Économie : le modèle de Montpellier








télécharger 0.58 Mb.
titreÉconomie : le modèle de Montpellier
page2/9
date de publication19.01.2018
taille0.58 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

L’actu
Article 1

Journée de l’avocat menacé

Des conférences-débats sont organisées le 24 janvier, salle Rabelais, pour soutenir les avocats qui subissent la répression dans l’exercice de leur fonction.
La Ligue des droits de l’homme de Montpellier (LDH), l’Institut des droits de l’homme du barreau de Montpellier et le syndicat des avocats de France organisent, avec le soutien de la Ville de Montpellier, des rencontres autour de la journée nationale de l’avocat menacé le 24 janvier à la salle municipale Rabelais.

« Cette journée est une façon de soutenir nos confrères turcs qui subissent des répressions dans l’exercice de leur fonction. Cette journée interpelle sur la défense de la défense et révèle un contexte plus large de menace et de violation des droits des avocats » explique Sophie Mazas, présidente de la LDH de Montpellier.

Lors de cette journée ouverte au public, de prestigieux invités interviendront sur les mécanismes juridiques de répression des avocats de la défense en Turquie. Michèle Tisseyre, présidente de l’Institut des droits de l’homme du barreau de Montpellier ouvrira les travaux. La veille, le 23 janvier à 20h30 au cinéma Diagonal sera diffusé un documentaire sur la répression exercée contre les avocats. De plus, une exposition photo Gezi park et les résistants turcs et kurdes est organisée du 20 au 27 janvier à la Maison des relations internationales Nelson Mandela. Si ces sujets semblent loin de nos préoccupations, il faut savoir que les décisions de la Cour européenne des droits de l’homme suite aux actions intentées par les avocats turcs, ont un impact sur le droit français. En France, depuis un an, la présence d’un avocat est obligatoire dès la première heure de garde à vue.

Infos. contact@idh-montpellier.org

Légende photo

Sophie Mazas, avocat au barreau de Montpellier et présidente de la LDH de Montpellier.

Article 2

Appel à talents

Stylistes ou créatrices, entre 18 et 30 ans, pour participer à la Fashion Caftan Show de Montpellier, le 1er mars à 20h30 à l'Opéra-Comédie, vous pouvez adresser jusqu’au 1er février votre candidature et 3 photos de vos créations.

Infos. fcs2014@live.fr

Article 3

CHRU: un chauffage écologique

Le CHRU de Montpellier a adopté un système de cogénération qui produit simultanément deux énergies pour le chauffage des Hôpitaux Arnaud-de-Villeneuve, Lapeyronie, la Colombière ainsi que le Centre Antonin-Balmès et l’Institut des Formations et des Écoles (IFE). « L’objectif est de produire à la fois de la chaleur pour le chauffage des sites hospitaliers et de l’électricité injectée sur le réseau EDF », explique Serge Lemaître, ingénieur responsable du secteur électricité et électromécanique du CHRU de Montpellier.

Un système similaire de centrale de trigénération au bois va être installé au centre des six nouvelles ZAC de Port Marianne.

Télex

l'avenir s'imagine L’Onisep Languedoc-Roussillon, avec le soutien de la Ville de Montpellier propose jusqu’au 30 avril, ″l’avenir s’imagine″, un jeu-concours en ligne. Infos. www.lavenirsimagine.com
Osez citoyens La Jeune Chambre Économique de Montpellier organise le 5 février à 18h30, salle Pétrarque, une conférence autour de l'engagement associatif des 16-25 ans. Infos. 04 67 91 78 78 et www.osez-citoyens.fr

.….........................................................................................................................
P9

L’actu
Article 1

Cité Gély: la rénovation avance

La Cité Gély, dans le quartier Figuerolles, fait l’objet d'un programme de rénovation urbaine mené sur le centre-ville. Le 9 décembre, le maire et le préfet se sont rendus sur place pour faire un point sur l’avancement des travaux.
En partenariat avec l’Agence Nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), la Ville a élaboré un projet de rénovation urbaine. Il vise la restructuration en profondeur de certains quartiers, dont la Cité Gély, par des actions de reconstruction/démolition, d’équipement et d’aménagement des espaces publics et privés.

En termes de logements, le programme de réhabilitation mené par le bailleur social ACM est bien avancé : sur 359 logements, 100 ont été livrés et la reconstruction de 55 logements, (cité Django-Reinhardt) est terminée. La fin des travaux est prévue dans les semaines à venir. À cela s’ajoutent les 59 logements de la Cité Zuccarelli, dont les travaux débuteront ce trimestre. La démolition de la tour de 36 logements est imminente. Restera à démolir les 24 logements de l’immeuble arche enjambant la rue Lecomte-de-Lisle. Cela, lorsque l’ensemble de ses habitants aura été relogé. Les 13 garages de la rue Joachim-du-Bellay seront eux aussi détruits.

Parallèlement, la Ville investit dans des équipements. Depuis 2008, elle a acheté La Chapelle (lieu de culte désacralisé) qu’elle a réaménagée en lieu d’art. Suite à un sinistre, elle a aussi refait la salle de boxe qui est en cours d’achèvement.

L’espace public est également concerné par ce projet de rénovation urbaine, puisque des aménagements seront réalisés après la démolition de l’immeuble Arche.

Légende photo

20 millions d’euros de travaux sont investis dans la rénovation urbaine de la cité Gély.


Article 2

iMagine Montpellier

L'imagination était au rendez-vous sur le stand de la Ville lors de la Foire de Montpellier en octobre. Sur le thème « Imagine Montpellier », les visiteurs étaient invités à se projeter et à vivre dans la ville de demain.

923 personnes ont contribué à la boîte à idées « Ma ville demain », en apportant leurs idées. Les 3 meilleures contributions, sélectionnées par un jury d’élus, sur le thème « dynamisme, écologique et solidarité » ont été récompensées. Un des critères de sélection était la faisabilité pour une mise en pratique rapide des projets. Les trois lauréats sont : Marylène Diebold, Sylvie Caurant et Virginie Flores. Elles ont respectivement remporté un repas à la Maison de la Lozère, un vélo et un Ipad mini. Qu’ont-elles proposé ?

Encadré 1 article 2

Des journées de partage

Marylène Diebold

Proposition Thématique Solidarité

« Organiser des grandes journées pour que les gens puissent partager en s’inscrivant via un site internet et proposer : un service repas chez soi, la découverte d’un artisanat, des balades découvertes diverses et variées. Ceci seulement le temps d’une journée ou d’un week-end afin de ne pas faire de l’ombre aux prestataires économiques ».


Encadré 2 article 2

On fleurit les façades

Sylvie Caurant

Proposition Thématique Écologie

« Le 1er mercredi de chaque mois : une journée de l’environnement.

• On nettoie les abords de l’immeuble, de sa maison, de son quartier.

• On fleurit les façades, pose de plantes vertes ou d’arbustes dans les halls d’immeuble.

• Et on sourit à la vie avec opération sourire lors des rencontres ».

Encadré 3 article 2

Une guinguette au Peyrou

Virginie Flores

Proposition Thématique Dynamisme

« Redynamiser les parcs et jardins historiques de la ville. Exemple :

• Promenade du Peyrou : balade en calèche ou pousse-pousse, ouvrir une guinguette + librairie avec des transats pour lire, proposer des concerts acoustiques (classique, jazz, orchestre…) toute l’année sur réservation.

• Jardin des plantes : le rendre plus féérique avec par exemple une fontaine avec spectacle son et lumière, créations artistiques avec statues de fleurs et plantes ou glace, animaux et insectes en matière recyclée…

• Quartier des Arceaux : en faire un quartier culturel en rassemblant des complexes d’arts autour des remparts : librairies, cinémas, galeries, opéra, orchestre, bars et restaurants culturels.

Cela développerait le tourisme et redynamiserait le centre historique ».


.….........................................................................................................................
P10

L’actu

réussite éducative
Article 1

Un personnel toujours plus professionnalisé

Dans le cadre de la professionnalisation des personnels de sa direction de la Réussite éducative, la Ville de Montpellier a financé la formation de 64 personnes.
Les responsables d'accueils périscolaires et de centres de loisirs ont passé, depuis 2010, un brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) ou un brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS). Des diplômes permettant l'encadrement d'enfants en accueils collectifs. Rencontre avec Nathalie Lejeune, directrice du Centre de loisirs sans hébergement La Fontaine depuis 2011 (Verdanson) et titulaire du BPJEPS depuis juin.
« J'ai passé mon Brevet d’aptitude aux fonctions d’animation (BAFA) en 1998, pour être animatrice en centre de loisirs durant mes études. On peut arriver dans l’animation par hasard, mais on n'y reste pas par hasard ! L'animation a été pour moi une révélation. J'ai ensuite passé mon BAFD, qui m’a permis d’encadrer une équipe et diriger un centre de loisirs.

Dans le cadre du plan de formation de la Ville, il m'a été proposé, cette année, de passer le BPJEPS. Cette formation m'a permis de valider 13 ans d'acquis professionnels. Professionnellement, le BPJEPS m'ouvre de nouveaux horizons. Le BAFD me permettait de diriger un centre de 40 places, le BPJEPS m’offre la possibilité, si l'occasion se présente, d’être coordinatrice de deux centres de loisirs. Mais, quelle que soit la fonction occupée dans un centre de loisirs, je reste avant tout une « animatrice ». J'ai plaisir à monter des projets et à animer des ateliers avec les enfants. Les apports de la formation m’ont permis de faire évoluer la structure en même temps que je me formais. Cela a été très intéressant et m'a permis d'impulser une dynamique nouvelle et amener des apports supplémentaires à l'équipe de La Fontaine. Un centre que j'apprécie tout particulièrement, car les parents sont très investis en terme éducatif. Nous menons actuellement deux projets : l'apprentissage de la langue anglaise de manière ludique « Bienvenue à Londres » qui aura lieu durant les vacances de février et un projet musique, intitulé sur un air de musique, avec des papas musiciens ».

Exergue article 1

Le centre de loisirs est un moyen de garde, mais surtout un lieu de vacances à vocation éducative.

Légende photo

Nathalie Lejeune, animatrice dans l’âme.

Article 2

Des emplois d’avenir

Vingt-six personnes ont été recrutées dans le cadre des « Contrats emploi avenir » par la direction de la Réussite éducative. Leurs candidatures avaient été sélectionnées par la Mission locale d’insertion. Cinq jeunes ont été embauchés sur des postes d’animateurs et vingt-et-un comme agents d'entretien et de restauration scolaire. Les premiers ont pris leurs fonctions en juillet, les seconds en septembre.

Ces nouveaux agents de la Ville sont en insertion. Ils ont été positionnés en complément des équipes et bénéficient d'une formation et d'un suivi attentif de la part de celles-ci. Un positionnement judicieux, fait par rapport à l'accompagnement qui pouvait être mis en place au sein des structures. Chaque jeune en contrat avenir a un tuteur. Pour les animateurs, c'est le responsable de l’ASLH (accueil de loisirs sans hébergement) et pour les agents d'entretien et de restauration scolaire, il s’agit du responsable de l’action scolaire de secteur qui veille sur lui.

Sans formation initiale, ces jeunes sont arrivés dans un univers professionnel qu'ils ne connaissaient pas. Un peu hésitants les premières semaines, ils ont fait preuve de bonne volonté et se sont bien intégrés à leur environnement de travail. Ils apprendront, au long de leur contrat, les bases de leurs métiers, en se formant au quotidien sur le terrain.

Article 3

Rythmes de l’enfant

Quatre rencontres avec les membres de 110 conseils d’écoles ont eu lieu les 30 novembre et 7 décembre. Cette concertation sur les rythmes de l’enfant a rassemblé 320 personnes dans les Maisons pour tous Rosa-Lee-Parks, Mélina-Mercouri, Voltaire et Albert-Camus. Soit 186 parents d’élèves, 101 directeurs d’écoles et enseignants, ainsi que des agents des écoles, des inspecteurs et des délégués départementaux de l'Éducation Nationale, ainsi que des secrétaires du réseau Éclair (mis en place par l’Éducation Nationale) et des élus de la Ville.

Ces réunions de travail ont permis de collecter les questions et propositions qui vont alimenter l’élaboration du projet Éducatif de territoire (PEdT) et les modalités d’organisation des temps éducatifs placés sous la responsabilité de la Ville de Montpellier. Les interrogations portaient sur la réforme en elle-même, les horaires et les temps des enfants, l’accessibilité aux activités, l’organisation du temps du mercredi, l’utilisation des locaux, l’aide au travail des élèves, l’encadrement et le contenu des activités ou encore le pilotage du dispositif et sa communication.

La synthèse de ces travaux est en ligne sur le site de la Ville : http://education.montpellier.fr


Encadré

20000

enfants sont accueillis dans les 115 écoles de la ville. Ce seuil a été franchi lors de la rentrée scolaire 2013-2014.

.…..........................................................................................................................….

P11

Conseil municipal
La Cité du corps humain prend forme

Le Conseil municipal a validé le choix du cabinet BIG Architectures, pour la réalisation de la Cité du corps humain. Épaulée notamment par le cabinet montpelliérain A+ Architecture, l’agence danoise a imaginé l’écrin qui abritera ce futur espace dédié aux connaissances et aux interrogations liées au corps. Surplombant le parc Charpak, près de l’Hôtel de Ville, la Cité du corps humain permettra aux 250 000 visiteurs attendus chaque année de comprendre cette fascinante machine. En étoffant l’offre culturelle locale, elle dynamisera le tourisme urbain et génèrera des retombées économiques conséquentes (estimées entre 6 et 8 millions d’euros par an).

Légende photo

Le bâtiment favorisera le confort thermique naturel et la maîtrise des consommations énergétiques.

.…..........................................................................................................................….

P12

Conseil municipal

Article 1

Budget 2014:

des finances saines

Le dernier budget de la mandature traduit une gestion rigoureuse. Une fiscalité stable préserve le pouvoir d’achat des Montpelliérains et permet la poursuite des investissements.
Le 16 décembre, le conseil municipal a entériné les derniers choix budgétaires de la mandature. Le budget 2014 s’élève à 479,92 millions d’euros. Il dégage une capacité d’investissement de 85 millions d’euros pour répondre aux besoins des Montpelliérains sans accroître la pression fiscale. La Ville confirme son rôle de levier économique en générant ainsi la création de plus de 2 200 emplois directs ou indirects.

Les recettes réelles de la Ville de Montpellier se montent à 427,63 millions d’euros, dont 45% proviennent des impôts directs. Plus de la moitié des dépenses concernent les actions de solidarité, de développement urbain et d’éducation. Le poste éducation augmente de 5%.

Enfin, Montpellier se trouve très peu exposée aux risques financiers et son encours de la dette ne comprend aucun produit toxique. Avec une capacité de désendettement de 7,8 années, la Ville de Montpellier est en dessous du seuil critique de 10 ans.


Infographie 1

Répartition budgétaire
1% Services de l’État

1% Information communication

3% Sécurité

3% Bâtiments communaux

5% Voirie

5% Annuité de la dette

9% Culture et Sport

11% Administration générale

11% Environnement et biodiversité

15% Solidarité

16% Renouvellement et développement urbain

20% Éducation – Jeunesse

Infographie 2

Investissement
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Économie : le modèle de Montpellier iconC2m institut Charles Gerhardt Montpellier, Equipe C2M, umr 5253 cnrs,...

Économie : le modèle de Montpellier iconVive Montpellier Méditerranée Métropole !
«Six ans à Montpellier, entre cafés et concerts en terrasses, expos folles et espaces calmes, des gens, croisés au hasard de ruelles...

Économie : le modèle de Montpellier iconQuelques elments de debat autour du livre «le negationnisme en economie»...
«dissidents» ou «hétérodoxes», l’économie ne serait pas une discipline scientifique comme la physique, la biologie, la médecine ou...

Économie : le modèle de Montpellier iconMontpellier notre ville / n ° 3

Économie : le modèle de Montpellier iconRapporteur, ensc, Montpellier

Économie : le modèle de Montpellier iconMontpellier notre ville / n ° 3

Économie : le modèle de Montpellier iconUniversité Montpellier I faculté de Médecine

Économie : le modèle de Montpellier iconThèse Présentée à la Faculté de Pharmacie de Montpellier

Économie : le modèle de Montpellier iconOmnium Promotion) – Montpellier (34) Du 23/05/2004 au 30/09/2010 Maitre d’œuvre d’exécution

Économie : le modèle de Montpellier icon2010 : Obtention du diplôme d'Assistante Dentaire au cnqaos de Montpellier. 1999








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com