Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des








télécharger 142.72 Kb.
titreEnsemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des
page1/3
date de publication02.02.2018
taille142.72 Kb.
typeRecherche
b.21-bal.com > loi > Recherche
  1   2   3
Auteurs et Théories
Définitions.

Dialectique : ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des contraires (thèse, antithèse) et résout ses oppositions dans une synthèse.

Empirique : qui ne s’appuie que sur l’expérience, n’a rien de rationnel ni de systématique. Empirisme : théorie philosophique selon laquelle toutes nos connaissances viendraient de l’expérience.
I) Origine et genèse de la sociologie.
1.1. La sociologie, fille de la modernité.

1.1.1. Trois nouvelles images de lHomme.

La sociologie apparait à partir de la Renaissance, c'est-à-dire au 16e siècle. Le déclin du Moyen Age entraine la naissance de la modernité. L’Etat moderne est l’aboutissement de la Révolution française. Naissance du capitalisme moderne et de la science moderne. Cela entraine la Révolution industrielle. Renaissance => Révolution politique, économique, scientifique et technique.

- 1e image : émerge au 16e siècle quand les européens se posent des questions sur leur origine. Questions sur le moi.

- 2e image : émerge au 18e siècle, sous les Lumières. Transfert entre une réflexion sur le moi à une réflexion sur le nous : on passe de l’individuel au collectif.

- 3e image : émerge à la fin du 18e siècle avec la Révolution française. Les individus prennent conscience que la société n’est pas à l’origine des catastrophes naturelles ou divines. La société est le produit de sa propre histoire.

1.1.2. De la Renaissance au 19e siècle : 1e réflexion sur les fondements rationnels de la société.

16e siècle, deux grands bouleversements : la Renaissance et la réforme protestante. Ce qui foisonne des idées novatrices liées à l’artistique, au scientifique, et à la contestation du dogme religieux. Une nouvelle conception émerge: la recherche de compréhension sur le fonctionnement de l’Univers et de la société et remise en cause du dogme religieux. La démarche scientifique est une façon d’appréhender le réel, elle devient l’une des principales démarches de la raison. La société est capable de s’auto gouverner.

17e, 18e siècle : lAge classique et le siècle des Lumières. Passage de la société traditionnelle à la société moderne. Valorisation de la raison et de l’individu. La communauté est remplacée par la société. La religion est remplacée par la raison. La raison a une place importante car elle est capable de mettre au jour des phénomènes inconnus, permettant aux hommes de mettre en place des lois pour faire fonctionner correctement la société. Ces lois nécessitent

l’existence d’un contrat social unissant les hommes entre eux, mais également au corps social et au corps politique.

15-10-09

Montesquieu analyse la société rationnellement telle qu’elle est. Il cherche à mettre en évidence des lois de fonctionnement sur les modes de la nature dans la société. Il réfléchit d’avantage sur les sociétés pré-modernes que sur la société moderne en elle-même. Conclusion : la remise en cause de l’ordre social des Lumières dont l’aboutissement se passe en 2 Révolutions : industrielle et politique, marquent l’esprit de la sociologie au 19e siècle. C’est une discipline dont l’objectif est d’expliquer les fonctionnements des sociétés modernes et de réfléchir aux problèmes soulevés par la question de la modernité. Il s’agit d’une démarche scientifique et politique.
1.2. Les débuts dune science nouvelle au 19e siècle.

1.2.1. Le courant conservateur.

Prône un retour à l’ordre social traditionnel. L’ordre social doit être naturel, les sociologues sont critiques au développement de la société industrielle et du matérialisme. Le projet de la Révolution française et les Lumières reviennent à l’idée d’une loi divine des sociétés : espoir de retrouver lAncien Régime, et une société de type communautaire.

F. Le Play condamne la Révolution qui éloigne la société de ses bases naturelles. Il veut un retour à une famille plus traditionnelle donc d’une société traditionnelle.

1.2.2. Le courant positiviste et linvention de la sociologie : primauté au fait industriel.

S’oppose aux grands conservateurs. Saint Simon considère la société industrielle en la caractérisant par le développement des sciences. Cette société appelle aux producteurs qui permettent le développement de la société industrielle.

La science de l’Homme doit s’appuyer sur des faits observés et discutés c'est-à-dire qu’elle doit être positive : scientifique, démarche empirique = s’appuie sur des faits de la réalité. Elle s’oppose à la démarche philosophique qui est une démarche déductive et qui s’effectue sur des faits non vérifiés. Emancipation de la philosophie => évolution de la science de l’Homme. A. Comte, secrétaire de Saint Simon, popularise le terme sociologie. Il est considéré comme le père de la sociologie et du positivisme.

Positivisme* : désigne toute théorie qui relie par des lois des faits établis et contrôlés par l’expérience. Démarche scientifique qui part des faits de la réalité.

Pensée dA. Comte : il réfléchit à la société du 19e siècle. Son objectif est d’interpréter le mouvement historique qui traverse la société européenne à cette époque. La société médiévale est en train de laisser place à une société scientifique. La guerre cesse d’être l’activité principale des hommes à partir du moment où ils se mettent à penser de manière scientifique. La guerre devient alors la préoccupation de la nature, comme étant l’exploitation rationnelle des ressources naturelles. A. Comte voit apparaitre une crise, un changement de la société qui ne pourra trouver d’issue qu’avec une réforme sociale : la surindustrialisation.

Il développe 2 lois essentielles :

- La loi des 3 états. L’esprit humain serait passé par 3 états successifs : l’état

théologique (état religieux, enfance de l’humanité, dominée par un système féodal et militaire, stabilité, explique les phénomènes en les attribuant à des agents naturels), l’état métaphysique (abstrait, adolescence de l’humanité, concepts abstraits, n’y a plus d’explication divine), l’état scientifique (état positif, esprit humain arrivé à maturité,

recherche le mode de fonctionnement de la société, on passe du pourquoi au comment, âge adulte de l’humanité, société industrielle, les hommes coopèrent pour exploiter rationnellement les phénomènes naturels).

- La classification des sciences. L’intelligence devient positive dans les différents domaines de la connaissance. Astronomie (Galilée, 16e, 17e siècles), Physique moderne (Newton, 18e), Chimie (Lavoisier, 18e), Physiologie = biologie moderne (Darwin, 19e). La science mathématique étant à la base de tout.

Ces deux lois ont pour objectif de prouver que la façon de pensée positive doit s’imposer dans d’autres domaines de la connaissance et par la constitution d’une société qui est à la fois la plus complexe et la moins générale des sciences. Science qui privilégie le tout sur l’élément, caractérise la démarche holiste (E. Durkheim).

Montesquieu : idée du déterminisme des faits sociaux, phénomènes historiques et sociaux déterminés selon un principe de causalité.

Condorcet: idée du progrès, esprit humain passé par un certain nombre de phases commandées par l’idée du progrès. Il s’agit du fondement du devenir des sociétés.

Bossuet : vision théologique, état dernier de l’esprit humain, fondation divine.

Selon A. Comte, le but unique de l’histoire est le progrès de l’esprit humain. Cette sociologie est composée de deux éléments : la statique sociale et la dynamique sociale. Le pouvoir doit être équilibré avec le pouvoir spirituel. La dynamique sociale étudie le progrès des sociétés. A. Comte propose d’observer et de comparer les phénomènes sociaux.

Le système de politique positive approfondit l’idée de l’unité de l’histoire humaine. La pensée dA. Comte se résume en 3 idées :

- Société industrielle a un caractère exemplaire, devient la société de l’humanité.

- Double universalité de la pensée scientifique. La pensée positive doit s’étendre à tous

les aspects de la pensée.

- Unité de l’histoire humaine. (Pourtant ya diversité humaine ?)

Conclusion : A. Comte fait une sociologie holiste, développée par E. Durkheim en France, qui considère des lois de fonctionnement. Science autonome. Projet abstrait car l’objet est l’humanité et non pas la société. E. Durkheim considère qu’A. Comte se situe dans une démarche orientée par l’idée d’une évolution inévitable de l’humanité et se situe plutôt dans une démarche philosophique.

1.2.3. Le courant libéral : primauté au fait démocratique.

Ce courant prend son essor en réaction au courant conservateur, au moment de l’arrivée de la démocratie en France, avec la Révolution de 1789. Se développe sur la base de la défense des valeurs : libéralisme politique. Met en valeur et valorise les droits de l’Homme et prône la liberté individuelle et politique.

A. De Tocqueville donne la primauté aux faits démocratiques, il considère que la démocratie constitue un caractère commun à l’essence des sociétés modernes. Ce processus nous conduit à la modernité. Le fondement commun du processus démocratique est la pluralité politique. Les sociétés démocratiques sont soit libérales (équilibre entre égalité et liberté) soit despotiques (égalité rend liberté difficile). La méthode d’analyse du social repose sur une démarche comparatiste.

Biographie dAlexis de Tocqueville.

Famille aristocrate, élite cultivée, soutient pouvoir monarchique, attaches avec lAncien Régime. Père préfet puis praire de France. Considère que la Révolution de 1830 est légitime.

Parcours intellectuel et politique, études de droit et histoire. 1831 il est envoyé aux USA pour mission d’étude => 1835 : De la démocratie en Amérique. Participation à la rédaction de La Constitution de 1838, 1849 devient ministre des affaires étrangères. Tiraillé entre la démocratie et la monarchie. Œuvres : De la démocratie en Amérique 1835-1840. LAncien Régime et la Révolution 1856.

Il valorise la démocratie libérale aux USA car maintient l’équilibre entre égalité et liberté. Démocratie : égalisation des conditions.

Démocratique : société où tous les individus sont socialement égaux.

Egalité sociale: n’y a pas de différences héréditaires de conditions. (Tendance à l’uniformisation des modes de vie, au rapprochement des conditions entre individus, classe moyenne aujourd’hui).

Gouvernement démocratique : société égalitaire car gouvernement au sein duquel est détenue la souveraineté par l’ensemble des individus qui compose la société.

 De la démocratie en Amérique :

Tome 1 : analyse démocratie américaine, du point de vue des institutions politiques.

Tome 2 : nature société démocratique, analyse dimension sociale.

Egalisation sociale et politique => essence de la démocratie. Egalisation des conditions => existence liberté.

Thèse : la liberté ne peut être fondée sur une inégalité, elle doit être assise sur la réalité démocratique. L’égalité assure la réalisation de la liberté.

Etre libre : affirmer qu’aucun individu ne dépend d’un autre. Volonté.

Liberté politique : participation de tous au choix des gouvernants.

Le processus d’égalisation n’est pas toujours garant de la liberté (France). Les américains sont nés égaux, les français le sont devenus. Un certain nombre de dangers menace cet équilibre. L’égalité est au cœur de la démocratie, devient une menace à la liberté.

4 risques :

- La tyrannie de la majorité. Désir d’égalité pousse les hommes à se ressembler, suivent une opinion commune, développement du conformisme, disparition de l’esprit de liberté.

- Lindividualisme. Egalisation des conditions => les hommes s’écartent les uns des autres : ‘ atomisation du corps social ‘. Ils se replient sur la sphère privée, la petite société en se désintéressant de la sphère publique et politique. Le gout de la liberté s’émousse au profit de celui de l’égalité.

- La mise en place dun Etat protecteur et despotique. Pouvoir protecteur qui délecte l’action collective : pouvoir centralisé, uniforme, mène au despotisme.

Despotique : tyrannique.

Despote : tyran, souverain qui gouverne avec une autorité arbitraire et absolue.

- La tendance à la disparition de toutes les différences au profit de la majorité. Stigmatisation raciste. Il montre que l’esclavage a été aboli pour des raisons économiques et non pas pour des raisons humanistes. Il faut accepter l’existence de différents modes de vie.

 LAncien Régime et la Révolution.

Universalité du processus démocratique, égalisation des conditions. Difficulté à conserver l’équilibre égalité/liberté en France. La Révolution française constitue une rupture à la société de lAncien Régime. Se situe dans une logique de continuité. Il y a à la fois rupture et continuité.

A. De Tocqueville considère que les problèmes engendrés par la modernité ne trouveront une solution que dans l’égalisation des conditions.

Grand penseur du politique. Méthodologique. Pionnier de l’individualisme.

1.2.4. Le courant socialiste : primauté au fait capitaliste.

Se construit en réaction au développement du capitalisme.

Socialisme : doctrine politique apparait au 19e, prône l’abolition de la propriété privée des moyens de production, socialisation des moyens de production.

Révolution française, différents cas de figure :

- E. Cabet : propose mise en place société idéale communautaire = icarie.

- F. Tristan : féministe, socialiste.

- Saint Simon : amélioration conditions de vie des classes laborieuses, développement

industrie et science.

- Proudhon : opposé à la tendance collectiviste, mouvement anarchiste.

En Allemagne, le mouvement socialiste est principalement porté par Marx et par Engels. Socialisme utopique. Analyse scientifique qui repose sur l’analyse des conditions réelles.
  1   2   3

similaire:

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconRéunions pour recueillir les attentes des entreprises et comprendre...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconLe premier cycle des études médicales paec (première année des études de santé)
«La médecine est l'ensemble des connaissances scientifiques et des moyens mis en oeuvre pour la prévention, la guérison et le soulagement...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconReleve d’observations effectue par le
...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconLa liberté de mouvement se définit donc par une double opposition...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconRésumé de lecture Manuel de recherche en sciences sociales par Mélanie fauvel
«Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s'engager dans des projets et des démarches d'innovation pédagogique...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconAu sens large du terme, la vérité est un accord entre la pensée et son objet
...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconRésumé S’il fallait démontrer l’actualité de Pierre Janet, IL suffit...
«La psychologie proprement dite, qui, par peur, de la métaphysique s’était jetée dans les mathématiques dans une prétendue anatomie...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconRapport d’information de l’Assemblée Nationale sur l’innovation en France, mai 2000
«modèle grenoblois» témoigne de la fertilité des liens qui unissent la recherche, l'innovation et l'enseignement supérieur quand...

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconRecherche des métiers par secteurs d'activités, recherche géographique et par type de formation

Ensemble des moyens mis en œuvre afin de démontrer, réfuter. Recherche de la vérité par le dialogue. Méthode de pensée qui procède par l’opposition des iconRapport anna lindh
«identité méditerranéenne» et un véritable dialogue interculturel, à partir des similarités et des interactions sociales mises en...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com