Vive Montpellier Méditerranée Métropole !








télécharger 327.67 Kb.
titreVive Montpellier Méditerranée Métropole !
page3/7
date de publication03.02.2018
taille327.67 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Voirie

Des travaux, avenue du Pont-Trinquat

Pour achever les liaisons entre les quartiers Près d’Arènes et Port Marianne, la Ville aménage l’avenue du Pont-Trinquat, entre le chemin de Moularès et la rue de Saint-Hilaire. Le chantier a débuté le 20 octobre. Il s’agit de réaliser des ouvrages et équipements, destinés notamment à sécuriser les déplacements des usagers : élargissement des trottoirs, aménagement de pistes cyclables pour boucler le réseau des itinéraires cyclables existants. Pendant 4 mois, l’avenue sera fermée à la circulation, hormis pour les riverains. Un cheminement piéton balisé sera néanmoins maintenu. Coût des travaux : 850 000 €. Début 2015, des travaux de réseau (électricité et gaz) et de voirie (eaux pluviales, éclairages publics) sont également prévus.

Service voirie : 04 67 34 70 08
Article 3

Petite enfance

ACCUEILLIR LES BÉBÉS

En termes d’accueil de la petite enfance - crèches, haltes garderies, assistantes maternelles - Montpellier est l’une des villes les mieux classées. Pour le nombre de places par habitant, son offre collective est ainsi supérieure à la moyenne nationale. Montpellier se situe même au 4e rang des grandes villes françaises, avec près de 5 000 places d’accueil pour les bébés.

La Ville a toujours eu à cœur de développer ses politiques liées à l’enfance, avec pour objectifs d’accueillir au mieux les enfants et de faciliter la vie des familles. 990 assistantes maternelles accueillent 2 240 bambins. Concernant l’accueil collectif, 33 crèches et haltes garderies municipales reçoivent 1 350 enfants et mobilisent 600 agents de la Ville. Par ailleurs, 24 structures associatives disposent de 570 places et 13 structures privées offrent 360 « berceaux ». À cela, s’ajoutent les 3 structures du CHU, du Conseil général et de la CAF qui gèrent 420 places.
Légende photo

Une offre supérieure à la moyenne nationale.

Article 4

Inondations

APRÈS LE LEZ, SÉCURISER LA MOSSON

Après les dernières intempéries qui ont frappé la ville et plusieurs communes de l’agglomération de Montpellier, l’heure est venue de dresser le bilan financier de la catastrophe (une première estimation fixait à 2 M € l’ampleur de la facture) et d’évaluer les dispositifs entrepris pour lutter contre les inondations.

Depuis 2006, en partenariat avec l’Agglomération ou le Syndicat du Bassin du Lez (Syble), plusieurs aménagements de prévention et de protection ont été réalisés pour anticiper ce type d’événements : bassin d’écrêtement des crues, redimensionnement du réseau pluvial, nettoyage des cours d’eau.

Dans le cadre du Plan d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI), après le chantier extraordinaire (48 M €) entrepris pour sécuriser la basse vallée du Lez, un nouveau programme de travaux, estimé à 10 M €, devrait permettre d’ici 2018 de sécuriser la basse vallée de la Mosson.

Encadré

JOURNAL NUMÉRIQUE

Retrouvez dès ce mois-ci votre journal Montpellier Notre Ville dans sa version numérique, adaptée à la consultation sur tablette ou téléphone mobile. Une nouvelle version augmentée, avec vidéos, galeries photos, liens interactifs. À télécharger sur Play Store (Google), Apple Store et Amazon Store. Tenez-vous au courant de l’actualité municipale et recevez une notification à chaque parution d’un nouveau numéro. Une application signée par la société d’origine montpelliéraine Aquafadas, leader sur le marché de la publication numérique.

..............................................................................................................
P20-21

ACTION PUBLIQUE > C’EST VOTÉ

Colonne

Les treize Vents, nom officiel

Pour maintenir un lien historique, la salle du Centre Dramatique National (CDN), située sur le domaine municipal de Grammont, est baptisée Théâtre des Treize Vents. Ce nom, issu d’un lieu-dit de l’arrière-pays, n’avait jamais été attribué par une décision officielle du Conseil municipal. C’est fait depuis le 2 octobre.
Subventions en nature

La Ville met à disposition de 57 associations des salles dans les Maisons pour tous. Cette occupation à titre gratuit constitue une subvention en nature qui doit entrer à ce titre dans les comptes de l’association et dans le budget de la Ville. Pour la saison 2014-2015, elles représentent l’équivalent de 17 900 euros.
TRÉSORS D’ÉGLISES

Deux toiles d’Auguste Glaize (1807-1893), entreposées à l’église Saint-Roch, viennent de faire l’objet d’un travail de restauration dans le cadre du Plan Objet initié par la Ville et la DRAC Languedoc Roussillon. Objectif : assurer la sauvegarde et la valorisation du patrimoine des églises de la ville.

Article 1

une ville accessible

La Commission communale pour l’accessibilité a rendu son rapport 2013* sur l’inclusion des personnes en situation de handicap. Montpellier mène une politique volontariste qui porte ses fruits.
Avec une note de 16/20 dans le baromètre de ­l’Association des paralysés de France, Montpellier fait bonne figure. Les réalisations les plus emblématiques sont les feux tricolores sonores à ­l’attention des non-voyants. La ville en compte 200, implantés sur 370 carrefours. Leur performance (ils indiquent le nom de la rue, ainsi que la direction vers laquelle le piéton s’engage) fait de Montpellier une référence en la matière.

Les transports en commun constituent un autre point fort. Les tramways, plébiscités par les personnes handicapées, sont entièrement accessibles et conçus pour faciliter leur utilisation. Les différents designs qui les habillent se révèlent utiles pour un repérage facile par les personnes ­malvoyantes ou atteintes de déficiences cognitives.

Le rapport souligne l’investissement important de la Ville (2 millions d’euros) afin de rendre accessible le cheminement piéton aux abords des lignes, notamment route de Lodève et avenue des Moulins.
En ce qui concerne les bâtiments municipaux construits avant 2004, le coût des travaux de mise en accessibilité s’élève au minimum à 40 millions d’euros. Il a été décidé de traiter en priorité les mairies de proximité et les Maisons pour tous.

*disponible sur montpellier.fr
Exergue

Les associations sont impliquées dans la prise de décisions

Article 2

Retrouver le passé hébraïque

En acquérant une partie d’un appartement situé rue de la Préfecture, la Ville de Montpellier poursuit son projet de restauration de l’ensemble synagogal médiéval.
C’est un travail de longue haleine auquel s’est attelée la Ville de Montpellier. À la suite de la redécouverte et la restauration du bain juif médiéval (mikvé) il y a 30 ans (classé au titre des Monuments Historiques en 2004), il a été décidé de restaurer l’ensemble synagogal qui existait rue de la Barralerie, près de l’actuelle préfecture.

Ce projet prend énormément de temps. Depuis le XIVe siècle, de nombreuses habitations ont recouvert la synagogue, la maison d’étude et la maison de l’aumône. La Ville s’emploie, dès que possible, à acquérir tous les éléments en limite directe du bâtiment qui abritait ­l’ensemble synagogal.

Mené par la Mission Grand Cœur, en partenariat avec la Direction régionale des affaires culturelles et la Conservation régionale des Monuments Historiques, ce programme vise à valoriser la présence de la communauté juive de Montpellier qui était, à l’orée du XIIe siècle, un foyer intellectuel parmi les plus brillants d’Europe. « Sans référence au passé, l’avenir n’existe pas » a souligné le maire, désireux de transformer ce site symbolique en un espace consacré au patrimoine et à la recherche. Actuellement l’Institut Maïmonide y organise des conférences.

Article 3

Nouvelle élue

Sophia Ayache

Élue en 46e position sur la liste menée par Philippe Saurel, Sophia Ayache accède au Conseil municipal de Montpellier, à la suite à la démission « pour raisons personnelles et professionnelles » de Fabrice Palau. Cette psychologue du travail de 35 ans rejoint le groupe de la majorité municipale. ­Originaire du Tarn, elle arrive à Montpellier en 2012 et est installée dans le ­quartier Croix d’Argent. La nouvelle élue s’est engagée aux côtés de Philippe Saurel il y a un an, convaincue par « son sens de l’écoute et sa fiabilité. Il défend des valeurs éthiques que je partage ».

Encadré

Nouvelles délégations

La gestion des feux d’artifice est confiée à Dominique Martin-Privat, élue à l’animation ; la fête de Saint-Roch, à Valérie Barthas-Orsal, chargée de l’animal en ville.


Colonne

Enfance - Jeunesse

L’avenant au Contrat Enfant Jeunesse signé entre la Ville de Montpellier et la Caisse d’allocations familiales (CAF) accroît l’offre d’accueil sur la commune.
• Création de 4 places au sein d’une crèche familiale, gérée par l’association Adages, pour les enfants dont les parents sont en insertion ; de 2 places au sein de la crèche collective Ginkgo Biloba (2 256 route de Mende).
• Création d’un lieu d’accueil enfant-parent, dans le local associatif Manuel-Pazos (avenue Alphonse-Juin), mis à disposition par la Ville en faveur de l’association Cité famille.
• Création de 201 places supplémentaires dans les Accueils de loisirs sans hébergement.

Encadré

Prochain Conseil municipal :6 novembre à 18h30

..............................................................................................................
P22-23

ACTION PUBLIQUE > À DÉCOUVERT

Encadré

Fabien Abert

Né à Montluçon (Allier), le 2 décembre 1989

Arrivé à Montpellier, «par choix», en 2007

Étudiant en Sciences Politiques à l’UM1

Adjoint au Maire, délégué aux Sports, à la Jeunesse et à la Vie Étudiante

Article 1

AGIR POUR LA VILLE

Trois délégations au lieu d’une. À 24 ans, Fabien Abert, adjoint au Maire délégué aux Sports, à la Jeunesse et à la Vie Étudiante, affirme le visage du renouveau et de la volonté.
Dans son bureau, au 7e étage de l’Hôtel de Ville, le fanion du Montpellier Rugby Club côtoie le bonnet du champion de France de water-polo, un trophée du FISE et le chapeau de paille souvenir des championnats du monde de sauvetage aquatique. Dans un coin, un poste de télévision. « Elle y était avant mon arrivée, mais elle ne marche pas ». Lui, par contre, depuis son élection d’adjoint au maire en charge des sports, de la jeunesse et de la vie étudiante, a l’impression d’une course perpétuelle.

Originaire de Montluçon, Fabien Abert n’est pas remonté voir sa famille depuis février. Et ne se souvient plus de la dernière fois où il est entré dans une salle de cinéma. « C’est un peu compliqué, en raison du calendrier des grands matches des équipes professionnelles qui ont lieu en soirée ».
Il fêtera ses 25 ans le 2 décembre. « Le jour de la déclaration de campagne de Philippe Saurel, aux dernières élections municipales ».

Un clin d’œil en forme d’hommage. Étudiant en sciences politiques, intéressé par la vie locale, il avait envoyé un courrier au futur candidat. « Il m’a répondu par SMS, pour me proposer une rencontre dans un café des Beaux-Arts ». Lui qui ne s’était jamais engagé dans un parti politique « par esprit de liberté et aussi par méfiance du système », s’accomplit dans la campagne. Et au lendemain de l’élection du nouveau maire, se voit confier cette triple délégation qu’il s’attache à aborder « avec un esprit de justice et d’égalité ». D’abord en se plongeant dans les dossiers. « Chronophage ! ». Puis en se rendant sur le terrain. « Je pense qu’un mandat municipal, c’est avant tout un mandat de proximité ».
Parmi les grands axes de sa politique sportive : promouvoir la diversité des pratiques, favoriser l’accès au plus grand nombre sur les quartiers et maintenir l’excellence du sport de haut niveau. Dans ses dossiers, un projet de grande ampleur autour des sports de glisse. « Montpellier a une place incontournable dans ce domaine ».

Également à l’étude, un 10 kilomètres urbain qui devrait avoir lieu en mars prochain, ouvert aux valides et au handisport. Côté jeunesse, il a tenu à présider la première séance de tous les groupes de travail du nouveau Conseil Montpelliérain de la Jeunesse (CMJ).

Cette assemblée consultative, constituée de plus d’une centaine de jeunes, invités à s’exprimer sur tous les aspects de la vie locale. « Il faut encore travailler sur l’ouverture et la représentativité de ce Conseil, s’assurer que les jeunes de tous les quartiers y sont bien représentés.

Au moment, où la plupart des partis politiques offrent une image navrante, où les jeunes expriment une défiance à l’égard du politique, je constate cependant une volonté d’agir pour la ville. Et pour cette raison, nous souhaitons que le CMJ devienne un outil indispensable pour construire la ville de demain ».

Exergue

Le mandat municipal est avant tout un mandat de proximité
..............................................................................................................
P24

ACTION PUBLIQUE > TRIBUNE

MAJORITÉ MUNICIPALE

Montpellier dans la dynamique!

Les élus de la liste «Montpellier, c’est vous» (Philippe Saurel)

Philippe Saurel l’avait annoncé dans son programme des Municipales, il faut « construire ensemble une intercommunalité douce ».

C’est chose faite avec le vote historique du 24 octobre dernier. Vote permettant le passage du statut d’Agglomération à celui de Métropole. « Montpellier Méditerranée Métropole » est née après un exercice démocratique des plus aboutis.

Un vote incontestable, un plébiscite des maires de l’Agglomération de Montpellier pour que notre territoire soit attractif : pour construire ensemble l’avenir économique, touristique et social de notre « bassin de vie ».

L’exercice du partage du pouvoir est pleinement consenti.

Aujourd’hui, la quasi totalité des engagements sont tenus !

C’est incontestablement la preuve que la méthode mise en œuvre par M. Le Maire marche !

La méthode de gouvernance, confrontée au réel, fonctionne.

Elle est le gage de futurs succès !

OPPOSITION MUNICIPALE

Les élus de la liste «Montpellier avec Jean-Pierre Moure»

(Jean-Pierre Moure)

Inondations: équipons-nous!

Les élus de la liste «Ici, c’est Montpellier»(Jacques Domergue)

Depuis le 29 septembre dernier, Montpellier a connu des pluies dont la violence exceptionnelle nous a tous surpris. Plus jamais nous ne regarderons le Lez, la Mosson et le Verdanson de la même manière. L’heure du bilan est arrivée. À ce titre, nous pouvons nous estimer heureux qu’il n’y ait pas de victime à déplorer et, saluer le travail admirable des employés municipaux. Toutefois, nous n’aurons pas toujours cette chance. Ainsi, nous devons dès aujourd’hui nous équiper contre les inondations, revoir nos systèmes d’évacuation des eaux de pluie et les digues longeant les cours d’eau.

Contact : avallone.sebastien@ville-montpellier.fr
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconC2m institut Charles Gerhardt Montpellier, Equipe C2M, umr 5253 cnrs,...

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconLe magazine d’information de la métropole

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconIi les mutations de la métropole : de nouveaux aménagements

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconEtude technico-économique de la mesure en continu. Présentation résumée...

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconLa France est situé à la fin de Europe de l’Ouest. Bordé au nordpor...

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconLa Délégation fnppsf des p o organise une réunion d’information et...

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconLa mémoire schématise toujours et, impressionnée par la rémanence...

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconÉconomie : le modèle de Montpellier

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconMontpellier notre ville / n ° 3

Vive Montpellier Méditerranée Métropole ! iconRapporteur, ensc, Montpellier








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com