Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992)








télécharger 1.56 Mb.
titreThèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992)
page1/47
date de publication19.11.2017
taille1.56 Mb.
typeThèse
b.21-bal.com > économie > Thèse
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   47


UNIVERSITE DE PARIS I - PANTHEON - SORBONNE
SCIENCES ECONOMIQUES - SCIENCES HUMAINES

SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES
U.F.R. 02 SCIENCES ECONOMIQUES
MUTATION INFORMATIONNELLE ET POLITIQUE TERRITORIALE

ELEMENTS DE THEORIE DES MARCHES ET DES ORGANISATIONS APPLIQUES AU DEPARTEMENT DE LA MANCHE (NORMANDIE - FRANCE)

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992)

Présentée et soutenue publiquement par

Richard LE GOFF

Directeur de recherche : Roland LANTNER

Professeur à l’Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne

Jury :

Pierre AVOINE, Ingénieur en Chef au Conseil Général de la Manche

Jean-Marc DUPUIS, Professeur à l’Université de Caen

Bernard GUESNIER, Professeur à l’Université de Poitiers

Abdel HAMDOUCH, Maître de Conférence à l’Université de Lille I

Roland LANTNER, Professeur à l’Université Paris I Panthéon – Sorbonne

Alain RALLET, Professeur à l’Université de Dijon

Yves THEPAUT, Maître de Conférence à l’Université de Rennes II

Le 10 janvier 2000

L’Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne n’entend donner aucune approbation ni

improbation aux opinions émises dans les thèses ; ces opinions doivent être

considérées comme propres à leurs auteurs.

SOMMAIRE DE THESE

Mutation informationnelle et politique territoriale : éléments de théorie des marchés et des organisations appliqués au département de la Manche (Normandie - France)

REMERCIEMENTS XI

AVANT-PROPOS XIII

INTRODUCTION GENERALE 1

I - L'IMPACT DES SCIENCES ET DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION SUR L’ALLOCATION ET LA CREATION DES RESSOURCES 22

Introduction de la partie I 24

Chapitre 1 - L’interaction des TIC et des fonctions de traitement de stockage de transport et de partage de l'Information 25

Section 1 - Le traitement de l'information progresse de l’électronique fondamentale à l’industrie informatique 30

Section 2 - La progression des performances du stockage de l'information suit le même chemin et s’effectue au même rythme que celle du traitement de l’information 41

Section 3 - Le transport de l'information bénéficie des progrès scientifiques et techniques et du mouvement de déréglementation mondial des télécommunications 48

Section 4 : L’accroissement des possibilités de partage de l'information résulte de la « standardisation diversifiante » 56

A) Les outils d’informations : les web de l’Intranet, de l’Extranet et de l’Internet supportent des applications de « Groupweb » 58

B) Les outils de communication : le client de messagerie unique, standardisé, multi-modal, universel et support du workflow voire des EDI 62

C) Les outils de bureautique et de partage du temps en réseau : 65

D) Les applicatifs métiers 68

E) Les Data Warehouse, Bases de Données multidimensionnelles et logiciels d’aide à la décision à la disposition des « utilisateurs-décideurs » 68

Chapitre 2 - Exemple d’appropriation des possibilités des TIC : le cas du développement du télé-enseignement dans le département de la Manche 70

Section 1 - Les moyens technologiques mis en œuvre pour le télé-enseignement 70

Siège1s amphi 72

Sièges amphi 72

Section 2 - L’enseignement et la formation dispensés sur le « Réseau Départemental Synchrone de Télé-Enseignement de Groupe » 79

A) Le télé-enseignement dans les collèges (de janvier 1995 à juin 1999) 79

1) Phase de pré-expérimentation : de janvier 1995 à juin 1995 79

2) une phase d’expérimentation pour l’enseignement des langues vivantes (de septembre 1995 à juin 1996) 81

3) Phase d’extension : de septembre 1996 à juin 1999 82

B) L’Euromaster « Informatique et télécommunications » implanté au Groupe des Formations Inter-consulaires de la Manche depuis octobre 1994 83

C) Sous-projet 3 : la formation supérieure continue 84

Section 3 - Vers un « enseignement multi-modal » combinant des modes et des supports d'enseignement « présentiels » et « à distance », traditionnels et multimédia 86

A) Autonomie, travail collectif à distance en réseau, combinaison des enseignements « présentiels » et à distance, traditionnels et multimédia 86

B) Complémentarité des modes et des supports d'enseignement, « présentiel » et à distance, traditionnel et multimédia, individuels et collectifs : vers un « enseignement multi-modal » 90

1) Typologie des TIC 90

2) Typologie des modes d’enseignement 93

Conclusion de la partie I 95

II – L’EMERGENCE D'UNE « NOUVELLE LOGIQUE D'ORGANISATION ECONOMIQUE » SOUS L’IMPACT DE LA MUTATION INFORMATIONNELLE 96

Introduction de la partie II 98

Chapitre 3 - La mutation informationnelle 99

Section 1 - L’intérêt grandissant des sciences, notamment des sciences économiques, et de la société en général, pour l’information 99

A) Le concept d’information en sciences 100

1) L’information des ingénieurs est une information « thermodynamique » 100

2) L’information des biologistes est analysable dans son contexte et avec son bruit 101

3) L’information des psychologues est «relative vis à vis du système qui l'acquiert» 101

4) L’information perçue dans le contexte de la cybernétique 102

B) L’information en sciences économiques 102

1) L’information au sein de la théorie microéconomique standard et de ses évolutions 103

2) Les définitions ou typologies de l’information retenues au sein des études économiques empiriques 105

a) « Produits information purs » ou « autonomes » 105

b) Produits incorporant de l'information à du capital 106

c) Produits contenant de l'information 106

d) Les résultats de cette analyse comptable et empirique du poids de l’information en économie 106

3) L’information en dehors de la théorie microéconomique standard 109

a) L’information : cause de l’existence de l’entreprise industrielle moderne selon GALBRAITH 110

b) « The economic system as an information processor » (AYRES) 112

c) L’information à la croisée des chemins de l’économie industrielle et de l’économie de l’innovation 113

4) Economie de l’Information et théorie de la dominance informationnelle 115

a) La théorie de la dominance économique, informationnelle et organisationnelle de LANTNER précise l’impact de l’information en économie en recourant au concept de « mutation informationnelle » 115

b) Définition théorique et typologie de l’information en économie proposées par THEPAUT : « information-donnée », « information-connaissance » et « information-relation » 116

c) Pour une typologie théorique de l’information qui inclue, sous l’effet des progrès scientifiques et techniques en matière de TIC, un quatrième type d’information : la connaissance tacite 119

d) Le recours à une typologie continue pour mieux expliciter la définition de l’information 123

Section 2 - Délimitation d’un ensemble de phénomènes économiques émergents : le télétravail, les téléservices, les « téléactivités » et les « inforoutes » ou « autoroutes de l’information » 128

A) Les définitions des rapports officiels, du télétravail et des téléservices, nous conduisent en tant que praticiens à recourir au concept de « téléactivité » 128

1) Exposé et analyse des définitions sur le télétravail 129

2) Exposé et analyse de la définition des téléservices en France 135

3) Le recours au concept de « téléactivité » et au « vecteur travail » pour dépasser les faiblesses des définitions « officielles » du télétravail et des téléservices. 137

B) Exposé et analyse de quelques définitions d’économistes ou de gestionnaires du télétravail et des téléservices 140

Section 3 - Les fonctions de production et les combinaisons productives impactées par l’information et les TIC 144

Section 4 - Les transformations induites par la mutation informationnelle : de la « Révolution Scientifique et Technique » au nouveau « système technique » 159

A) La mutation informationnelle : une « révolution scientifique et technique » 159

1) L’influence de la science dans la production et le développement de leurs interactions 160

2) Un effet de seuil dans l’accumulation des connaissances scientifiques et techniques 161

3) Un accroissement explosif des performances en électronique, en informatique et dans les télécommunications 162

B) L’économie informationnelle : un « nouveau système technique » 163

1) Seuil quantitatif et critère qualitatif. 164

2) Le poids déterminant du technique 164

Section 5 - Information et distance informationnelle : concepts du paradigme informationnel 166

A) Du « vecteur Information » à la « distance informationnelle » 166

B) La réduction du coût de la distance informationnelle 167

Chapitre 4 – La « Logique d'Organisation Economique » : un cadre adapté à l’analyse de l’impact de la mutation informationnelle 170

Section 1 - Quelques définitions théoriques de « l’organisation industrielle » 170

Section 2 - Le concept « d’Organisation économique » plus opérationnel mais plus « mou » 180

Section 3 - Proposition de recours à la « Logique d’Organisation Economique » 188

Chapitre 5 - Vers l’émergence d’une Nouvelle Logique d’Organisation Economique : faits stylisés et tendances théoriques 193

Section 1 – Perception au niveau des conditions de base 194

A) L’offre d’information augmente de manière exponentielle à coût constant 195

B) L’accessibilité aux technologies nouvelles de production est plus facile 196

C) L’accélération des cycles de vie diminue la durée de vie des produits 197

D) L’influence déterminante du rapport valeur/poids  baisse avec le déversement de l’industrie vers les services au profit d’un rapport valeur/temps 199

E) La généralisation d’une flexibilité - précarité des statuts change le travail 202

F) Proximité, multi-modalité et interactivité informationnelles sont intégrées progressivement par les syndicats 205

G) La consommation des produits devient multi-modale et les différents modes et produits sont entre eux de plus en plus complémentaires et/ou plus substituables 208

H) Des modes de distributions parallèles entrent dans les pratiques culturelles du commerce 212

I) Les méthodes d’achats électroniques complètent et parfois se substituent aux méthodes traditionnelles 215

J) Un affaiblissement des contraintes liées aux caractéristiques cycliques ou saisonnières est possible avec le développement des phénomènes d’assurance liée à la multi-activité 219

Section 2 - Perception au niveau des structures 221

A) Le nombre de vendeurs et d’acheteurs présents sur un marché est très dépendant du contexte informationnel 221

B) La désintégration verticale et le renforcement de la firme-réseau sont caractéristiques de la mutation informationnelle 223

1) La mutation informationnelle finit de transformer les relations inter-entreprises verticales en imposant et en généralisant la coopération comme lieu de coordination entre la firme et le marché. 224

2) La mutation informationnelle développe la confiance et l’incitation au détriment de l’autorité dans les relations inter-entreprises verticales (et par induction, au sein de l’entreprise). 231

a) La crise de l’autorité exacerbée par la mutation informationnelle 234

b) La quasi-intégration oblique acquiert le statut de partenariat industriel avec le renforcement de l’incitation. 236

c) La confiance, forme de coordination amplifiée par la mutation informationnelle, nécessaire à la mise en place de NLOE et stigmate de cette NLOE. 238

3) Firme-réseau et pluralité des formes de coordination : une « nouvelle organisation industrielle » selon BAUDRY qui préfigure selon nous la généralisation d’une NLOE liée à la mutation informationnelle et caractérisée par une désintégration verticale 239

C) Alors que certaines barrières à l’entrée plutôt de nature « physique » tombent, d’autres dites « virtuelles » s’érigent 242

Section 3 - Perception au niveau des comportements 244

A) Vers une politique de prix en dessous du coût marginal sur certains marchés informationnels grâce au développement des subventions croisées 245

B) Vers une politique de production multi-modale 248

1) L’organisation de la production 250

2) L’organisation du travail 251

3) Les frontières de l’organisation, en termes de production et de travail, se déplacent plus facilement au point de « despécialiser » les lieux de production 256

a) Les exemples du télé-enseignement dans le département de la Manche : multi-modalité, multi-activité, complémentarité et despécialisation des lieux et des outils d’information et de communication. 256

b) De la « banque à distance » « à la banque multi-modale » 260

B) La politique de Recherche - Développement raccourcit les boucles Science - Technologie - Economie 264

C) Vers une stratégie publicitaire multi-modale, interactive et personnalisée 266

D) Les stratégies de traitement, de stockage et de partage de l’information juridique sont considérablement influencées par la mutation informationnelle 269

Section 4 - Perception au niveau des performances des firmes et de l’économie en général 269

A) L’impact de la mutation informationnelle sur l’efficacité en matière d’allocation des ressources est incertain. 270

B) L’impact sur la performance globale de l’économie en matière d’emploi pourrait finalement être positif si la société s’efforce de s’adapter 271

Conclusion de la partie II 280

III - LOCALISATION DES ACTIVITÉS, DÉVELOPPEMENT LOCAL, AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET POLITIQUE INFORMATIONNELLE 283

Introduction de la partie III 285

Chapitre 6 - Champs, objets et outils d’analyse des liens entre territoire, mutation informationnelle et NLOE 287

Section 1 - Les attentes des décideurs politiques locaux et les outils de l’économie industrielle en matière d’intégration de la mutation informationnelle et de la NLOE au sein des politiques publiques locales 287

A) Les attentes d’une collectivité locale : la nécessaire synergie entre une politique NTIC prenant en compte la mutation informationnelle et la NLOE et une politique de développement local multi-dimensionnel, dans le contexte « dominant » des politiques d’aménagement du territoire 288

B) Les outils de l’Economie Industrielle Spatiale pour intégrer la NLOE produite par la mutation informationnelle dans les stratégies publiques territoriales de développement 291

Section 2 - Rente et pouvoir informationnels 293

A) Le pouvoir informationnel 293

B) La rente informationnelle : définition et propriétés 295

1) Caractéristiques et définition de la rente informationnelle 295

2) Les propriétés de la rente informationnelle : création, régénération, diffusion, ciblage, captation 298

Chapitre 7 - Effets sur le territoire de la mutation informationnelle et de la NLOE grâce à une analyse théorique des liens entre la LOE, l’information et le territoire 301

Section 1 - Théorie néoclassique de la localisation de la firme 303

A) Pour les néoclassiques, l’optimisation de l’allocation de l’espace est possible mais l’interaction entre le territoire et la LOE n’est pas explicitée 303

B) Des conclusions peu opérationnelles pour la politique informationnelle parce que la localisation est plus le résultat d’un processus de décision collectif que d’un calcul d’optimisation 305

Section 2 - Théorie de la « Division Spatiale du Travail » et localisation de la firme 311

A) La théorie de la Division Spatiale du Travail permet d’établir un lien de causalité entre LOE et localisation territoriale 311

B) L’existence d’un espace stratégique au niveau des Etats pour mener une politique informationnelle en rapport avec la NLOE et le développement économique 313

Section 3 - Théorie de la concurrence imparfaite et espace 314

A) L’« espace » rend la concurrence imparfaite mais le lien de causalité entre LOE et localisation territoriale reste faible 314

B) Pourtant la théorie de la concurrence imparfaite permet de concevoir une politique informationnelle 316

Section 4 - Milieux Innovateurs, Districts Industriels, Technopoles et Information : proposition d’une vision synthétique des liens entre l’économie, le territoire et l’information pour une politique informationnelle 320

A) Externalités et District Industriel 323

1) Le « territoire » et « l’industrie» : lieux de création et de propagation d’externalités 323

2) Une possible prise en compte théorique au sein d’un « territoire » et d’une « industrie » des effets externes de l’information, de l’information-connaissance à la connaissance tacite 325

a) L’effet externe : un concept assez mal défini mais riche et explicatif des liens entre le territoire et les agents économiques 326

b) L’information : un bien à caractère collectif donc à effet externe 332

3) Le processus d’innovation (Science - Technologie – Economie), les processus d’apprentissage et l’information au sein d’un District Industriel 341

B) Dynamique de l’innovation et « Milieux Innovateurs » 345

1) Le processus d’innovation (Science - Technologie – Economie), les processus d’apprentissage et l’information au sein du Milieu Innovateur 345

2) Le territoire et la LOE sont étroitement liés au sein du Milieu Innovateur 349

3) Une politique informationnelle peut renforcer la capacité créatrice du Milieu Innovateur si elle agit fortement sur la connaissance tacite du milieu 352

C) Technopoles 354

1) Le processus d’innovation (Science - Technologie – Economie), les processus d’apprentissage et l’information au sein de la Technopole 354

2) La Technopole organise et polarise le « territoire » qu’elle occupe 357

3) Une politique informationnelle territoriale agissant fortement sur la rente informationnelle procurée par l’information-connaissance favorise le développement des technopoles : 359

Chapitre 8 - Politique informationnelle territoriale et développement local multi-dimensionnel 362

Section 1 - Typologie et évaluation des stratégies informationnelles territoriales publiques dans le contexte des liens entre le processus d’innovation (sciences - technologies - économie), le territoire et l’information 362

A) Recommandations générales et typologie des stratégies informationnelles territoriales publiques favorables au développement local multi-dimensionnel 362

1) Stratégie 1 : coopérer avec d’autres territoires de niveaux différents et identiques pour agir sur la rente informationnelle issue de « l’information-connaissance ». 363

2) Stratégie 2 : concurrencer d’autres territoires de niveaux identiques pour agir sur la rente informationnelle issue de « connaissance tacite » et/ou « d’information-relation ». 365

3) Stratégie 3 : rendre collective la rente informationnelle issue de « l’information-donnée » déjà existante (en concurrence ou en coopération avec d’autres territoires). 366

4) Stratégie 4 : réunir simultanément l'organisation, la technique et la culture du « réseau informationnel » au sein d’un territoire (en concurrence ou en coopération avec d’autres territoires). 367

B) Déclinaison de ces stratégies dans le contexte des liens entre le processus d’innovation (sciences - technologies - économie), le territoire et l’information 368

C) La Rente Informationnelle Collective : outil d’aide à la décision et de mesure de l’efficacité des politiques informationnelles territoriales 372

Section 2 - Une politique informationnelle combinée avec une politique de développement territorial - Exemple de la politique informationnelle du Département de la Manche pour l’exercice 1999 374

A) De l’expérimentation à la stratégie publique territoriale informationnelle 375

1) Une quinzaine d’années d’informatisation et d’expérimentations « NTIC » 375

2) Une stratégie départementale d’appropriation et de valorisation de la « mutation informationnelle » 377

B) Les mesures et les moyens d’une politique départementale d’intervention et d’accompagnement sur les NTIC combinent les quatre stratégies informationnelles de base 379

1) Le programme N°1, « Point Rencontres » illustre la combinaison des quatre stratégies informationnelles de base 380

2) Le programme N° 2, « les Outils du Travail en Réseau du Conseil Général », illustre la combinaison des stratégies informationnelles 2, 3 et 4 384

3) Le programme N° 3, « Téléactivités et Nouvelles Logiques d’Organisation », illustre une déclinaison sur les axes culturel et organisationnel de la stratégie informationnelle 4 385

4) Le programme N° 4, « Backbone Universel de Services », », illustre une déclinaison sur l’axe technique de la stratégie informationnelle 4 385

Section 3 - Exemple concret de mise en œuvre d’une politique informationnelle territoriale au service d’une politique de développement du territoire : le projet ADAPT bis, « Maillage et mise en réseau des PME PMI de la Manche » 386

387

Conclusion de la partie III 390

CONCLUSION - 391

ANNEXES 397

BIBLIOGRAPHIE 409

LISTE DES FIGURES, TABLEAUX, CARTES, SCHEMAS ET GRAPHIQUES 422

TABLE DES MATIERES 425


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   47

similaire:

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse Pour le Doctorat de Sciences Economiques

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse pour le Doctorat ès Sciences de Gestion

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse de doctorat (N. R) en Sciences de l’Education

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconSous-comité sur les Sciences économiques et sociales (scess)
«Indicateurs socio-économiques en Mer du Nord et en Mer Adriatique Centrale» par Paolo Accadia

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconDe l’À peu prèS À la calomnie : dix ans de contre-vérités sur l’enseignement...
«entreprise» qui sont les «entrepreneurs» ? C’est à la présentation d’un véritable travail de lobbying que nous vous invitons en...

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse de doctorat

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse de doctorat

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse de Doctorat

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse de doctorat de 3° cycle

Thèse pour le Doctorat en Sciences Economiques (arrêté du 30 Mars 1992) iconThèse de doctorat en langue française








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com