V I. S'enfoncer dans des abysses. V. pr. (s'-) S'enfoncer dans des pensées très profondes (au point que certains n'en reviennent pas)








télécharger 341.48 Kb.
titreV I. S'enfoncer dans des abysses. V. pr. (s'-) S'enfoncer dans des pensées très profondes (au point que certains n'en reviennent pas)
page1/7
date de publication19.01.2018
taille341.48 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7
PETIT DICTIONNAIRE

DE PREMIERE URGENCE

Par Anaud Nyme

Accompagant l'ouvrage Urbi et Orbi.
A

Abysser: v.i. 1. S'enfoncer dans des abysses. 2. V.pr. (s'-) S'enfoncer dans des pensées très profondes (au point que certains n'en reviennent pas).

Achedeuseau (parfois Hachedeuseau): n.f. Nom familier pour l’eau. (En turbo-langage : H²O)

Acompte: n.m. Avance sur une demande de budget. (Voir Acomptes, Contrôle des -)

Acomptes (Contrôle des -): n.m. Fonction exercée par la cour des décomptes en une commission rogatoire. Il s'agit d'approuver par avance des demandes de budget, dont le montant reste à engager dans des réalisations ou acquisitions, mais par justification à l'aide d'une modélisation dont la précision est vérifiée d'après les standards et normes contenus dans la redoutée prescription appelée "Larme à Gauche"

A-cran: n.m. (plur. invariable) 1. Etat d'être à cran. 2. Avoir un -, être dans un - : être à cran; Ex: je suis à cran a la même signification que j'ai un à-cran.

Adultat: n.m. (voir aussi Chambre) Deuxième des trois chambres basses. C'est ici que les propositions de loi émanant du juvénat sont analysées quant à leur légitimité positive. L'adultat approuve ou rejette la proposition. Dans ce dernier cas, il peut orner sa décision de propositions d'amendements. Certaines propositions arrivant à l'adultat peuvent émaner directement du rade des plénipotents. L'adultat est également la chambre de haute structure. En effet, ses membres sont des taincbérécliteurs (représentant les grandes préoccupations de la société: le Budget, le Belle, la Scole, la Pathogogie, l'Aikonaumie). Les adultateurs siègent sur des clins. Une séance de l'adultat est une clinance.

Adultateur: n.m. Membre de l'adultat. Fonction réservée aux hommes uniquement (par dérogation à l'article 2 de la constitution).

Adultatorial: adj.q. Qui a trait à l'adultateur ou à l'adultat.

A-fleur-de-peau: n.m. (plur. invariable) 1. Etat d'âme dans lequel le concerné ne s'intéresse plus qu'à des choses superficielles. 2. Etat d'âme dans lequel le concerné réagit de façon disproportionnée au moindre stimulus. 3. Avoir un -, être dans un - : se sentir à fleur de peau; Ex. Elle manifestait un détestable à-fleur-de-peau.

Aikogérance: n.f. 1. Gestion de l'aikonaumie. 2. (abrév.) Plénipotentope en charge de la gestion de l'aikonaumie. Il lui correspond le tainbérèque de l'Aikonaumie.

Aikonaumie: n.f. tainbérèque de l'aikonaumie (dans l'Adultat).

Alichimie: n.f. synonyme d'occultisme. Le mot est dérivé de autre chimie, ce qui est restrictif mais indique que l’alichimiste (voir ce terme) pratique les sciences autrement, voire pratique d’autres sciences.

Alichimiste: n.m. terme relevant de l'occultisme, désignant une personne dont les connaissances occultes sont très étendues. Pratiquant de l’alichimie ; Maître dans l'occultisme. Quelquefois, le synonyme aliscientiste est utilisé, mais il n’est guère usité.

Aller (passé simple d'-): v.i. Ce verbe, qui garde sa signification usuelle, présente un passé simple variant: is, is, it, îmes, îtes, irent. Il en dérive un subjonctif imparfait variant: isse, … Les formes variantes ne s’utilisent pas lorsque aller a le sens d’un futur immédiat.

Allocroyant: n.m. et adj.q. Qui ne croit pas en les saints préceptes de l'archidiaconnat, voire les réfute. Les allocroyants adhèrent toutefois à une croyance différente et s'organisent en sectes usuellement paganiques, souvent hérétiques, parfois explicitement schismatiques. On y trouve des spiritualistes (les psychopompistes du rév. Hubbard) et des matérialistes (adorateurs de l'orteil, du nombril, du testicule dextrolatère, de la vulve, de l'épaule, de l'œil, du trou de balle et même de divers légumes, du paratonnerre). Les sectes allocroyantes sont elles-mêmes très souvent sujettes à schismes intérieurs. Ainsi sont nées les sectes des adorateurs du testicule lévogyre, de la paupière, de la paupiette de même que les spiritualistes du Père-la-Lune, les métempsychistes de John Buscéma-le-Béat, les rédemptoristes de Van Vogt, les néo-anabaptistes de Von Neumann-du-Baptistère et les parturipassionistes de H.P.Force-d'Amour.

Alloinde: n.m./f. Substantif carrollien. Le sens du mot échappe aux tentatives d'analyse des académies. On peut néanmoins supposer que le mot contient une nuance d'espace, d'endroit dégagé. A ce titre il est permis de l'utiliser comme synonyme de clairière, pré, plaine, agora, forum, caldeira, cratère lunaire, espace, parking, hall, terrain de foot, et bien d'autres.

Altrolatère: adj.q. qui a trait à l'Autre Côté (Etym. du Latin alter, autre et latus, côté).

Altrolatère: N.m. 1. L'Autre Côté ; 2. figure géométrique différente de n'importe quel autre multilatère, obtenue par l'enlèvement des côtés premiers de la ligne polygonale inscrite par une gidouille de Vian et qui lui serait juste inférieure en nombre exact de côtés.

Andouiller: n.m. ramification des cornes du cerf et des autres ruminants de la famille des cervidés (Etym. du Latin ante: devant et oculus: œil)

Andouiller: n.m. 1. Arbre, porteur d'andouilles (Origine: d'une ancienne pratique qui consistait à placer dans l'arbre les andouilles pour qu'elles y sèchent)

2. Arbre de la famille des rétro-saucissonniers dont le fruit ressemble à l'andouille. Il en existe une variété naine dont l'andouille n'est comestible qu'après cuisson.

Andouiller: v.i. Faire l'andouille, l'imbécile, le Khon.

Ano: (abrév.) Anonyme-contrôleur.

Anonyme-contrôleur: n.m. Fonctionnaire préposé à l'interprétation objective des images transmises par les tours du Gardien. Il officie en des lieux spécialisés, équipés de technologie de pointe, dont l'emplacement est tenu secret, même vis-à-vis des plénipotents et du grand central. Les désignations d'Anonyme-contrôleur sont tenues secrètes elles aussi. (Souvent abrégé en Ano)

Anticlimactique: adj.q. Qui a la nature d'un anticlimax.

Applaudissable: adj. q. Qui peut être applaudi

Après-coup: n.m. (plur. des après-coups) Moment qui se situe après un événement échu. Dénote généralement l'état d'esprit qui en résulte. Ex. Des après-coups qui filent comme des étoiles.

Archidiaconnat: n.m. 1. Habitation et palais où vit, réside et travaille l'Archidiacre; 2. Par métonymie, ensemble des actions, décrets, phylactères, agissements, déclarations émis par l'Archidiacre ou l'Ecurie Polipe. 3. Etat d'être Archidiacre.

Archidiacre: n.m. Chef unique de la religion officielle. Réservée aux hommes uniquement (par dérogation à l'article 2 de la constitution). Il préside l'Ecurie Polipe (voir ce terme) et prend souverainement et infailliblement toutes les décisions en matière de sacré. Il dirige l'Œcumène (voir ce terme), assisté en cela de ses clériques (voir ce terme). Il est élu au scrutin secret par 89 grands électeurs (qui sont des ordinaux) dont l'identité est gardée soigneusement secrète, et dont il n'est pas nécessaire qu'ils soient de la religion. Dans les derniers temps, l'Archidiacre s'est efforcé d'étendre l'Œcuménie aux allocroyants et il a fait réserver aux femmes une série de décrets qui déterminent clairement le degré d'humanité qu'il faut accepter de voir en cette partie de la population. L'archidiacre est un plénipotent de droit, mais il traite également d'égal à égal avec le Grand Central.

Artéfact: n.m. 1. Objet artificiel, usuellement en remplacement d'un autre objet, plus indiqué. 2. Prothèse. 3. Tout objet dont l'origine est différente de celles des autres objets du même contexte (usuellement indésirable). 4. Objet résultant d'une activité de construction (opposé à l'objet naturel). (Etym. du Latin artis facta: fait par l'art)

Assis-dedans: n.m. (plur. inv.) Manifestation pacifique qui consiste à s'asseoir dans un bâtiment et en rendre l'accès ou la sortie impossibles. Par extension: manifestation pacifique en un lieu symboliquement associé avec l'intérieur du lieu contesté (cour, parvis, etc.). (Etym. De l'anglais sit in)

Aubal: n.m. Tournal (voir ce terme) distribué à l'aube (plur. Aubaux). L'aubal a ceci de particulier que son papier est plastifié afin de résister à l'ambiance humide de l'aube. Néanmoins, par souci d'économie, il s'agit d'un plastique de très faible qualité, qui se dégrade après à peu prés quatre zinques, après quoi il colle aux doigts du lecteur. On ne peut alors l'en détacher qu'en pratiquant une greffe de la peau.

Aujourde-demain: adv. Archaïque. A évolué en aujourde'main.

Aujourde'main (ou aujourd'main): adv. Désignant le jour suivant aujourd'hui (parfois n.m.). Corruption de Aujourde-demain

Aujourd'hier: adv. Désignant le jour précédant aujourd'hui (parfois n.m.)

Ausserird: adj.q. (fém. –e) 1. Extraterrestre. 2. Venu d'ailleurs (Etym. de l'Allemand ausserirdisch, extra-terrestre)

Automouvoir (s'-): v.i. 1. (sens strict) se mouvoir par un perpetuum mobile ; 2. Se mouvoir par soi-même (usuellement avec l’aide d’un moteur incorporé)

Automu: part.passé de automouvoir.

Autre Côté: voir côté.

Autrelieu: adv. et n.m. (plur. –x) Tout lieu qui n'est pas celui où l'on se trouve ; ailleurs

Autrelui: n.m. (plur. –s) Toutes les personnes qui ne sont pas la personne de référence. Synonyme d'autrui.

B

Bagatelle: n.f. 1. Chose de peu d'importance. 2. (antinomie) Coït.

Bakmir: n.m.pr. partie du xénobie située au nord-sud-est. La géographie du xénobie demeure conjecturale.

Bakmir (Guerre du -): Guerre entre le Bakmir de l'Est et le Bakmir de l'ouest. La Ville est engagée avec l'Est. Cela a commencé par un soutien logistique, mais actuellement ce sont les troupes de la Ville qui s'y battent sur tous les fronts. L'engagement dure depuis 6 rives, et les combats se sont enlisés dans un terrain sub-tropical, parsemé de pièges naturels dont l'ennemi fait un usage de type guérilla. La foret tropicale est d'une extrême densité, il y a des marais et marécages, on y connaît la malaria pourpre, et des maladies vénériennes diverses et tenaces dont il est établi que certaines furent créées dans les laboratoires de l'Autre Côté. Les supports tactiques fournis par l'Autre Côté aux Bakmiriens de l'Ouest les ont parfaitement entraîné à la guerre larvée, au sabotage, aux actions ponctuelles. C'est donc devenu une guerre symbolique entre la Ville et l'Autre Côté, même si chaque parti prétend ignorer cette réalité.

Une analyse plus précise démontre que la Ville est entrée dans cette escalade guerrière uniquement par un concours de circonstances: il y avait d'une part les affirmations urbaines sur la liberté des individus à choisir leur système, l'irrévocable assistance à tout peuple soumis à une domination idéologique, surtout celle de l'Autre Côté. Et d'autre part, la belle propagande de l'Autre Côté, qui faisait apparaître la Ville comme des propagandistes rétrogrades guère fiable. Il était inéluctable que la Ville dut aller secourir les Bakmiriens qui luttaient contre la domination des autres. La guerre du Bakmir a commencé localement, banalement. C'était du à ce que la princesse régnante n'avait toujours pas d'héritier, ni mâle ni femelle, après trois rives de mariage. Une partie du peuple, sous la coupe d'agitateurs à la solde des Autres, s'est mise à contester le pouvoir, l'autre demeurant farouchement fidèle à la princesse et son malheureux époux impuissant. Avec le fanatisme régnant dans les mentalités de là-bas, cela a dégénéré. Ce fut confirmé par une scission politique du peuple en Est et Ouest; il y eut dorénavant les Bakhkons (à l'Ouest) et les Bakschiches (à l'Est). Les deux parties procédèrent à des élections séparées, installèrent chacune un pouvoir résolument opposé à celui de l'autre partie. La machine guerrière était en route. De plus, les différences religieuses entre les deux parties de l'île (œcuménie à l'Est, diverses religions sectaires libérales à l'Ouest, toutes dérivées de l'Autre Côté) n'ont fait qu'envenimer les choses.

Bas-œuvreur: n.m. (fém. –euse) (plur. –s) Fonctionnaire adjoint au haut-œuvreur. Son rôle est de nettoyer la tanatrice après son usage. Il est responsable de la remise aux autorités de tous les débris des exécutés.

Béance: n.f. Etat de béer, d'être largement ouvert

Belle: n.m. en termes légi-constitutionnels désigne la guerre. Le belle est un tainbérèque correspondant au plénipotentope de la Belligérance. (Etym. du Latin bellus, guerre)

Belliciste (Océan -): n.m.pr. océan bordant le xénobie, comportant l’archipel du Javlmir.

Belligérance: n.f. (du Latin bellus, guerre et gerere, conduire) 1. Science politique empirique concernant la conduite des faits, situations, conditions qui mènent ou ne mènent pas à la guerre. A ce titre, la belligérance doit en temps de paix mettre en œuvre tous moyens pour éviter la guerre, mais en temps de guerre d'autres moyens seront utilisés pour mener la guerre à un terme victorieux. La belligérance émet des ultimatums, propositions de paix, voire capitulations. 2. Fam. Pour le plénipotentope de la belligérance.

Belligestation: n.f. préparation aux hostilités. Effectué dit-on par les Services secrets, qui sont les services du Monsieur X du plénipotent de la belligérance. (Etym. du Latin gestatio, action de faire et bellus, guerre)

Belligestion: n;f. Délégation effective de la belligérance à des militaires (état-major) en bordure d'un terrain d'opérations.

Besogner: 1. v.t. Avoir besoin de (par l'It. bisognare). 2. – quelqu'un: V.t. (fam.) faire l'amour avec quelqu'un.

Bestiau: n.m. (sing. Artificiel de bestiaux) Animal de grande taille ou simplement répugnant (p.ex. certains arthropodes)

Bienfondé: n.m. Etat d'être bien-fondé; Ce qui fait qu'une chose ou pensée est bien-fondée. Ex. Le bienfondé de ce raisonnement.

Bijouté: adj. verbal. de bijouter. Couvert de bijoux.

Bijouter: v.t. Couvrir de bijoux.

Bilatère: 1. n.m. polygone à deux côtés. Cette figure géométrique demeure conceptuelle. 2. Adj.q. qui a deux côtés.

Bilatéral : adj.q. Qui a trait aux deux côtés.

Bilber: v.i. verbe carrollien. Le sens de ce verbe n'est pas fixé. Plusieurs propositions ont été faites, aucune n'est retenue. Tout au plus peut-on supposer une notion de mouvement, peut-être rotatif. Peut s'utiliser pour signifier: girer, virer, tournoyer, roter, spiraler, se dérouler, et bien d'autres.

Bit: n.m. Unité d'information. Le bit exprime la quantité d'information nécessaire à exprimer le choix entre deux événements équiprobables. Il exprime par extension le choix entre oui et non. Cette dernière définition est utilisée en électronique (et elle représente un circuit ouvert ou fermé). En logique, le bit correspond aux possibilités de véracité d'une proposition: vrai et faux. C'est ainsi que le bit constitue la base de l'informatique. Le bit y exprime également une quantité de mémoire, c'est à dire une "quantité" de circuit nécessaire pour mémoriser une décision par oui ou par non.

Par ailleurs, le bit est aussi une unité de comptage, en système de numérotation binaire. On représente donc un nombre par une juxtaposition de bits ordonnancés. (Etym. de l'Anglais binary digit, chiffre binaire, par acronyme)
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

V I. S\Pep, Le mouvement continue. IL faut enfoncer le clou

V I. S\Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée,...

V I. S\I. Généralités tp sur lectine Con A. A. Application
«Drug-targetting». On cherche donc à cibler spécifiquement la drogue suivant la tumeur. Mais trouver le vecteur spécifique n’est...

V I. S\Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n°6 de Bretagne
«focales» dans le déclenchement des crises d’arythmie avec comme conséquence l’apparition d’une «recommandation» dans certains cas...

V I. S\Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8
«à cellules caliciformes» observée dans l’estomac dans le contexte particulier et rare des formes familiales de cancer gastrique...

V I. S\Cahier des clauses techniques particulières (cctp)
«Grimper et travailler en sécurité dans les arbres au moyen de cordes» auquel IL est fait référence dans certains lots est disponible...

V I. S\Annexe technique regionale au cahier des charges d’achat de formation
«Grimper et travailler en sécurité dans les arbres au moyen de cordes» auquel IL est fait référence dans certains lots est disponible...

V I. S\La didactique d’une discipline
«point de vue» didactique, les «ponts», les convergences didactiques comparées. Recentre sur ce qui se passe dans la classe, permet...

V I. S\Résumé S’il fallait démontrer l’actualité de Pierre Janet, IL suffit...
«La psychologie proprement dite, qui, par peur, de la métaphysique s’était jetée dans les mathématiques dans une prétendue anatomie...

V I. S\Philosophie générale (L1)
«Je fixais des vertiges». Cette acticité caractérise l’intellectuel appelé par une destinée philosophique; saisir et comprendre des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com