Note du Secrétaire exécutif








télécharger 198.46 Kb.
titreNote du Secrétaire exécutif
page5/8
date de publication19.11.2017
taille198.46 Kb.
typeNote
b.21-bal.com > économie > Note
1   2   3   4   5   6   7   8


E. Exemples de mesures existantes pour contrer ce phénomène


  1. La gravité et l’étendue du blanchissement corallien de 1998, l’urgence de réagir à ses conséquences et la possibilité que ce phénomène se reproduise ont incité certains gouvernements, organismes intergouvernementaux et organismes non gouvernementaux à injecter des premières ressources afin de contrer le phénomène. Des mesures supplémentaires s’imposent afin de garantir le succès des activités critiques de recherche, de surveillance et de gestion.

  2. Le nouvel appel à l’action de l’Initiative internationale en faveur des récifs coralliens comprend le consensus des pays participants sur la protection et la gestion durable de leurs récifs coralliens. Cet organe continuera à conseiller les pays sur les moyens de faire face aux phénomènes tels que le blanchissement corallien, et il joue aussi un rôle important dans un contexte régional et mondial car il offre également des mesures de coopération.

  3. Un réseau mondial de surveillance des récifs coralliens a été fondé en 1994 1/. Il a pour mandat de documenter l’état des récifs coralliens du monde et de présenter un rapport complet à cet effet tous les deux ans afin d’améliorer la protection des récifs coralliens. Le rapport de 1998 contient une compilation de données recueillies dans les messages électroniques sur les endroits où il y a eu et où il n’y a pas eu de blanchissement corallien en 1997-1998, ce qui démontre qu’on peut faire beaucoup en utilisant des moyens peu onéreux tels que les communications électroniques.

  4. Le réseau est en train de mettre le rapport à jour et de le publier sur Internet afin d’informer le public et faciliter le travail des décideurs, des travailleurs scientifiques et autres. Le prochain rapport présentera des cas d’espèce rapportés en 1998, mais mettra l’accent sur des évaluations plus détaillées de la situation. Les premiers rapports de 1998 révélaient des dommages importants dans plusieurs régions, surtout dans l’océan Indien, les mers de l’Asie de l’Est et certaines parties des Caraïbes. Certains rapports publiés par la suite indiquent un taux de rétablissement important tandis que d’autres présentent un compte rendu précis des pertes importantes de récifs coralliens et de la disparition locale apparente des espèces les plus vulnérables.

  5. Il existe plusieurs techniques pour surveiller le blanchissement corallien, depuis les activités de vérification sur le terrain et au sol (comprenant la plongée) jusqu’aux activités plus spécialisées telles que la technologie de la télédétection. Les examens aériens se sont révélés un moyen rentable d’obtenir une estimation de la répartition et de l’intensité du blanchissement à une distance de 10 à 1 000 km. Cette technique convient parfaitement dans les endroits où le blanchissement est grave et facilement observable par la voie des airs. Des méthodes hautement spécialisées de télédétection qui offrent la possibilité de déceler le blanchissement à des profondeurs de 10 m ont été développées récemment. Le perfectionnement de ces méthodes permettra de surveiller le phénomène du blanchissement corallien dans le temps et dans l’espace grâce à l’imagerie par satellite.

  6. L’utilisation de satellites pour surveiller l’évolution de la température de l’eau à la surface de la mer dans les différentes régions à l’échelle planétaire a atteint un tel niveau qu’il est maintenant possible d’utiliser cette technologie pour prévoir et surveiller le phénomène du blanchissement corallien.

  7. Le rapport de la réunion d’experts qui a eu lieu à Manille au mois d’octobre 1999 (UNEP/CBD/SBSTTA/5/inf./11) comprend également des recommandations, notamment sur l’identification des lacunes et des incertitudes scientifiques graves, et le manque d’information et de connaissances sur le phénomène. Le document suggère également des mesures pour combler ces lacunes et propose un programme de recherche connexe. Il fait état des priorités et des restrictions d’action, des réponses possibles et de l’utilisation de l’approche axée sur les écosystèmes dans le cas de blanchissement corallien, qui tient compte du besoin d’obtenir des connaissances intégrées sur le phénomène comprenant les aspects écologique, traditionnel et socio-économique ainsi qu’une approche intégrée au phénomène. Le besoin urgent de sensibiliser le public sur la gravité de la situation pourrait faire partie des mesures envisagées.
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Note du Secrétaire exécutif icon6 Résumé exécutif

Note du Secrétaire exécutif iconRésumé exécutif

Note du Secrétaire exécutif iconRéalisé avec l’aide du Pr. Louis Boyer (Secrétaire Général Adjoint de la sfr)

Note du Secrétaire exécutif iconNote argumentée
«moyenne» n’est pas la même pour toute les disciplines. La note de 8/20 peut être une note moyenne ! Pour des interlocuteurs étrangers,...

Note du Secrétaire exécutif icon2015/045 Nouveau Directeur exécutif de la nappo

Note du Secrétaire exécutif iconRéforme de l’Etat : tentative d‘instaurer un exécutif fort

Note du Secrétaire exécutif iconNote de l’éditeur Science et perception dans Descartes
«Pourrez~vous former un plan de travail ?» Un large extrait de cette lettre d'Alain est cité dans la «Note de l'éditeur» qui se trouve...

Note du Secrétaire exécutif iconLieu de la réunion : cdos 1 rue du Quatorze juillet à Chartres
«codep28ffessm» doit être utilisé pour favoriser la communication des commissions et donc de la Bio. IL ne faut pas hésiter à solliciter...

Note du Secrétaire exécutif iconThèse de la Note mensuelle d’analyses de mars 2016 d’
«Synthèse» de la Note mensuelle d’analyses de mars 2016 d’

Note du Secrétaire exécutif iconNote / 20








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com