Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l'expression écrite et orale) concernent toutes les parties du programme








télécharger 113.51 Kb.
titreCes deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l'expression écrite et orale) concernent toutes les parties du programme
date de publication18.05.2017
taille113.51 Kb.
typeProgramme
b.21-bal.com > histoire > Programme
Adaptation d’histoire-géographie classe de sixième
Zone AEFE : AMERIQUE DU SUD – CÔNE SUD
Histoire
DES MONDES ANCIENS AUX DÉBUTS DU MOYEN ÂGE
À l’école primaire, les élèves ont étudié les premières traces de la vie humaine sur lesquelles on ne reviendra pas au collège. Ils y ont également abordé l’Antiquité à travers l’approche de la Gaule et de sa romanisation.

En sixième, après un premier contact avec une civilisation de l’Orient, les élèves découvrent la Grèce et Rome : l’étude porte sur la culture et les croyances, sur l’organisation politique et sociale.

La quatrième partie est dédiée à l’émergence du judaïsme et du christianisme, situés dans leur contexte historique : les principaux éléments de croyance et les textes fondateurs sont mis en perspective avec le cadre politique et culturel qui fut celui de leur élaboration.

La cinquième partie fait le lien entre l’Antiquité tardive et le Moyen Age en présentant les empires chrétiens de l’Orient byzantin et de l’Occident carolingien.

La dernière partie ouvre le programme à une civilisation asiatique : Chine des Han ou Inde des Gupta.

La place de l’histoire des arts est importante dans chacune des parties du programme, dans la mesure même où ce programme est orienté essentiellement vers l’étude de grandes civilisations entre le IIIe millénaire av. J.-C. et le VIIIe siècle.

Au cours de cette première année de collège, les élèves découvrent des sources historiques simples (archéologiques, iconographiques, extraits de textes…) qu’ils apprennent à interroger et à mettre en relation avec un contexte. Ils s’entraînent à exposer leurs connaissances en construisant de courts récits (on tiendra compte des progressions prévues en français pour l’expression écrite et l’expression orale). Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l'expression écrite et orale) concernent toutes les parties du programme.


I - L’ORIENT ANCIEN

(environ 10% du temps consacré à l’histoire)

CONNAISSANCES

L’Orient ancien au IIIe millénaire av. J.-C. : premières écritures et premiers États.


DEMARCHES

Étude au choix : un site ou un monument de Mésopotamie ou d’Égypte du IIIe millénaire av. J.-C. (œuvres de référence à l’école primaire : une sculpture égyptienne, un bas-relief mésopotamien…)

Cette étude est remise en perspective dans l’espace de l’Orient ancien.


CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

Le site étudié, la Mésopotamie et l’Égypte, sur une carte

Les premières civilisations (IIIe millénaire av. J.-C.)

Décrire un monument de Mésopotamie ou d’Égypte

Expliquer le rôle de l’écriture






II - LES CIVILISATIONS ANDINES

(environ 10% du temps consacré à l’histoire)

CONNAISSANCES

les civilisations andines du IIIe millénaire av.J.-C. au Ier millénaire ap. J.-C.: des États complexes sans écriture



DEMARCHES

Etude au choix : un site ou un monument d’une grande civilisation andine (Caral du IIIe millénaire, Chavìn du IIe millénaire, Paracas, Nazca, Mochica, Wari du Ier millénaire...). L’étude sera mise en perspective dans l´espace andin précolombien pré-inca.

Commentaire pour la zone

CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

- le site et l’aire de la civilisation andine étudiés, sur une carte

Décrire

- un monument de la civilisation étudiée



III - LA CIVILISATION GRECQUE

(environ 20% du temps consacré à l’histoire)


Thème 1 - AU FONDEMENT DE LA GRECE : CITES, MYTHES, PANHELLENISME


CONNAISSANCES
Les foyers de la civilisation grecque aux VIIIe - VIIe siècle sont identifiés (cités, colonisation).

L’Iliade et l’Odyssée témoignent de l’univers mental des Grecs (mythes, héros et dieux).
Les sanctuaires panhelléniques montrent l’unité culturelle du monde grec au Ve siècle.

DEMARCHES

La carte de la Méditerranée grecque est mise en relation avec des images et monuments significatifs (trières, temples de Sicile…).

On présente la cité-État et la colonisation à partir d’un exemple librement choisi.

L’étude est conduite à partir d’extraits de l’Iliade et de l’Odyssée et de représentations grecques : céramiques, sculptures...

L’étude est conduite au choix à partir du site de Delphes ou de l’évocation des Jeux olympiques.





CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

Le monde grec sur une carte du bassin méditerranéen aux VIIIe - VIIe siècle av. J.-C.

Homère, VIIIe siècle av. J.-C.

Raconter

La fondation d’une cité

Un mythe grec

Raconter un épisode des jeux olympiques ou décrire le sanctuaire de Delphes en expliquant leur fonction religieuse





Thème 2. On traitera un thème parmi les deux suivants


- ALEXANDRE LE GRAND




CONNAISSANCES
Le personnage d’Alexandre, ses conquêtes et leurs conséquences (fondation de villes, hellénisation).

L’exemple d’une cité hellénistique montre qu’au sein de ces fondations, cultures grecque et indigène coexistent ou fusionnent.

DEMARCHES
L’étude repose sur le récit de l’épopée d’Alexandre appuyé sur des témoignages ou des représentations de cette épopée au choix.
Au choix Alexandrie ou Pergame.

CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

- Alexandre le Grand, 333-323 av. J.-C.

- L’empire d’Alexandre, Alexandrie ou Pergame sur une carte de l’Orient hellénistique

Raconter

- L’épopée d’Alexandre

Décrire

- La cité hellénistique étudiée

- LA GRECE DES SAVANTS

CONNAISSANCES
Les savants grecs déchiffrent le monde en s’appuyant sur la raison


DEMARCHES
Un exemple au choix :

- Hippocrate de Cos (vers 460 – vers 370 av. J.-C.), le père de la médecine.

- Aristote (384 av. J.-C., 322 av. J.-C.), philosophe et naturaliste, le père de la biologie.

- Archimède de Syracuse (287 - 212 av. J.-C.), mathématicien et physicien.

- Eratosthène de Cyrène (276 – 194 av. J.-C.), mathématicien et géographe.

CAPACITES

Raconter quelques aspects de la vie et de l’œuvre du savant étudié




IV- ROME

(environ 20% du temps consacré à l’histoire)

Thème 1 - DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE : FONDATION, ORGANISATION POLITIQUE, CONQUETES

CONNAISSANCES
Du mythe à l’histoire : l’Enéide et la légende de Romulus et Remus sont mises en relation avec les découvertes archéologiques (IXe- VIIIe siècle).
La République romaine est un régime oligarchique dans lequel les citoyens ne sont pas à égalité de droits.
L’enchaînement des conquêtes aboutit à la formation d’un vaste empire et à l’afflux d’esclaves. Cette expansion rompt l’équilibre social et politique, provoque des guerres civiles et la fin de la République.

DEMARCHES
L’étude est conduite à partir d’extraits de textes sur la fondation de Rome (l’Enéide de Virgile, l’Histoire romaine de Tite-Live…)
Au choix : une journée d’élection à Rome, une promenade à travers les lieux de la vie politique…
L’étude s’appuie sur l’exemple de la conquête de la Gaule par César.

CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

- La fondation de Rome au VIIIe siècle av. J.-C.

- Jules César et Vercingétorix : Alésia, 52 av. J.-C.

- Rome, l’Italie, la Gaule, sur une carte du bassin méditerranéen au Ier siècle av J.-C.
Raconter

- La fondation légendaire de Rome

- Le siège d’Alésia
Raconter et expliquer la carrière de César

Décrire

- La journée d’un citoyen romain un jour d’élections ou le Forum à la fin de la République




Thème 2 - L’EMPIRE : L’EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION




CONNAISSANCES
L’empereur dispose de l’essentiel des pouvoirs ; il a le soutien de l’armée et fait l’objet d’un culte.
La paix romaine, appuyée sur la puissance militaire, s’impose aux provinces de l’Empire. Elle favorise la construction d’infrastructures et le développement des échanges.
L’Urbs, capitale de l’Empire, concentre les monuments symboliques où le pouvoir se met en scène.
La romanisation s’appuie sur l’urbanisation sur le modèle de Rome, et sur la diffusion du droit de cité romaine sans faire disparaître la diversité religieuse et culturelle.

DEMARCHES

Étude du personnage d’Auguste et d’un autre empereur important au choix.

L’étude est conduite au choix à partir d’une villa gallo-romaine ou du trajet d’un produit (vin, huile, métaux, céréales…).

L’étude est conduite à partir d’une visite de l’Urbs (monuments, sanctuaires, statuaire).






CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

- Le principat d’Auguste, 27 av. J.-C. - 14

- « Paix romaine », Ier et IIe siècles

- L’édit de Caracalla, 212

Décrire et expliquer le rôle d’Auguste dans la vie politique

Reconnaître les principaux monuments de l’Urbs

Décrire une ville gallo-romaine





V- LES DÉBUTS DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME

(environ 20% du temps consacré à l’histoire)


Thème 1 - LES DEBUTS DU JUDAÏSME


CONNAISSANCES
Menacés dans leur existence par de puissants empires aux VIIIe et Vie siècles av. J.-C., les Hébreux du royaume de Juda mettent par écrit leurs traditions (premiers livres de la Bible).
Quelques uns des grands récits de la Bible sont étudiés comme fondements du judaïsme.

La destruction du second Temple par les Romains (70) précipite la diaspora et entraîne l’organisation du judaïsme rabbinique.

DEMARCHES
L’étude commence par la contextualisation de l’écriture de la Bible, (l’impérialisme des empires mésopotamiens, le roi Josias, l’exil à Babylone).

Extraits de la Bible au choix : le récit de la création, Abraham et sa descendance, Moïse, le royaume unifié de David et Salomon…
L’étude débouche sur une carte de la diaspora.




CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

- La Palestine, Jérusalem sur une carte de l’empire romain

- Début de l’écriture de la Bible : VIIIe siècle av. J.-C.

- Destruction du second Temple : 70

Raconter et expliquer

- Quelques uns des grands récits de la Bible significatifs des croyances

Décrire et expliquer la diaspora





Thème 2 - LES DEBUTS DU CHRISTIANISME


CONNAISSANCES
Les chrétiens sont abordés dans le cadre de l’empire romain, au moment où les textes auxquels ils se réfèrent (lettres de Paul, Évangiles) sont mis par écrit.
Quelques uns des grands écrits de la tradition (Nouveau Testament) sont étudiés comme fondements du christianisme.
Les relations du christianisme et de l’empire romain sont expliquées: persécution et diffusion limitée (IIe - début du IVe siècle), mise en place d’un christianisme impérial à la faveur de l’arrivée de Constantin au pouvoir (IVe siècle), organisation de l’Église (IVe – Ve siècle).

DEMARCHES
L’étude commence par la contextualisation des débuts du christianisme qui, issu du judaïsme, se développe dans le monde grec et romain.
Les sources romaines permettent de situer l’apparition des chrétiens. Le personnage de Jésus et son enseignement sont étudiés au travers de quelques extraits des Évangiles.
L’étude est fondée sur des extraits de textes, le récit d’un épisode des persécutions, la présentation du rôle de Constantin ou d’un exemple d’art paléochrétien au choix du professeur




CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

- La Palestine, Jérusalem, Rome, Constantinople sur une carte du monde romain au IVe siècle

- La mort de Jésus vers 30

- Écriture des Évangiles : 1er siècle

- Édit de Milan : 313

Raconter et expliquer

- Quelques récits du Nouveau Testament significatifs des croyances

- Un épisode de la christianisation de l’empire romain

Décrire

- Une basilique chrétienne




VI– LES EMPIRES CHRÉTIENS DU HAUT MOYEN ÀGE

(environ 10% du temps consacré à l’histoire)

CONNNAISSANCES
Les deux empires de l’orient byzantin et de l’occident

carolingien, sont situés et caractérisés dans leurs dimensions politique (empires chrétiens), culturelle (grec et latin) et

religieuse (une religion, deux Églises).

DÉMARCHES
La caractérisation de chacun des deux empires se fait à partir d’exemples au choix :

- de personnages (Justinien et Théodora, Charlemagne, Irène…) ;

- d’événements (le couronnement de Charlemagne, d’un empereur byzantin…) ;

- ou d’œuvres d’art byzantines et d’œuvres d’art carolingiennes (Sainte- Sophie, la chapelle d’Aix, mosaïques, icônes, orfèvreries…).
L’étude débouche sur une carte de l’Europe où sont situées les chrétientés latine et orthodoxe.

CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

− L’empire byzantin : IV e –XV e siècle

− L’empire carolingien, l’empire byzantin sur la carte de l’Europe au IXe siècle

− Le couronnement de Charlemagne : 800

Décrire quelques grandes caractéristiques de l’empire carolingien et de l’empire byzantin au IXe siècle

Reconnaître une œuvre d’art byzantine et une œuvre d'art carolingienne


VII – REGARDS SUR DES MONDES LOINTAINS

(environ 10% du temps consacré à l’histoire)

On traitera un thème au choix

Thème 1 - LA CHINE DES HAN À SON APOGEE


CONNAISSANCES
A son apogée, sous le règne de l’empereur Wu (140 – 87 av. J.-C.), la Chine des Han connaît une brillante civilisation. La route de la soie permet un commerce régulier entre Rome et la Chine à partir du IIe siècle av. J.-C.

DEMARCHES
Étude au choix d’un ou deux aspects de la civilisation chinoise sous ce règne (ouverture de la route de la soie, prolongement de la grande muraille, recrutement des fonctionnaires, floraison artistique et technique).

CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants

− La Chine des Han, 206 av. J.-C. – 220

− La Chine des Han à son apogée sur une carte de l’Asie

Décrire un ou deux exemples de la civilisation de la Chine de Han (une œuvre d’art, une invention…)




Thème 2. - L’INDE CLASSIQUE AUX IVe ET Ve SIECLES

CONNAISSANCES
La dynastie des Gupta (IVe – Ve siècle), qui réunifie l’Inde du nord, marque l’apogée de la civilisation de l’Inde classique. L’art indien d’inspiration hindou et bouddhiste, est cultuel et codifié.

DEMARCHES
Étude au choix.

- Un mythe hindou.

- Un site de l’époque des Gupta.

CAPACITES

Connaître et utiliser le repère suivant

− L’Inde des Gupta, IVe – Ve siècle

Raconter un mythe hindou ou décrire un site de l’époque des Gupta


GEOGRAPHIE.
LA TERRE PLANÈTE HABITÉE
Le programme de la classe de sixième permet, après un approfondissement de la connaissance de l’espace proche, d’explorer le monde, d’y situer les sociétés humaines dans leur diversité, de découvrir et de caractériser les différentes manières de l’habiter. La démarche invite à développer la curiosité des élèves et à leur donner le goût de l’ailleurs.

Le choix des études de cas et des exemples doit mettre l’accent, sans exclure les autres facteurs de différenciation, sur la diversité des cultures et des formes de mise en valeur du monde qu’elles induisent.

Le paysage est l’outil privilégié de cette découverte. Des études de cas conduisent à une approche des différentes dimensions des paysages (évolution, esthétique…)

Chaque étude de cas est mise en contexte et située systématiquement sur les grandes cartes du monde : population, aires culturelles, niveau de vie, reliefs, climats. L’année de sixième intègre ainsi une première connaissance des grandes divisions physiques et humaines du monde.

Pour localiser et situer, pour comprendre et expliquer, les élèves manient cartes et images, de tous types et à toutes les échelles, en utilisant régulièrement les ressources fournies par les technologies de l’information et de la communication.

L'analyse de documents et la maîtrise de l'expression écrite et orale concernent toutes les parties du programme.
Le programme invitant à :

- approfondir « la connaissance de l’espace proche » (chapitre I) 

- « explorer le monde » et à « donner le goût de l’ailleurs »,

en conséquence, les études de cas spécifiques, choisies dans la zone AEFE de l’établissement, seront en nombre volontairement limité pour l’ensemble des chapitres II à VI.


I - MON ESPACE PROCHE : PAYSAGES ET TERRITOIRE

(environ 15% du temps consacré à la géographie)

CONNAISSANCES

Lecture des paysages quotidiens et découverte du territoire proche : lieux, quartiers, réseaux de transports…
Cet espace proche est situé à différentes échelles : régionale, nationale et mondiale.

DÉMARCHES
Il est souhaitable de conduire cette étude à partir d’une sortie sur le terrain.
Cette étude amène les élèves à manipuler des documents du quotidien : plan du quartier et de la ville, plan des réseaux de transports, carte touristique, un système d’information géographique (SIG) d’usage courant…

La réalisation de croquis simples permet de rendre compte du paysage et/ou de l’organisation du territoire local.
Les élèves utilisent pour se situer : le globe, un SIG, différents planisphères (le monde vu d’Europe, d’Amérique, de l’hémisphère sud etc.) et se réfèrent aux points cardinaux et aux grands repères géographiques.

CAPACITÉS

Localiser

Son espace proche. Le pays d’accueil et la France sur différents planisphères et à l’aide d’un globe virtuel

Les continents et les océans sur différents planisphères

Se situer dans l’espace à différentes échelles en utilisant les points cardinaux et les grands repères géographiques

Décrire :

− le paysage local et ses différentes composantes

− un itinéraire en faisant intervenir les notions de distance et de temps de parcours

Réaliser un croquis simple pour représenter les paysages proches et/ou l’organisation du territoire local



II - OÙ SONT LES HOMMES SUR LA TERRE ?

(environ 20% du temps consacré à la géographie)

CONNAISSANCES
La répartition des hommes sur la Terre : foyers de peuplement et zones de faible occupation humaine.

DÉMARCHES
La répartition de la population mondiale est expliquée en faisant intervenir l’histoire, les conditions naturelles, la culture, le développement économique et l’évolution démographique. L’étude se fonde sur l’analyse de différents planisphères : climats, reliefs, aires culturelles, États, croissance démographique…

Une comparaison avec les époques antérieures souligne la stabilité dans le temps long des grands foyers de la population mondiale.
On s’appuie sur l’exemple de l’Asie de l’Est ou l’Europe

CAPACITÉS

Localiser sur un planisphère

− les principaux foyers de population

− les dix plus grandes métropoles mondiales

− les espaces faiblement peuplés

Décrire et expliquer la répartition de la population à l’échelle du foyer de peuplement choisi.

Décrire la répartition de la population mondiale.



III - HABITER LA VILLE

(environ 15% du temps consacré à la géographie)

CONNAISSANCES
Habiter la ville
Plus de la moitié de l’humanité vit en ville. Les paysages urbains et la vie en ville dépendent de multiples facteurs au nombre desquels la culture et l’histoire, le cadre naturel, les activités, la situation

DÉMARCHES
Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages :

Deux villes, choisies dans deux aires culturelles différentes.

L’une des deux études de cas peut porter sur la capitale du pays d’accueil et l’autre sur une métropole européenne.
Ces études de cas permettent de dégager des caractéristiques

communes et des éléments de différenciation.

Commentaire pour la zone

L’étude des paysages et de la vie de la capitale du pays d’accueil présente deux avantages : les élèves la connaissent en général et la recherche de documents est plus facile.

Ensuite, l’étude des paysages et de la vie d’une capitale européenne peut se comprendre par le fait que certains élèves en sont originaires et beaucoup y retournerons pour la poursuite de leurs études.

CAPACITÉS

Situer les espaces étudiés sur différents planisphères thématiques

Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés.

Réaliser un croquis simple d’un paysage




IV - HABITER LE MONDE RURAL

(environ 15% du temps consacré à la géographie)

CONNAISSANCES
Habiter le monde rural

Les multiples manières de vivre et de travailler dans le monde rural, La forte ou faible présence humaine, la diversité des paysages ruraux, dépendent de facteurs multiples, parmi lesquels les conditions naturelles, économiques, démographiques et culturelles.

DÉMARCHES
Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages :

Deux espaces ruraux, chois dans deux aires culturelles différentes.

Ces études de cas permettent de dégager des caractéristiques

communes et des éléments de différenciation.

Commentaire pour la zone

On peut choisir d’étudier un espace rural de la zone de l’établissement parmi les deux espaces ruraux, au choix.

CAPACITÉS

Situer les espaces étudiés sur différents planisphères thématiques

Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés.

Réaliser un croquis simple d’un paysage



V - HABITER LES LITTORAUX

(environ 15% du temps consacré à la géographie)

CONNAISSANCES
Habiter un littoral

Le type d’activité dominant, les choix et les capacités d’aménagement, les conditions naturelles sont autant d’éléments à prendre en compte pour caractériser et différencier les littoraux où se concentre une part accrue de la population mondiale.

DÉMARCHES
Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages :

Deux littoraux, un littoral industrialo-portuaire, un littoral touristique.





CAPACITÉS

Situer les espaces étudiés sur différents planisphères thématiques

Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés.

Réaliser un croquis simple d’un paysage


VI - HABITER DES ESPACES A FORTES CONTRAINTES

(environ 15% du temps consacré à la géographie)

CONNAISSANCES
Habiter un espace à fortes contraintes

Certains espaces présentent des contraintes particulières pour l’occupation humaine. Les sociétés, suivant leurs traditions culturelles et les moyens dont elles disposent, les subissent, les surmontent voire les transforment en atouts.

DÉMARCHES
Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages et sont choisies parmi :
− un désert chaud

− un désert froid

− une haute montagne

– une île


Adaptation pour la zone Amérique du Sud

Parmi les deux études de cas, on choisira un paysage de haute montagne.








VII - UNE QUESTION AU CHOIX

(environ 5% du temps consacré à la géographie)


Ce temps est laissé au professeur pour développer un des thèmes du programme ou pour répondre aux questions que l’actualité peut susciter de la part des élèves.

similaire:

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas
«l’analyse, la prise de décision, le transfert des apprentissages, la communication orale, les relations interpersonnelles ou sociales,...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\La composition, c'est la juxtaposition de deux éléments (parfois davantage)
«locutions» les autres ensembles, qui concernent les autres parties du discours (adverbes, prépositions, conjonctions )

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Programme d’accueil spécifique pour ces deux classes

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\I. fiche d’identite de la formation
«Linguistique, Analyse du Discours et Didactique») et le parcours mcc («Médiation Culturelle et Communication»). Dans le projet actuel,...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Le coût de la disparition des chauves-souris américaines se chiffre en milliards de dollars
«Ces estimations, précisent-ils, concernent uniquement le coût des pesticides dont les chauves-souris permettent de se passer. Elles...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Nous sommes deux amies d’enfance, Elsa et Charlotte. On a 25 ans...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Chaos originel et la théorie du Chaos
«gaz» sur le mot grec «khaos». Après avoir découvert que l’air est composé de deux parties dont l’une contribue à la combustion et...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Des députés veulent interdire corridas et combats de coqs
«lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée». Ce sont précisément ces exceptions que les députées veulent supprimer...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Bulletin d’inscription : Campagne 2016
«Liste des analyses» sont la base de la revue de contrat. Toute inscription implique que vous acceptez l’ensemble des clauses décrites...

Ces deux capacités (analyse de documents et maîtrise de l\Bulletin d’inscription : Campagne 2016
«Liste des analyses» sont la base de la revue de contrat. Toute inscription implique que vous acceptez l’ensemble des clauses décrites...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com