Le puzzle des théories organisationnelles








télécharger 114.06 Kb.
titreLe puzzle des théories organisationnelles
page1/7
date de publication06.12.2016
taille114.06 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7

Auteur de la fiche lecture : Sylvie Chollot

Etablissement : lycée Mounier Grenoble

Académie : Grenoble

Relecteur(s) : Maguy PEREA

Mots-clés : sciences de l’organisation, théories et modèles, stratégie, outils de management, individu et groupe, culture et identité.

Date de publication sur le site :

Date de révision : 04 mars 2004



LES ORGANISATIONS, état des savoirs


1999 412 pages ouvrage collectif

éditions sciences humaines 23 euros

consultation du sommaire et commande possible par le site Sciences humaines
RESUME DE LECTURE
LES ORGANISATIONS, ETATS DES SAVOIRS

Coordonné par Philippe Cabin
Editions Sciences Humaines
INTRODUCTION GENERALE, par Philippe Cabin (journaliste à « Sciences Humaines »)
Durant toute notre existence, nous sommes confrontés ou intégrés à des organisations de toutes sortes (école, entreprise, administration…). L’intelligence des logiques et des mécanismes à l’œuvre en leur sein est donc un enjeu décisif.

De nos jours, les concepts organisationnels et managériaux dépassent le champ de la gestion des entreprises. Aux méthodes standards, on préférerait désormais des solutions adaptées au cas par cas. D’où l’intérêt croissant pour les sciences le l’organisation.

Cet ouvrage dresse un inventaire des connaissances accumulées depuis un siècle sur le fonctionnement des organisations.

Entre théorie et boîte à outils



La première particularité des sciences des organisations tient à l’étroite affinité entre des connaissances théoriques et des usages sociaux (règles, outils).

Les sciences de l’organisation ont émergé pour répondre à une demande sociale, dans le contexte de la bureaucratisation et de l’industrialisation. Cette demande correspond d’abord au soucis de rationaliser, d’ordonner, de contrôler, d’où une vision mécanique d’ingénieur, avec les fondateurs (F. Taylor, M. Weber, H. Fayol). Puis, elle s’exprimera par une volonté de comprendre les comportements et motivations humaines, d’où le courant des relations humaines.

Ainsi, on constate que les courants théoriques expriment les exigences des organisations de leur temps.

Le puzzle des théories organisationnelles



Les sciences de l’organisation offrent un ensemble hétérogène, dû aux facteurs suivants :

  • La nature de ces constructions intellectuelles : certaines sont des théories « pures » (ex : concept de rationalité limitée d’H. Simon), d’autres relèvent d’aspects des comportements humains (ex : la pyramide des motivations de Maslow) ou de l’approche communicationnelle (A. Mucchielli). Les typologies et les modélisations constituent un autre moyen de décrypter le fonctionnement des organisations (ex : les 7 types de structures organisationnelles de H. Mintzberg). Enfin , le vaste ensemble des techniques et outils tient une place éminente.

  • Deuxième clivage : celui des approches disciplinaires, chacune offrant une vision qui lui est propre dans l’analyse des organisations (psychologie, sciences cognitives, économie, sciences de la communication, histoire….).

  • Troisième niveau de distinction : celui des échelles d’analyse, qui va de l’individu aux modèles macro-économiques.



Les concepts clés de l’organisation





  • Bureaucratie : c’est un modèle d’organisation, formalisé par M. Weber. Au delà de son illustration par l’administration, ses principes constituent une des pierres angulaires du fonctionnement de nombreuses entreprises. Les bureaucraties ont été analysées par l’école fonctionnaliste américaine (R K. Merton, P. Selznick..).

  • Rationalité : Elle est un principe de base de la pensée managériale. A la base, cette doctrine est fondée sur l’existence d’une allocation optimale des ressources et sur la volonté de rationalisation (Fayol , Taylor)

  • Décision : Les processus de décisions en organisation résultent d’une « fabrication » très complexe (considérations économiques, logique de l’organisation, rapports de pouvoir, ambitions des chefs…)

  • Pouvoir et leadership : Les relations de pouvoir sont une réalité centrale de l’organisation.

  • Stratégie : Dans toutes les organisations, et à tous les niveaux, les individus se comportent en stratèges : ils utilisent les marges de libertés dont ils disposent, ils élaborent des plans,..

  • Motivation : Les composantes de la motivation au travail sont : l’argent, la reconnaissance, le contenu des tâches ..

  • Culture : Le comportement des individus est façonné par un cadre symbolique et culturel (importance des cultures nationales, mais aussi des sous-cultures telles que les cultures d’entreprises, ou les cultures de groupes sociaux..)

  • Coopération : Pour qu’une organisation fonctionne, il faut que les individus qui la composent agissent en commun.

  • Coordination et régulation : Pour que les gens coopèrent, il faut que soit instauré un mode de coordination. Celle-ci repose sur des règles informelles et des normes formalisées.

  • Structure : La structure idéale pour réaliser l’activité d’une organisation n’existe pas.


Nouvelles organisations….
Nous assistons à une véritable révolution : nous devons corriger nos représentations de la production, de l’organisation et du management. L’activité des organisations se dématérialise : on vend plus de services et de savoirs que de production physique. Cette mutation trouve un puissant levier avec les TIC.
. Nouvelles interrogations ?

De nouvelles thématiques apparaissent dans le champ scientifique et managérial :

  • Changement : critique des rigidités dans les administrations et les grandes structures, et nécessité de s’adapter aux mutations de l’environnement.

  • Compétence, apprentissage, savoirs : Les compétences et les connaissances apparaissent comme la ressource la plus précieuse de l’organisation et suscitent d’innombrables travaux

  • Transversalité, horizontalité : La mode est aux ensembles transversaux, fluides et flexibles.

  • Faire ou faire faire : La rentabilité des facteurs de production est au cœur des stratégies actuelles des organisations. On assiste à une croissance des pratiques de sous-traitance qui vont jusqu’à donner des organisations quasiment virtuelles.

  • Nouveaux outils de gestion : Aujourd’hui, la question de la validité des outils managériaux est posée. Le capital intangible (compétences humaines, ambiance de travail) pèse un poids croissant dans ce que produisent les organisations, mais on ne sait pas mesurer la valeur de ce capital. D’où la recherche de nouveaux outils de gestion.

  • Gouvernement d’entreprise : Des nouvelles théories de l’organisation ont étudié la question du contrôle des dirigeants (volonté de surveiller le travail des dirigeants et de mieux tenir compte des intérêts des partenaires de l’organisation).



  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Le puzzle des théories organisationnelles iconRésumé : L’évolution des sciences de gestion est en partie assurée...

Le puzzle des théories organisationnelles iconLes deux théories (la dissonance cognitive et l’influence minoritaire)
«Le tout est plus important que la somme des parties.» (Exemple : la disposition des sièges des députés à l’assemblée nationale peut...

Le puzzle des théories organisationnelles iconLes théories de l’évolution
«perde des descendants» en hybride. A* envahit peu à peu A, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des A* qui ne peuvent pas se reproduire...

Le puzzle des théories organisationnelles iconUn défi pour la décennie S’allier contre la banalisation de la prostitution
«Théories féministes» lors du séminaire fem-6000, de la Faculté des sciences sociales à l’Université Laval

Le puzzle des théories organisationnelles iconThéories de l'information & de la communication S1

Le puzzle des théories organisationnelles icon1Préambule
«irrationnels» et «à caractère sectaire», qui non seulement feraient la promotion de valeurs et théories en rupture avec la norme...

Le puzzle des théories organisationnelles iconLes theories contemporaines sur l'apprentissage

Le puzzle des théories organisationnelles iconRecherche d'un criterium. Examen des diverses théories transformistes...

Le puzzle des théories organisationnelles iconBibliographie sur mouvements et théories libertaires et autogestionaires en France

Le puzzle des théories organisationnelles iconBibliographie sur mouvements et théories libertaires et autogestionaires en France








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com