Économie : le modèle de Montpellier








télécharger 0.58 Mb.
titreÉconomie : le modèle de Montpellier
page6/9
date de publication19.01.2018
taille0.58 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

INFOS. 04 67 34 87 81.

Légende photo

En 2013, la population de Montpellier s’élève à 260 572 habitants, elle était de 258 366 habitants en 2012.


Article 2

Je fête mes 18 ans en 2014, pourrais-je voter aux prochaines élections?

Bien que la période des inscriptions sur la liste électorale soit close depuis le 31 décembre pour voter aux prochaines élections, si vous avez 18 ans à compter du 1er janvier, vous pourrez voter en 2014 à certaines conditions.

Si vous avez 18 ans entre le 1er janvier et le 22 mars inclus et que vous souhaitez voter aux prochaines élections

municipales et européennes, vous pouvez vous inscrire au service population de l’Hôtel de Ville, du 13 janvier au 13 mars dernier délai.

Si vous avez 18 ans entre le 23 mars et le 24 mai inclus et que vous souhaitez voter aux prochaines élections européennes, vous pouvez vous

inscrire au service population de l’Hôtel de Ville, du 1er avril au 15 mai dernier délai.

Infos. 04 67 34 71 22 www.montpellier.fr

À votre service

Montpellier au quotidienUn désagrément dans votre rue, dans votre quartier ?

Pour renforcer le nettoyage, enlever un tag, réparer une fuite d'eau…

Composez le 0 800 34 07 07 (numéro vert).
Numéros utiles

- Hôtel de Ville : 04 67 34 70 00

- Police municipale : 04 67 34 88 30

- Objets trouvés : 04 67 34 70 00

- Collecte des déchets : 0 800 88 11 77 (numéro vert)

- Guichet aire piétonne :04 34 88 76 90

- Fourrière animale : 04 67 27 55 37

- Fourrière automobile : 04 67 06 10 55

- Zoo : 04 99 61 45 50

- Prest’O : 04 34 88 78 98

- CCAS (Centre communal d'action sociale) : 04 99 52 77 00

- Clubs de l'Âge d’Or : 04 99 52 77 99

- Espace Montpellier Jeunesse : 04 67 92 30 50

- Maison de prévention santé : 04 67 02 21 60

- Maison médicale de garde : 09 66 95 55 17

- Pharmacies de garde : 17

- Samu social : 04 67 64 50 73 et 115

- Centre Elisabeth Bouissonnade (hébergement d’urgence pourvictimes de violences conjugales) : 04 67 58 07 03
.….........................................................................................................................

P23

Au coin de la rue

Montpellier, terrain de jeu

L’association Solidarité Dom-Tom lance une grande aventure collective, intitulée « Je découvre ma ville ». Elle s’adresse à tous, de 8 à 88 ans, et a pour objectif de faire découvrir « ensemble » la ville. À l’issue des visites organisées dans différents lieux culturels de loisirs, historiques et patrimoniaux… les participants listent une série de questions sur la ville, sur 9 thématiques : géographie, histoire, sport, art et culture, vie quotidienne, gastronomie, économie, langue d’oc, insolite et anecdotes. Les réponses trouvées, l’ensemble est retranscrit sur papier. Le résultat des différents ateliers sera compilé pour créer un jeu de plateau, inspiré du célèbre « Trivial Pursuit ». Si l’envie de découvrir la ville autrement et de créer « Le Jeu de Montpellier » est là, n’hésitez pas à pousser la porte de Solidarité Dom-Tom.

Infos. Rés. Aigoual Dourbie - 216 av. de Louisville04 67 45 70 30.

Légende photo

Une des premières questions du jeu : Pourquoi y a-t-il une table à chaises à La Mosson ?

Réponse : L’œuvre « Constellation » a été créée par Chen Zhen en 2000, pour symboliser la multiculturalité du quartier. C’est à la fois une métaphore du globe terrestre et du banquet universel.
.….........................................................................................................................


P26

Au coin de la rue

Montpellier Centre

Antigone • Les Arceaux • Les Aubes • Les Beaux-Arts • Boutonnet • Centre Historique • Comédie • Figuerolles • Gambetta • Gares

Article 1

Philippidès: un stade à partager

Étudiants, licenciés du Montpellier Agglomération Athlétic Méditerranée (MAAM) et grand public se succèdent au fil des heures sur le stade Philippidès.
Au cœur de l’hiver, les couloirs du stade Philippidès n’ont pas le temps de refroidir. Cet équipement sportif géré par la Ville, est situé sur l’avenue Charles-Flahault. Il offre une piste d'athlétisme de 400 m (8 couloirs) et une aire centrale gazonnée arrosée de 9 200 m². Les athlètes y pratiquent de la course toutes catégories, du saut en hauteur et en longueur, du lancer de poids marteau, disque et javelot, ainsi que du saut à la perche. Les terrains sont occupés le matin et en début d'après-midi par les étudiants en Staps, la filière de l'université qui forme les futurs professeurs d’éducation physique. De 17h à 20h, c'est au tour des licenciés des différentes sections du MAAM d'investir le lieu.

Richard Descoux, le président du MAAM, est un homme heureux. Son club, le 2e de France en nombre de licenciés, est un vivier de champions. « Nous sommes très bien classés au niveau national, parmi les 5 premiers clubs français », explique-t-il. Mamadou Kassé, 7e au championnat du monde de 400 m haie, Hamid Oualich, champion de France du 800 m, Léo Morgana, champion de France du 800 m en espoir, Bastien Mandrou, champion de France du 4 x 100 m, ou encore Marisa de Aniceto, la dernière recrue du club qui a participé aux Jeux Olympiques de Londres en combiné. Tous sont des licenciés au MAAM.

« Nous avons la chance de bénéficier d'un équipement de haut niveau au cœur de la ville et nous en prenons soin car un stade peut très vite être abîmé. Nos athlètes s'entraînent tous avec des pointes (chaussures adaptées à ce type de revêtement et qui ne le dégradent pas), ce qui n'est pas le cas des sportifs qui investissent le lieu tous les soirs ». En effet, la piste d'athlétisme est ouverte à tous, de 20h à 22h. Richard Descoux souhaiterait que les deux cents sportifs qui fréquentent Philippidès en soirée utilisent un matériel adapté et respectent les règles. La Ville vient d’installer des barrières pour préserver les couloirs près de la corde, qui sont les plus vulnérables.

Par ailleurs, dans les semaines à venir, elle va installer des pancartes au bord des pistes pour rappeler les consignes de base. Une condition sine qua non pour que cet équipement, dont la piste a été refaite l'an dernier, puisse recevoir en juin, à l'invitation du MAAM, un meeting d'athlétisme, mais aussi bien d'autres compétitions dans les années à venir.
Légende photo

Le stade accueille les entraînements des athlètes du pôle espoir France et du pôle olympique.


Article 2

Halles Laissac: le point sur le projet

La Ville va construire de nouvelles halles Laissac. Les travaux devraient débuter en janvier 2015, pour une livraison en novembre 2016. La première phase du chantier sera consacrée à la démolition. Elle commencera au premier semestre 2015. Quid des commerçants ? Réunis avec les services municipaux et les élus, six lieux leur ont été proposés par la Ville, pour être relogés durant la réalisation des nouvelles halles. Trois ont été présélectionnés, un seul sera choisi, pour un déménagement prévu dans un an.

Concernant la reconstruction des halles, la Ville a lancé un concours d’architectes pour lequel 5 équipes sont en lice : Atelier d’architecture Emmanuel Nebout, Agence Rudy Ricciotti, Gulizzi architecte, studio 013, Sarl Matte Devaux Rousseau Architecte. Le lauréat du concours sera connu dans les semaines à venir.

Le nouvel équipement offrira 25 étals au rez-de-chaussée du bâtiment, un restaurant au 1er étage, et un parking d’une cinquantaine de places au sous-sol. Et pour remplacer le stationnement de Laissac, un parking enterré de 400 à 500 places verra le jour dans la ZAC voisine du Nouveau Saint-Roch. Il complétera les 800 places du parking de la gare actuellement y est en cours de construction, signé par l'architecte catalane, Carmen Santana.

.….........................................................................................................................

P27

Au coin de la rue

Cévennes

Alco • Cévennes • La Chamberte • Pergola • Petit Bard • La Martelle• Montpellier Village• Saint-Clément

Article 1

Petit-Bard, la tour H en cours de démolition

Dans le cadre de la rénovation urbaine, le processus de démolition de la tour H est amorcé. Sur le terrain disponible, Hérault-Habitat construira 61 logements sociaux.
« La démolition de la tour H, c’est une page du quartier qui se tourne. Avec ses 18 étages, c’est la plus haute tour et la plus emblématique de la transformation du Petit-Bard », raconte Mohamed B. qui y a vécu pendant six ans avec sa famille. Ce bâtiment dégradé de 113 logements va être, démoli au printemps 2014 par implosion, ce qui est une première à Montpellier.

Habituellement, la démolition se pratique par grignotage à la pelle mécanique, comme pour le bâtiment A. Le processus de démolition est assez long et comprend plusieurs étapes. Depuis décembre, un monte-charge est installé sur l’extérieur de l’immeuble, c’est l’aspect visible du chantier. L’entreprise DSD Démolition a ensuite procédé au curage intérieur : démontage des portes, des baignoires, des éviers, évacuation des encombrants. Durant huit semaines, jusqu’en février, la tour H sera désamiantée. Avant l’implosion, la structure de l’immeuble sera rendue plus fragile par des travaux de foration. Le jour de l’implosion, la tour s’effondrera sur elle-même, les habitants seront évacués sur un périmètre sécurisé de 200 mètres de rayon. En parallèle, le bâtiment de 4 étages G1 et G2 sera démoli à la pelleteuse, selon les mêmes phases que la tour H. Il faudra plus de deux mois pour déblayer les gravats. Ensuite, Hérault-Habitat construira un programme de 61 logements sociaux. Le chantier démarrera en 2015.

Légende photo

Le programme prévoit aussi la démolition des bâtiments F (88 logements), G8 (11 logements) et une partie du D (76 logements).

Article 2

Accompagnementaux devoirs à Astruc

L’association Amis des étudiants (AED) propose depuis ce mois-ci, avec l’aide du comité de quartier Astruc et le soutien de la Ville de Montpellier un accompagnement aux devoirs pour les enfants du quartier. « Beaucoup d’élèves ont des difficultés à l’école, explique Najha Zamati, la président du comité de quartier, j’ai donc contacté l’association Amis des étudiants pour qu’ils aident les jeunes ». AED, présidée par Zahra Faez, a pour but d’être un relais de l’école. Elle propose une aide aux devoirs, du lundi au vendredi de 17h à 19h, mais aussi des activités culturelles et ludiques, le mercredi de 17h à 19h. Sam Dassonville, directeur de l’école Langevin et le Foot-Club Arceaux sont également impliqués dans le projet, un prolongement de l’éducation par le sport. Les différents acteurs du quartier Astruc souhaitent ouvrir leur porte aux enfants pour qu’ils parviennent à trouver leur voie.

Infos. amisdesetudientsassocaition@yahoo.fr et 06 44 06 88 50.

Article 3

Dépistage du cancer du sein

Le mammobile stationnera le 7 janvier de 9h à 18h, sur le parking de Géant Casino, avenue de Lodève. Les femmes de 50 à 75 ans peuvent venir faire une mammographie gratuitement.

Infos. 0 800 801 301 et www.mammobile.com

.….........................................................................................................................

P28

Au coin de la rue

Croix d’Argent

Bagatelle • Croix d’Argent • Estanove • Les Grisettes • Lepic • Mas Drevon • Ovalie • Pas du Loup • Tastavin


Article 1

Recycler pour mieux créer

La Maison pour tous Albert-Camus organise une série d’ateliers créatifs basés sur des objets de récupération.
« Ne jetez plus, cela peut servir ! ». Cette phrase circule depuis plusieurs semaines dans les couloirs de la Maison pour tous Albert-Camus. La structure municipale prépare dans l’effervescence la Semaine « spécial récup ». Cette nouvelle manifestation qui se tiendra du 20 au 26 janvier, est montée en partenariat avec l’association Pécheurs d’images. « L’idée de proposer des ateliers créatifs autour de cette notion de récupération s’est imposée devant le succès que rencontre ce genre d’activités dans le quartier, explique l’animatrice Audrey Rougier. Les ateliers de loisirs créatifs affichent complet toute l’année et réunissent parents et enfants ».

Cette « variation autour de la récup » consistera en un rendez-vous quotidien, généralement à partir de 17h. Un jour, il s’agira de créer des sculptures à base d’objets récupérés ; le lendemain, les participants pourront élaborer un tableau à partir d’affiches découpées… Les idées originales ne manquent pas, comme celle de construire et d’utiliser un sténopé, l’ancêtre de l’appareil photo. Le tout en carton ! Le programme (disponible auprès de la Maison pour tous) est varié et, outre son aspect ludique, cette manifestation est aussi l’occasion de réfléchir à nos habitudes consuméristes et à la gestion des déchets. Les ateliers sont gratuits et ouverts à tous les adhérents des Maisons pour tous.

Infos. Maison pour tous CamusAllée Maurice-Bonafos - 04 67 27 33 41.

Légende photo

Une visite du salon création est prévue le 24 janvier.


Article 2

Bike polo, le seul sport collectif à vélo

Connaissez-vous le bike polo ? Si non, vous pouvez faire un tour au parc Montcalm où chaque dimanche, les amateurs de ce sport s’entraînent sur les anciens terrains de tennis aménagés pour eux. Eux, ce sont les membres du Montpellier bike-polo dont Benjamin Morceau est le président : « À mi-chemin entre le polo à cheval et le vélo, cela se joue entre deux équipes de trois joueurs. Un match dure 10 minutes, c’est assez intensif ». À Montpellier, ils sont une quinzaine à pratiquer régulièrement cette discipline. Il n’est pas rare que des passants intrigués montent sur le vélo à l’invitation des joueurs et testent ce sport venu des États-Unis. Pratiqué en Europe depuis une petite dizaine d’années, il connaît un engouement croissant. L’été dernier, le club a organisé le championnat de France. Pour l’occasion, 45 équipes avaient convergé vers le plateau sportif du gymnase Alain-Colas. Une expérience que Benjamin Morceau aimerait réitérer cette année en organisant les championnats du monde de bike-polo. Le club a posé la candidature de Montpellier et a bon espoir. La décision devrait être annoncée en janvier.

Infos. www.montpellierbikepolo.tk

Article 3

Une récompense pour Les 2 rives de l’espoir

L’association Les deux rives de l’espoir a été distinguée, le 27 novembre, au concours Talents des quartiers 2013, organisé par CitésLab, une structure qui met en valeur les acteurs associatifs. Présidée par Kamel Morchid, l’association du quartier Paul-Valéry, créée il y a 4 ans, propose aux jeunes des activités citoyennes, culturelles et sportives.
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Économie : le modèle de Montpellier iconC2m institut Charles Gerhardt Montpellier, Equipe C2M, umr 5253 cnrs,...

Économie : le modèle de Montpellier iconVive Montpellier Méditerranée Métropole !
«Six ans à Montpellier, entre cafés et concerts en terrasses, expos folles et espaces calmes, des gens, croisés au hasard de ruelles...

Économie : le modèle de Montpellier iconQuelques elments de debat autour du livre «le negationnisme en economie»...
«dissidents» ou «hétérodoxes», l’économie ne serait pas une discipline scientifique comme la physique, la biologie, la médecine ou...

Économie : le modèle de Montpellier iconMontpellier notre ville / n ° 3

Économie : le modèle de Montpellier iconRapporteur, ensc, Montpellier

Économie : le modèle de Montpellier iconMontpellier notre ville / n ° 3

Économie : le modèle de Montpellier iconUniversité Montpellier I faculté de Médecine

Économie : le modèle de Montpellier iconThèse Présentée à la Faculté de Pharmacie de Montpellier

Économie : le modèle de Montpellier iconOmnium Promotion) – Montpellier (34) Du 23/05/2004 au 30/09/2010 Maitre d’œuvre d’exécution

Économie : le modèle de Montpellier icon2010 : Obtention du diplôme d'Assistante Dentaire au cnqaos de Montpellier. 1999








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com