«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est








télécharger 384.39 Kb.
titre«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est
page2/13
date de publication19.11.2017
taille384.39 Kb.
typeRésumé
b.21-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Partie 1 : Eléments de méthode


Pour élaborer les trois visions réussies, nous nous sommes appuyés sur les études de prospective existantes qui nous ont permis d’imaginer, à partir de 8 visions identifiées, trois grands types de « civilisations » systémiques : leur fonctionnement, les valeurs sur lesquelles elles s’appuient... Celles-ci ont été soumise à une première mise en débat. Nous avons précisé les caractéristiques d’un avenir tendanciel à titre de référence. Puis nous avons formulé les objectifs qu’il convient d’assigner à un avenir réussi. Enfin le plan d’exposé de chaque vision a été normalisé.

Exposé de la démarche

Le regain de la prospective dans un contexte d’incertitudes


La confrontation aux limites de la planète nous questionne sur le monde de demain :

Quels seront nos modes de vie d’ici 2050, si l’on respecte les exigences de durabilité ?

Qu’est-ce qu’une société soutenable ?

Quelles peuvent être ses modalités d’organisation sociale, économique, politique ?

Quels peuvent en être les moteurs tant technologiques que culturels ?
De nombreux travaux et rapports prospectifs sont réalisés, en France, en Europe et à l’international pour décrire le monde à moyen et long terme, que ce soit selon des approches macro-économiques, sectorielles ou sociétales, qu’il s’agisse de projets de recherche publique, d’études économiques, ou de marketing. Ces travaux connaissent un certain regain d’intérêt depuis quelques années, dans un contexte de crises et d’interrogations persistantes sur notre avenir commun.
Ainsi, à partir d’un benchmarking des travaux prospectifs et visions existantes des futurs possibles1, 4D a identifié un panel de 8 visions différentes (qui sont décrites ci-après en annexe 2). A ensuite été mené un travail d’analyse et de recoupement, pour prendre en compte les tendances lourdes actuelles, identifier les signaux faibles et les propositions globales qui répondent aux enjeux de développement durable.

3 visions réussies se sont ainsi dégagées : civilisation verte, biocivilisation et civilisation connectée.

Ces trois visions peuvent se définir comme des « caricatures» , chacune construisant une cohérence autour d’une tendance principale repérée comme susceptible de conduire à une organisation économique et sociétale plus écologique et équitable. Naturellement, c’est probablement en expérimentant une combinaison de ces tendances que le but pourra être atteint, mais il était indispensable de les approfondir une à une afin de dégager les éléments structurants, mais également de réduire la complexité de l’exercice, suivant en celà une méthode prospective classique.

1-Forteresses,

2-Consumérisme vert,

3-Réalité augmentée,

4-Croissance techno,

5-Décroissance et sobriété heureuse,

6-Société relationnelle,

7-Biocivilisation,

8-Effondrement

La panne de récit collectif sur le futur


Les travaux de prospective sont entravés par la sensation douloureuse d’un vécu qui s’accélère, tâtonnant dans un monde versatile, global, interdépendant et de plus en plus complexe… Quel est le monde de 2050 que nous voulons ? Le récit sur un futur collectif réussi est en panne.

autoshape 5Pour contrecarrer l’angoisse et le repli engendrés par les crises économique, sociale et environnementale, il importe aujourd’hui que la société, dans ses différentes composantes, puisse se projeter concrètement dans un futur possible et réussi. Les travaux existants sur la transition soulignent la dimension systémique de cette dernière : elle résulte de l’interaction entre les différents acteurs et doit se faire selon des modalités qui parlent à chacun. Pour cela, la mise en débat est essentielle. Les chemins de transition ne peuvent être élaborés que collectivement, rattachés à une ou des vision(s) partagée(s), reflétant une ambition commune.

Les visions, fonctionnant comme des utopies, peuvent alimenter de nouvelles formes de mobilisation et de revendication bousculant l’ordre des choses et présentant une alternative à la gestion court-termiste actuelle des conflits.
« Nous ne sommes plus dans un univers d’utopies, et c’est peut-être plus inquiétant qu’on ne le pense. Nous assistons à une forme de perdition de la planète : nous vivons dans un monde fini, dont les territoires sont bouleversés, où la nature est plus que menacée et dans lequel les villes deviennent des métropoles immenses. De nouvelles utopies seraient les bienvenues. Elles pourraient offrir des visions qui nous permettraient d’organiser, d’orienter nos territoires pour qu’ils soient plus vivables2 ».

Le parti pris participatif


La recherche sur la transition vers une économie écologique et équitable menée par l’association 4D place au cœur de sa démarche le partage et la co-construction, selon une méthode de « back casting participatif »3 :

- L’objectif est de faire émerger des visions, récits d’avenir cohérents emportant l’adhésion, qui répondent aux enjeux de demain, mais également à des choix à faire dès à présent. Le choix a été de définir la vision d’arrivée avant de préciser le chemin pour y parvenir (ce qui fera l’objet d’une étape ultérieure). Les vitesses propres à la prise de conscience des sociétés et aux mutations culturelles ont été considérées. L‘élaboration des visions relève de la mise en cohérence d’objectifs visés pour un avenir réussi de la France dans son contexte international à un horizon 2050.

- Les visions présentées dans ce rapport sont donc une matière vivante, un outil de travail évolutif au service de l’imagination de solutions pour un avenir durable : elles seront amenées à évoluer au gré de leurs confrontations aux différentes expertises, points de vue, ambitions. Loin de proposer une matière figée ou un positionnement définitif, elles sont matière à débat.
Les visions ont d’ores et déjà été soumises à la critique contributive de panels de partenaires de 4D ou par ses pairs :




- le 19 décembre 2012 dans le cadre d’un atelier participatif co-organisé par 4D et le Ministère en charge de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ;
- le 1er février 2013, ces visions ont été présentées et discutées à l’occasion du premier Congrès sur le développement durable à Namur ;
- le 8 février 2013, à l’occasion d’un atelier prospectif proposé par le Conseil régional Nord-Pas de Calais, partenaire du programme de recherche sur la transition vers une économie écologique.


Crédit photo : P.Petit, CR NPDC

Au delà de ces premiers échanges, 4D aura à cœur de diffuser et partager ces visions :

  • en les rendant accessibles au plus grand nombre ;

  • en ouvrant le débat : entre spécialistes, entre citoyens, avec des artistes ou acteurs culturels, avec des économistes, sociologues, philosophes  ;

  • en confrontant les points de vue et les expertises en France mais également avec des partenaires européens et internationaux. 4D fera en sorte de poursuivre la mise en débat de ces visions, afin de les parfaire et les amender, d’aboutir à des récits mobilisateurs faisant consensus et de nature à raviver l’espoir dans l’opinion publique.

autoshape 7autoshape 8


La recherche de nouveaux paradigmes de développement


Les trois visions développées ici sont dénommées « civilisations ». Cette terminologie traduit une volonté de prise en compte transversale des traits qui caractérisent l’évolution de la société. Une évolution à caractère historique et ancrée dans un contexte global, recouvrant les aspects économiques, sociaux, environnementaux et institutionnels.

Les visions s’inscrivent ainsi dans la recherche de nouveaux paradigmes de développement, plus ou moins en rupture avec la société actuelle. Les deux points de ruptures centraux vont concerner la gestion des ressources naturelles ainsi que l’émergence de sources de satisfaction humaines alternatives à l’accumulation matérielle.

Partant de cette ambition, prenant soin d’éviter les partis-pris monolithiques et doctrinaux, nous considérons qu’il ne peut y avoir de vision unique de ce qui serait souhaitable pour la France en 2050. L’exploration des futurs réussis impose la prise en compte de la diversité des aspirations et des possibles. Les trois visions sont donc équiprobables et explorent une option particulière.
Ce travail n’a pas la prétention de faire des pronostics sur l’avenir ou de rechercher la probabilité la plus forte. Il ne propose pas un avenir radieux dans une harmonie « parfaite », ne tente pas d’éliminer la douleur ou le conflit. Notre modèle de société touche à ses limites. Les chemins de transition sont pleins d’imprévus, et n’écartent pas un risque de rupture : sociale, économique, politique.

Il s’agit de :

- faire en sorte que les avenirs négatifs ne se réalisent pas ;

- poser l’exigence démocratique  comme cadre de régulation du conflit ; une forme de « gestion civilisée du conflit »4.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconBibliographie Annexes introduction «Nostre bien estre, ce n'est que la privation d'estre mal»
«flânerie systématique». Lui même n’ayant pas réussi à convaincre son équipe pendant trois ans IL en conclura que l’homme est égoïste...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconLa recherche sur l’embryon
«visiteur» est invité à choisir les gamètes en fonction de ses critères pour son futur enfant (L’Evénement, 02/09/99). Ce n’est là...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconBonjour Danielle. Quel est l’animal que nous évoquons aujourd’hui ?
«d’ingénieur» doublé d’un industriel. IL est maître des forges de Montbard. IL s’intéresse de près à la gestion de son domaine, de...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconRésumé : Liane a quatorze ans. Après des débuts prometteurs, elle...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconIXe Congrès International de Gestalt-thérapie
«la voie perforante» — liaison synaptique originale qui n’a pas son équivalent dans le cerveau gauche, verbal et rationnel

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconRÉsumé Dans le contexte industriel actuel, l’innovation est une question...
«familiale» qui conçoit et fabrique des produits intégrant des éléments mécaniques, électroniques et informatiques dans le domaine...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconD’un organisme est l’information stockee dans son materiel genetique:...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconLe figuier est une culture peu répandue en France, les principaux...

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est iconLe programme thématique est l'une des questions scientifiques actuelles...
«L’école Internationale Paris» est engagé avec le futur des étudiants et aussi d’accomplir avec les propositions faites

«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est icon1. Matériel et méthodes 5
«La situation du chêne-liège est préoccupante sur tout le pourtour méditerranéen et plus particulièrement dans les Maures et l’Esterel...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com