est Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi (Istawâ) sur le Trône, administrant toute chose. Il n'y a d'intercesseur qu'avec Sa permission. Tel est Allah votre Seigneur. Adorez-Le donc. Ne réfléchissez-vouz pas ? (Sourate Younous : 3)

Nous lisons dans un autre verset :

Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? Ne vous souvenez-vous pas ? (Sourate An-Nahl : 17)

La science moderne a elle-même prouvé la vérité de la création. Il est maintenant temps pour le monde scientifique de faire face à cette vérité et d'en tirer une leçon. Ceux qui nient ou ignorent l'existence d'Allah, et c'est particulièrement vrai pour ceux qui prétendent le faire au nom de la science, devraient se rendre compte de leur erreur profonde et se détourner de cette voie.

D'autre part, cette vérité révélée par la science a aussi une leçon à enseigner à ceux qui disent déjà croire en l'existence d'Allah et que l'univers a été créé par Lui. Il est possible que leur croyance soit superficielle et que ces personnes n'aient pas entièrement réfléchi aux preuves attestant de la création d'Allah ou à ses conséquences. Pour cette raison, ces personnes n'ont pas accompli toutes les responsabilités incombant à leur croyance. Dans le Coran, Allah décrit ainsi de telles personnes :

Dis : "A qui appartiennent la terre et ceux qui y sont, si vous savez ?". Ils diront : "A Allah". Dis : "Ne vous souvenez-vous donc pas ?" Dis : "Qui est le Seigneur des sept cieux et le Seigneur du Trône sublime ?" Ils diront : (ils appartiennent) "A Allah". Dis : "Ne craignez-vous donc pas ?" Dis : "Qui détient dans Sa Main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n'a pas besoin d'être protégé ? (Dites-le), si vous le savez !" Ils diront : "Allah". Dis : "Comment donc se fait-il que vous soyez ensorcelés ?" (au point de ne pas croire en Lui). (Sourate Al-Mouminoun : 84-89)

Après avoir compris qu'Allah existe et qu'Il a tout créé, rester indifférent à cette vérité peut être comme une sorte d'ensorcellement. C'est Allah Qui a créé l'univers et le monde dans lequel nous vivons pour nous d'une manière parfaite et Il nous a ensuite créés. Le devoir de chaque individu est de considérer ceci comme le fait le plus important de sa vie. Les cieux et la Terre et tout ce qui existe entre eux appartiennent à Allah Le Sublime. L'humanité doit considérer Allah comme son Seigneur et Maître et Le servir comme il faut. Cette vérité nous a été révélée par Allah de la manière suivante :

Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce que est entre eux. Adore Le donc, et sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un homonyme ?" (Sourate Mar-yam : 65)

APPENDICE
LA MYSTIFICATION DE LA THEORIE DE L'EVOLUTION
La question est : Pouvez-vous me dire quoique ce soit de vrai au sujet de l'évolution ? J'ai posé cette question à l'équipe de géologues du Musée Field d'Histoire Naturelle et la seule réponse que j'ai obtenue était du silence... Je me suis alors éveillé et j'ai compris que je m'étais trompé toute ma vie en considérant l'évolutionnisme une vérité révélée.
Colin Patterson, Paléontologue de grade supérieur au Musée Britannique d'Histoire Naturelle et auteur du livre Evolution.106

Dans ce livre, nous nous sommes concentrés sur la nature inanimée, à savoir sur les corps célestes, la lumière, les atomes et les éléments. Après un examen complet, nous avons abouti à la conclusion que l'univers ne peut nullement avoir été le produit du hasard. Plutôt, chaque détail de l'univers témoigne de l'existence d'une création supérieure. De plus, cette conclusion vérifie que la théorie du matérialisme, qui tente de nier que l'univers ait été créé, n'est qu'une idée fallacieuse.

Accepter que le matérialisme soit une théorie invalide équivaut sûrement à considérer invalides toutes les autres théories basées sur cette idée. La première de ces théories est le Darwinisme ou, en d'autres termes, la théorie de l'évolution. Cette théorie qui considère que la vie a émergé à partir d'êtres inanimés, s'est effectivement effondrée avec le fait que l'univers ait été créé par Allah. Hugh Ross, l'astrophysicien américain, explique ce fait comme suit : L'athéisme, le Darwinisme et pratiquement tous les "ismes" émanant des philosophies du dix-huitième au vingtième siècle sont basés sur l'hypothèse, l'hypothèse incorrecte, que l'univers est infini. La singularité (du Big Bang) nous a placé face à face avec la Cause au-delà de/après/avant l'univers et avec tout ce qu'il contient, y compris la vie elle-même.107 Allah a créé l'univers et conçu chacun de ses détails. Par conséquent, il est impossible que la théorie de l'évolution qui attribue l'existence des êtres vivants au hasard puisse être vraie.

En effet, en analysant la théorie de l'évolution, nous voyons que les résultats scientifiques contredisent réellement cette théorie. La conception des êtres vivants est encore plus brillante et complexe que la conception du monde inanimé que nous avons analysé dans ce livre. Dans le monde vivant, nous pouvons analyser la façon délicate dont les atomes sont arrangés. Cependant, nous pouvons encore aller plus loin dans notre analyse pour voir la façon extraordinaire dont les mécanismes des protéines, des enzymes et des cellules fonctionnent. Le dessein remarquable de la vie a certainement discrédité le Darwinisme à la fin du 20ème siècle.

Ce sujet est abordé en détail dans nos autres ouvrages. Cependant, en raison de son importance, il nous semble nécessaire d'en tracer les grandes lignes ci-dessous.
L'effondrement de la théorie

La théorie de l'évolution est une philosophie et une conception du monde qui produit de fausses hypothèses ainsi que des scénarios imaginaires afin d'expliquer l'existence et l'origine de la vie en termes de simples coïncidences. Les bases de cette philosophie remontent jusqu'à l'Antiquité et la Grèce Antique.

Toutes les philosophies athées qui nient la création, embrassent et défendent, directement ou indirectement, l'idée de l'évolution. Il en est de même aujourd'hui pour tous les idéologies et les systèmes qui sont antagonistes à la religion.

La notion de l'évolution fut voilée par un déguisement scientifique durant le dernier siècle et demi afin de se justifier. Bien qu'avancée comme étant une théorie "scientifique" pendant la deuxième moitié du 19ème siècle, le Darwinisme, en dépit de tous les efforts de ses défenseurs, n'a jamais été vérifié scientifiquement. En effet, "la science même" sur laquelle se base la théorie a prouvé, à plusieurs reprises, n'avoir en réalité aucun mérite scientifique.

Les expériences de laboratoire et les calculs de probabilité indiquent clairement que les acides aminés d'où la vie émerge ne peuvent pas se former par hasard. La cellule, selon les évolutionnistes, est censée avoir été le produit du hasard dans les conditions terrestres primitives. Pourtant, la cellule ne peut toujours pas être synthétisée, même dans les laboratoires les plus sophistiqués et technologiquement développés du 20ème siècle. En dépit des recherches diligentes et prolongées dans l'ensemble des fossiles répertoriés, il n'a pas été trouvé une seule "forme transitionnelle". C'est-à-dire qu'on n'a jamais trouvé de créature capable de prouver l'évolution progressive des organismes en commençant par les plus primitifs, comme le prétend la théorie néo-Darwiniste.

En tâchant de recueillir des preuves qui confirment l'évolution, les évolutionnistes ont inconsciemment eux-mêmes prouvé qu'il ne peut y avoir eu d'évolution !

Le premier à avoir proposé la théorie de l'évolution, à peu de choses près sous sa forme actuelle, est un biologiste amateur anglais nommé Charles Robert Darwin. En 1859, Darwin a édité ses idées pour la première fois dans un livre intitulé The Origin of Species by Means of Natural Selection. Il y écrit que tous les êtres vivants ont un ancêtre commun et qu'ils ont évolué les uns des autres au moyen de la sélection naturelle. Selon lui, les êtres les mieux adaptés à leur habitat ont transféré leurs traits aux générations ultérieures. Puis, avec le temps, ces qualités avantageuses ont transformé certains êtres en espèces totalement différentes de leurs ancêtres. Pour Darwin, l'homme est donc le produit le plus développé du mécanisme de sélection naturelle. En bref, l'origine d'une espèce serait une autre espèce.

Les idées imaginaires de Darwin furent acceptées et diffusées par certains cercles idéologiques et politiques, c'est ainsi que la théorie est devenue très populaire. La raison principale en est que le niveau de connaissance scientifique de l'époque ne permettait pas de révéler la fausseté des scénarios illusoires de Darwin. Quand Darwin a proposé sa théorie, les disciplines de la génétique, de la microbiologie et de la biochimie n'existaient pas encore. Si elles avaient existé à l'époque, Darwin aurait du reconnaître que sa théorie n'était pas scientifique du tout et il n'aurait ainsi pas essayé d'avancer ses thèses absurdes. Par exemple, on sait que l'information qui détermine une espèce existe déjà dans ses gènes et qu'il est impossible que la sélection naturelle produise une nouvelle espèce en modifiant des gènes.

Alors que les échos du livre de Darwin se répandaient, un botaniste autrichien nommé Gregor Mendel a découvert les lois de l'hérédité en 1865. Bien que peu connue jusqu'à la fin du siècle, la découverte de Mendel a gagné une grande notoriété au début des années 1900 avec la naissance de la science de la génétique. Les structures des gènes et des chromosomes furent découvertes un certain temps après. La découverte, dans les années 50, de la molécule d'ADN comportant l'information génétique, a remis la théorie de l'évolution en question parce que l'origine de l'immense quantité d'information dans l'ADN ne pouvait être expliquée par des coïncidences.

Outre tous ces développements scientifiques et en dépit d'années de recherche, aucune forme transitionnelle qui prouverait l'évolution progressive de la matière organique de l'espèce primitive à l'espèce avancée, ne fut jamais trouvée.

Ces développements auraient dû avoir, pour conséquence, le rejet de la théorie de Darwin. Cependant, certains cercles ont insisté pour mettre la théorie à jour et pour la placer sur une plate-forme scientifique. Ces efforts n'ont un sens que si nous nous rendons compte qu'il se cache, derrière la théorie, des intentions idéologiques plutôt que des soucis scientifiques.

Néanmoins, certains cercles de personnes qui croyaient en la nécessité de soutenir une théorie qui avait atteint une impasse, établirent bientôt un nouveau modèle : Le néo-Darwinisme. Selon cette théorie, les espèces auraient évolué par mutations, c'est-à-dire par des changements mineurs dans leurs gènes. Les plus adaptés auraient ensuite survécu grâce au mécanisme de la sélection naturelle. Cependant, quand il fut démontré que les mécanismes proposés par le néo-Darwinisme étaient incorrects et que des changements mineurs n'étaient pas suffisants pour permettre la formation d'êtres vivants, les évolutionnistes ont continué à chercher de nouveaux modèles. Ils ont proposé une nouvelle théorie appelée "l'équilibre ponctué" qui ne repose sur aucun fondement raisonnable ni scientifique. Ce modèle soutient que certains êtres vivants se sont soudainement transformés en une espèce différente sans aucune forme transitionnelle. En d'autres termes, des espèces sans "ancêtres" évolutifs seraient soudainement apparues. Ceci était une façon de décrire la création, bien que les évolutionnistes ne veuillent l'admettre et bien qu'ils tentent de le dissimuler avec des scénarios incompréhensibles. Ils disent par exemple que le premier oiseau de l'histoire aurait pu, tout à coup, inexplicablement sortir d'un œuf de reptile. Cette même théorie a également soutenu que les animaux carnivores terrestres s'étaient transformés en baleines géantes, après avoir subi une transformation soudaine et totale.

Ces propos, qui contredisent totalement toutes les lois de la génétique, de la biophysique et de la biochimie, sont aussi scientifiques que les contes de fées dans lesquels les grenouilles se transforment en princes ! Néanmoins, certains paléontologues évolutionnistes, affligés par la crise dans laquelle se trouve le néo-Darwiniste, ont accepté cette théorie qui porte la caractéristique d'être bien plus bizarre que le néo-Darwinisme lui-même.

Ce modèle a été présenté dans le but d'illustrer les lacunes des fossiles que le modèle néo-Darwiniste ne pouvait combler. Cependant, il n'est guère raisonnable de chercher à expliquer les lacunes dans l'ensemble des fossiles répertoriés de l'évolution des oiseaux en disant qu'"un oiseau est tout à coup sorti d'un œuf de reptile." Comme l'admettent les évolutionnistes, l'évolution d'une espèce en une autre espèce exige un changement important de son information génétique. Cependant, aucune mutation n'améliore l'information génétique et, de plus, aucune mutation ne lui ajoute une information nouvelle. Les mutations ne font que nuire à l'information génétique. Ainsi, "les grossières mutations" imaginées par le modèle de l'équilibre ponctué, ne causeraient que de "grossières", c'est-à-dire de "grandes" réductions et altérations dans l'information génétique.

La théorie de l'équilibre ponctué n'était qu'un produit de l'imagination. En dépit de cette évidence, les défenseurs de l'évolution n'ont pas hésité à célébrer cette théorie. Ils ont été forcés d'agir ainsi parce que le modèle de l'évolution proposé par Darwin ne pouvait être prouvé par les découvertes de fossiles. Darwin avait affirmé que les espèces subissaient un changement progressif. Ceci rend l'existence d'êtres moitié-oiseau/moitié-reptile ou moitié-poisson/moitié-reptile nécessaire. Cependant, pas une de ces "formes transitionnelles" n'a été trouvée en dépit des études étendues des évolutionnistes et malgré l'analyse de centaines de milliers de fossiles déterrés.

Les évolutionnistes ont accepté le modèle de l'équilibre ponctué dans l'espoir de cacher ce grand fiasco. Comme nous l'avons énoncé auparavant, il était évident que cette théorie était imaginaire, c'est pourquoi elle s'est très vite auto-détruite. Le modèle de l'équilibre ponctué n'a jamais été accepté comme un modèle consistant, mais a plutôt été utilisé comme fuite dans les cas où le modèle de l'évolution progressive ne convenait pas. Les évolutionnistes, se rendent aujourd'hui compte que l'existence d'organes complexes tels que les yeux, les ailes, les poumons, le cerveau et d'autres réfute explicitement le modèle de l'évolution progressive, et ils sont, dans certains cas, obligés de recourir aux interprétations fantastiques du modèle de l'équilibre ponctué.
Existe-t-il un seul des fossiles répertoriés qui

vérifie la théorie de l'évolution ?

La théorie de l'évolution affirme que l'évolution d'une espèce en une autre espèce se déroule progressivement, pas à pas, pendant des millions d'années. La conclusion logique d'une telle affirmation est que des organismes vivants monstrueux appelés "formes transitionnelles" ont du vivre pendant ces périodes de transformation. Puisque les évolutionnistes prétendent que tous les vivants ont évolué pas à pas et l'un de l'autre, le nombre et la variété de ces formes transitionnelles devraient pouvoir se compter par millions.

Si de telles créatures avaient vraiment existé, nous devrions pouvoir trouver leurs restes partout. En fait, si cette thèse était correcte, le nombre de formes transitionnelles devrait même être plus grand que le nombre d'espèces vivant aujourd'hui et leur restes fossilisés devraient être abondants partout dans le monde.

Depuis Darwin, les évolutionnistes ont recherché à trouver des fossiles, mais le résultat de ces recherches a du être une terrible déception pour eux. Une quelconque forme intermédiaire transitionnelle entre deux espèces ne fut jamais découverte nulle part dans le monde - ni sur terre ni dans les profondeurs de la mer.

Darwin lui-même était au courant de l'absence de telles formes transitionnelles. Il espérait vraiment qu'elles seraient découvertes à l'avenir. En dépit de son souhait, il a vu que la plus grande faiblesse de sa théorie était le manque des formes transitionnelles. C'est pourquoi, dans son livre The Origin of Species, il écrit :

Pourquoi, si les espèces descendent d'autres espèces par des progressions fines, ne voyons-nous pas partout d'innombrables formes transitionnelles ? Pourquoi toute la nature ne se trouve-t-elle pas dans un état de confusion, plutôt que d'abriter, comme nous le voyons, des espèces bien définies ?... Si les innombrables formes transitionnelles de cette théorie ont vraiment existé, pourquoi ne les trouvons-nous pas insérées en grand nombre dans la croûte de la terre ?... Mais dans la région intermédiaire, avec des conditions de vie intermédiaires, pourquoi ne découvrons-nous pas maintenant des variétés intermédiaires étroitement liées ? Cette difficulté m'a préoccupé pendant longtemps.108

Darwin avait raison de s'inquiéter. Le problème a également préoccupé d'autres évolutionnistes. Un célèbre paléontologue britannique, Derek V. Ager, admet ce fait embarrassant :

Si nous examinons l'ensemble des fossiles répertoriés en détail, que ce soit au niveau des ordres ou des espèces, nous voyons -à plusieurs reprises– non pas une évolution progressive, mais l'explosion soudaine d'un groupe au dépends d'un autre.109

Les lacunes dans l'ensemble des fossiles répertoriés ne peuvent être expliquées en disant qu'il n'y a pas encore assez de fossiles déterrés et que ces fossiles manquants seront un jour trouvés. Un autre paléontologue évolutionniste, T. Neville George, en explique la raison :

Ce n'est plus la peine de présenter des excuses pour la pauvreté des fossiles répertoriés. Dans un sens, cet ensemble de fossiles est devenu presque ingérablement riche et la découverte est en train de dépasser l'intégration... Les fossiles répertoriés continuent néanmoins à se composer principalement de lacunes.110
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   ...   22

similaire:

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\D. U. K. E catalogue Livres – Décembre 2014 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\D. U. K. E catalogue Livres – Février 2014 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\Bouquinorium Catalogue Livres – Janvier 2016 Chapitre 2
«Cerbe», qui est d'une grande beauté bien que son visage ne comporte ni bouche, ni nez, ni oreilles, mais un seul œil, énorme, à...

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\La quatrième et dernière partie est plus personnelle et n’engage que son auteur…

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\Document d’information
«portfolio», de la plus usuelle : «Collection d’œuvres propre à refléter le talent de son auteur», à la plus éducationnelle : «Collection...

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\Politique et vérité
«Écartons tous les faits» (le géré, l’idéologique) permet ainsi de poser la question de la politique : celle d’une distinction dont...

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\Dany et encore, je vous préviens, c’était pas du 100% j’en garde...

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme,...
Vous qui cherchez des festins gratuits / Et qui, les jours travaillés comme les dimanches

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme,...
Vous qui cherchez des festins gratuits / Et qui, les jours travaillés comme les dimanches

Sous le pseudonyme de Harun Yahya, l\RÉsumé Dans le contexte industriel actuel, l’innovation est une question...
«familiale» qui conçoit et fabrique des produits intégrant des éléments mécaniques, électroniques et informatiques dans le domaine...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com