Note : L'ablation de matériaux appropriés déposés à la surface d'un corps permet d'en réduire l'échauffement pendant une durée limitée








télécharger 1.23 Mb.
titreNote : L'ablation de matériaux appropriés déposés à la surface d'un corps permet d'en réduire l'échauffement pendant une durée limitée
page1/21
date de publication19.11.2017
taille1.23 Mb.
typeNote
b.21-bal.com > économie > Note
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

Le Répertoire terminologique 2000 publié au journal officiel du 22 septembre 2000

A

ablatif, -ive, adj.
 Domaine : Sciences et techniques spatiales/Matériaux-Thermique.
 Définition : Propre à l'ablation.
Équivalent étranger : ablative.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

ablation, n.f.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Matériaux-Thermique.
Définition : Action d'un flux de matière ou de rayonnement sur la surface d'un corps, entraînant une perte de substance de celui-ci par décomposition chimique, changement d'état ou érosion mécanique.
Note : L'ablation de matériaux appropriés déposés à la surface d'un corps permet d'en réduire l'échauffement pendant une durée limitée.
Voir aussi : cône d'ablation, photoablation.
Équivalent étranger : ablation.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

abonné itinérant
Domaine : Télécommunications.
Définition : Abonné d'un service mobile en déplacement dans une zone de rattachement autre que celle dans laquelle a été souscrit son abonnement.
Équivalent étranger : roaming subscriber.
 (Source : arrêté du 30 décembre 1988)

absorbeur-neutralisateur, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition : Appareil destiné à absorber et à neutraliser les vapeurs d'ergols toxiques ou corrosives.
Équivalent étranger : scrubber.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

absorption sur trajet au limbe
Domaine : Physique de l'atmosphère.
Définition : Absorption d'un rayonnement le long d'un trajet de sondage au limbe.
Voir aussi : chemin au limbe, trajet de sondage au limbe.
Équivalent étranger : limb path absorption.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

accès direct
Domaine : Informatique.
Définition : Mode d'écriture ou de lecture de données se faisant au moyen d'adresses qui repèrent l'emplacement de ces données.
Équivalent étranger : direct access, random access.
 (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

accès séquentiel
Domaine : Informatique.
Définition : Mode d'écriture ou de lecture de données, effectuées en suivant un ordre préétabli de rangement.
Équivalent étranger : serial access.
 (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

accord, n.m.
Domaine : Audiovisuel.
Définition : Réglage destiné à produire ou à capter des signaux électriques ou acoustiques de fréquences déterminées.
Note : On parle par exemple de l'accord d'un récepteur, d'un filtre, d'un instrument de musique ou d'une antenne sur une fréquence spécifiée.
Équivalent étranger : tuning.
 (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

accord à taux différé
Abréviation : ATD.
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition : Contrat par lequel les partenaires concluent qu'une opération sera réalisée sur la base du taux de marché constaté au moment du dénouement de celle-ci, à une date fixée dans le contrat.
Équivalent étranger : delayed rate settlement (DRS).
 (Source : arrêté du 7 juillet 1994)

accord à taux futur
Abréviation : ATF.
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition : Instrument financier de couverture matérialisé par un contrat à terme de gré à gré par lequel les parties se garantissent mutuellement un taux d'intérêt fixe pour un montant donné (emprunt ou dépôt), une période déterminée à venir et à une date future précisée.
Note : À cette date future, l'une des parties règle à l'autre la différence de rémunération de l'emprunt ou du dépôt correspondant à la différence entre le taux fixé et le taux du marché du moment.
Équivalent étranger : future rate agreement (FRA).
 (Source : arrêté du 11 janvier 1990)

accostage, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales.
Définition : Opération de rapprochement coordonné et progressif de deux engins spatiaux jusqu'à leur contact.
Voir aussi : amarrage.
Équivalent étranger : soft docking.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

accroc, n.m.
Domaine : Audiovisuel.
Définition : Détérioration localisée d'un support d'enregistrement qui se traduit par une perte de l'information ou l'apparition d'un signal parasite.
Note : Selon la nature du défaut, on utilise divers termes imagés comme « clic », « crac », « tache », « éclair », « crachement » ou « cerne ».
Équivalent étranger : scratch.
 (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

accroche, n.f.
Domaine : Communication/Publicité.
Définition : Partie d'une annonce publicitaire, généralement le titre, attirant l'attention.
Équivalent étranger : catching.
 (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

accroupissement, n.m.
Domaine : Transport/Transport maritime.
Définition : Changement de l'assiette du navire par enfoncement de l'arrière, dû à son déplacement dans l'eau.
Équivalent étranger : squat.
 (Source : arrêté du 23 septembre 1987)

achat groupé
Domaine : Audiovisuel.
Définition : Achat d'un ensemble de programmes à un même vendeur.
Équivalent étranger : package.
 (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

acheminement par le chargeur
Domaine : Transport/Transport maritime.
Définition : Acheminement intérieur assuré en dehors du contrat de transport maritime.
Équivalent étranger : merchant haulage.
 (Source : arrêté du 23 septembre 1987)

acheminement par le transporteur maritime
Forme abrégée : acheminement par le transporteur.
Domaine : Transport/Transport maritime.
Définition : Acheminement intérieur assuré par le transporteur maritime en vertu du contrat de transport maritime.
Note : Le transporteur maritime exécute lui-même cet acheminement ou le sous-traite.
Équivalent étranger : carrier haulage.
 (Source : arrêté du 23 septembre 1987)

acide désoxyribonucléique
Abréviation : ADN.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Macromolécule formée de désoxyribonucléotides, qui constitue le matériel génétique de toutes les cellules eucaryotes, des cellules procaryotes et de certains virus.
Note : Cette macromolécule est le support essentiel de l'hérédité.
Équivalent étranger : desoxyribonucleic acid (DNA).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADNc, n.m.
Voir : ADN complémentaire.

ADN chimère
Définition : ADN recombiné formé de fragments d'origines diverses.
Équivalent étranger : chimeric DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN circulaire
Définition : ADN formant une molécule circulaire.
Note : Dans le cas d'ADN circulaire double brin, on distingue les molécules ouvertes, dites relâchées (ou déroulées : un brin est coupé) et les molécules fermées (sans extrémités libres) qui souvent sont superenroulées.
Équivalent étranger : circular DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN complémentaire
Abréviation : ADNc.
Définition : ADN simple brin, qui est une copie d'un ARN obtenu par une transcription inverse.
Note : L'ADNc double brin résulte de la copie du premier brin par une ADN polymérase.
Équivalent étranger : complementary DNA (cDNA).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN en zigzag
Abréviation : ADNz.
Définition : Duplex d'ADN dans lequel la double hélice est enroulée par la gauche au lieu de la droite.
Note :
1. L'ADN adopte une configuration en zigzag quand les purines et les pyrimidines alternent sur le même brin.
2. L'ADN en zigzag existe dans les chromosomes d'eucaryotes, mais sa fonction n'est pas encore connue.
Équivalent étranger : zig-zag DNA (Z-DNA).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN espaceur
Voir : espaceur.

ADN hybride
Définition : Molécule d'ADN composée de deux brins d'origines distinctes.
Équivalent étranger : hybrid DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN non répétitif
Définition : Séquences d'ADN présentes dans le génome en un petit nombre de copies.
Note : Cet ADN présente la cinétique de réassociation attendue pour des séquences uniques, et se caractérise par une valeur de Cot élevée.
Équivalent étranger : non repetitive DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN polymérase
Définition : Enzyme catalysant la polymérisation (5' vers 3') des monocléotides triphosphates qui constituent l'ADN.
Équivalent étranger : DNA polymerase.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN recombiné
Définition : Molécule d'ADN dans laquelle des séquences qui ne sont pas naturellement contiguës sont juxtaposées par manipulation in vitro.
Équivalent étranger : recombinant DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN répétitif
Définition : Séquences d'ADN identiques ou quasi identiques, qui se répètent un très grand nombre de fois dans le génome.
Équivalent étranger : repetitive DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN satellite
Définition : Fragment d'ADN contenant des séquences répétées en tandem, et dont la composition en bases est différente de la moyenne de l'ADN génomique de l'organisme considéré.
Note : L'ADN satellite peut être séparé du reste de l'ADN génomique par centrifugation en gradient de densité.
Équivalent étranger : satellite DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN superenroulé
Synonyme : ADN superhélicoïdal, ADN surenroulé.
Définition : ADN ayant une configuration en superhélice.
Équivalent étranger : supercoiled DNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ADN superhélicoïdal
Voir : ADN superenroulé.

ADN surenroulé
Voir : ADN superenroulé.

ADN-z
Voir : ADN en zigzag.

acide ribonucléique
Abréviation : ARN.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Macromolécule formée de ribonucléotides résultant de la transcription de l'ADN, présente dans les cellules eucaryotes, les cellules procaryotes, ainsi que dans certains virus.
Voir aussi : acide désoxyribonucléique.
Équivalent étranger : ribonucleic acid (RNA).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN antisens
Définition : ARN complémentaire d'une portion d'un autre ARN et inhibant sa fonction.
Note : Les ARN antisens peuvent être des éléments naturels de régulation (exemple : les ARN MIC). Ils peuvent être également obtenus par génie génétique.
Voir aussi : ARN MIC.
Équivalent étranger : antisense RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN messager
Abréviation : ARNm.
Définition : Produit de la transcription des gènes de structure des protéines.
Équivalent étranger : messenger RNA, mRNA.

ARN MIC
Définition : Classe particulière d'ARN antisens, complémentaire de l'extrémité 5 d'un ARNm.
Équivalent étranger : MIC RNA (messenger interfering complementary RNA).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN monocistronique
Définition : ARN ne comportant qu'une seule information génétique.
Équivalent étranger : monocistronic RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARNm polycistronique
Définition : ARN messager contenant plusieurs cistrons, et donc codant pour plusieurs chaînes polypeptidiques distinctes.
Équivalent étranger : polycistronic mRNA, polycistronic messenger.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN nucléaire de grande taille
Synonyme : ARN nucléaire hétérogène.
Définition : ARN nucléaire résultant d'une transcription par la polymérase II.
Note : Ces ARN sont hétérogènes en taille et peu stables.
Équivalent étranger : heterogenous nuclear RNA, hn RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN nucléaire hétérogène
Voir : ARN nucléaire de grande taille.

ARN polycistronique
Définition : ARN comportant plusieurs informations génétiques.
Équivalent étranger : polycistronic RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN polymérase
Définition : Enzyme catalysant la synthèse d'ARN à partir d'ADN ou d'ARN.
Équivalent étranger : RNA polymerase.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN précurseur
Définition : ARN représentant le produit de transcription primaire d'un gène.
Note : Les ARN précurseurs transcrits à partir de la plupart des gènes eucaryotes et de certaines archéobactéries contiennent des introns qui seront éliminés lors de la maturation.
Équivalent étranger : precursor RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN prémessager
Définition : ARN précurseur des ARNm.
Note : On trouve aussi les termes « pré-ARN messager » et « messager pré-ARN ».
Équivalent étranger : premessenger RNA, pre-mRNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN recombinant
Définition : Molécule d'ARN composée de fragments d'origines distinctes réunis in vitro par une ARN ligase.
Équivalent étranger : recombinant RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ARN satellite
Définition : ARN qui peut accompagner certains virus.
Note : L'ARN satellite, encapsidé, est spécifique de chaque virus, et ne peut se répliquer sans lui.
Équivalent étranger : satellite RNA.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

acquisition, n.f.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Télécommunications.
Définition : Réception d'un signal identifiable provenant d'un émetteur artificiel ou naturel.
Note : L'acquisition marque le terme de la phase de recherche et permet d'amorcer le fonctionnement correct d'une liaison radio-électrique ou d'entamer un processus d'identification ou de poursuite.
Équivalent étranger : acquisition.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

action éclair
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition : Opération financière ou bancaire menée rapidement et visant à saisir une bonne occasion.
Équivalent étranger : hit-and-run.
 (Source : arrêté du 7 juillet 1994)

activité nucléaire
Domaine : Défense/Nucléaire.
Définition : Nombre de transitions nucléaires spontanées d'une quantité de nucléides radioactifs par unité de temps.
Note :
1. L'unité d'activité est le becquerel, activité d'une quantité de nucléides radioactifs pour laquelle le nombre de transitions nucléaires par seconde est égal à un.
2. Dans la pratique, on utilise le curie et ses sous-multiples, 1 curie = 3,7 x 1010 Bq.
Équivalent étranger : nuclear activity.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

adaptateur, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Courte séquence nucléotidique capable de réaliser le pontage entre deux fragments d'ADN terminés par des séquences non complémentaires.
Équivalent étranger : adaptor.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

adaptateur de phase
Domaine : Défense-électronique.
Définition : Dispositif couplant les phases de deux courants alternatifs.
Équivalent étranger : phase adapter.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

adaptateur-rédacteur publicitaire ; adaptatrice-rédactrice publicitaire
Domaine : Communication/Publicité.
Définition : Concepteur ou rédacteur chargé d'adapter les messages publicitaires originaux à des environnements culturels, linguistiques et sociaux différents.
Équivalent étranger : copy adapter, adapter, copy adaptor, adaptor.
 (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

adaptation aérodynamique
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Pour des conditions de vol déterminées, le fait d'améliorer au maximum le fonctionnement, le rendement, etc., d'une entrée d'air ou de tout autre élément influant sur les caractéristiques aérodynamiques.
Équivalent étranger : aerodynamic matching.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

adaptation à l'usager
Domaine : Tous domaines.
Synonyme : adaptation au client.
Définition : Adaptation d'un matériel fabriqué en série aux exigences particulières d'un usager.
Équivalent étranger : customization.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

adaptation au client
Domaine : Tous domaines.
Voir : adaptation à l'usager.

ADN
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir : acide désoxyribonucléique.

adobe, n.m.
Domaine : Bâtiment.
Définition :
1. Brique durcie au soleil, fabriquée à partir de terre essentiellement argileuse, délayée et mélangée à de la paille ou de l'herbe sèche hachée.
2. Par extension, matériau constitué par assemblage de briques de ce type.
Note : En Afrique, on utilise plutôt le terme « banco ».
Voir aussi : pisé.
Équivalent étranger : adobe brick, adobe.
 (Source : arrêté du 17 février 1986)

adresse informatique
Forme abrégée : adresse n.f.
Domaine : Informatique.
Définition : Caractère ou groupe de caractères ayant pour fonction de localiser une information dans une mémoire ou d'indiquer le destinataire d'un message.
Équivalent étranger : address.
 (Source : arrêté du 27 août 1992)

aérodistorsion, n.f.
Domaine : Défense-Aérodynamique.
Définition : Déformation d'une structure sous l'influence des efforts aérodynamiques.
Équivalent étranger : aeroelastic distorsion.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

aéroélasticité, n.f.
Domaine : Défense-Aérodynamique.
Définition : Propriété qu'ont certains corps de reprendre, au moins partiellement, leur forme et leur volume primitifs quand la contrainte aérodynamique qui s'exerçait sur eux cesse d'agir.
Équivalent étranger : aero-elasticity.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

aérospatial, adj.
Domaine : Sciences et techniques spatiales.
Définition :
1. Qui a trait aux domaines aéronautique et spatial.
2. Qui est capable d'évoluer tant dans l'atmosphère terrestre que dans l'espace extra-atmosphérique.
Équivalent étranger : aerospace.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

affacturage, n.m.
Domaine : Économie et finances.
Définition : Opération ou technique de gestion financière par laquelle, dans le cadre d'une convention, une entreprise gère les comptes clients d'entreprises en acquérant leurs créances, en assurant le recouvrement pour son propre compte et en supportant les pertes éventuelles sur des débiteurs insolvables.
Note : Une variante en est l'affacturage à forfait (appelé en anglais : forfeiting).
Équivalent étranger : factoring.
 (Source : arrêté du 29 novembre 1973)

affacturage à forfait
Domaine : Économie et finances.
Voir : affacturage.

affacturer, v.
Domaine : Économie et finances.
Définition : Pratiquer l'affacturage.
Équivalent étranger : factor (to).
 (Source : arrêté du 29 novembre 1973)

affactureur, n.m.
Domaine : Économie et finances.
Définition : Entreprise pratiquant l'affacturage.
Équivalent étranger : factor.
 (Source : arrêté du 29 novembre 1973)

affaiblissement, n.m.
Domaine : Télécommunications.
Définition :
1. Diminution d'une puissance électrique, acoustique ou électromagnétique entre deux points.
2. Expression quantitative de cette diminution par le rapport, généralement en décibels, de la valeur en deux points d'une puissance ou d'une grandeur qui est liée à la puissance par une relation bien définie.
Note :
1. Par extension, le terme « affaiblissement » peut désigner le rapport des puissances dans une situation donnée et dans une situation de référence. Exemple : affaiblissement d'insertion.
2. Dans certains cas, l'affaiblissement est l'inverse du gain.
3. Le terme « affaiblissement » est conseillé, mais dans certaines techniques on utilise aussi le terme « atténuation ». En revanche, le terme « perte » est déconseillé dans ce sens, de même que « perte d'insertion » au sens d'« affaiblissement d'insertion ». En anglais, le terme « loss » peut avoir le sens d'« affaiblissement » ou celui de « perte ».
Équivalent étranger : attenuation, loss.
 (Source : arrêté du 30 décembre 1988)

affichage, n.m.
Domaine : Informatique.
Définition : Représentation d'un ensemble de données sur un écran.
Équivalent étranger : display.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

afficher, v.tr.
Domaine : Informatique.
Définition : Représenter des données sur un écran.
Note :
1. Exemple : afficher sur un écran, une console de visualisation.
2. On trouve aussi, dans une acception voisine, « visualiser ».
Équivalent étranger : display (to).
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

agence d'architecture
Domaine : Architecture.
Définition : Organisme dans lequel des architectes, ingénieurs, dessinateurs et représentants d'autres disciplines élaborent des projets architecturaux pour le compte de l'État, d'une collectivité territoriale ou du secteur privé.
Équivalent étranger : architectural studio office.
 (Source : arrêté du 17 février 1986)

agenouillement, n.m.
Domaine : Transport-Automobile.
Voir : baraquage.

agent intercalant
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Molécule capable de s'insérer entre les plateaux formés par les bases appariées d'un acide nucléique.
Équivalent étranger : intercalating agent.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

agroéquipement, n.m.
Domaine : Agriculture/Économie agricole.
Définition : Bien durable (essentiellement bâtiments et matériels) utilisé pour la production agricole et, éventuellement, la transformation de produits agricoles.
Équivalent étranger : agricultural equipment.
 (Source : arrêté du 20 septembre 1993)

agro-industrie, n.f.
Domaine : Agriculture/Économie agricole.
Définition : Ensemble des activités industrielles visant à transformer des produits agricoles.
Équivalent étranger : agro-industry, agro-processing industry, agricultural industry, agro-food industry, factory farming.
 (Source : arrêté du 20 septembre 1993)

aguichage, n.m.
Domaine : Communication/Publicité.
Définition : Procédé publicitaire qui utilise l'aguiche.
Équivalent étranger : teasing.
 (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

aguiche, n.f.
Domaine : Communication/Publicité.
Définition : Phase initiale d'une campagne publicitaire se présentant sous forme d'énigme destinée à inciter et à maintenir l'attention du public.
Équivalent étranger : teaser.
 (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

aide mutuelle
Domaine : Défense.
Synonyme : soutien logistique mutuel.
Définition : Fournitures de matériels ou prestations de services effectuées par un élément d'une armée ou d'une nation à une autre armée ou à une autre nation, éventuellement à titre onéreux.
Équivalent étranger : cross-servicing.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

ailerette, n.f.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Aéronautique.
Définition : Dérive verticale d'un aéronef, située en bout d'aile.
Équivalent étranger : winglet.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

algorithmique, n.f.
Domaine : Informatique.
Définition : Étude de la résolution de problèmes par la mise en œuvre de suites d'opérations élémentaires selon un processus défini aboutissant à une solution.
Équivalent étranger : algorithmics.
 (Source : arrêté du 27 juin 1989)

alignement des pales
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Sur un hélicoptère, contrôle et réglage au sol des pales du ou des rotors de manière qu'elles soient toutes contenues dans le plan de rotation.
Équivalent étranger : tracking.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

allègement de régime
Domaine : Sciences et techniques spatiales.
Synonyme : détarage n.m. (langage professionnel).
Définition : Choix des conditions de fonctionnement d'un matériel, largement en deçà des conditions limites, de façon à réduire les contraintes et augmenter ainsi la fiabilité et la durée de vie.
Note : On parle aussi de « réduction de charge ».
Équivalent étranger : derating.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

allocation conditionnelle
Domaine : Économie/Marché du travail.
Définition : Désigne, dans ce domaine, une aide publique fournie sous la condition, d'une part, que le bénéficiaire ait un comportement actif de recherche d'emploi ou, à défaut, suive une formation, et, d'autre part, qu'il ne refuse pas les propositions d'embauche qui lui sont faites.
Équivalent étranger : workfare.
 (Source : arrêté du 7 juillet 1994)

allotissement, n.m.
Domaine : Économie et finances.
Définition : Opération qui consiste à entreposer des marchandises, par exemple à leur arrivée sur un aéroport, dans un ordre qui facilite leur reconnaissance par leur propriétaire et leur enlèvement une fois faites les formalités douanières.
Équivalent étranger : allotment.
 (Source : arrêté du 29 novembre 1973)

amarrage, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition : Opération réalisée dans l'espace et destinée à rendre mécaniquement solidaires des engins spatiaux.
Note : L'antonyme d' « amarrage » est « désamarrage ».
Voir aussi : accostage.
Équivalent étranger : hard docking.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

amorçage aléatoire
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Déclenchement d'une synthèse d'acides nucléiques à l'aide d'amorces constituées d'un mélange d'oligonucléotides de séquences différentes.
Équivalent étranger : random priming.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

amorçage d'une tuyère
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Aérodynamique.
Définition : Établissement d'une vitesse d'écoulement sonique au col d'une tuyère, correspondant à un régime de fonctionnement stable couramment utilisé.
Voir aussi : blocage sonique.
Équivalent étranger : nozzle priming, priming.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

amorce, n.f.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Oligonucléotide qui, hybridé avec une matrice d'acide nucléique, permet à une polymérase de déclencher la synthèse du brin complémentaire.
Équivalent étranger : primer.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

amortisseur, n.m.
Domaine : Tous domaines.
Définition : Dispositif mécanique, électrique, hydraulique ou pneumatique destiné à atténuer des chocs, des vibrations, un bruit, etc.
Voir aussi : amortisseur à fluide.
Équivalent étranger : damper.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

amortisseur à fluide
Domaine : Tous domaines.
Définition : Amortisseur fonctionnant par laminage d'un fluide à travers un piston.
Équivalent étranger : dash-pot.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

amortisseur de lacet
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Dispositif de stabilisation automatique atténuant les oscillations d'un aéronef autour de son axe vertical (axe de lacet).
Équivalent étranger : yaw damper.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

amortisseur de tangage
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Dispositif de stabilisation automatique atténuant les oscillations d'un aéronef autour de l'axe de tangage.
Équivalent étranger : pitch damper.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

ampli-syntoniseur, n.m.
Domaine : Audiovisuel.
Définition : Élément de chaîne électro-acoustique intégrant simultanément la fonction de syntoniseur et celle d'amplificateur dans la gamme des fréquences audibles (audiofréquences).
Note : Le terme « ampli-tuner » ne doit pas être employé.
Équivalent étranger : receiver.
 (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

amplificateur, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Séquence d'ADN amplifiant très fortement la transcription d'un ou plusieurs gènes situés en cis.
Note : L'amplificateur peut agir à de longues distances du gène et dans les deux orientations.
Équivalent étranger : enhancer.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

amplificateur de sonorisation
Domaine : Audiovisuel.
Définition : Amplificateur de puissance destiné à la sonorisation d'un local ou d'un espace important.
Note : Le terme « amplificateur de public address » ne doit pas être employé.
Équivalent étranger : public address amplifier.
 (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

amplification de gène
Domaine : Génétique moléculaire.
Définition : Production in vivo de copies supplémentaires d'une séquence d'ADN ou d'une séquence extrachromosomique.
Équivalent étranger : gene amplification.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

amplification en chaîne par polymérase
Abréviation : ACP.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Procédé d'amplification exponentielle in vitro d'une séquence définie d'ADN, faisant intervenir des cycles successifs d'appariements d'oligonucléotides spécifiques et d'élongation à l'aide d'une polymérase.
Équivalent étranger : polymerase chain reaction (PCR).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

analyse d'image numérique
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Technique faisant appel à des méthodes mathématico-statistiques qui permettent de révéler quantitativement des caractères utiles dans une image numérique.
Voir aussi : classification dirigée, classification non dirigée, classification semi-dirigée, partition d'image, segmentation d'image.
Équivalent étranger : digital image analysis.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

analyse d'objectif
Domaine : Défense/Armement.
Définition : Étude simultanée des caractéristiques et des possibilités des systèmes d'armes disponibles, menée en vue d'estimer les dommages pouvant être causés par ces armes à tel ou tel objectif.
Équivalent étranger : target analysis.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

angle de dépression
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Angle défini par l'axe principal du faisceau radar et le plan horizontal de la plate-forme.
Note : Cet angle est complémentaire de l'angle d'irradiation.
Voir aussi : angle de dépression à l'horizon, angle d'inclinaison angle d'irradiation.
Équivalent étranger : angle of depression, depression angle.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

angle de dépression à l'horizon
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Angle que fait la direction de la visée sur l'horizon avec le plan horizontal de la station d'observation.
Équivalent étranger : dip angle.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

angle de prise de vue
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales
Définition : Angle entre la direction géocentrique et la direction du centre de champ dans l'espace-objet d'un capteur.
Équivalent étranger : viewing angle.
 (Source : arrêté du 10 janvier 1986)

angle d'inclinaison
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Angle défini par la verticale de la plate-forme et l'axe principal du capteur.
Note : Dans le cas du radar, cet axe principal est celui du faisceau radar et le terme « angle d'inclinaison » est synonyme du terme « angle d'irradiation ».
Voir aussi : angle de dépression.
Équivalent étranger : angle of tilt, tilt angle.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

angle d'irradiation
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Angle défini par la verticale de la plate-forme et l'axe principal du faisceau radar.
Note :
1. Cet angle est complémentaire de l'angle de dépression.
2. Les termes « angle d'éclairage » et « angle de visée », parfois utilisés, sont moins rigoureux.
Voir aussi : angle de dépression, angle d'inclinaison.
Équivalent étranger : illumination angle.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

animateur, -trice, n.
Domaine : Audiovisuel/Radio-Télévision.
Définition :
1. Personne chargée de préparer, de présenter, d'expliquer et de coordonner les divers éléments constitutifs d'une émission.
2. Personne qui passe de la musique, notamment de variétés, dans une réunion publique ou privée.
Note :
1. On parle d'animateur à propos des émissions de programmes, et de présentateur lorsqu'il s'agit d'informations.
2. Bien que le terme « disc-jockey », et son abréviation D.J., soient fréquemment utilisés, leur emploi est déconseillé.
 (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

annonceur, -euse, n.
Domaine : Sport.
Définition : Personne qui fait les annonces au cours d'une rencontre sportive.
Note : Il convient d'éviter les mots « speaker » et « speakerine ».
Équivalent étranger : announcer.
 (Source : arrêté du 18 février 1988)

annuaire électronique
Domaine : Télécommunications/Services et réseaux.
Définition : Service télématique permettant de consulter le fichier de l'annuaire téléphonique ou d'un répertoire analogue.
Équivalent étranger : electronic directory.
 (Source : arrêté du 3 octobre 1984)

antémémoire, n.f.
Domaine : Informatique.
Voir : mémoire d'accès rapide.

anticodon, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire.
Définition : Triplet de nucléotides de l'ARNt lui permettant de former des liaisons avec le codon correspondant d'une molécule d'ARNm.
Équivalent étranger : anticodon.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

anticorps monoclonal
Domaine : Génétique moléculaire.
Définition : Anticorps homogène produit par un clone de lymphocytes B descendant d'une seule et unique cellule mère et ne détectant généralement qu'un seul déterminant antigénique.
Note : On produit les anticorps monoclonaux en grand nombre grâce aux hybridomes.
Équivalent étranger : monoclonal antibody.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

antiripage, n.m.
Domaine : Audiovisuel.
Synonyme : compensation de force centripète.
Définition : Procédé destiné à compenser la tendance d'un bras de lecture à se rapprocher du centre du disque.
Note : Ce procédé n'est nécessaire que pour les bras de lecture phonographique non tangentiels.
Équivalent étranger : antiskating.
 (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

antivortex, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Mécanique des fluides.
Définition : Dispositif utilisé pour éviter l'apparition de vortex ou en limiter les effets dans les réservoirs de liquide.
Équivalent étranger : antivortex.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

aperçu, n.m. (langage professionnel)
Domaine : Défense/Transmissions.
Définition : Réaction de l'autorité destinataire signifiant qu'elle a bien reçu et compris un message.
Équivalent étranger : acknowledgment, ACK.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

aphélie, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir : apoastre.

apoapside, n.f.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir : apoastre.

apoastre, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Synonyme : apoapside n.f. ; apside supérieure.
Définition : Point de l'orbite d'un objet céleste gravitant autour d'un astre, pour lequel la distance des deux corps est maximale.
Note :
1. L'antonyme d'apoastre est « périastre ».
2. Dans le cas de la Terre, le terme spécifique est « apogée » ; dans le cas du Soleil, le terme spécifique est « aphélie ».
Voir aussi : périastre.
Équivalent étranger : apastron, apoapsis.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

apogée, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir : apoastre.

appareil de forage
Domaine : Pétrole/Forage.
Définition : Ensemble des installations de forage.
Équivalent étranger : rig.
 (Source : arrêté du 12 janvier 1973)

appariement de formes
Domaine : Informatique.
Synonyme : filtrage n.m.
Définition : Mise en correspondance de formes selon un ensemble prédéfini de règles ou de critères.
Équivalent étranger : pattern matching.
 (Source : arrêté du 27 juin 1989)

appui gravitationnel
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition : Effet du champ gravitationnel d'un corps céleste sur le vecteur vitesse d'un engin spatial ou d'un autre corps céleste passant à proximité.
Voir aussi : assistance gravitationnelle.
Équivalent étranger : swing-by.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

apside inférieure
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir : périastre.

apside supérieure
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir : apoastre.

aquaplanage, n.m.
Domaine : Défense-Transport.
Définition : Perte d'adhérence des roues d'un véhicule sur une surface mouillée due à la formation d'une pellicule d'eau entre les pneus et cette surface.
Note : Ce terme ne doit pas être confondu avec « hydroplanage » ou « navigation sur le redan d'un hydravion ».
Équivalent étranger : hydroplaning, aquaplaning.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

aquifère
Domaine : Hydrologie.
1.  adj.
Définition : Qui contient de l'eau en partie mobilisable par gravité.
Note : Ce terme ne doit pas être employé dans le sens impropre de « relatif à l'eau ».
 (Source : arrêté du 7 avril 1987)
Équivalent étranger : aquifer.
2.  n.m.
Définition : Couche ou massif solide, perméable, poreux, comportant une zone saturée, suffisamment conducteur d'eau souterraine pour permettre l'écoulement significatif d'une nappe souterraine et le captage de quantités d'eau appréciables.
Note : Ce terme ne doit pas être employé dans le sens impropre d'« eau souterraine ».
Équivalent étranger : water-bearing layer.
 (Source : arrêté du 7 avril 1987)

architecture paysagère
Domaine : Architecture.
Définition : Composition architecturale donnée à un ensemble naturel.
Équivalent étranger : landscape architecture.
 (Source : arrêté du 17 février 1986)

ardoise électronique
Domaine : Informatique.
Définition : Ordinateur portatif sans clavier dans lequel on fait entrer les données par saisie directe sur l'écran.
Équivalent étranger : notepad computer.
 (Source : arrêté du 19 février 1993)

arme à implosion
Domaine : Défense/Armement.
Définition : Arme nucléaire dans laquelle un élément de matière fissile à l'état sous-critique diminue brusquement de volume à la suite d'une compression qui l'amène à l'état surcritique, rendant ainsi possible une explosion.
Équivalent étranger : implosion weapon.
 (Source : arrêté du 17 avril 1989)

armement, n.m.
Domaine : Transport/Transport aérien.
Voir : ravitaillement.

ARN, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir : acide ribonucléique.

arrangeur, n.m.
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition : Chef de file d'une facilité d'émission garantie ou d'un échange financier mettant en jeu un syndicat de banques ou d'organismes financiers.
Équivalent étranger : arranger.
 (Source : arrêté du 11 janvier 1990)

arrêt de jeu
Domaine : Sport.
Définition : Interruption du jeu, décidée ou constatée par l'arbitre, et dont la durée est reportée à la fin du temps règlementaire de la partie.
Note : Ce terme s'emploie souvent au pluriel, dans un sens métonymique. Exemple : jouer les arrêts de jeu.
Équivalent étranger : time-out.
 (Source : arrêté du 18 février 1988)

arrêt de poussée
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition : Arrêt effectif, naturel ou provoqué, de la poussée d'un propulseur.
Équivalent étranger : thrust cut-off.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

arrêt d'urgence
Domaine : Ingénierie nucléaire/Sûreté.
Définition : Action d'arrêter rapidement la réaction nucléaire dans un réacteur pour éviter une situation dangereuse ou en réduire les conséquences.
Équivalent étranger : emergency shutdown, scram.
 (Source : arrêté du 30 novembre 1989)

arrêt par épuisement
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition : Arrêt de la combustion dans un propulseur, dû à l'épuisement d'un ergol.
Équivalent étranger : burn-out.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

arrière-pays portuaire
Domaine : Transport/Transport maritime.
Définition : Zone d'influence et d'attraction économique d'un port.
Note : Dans l'usage, l'emploi du terme « arrière-pays » est fréquent.
Équivalent étranger : Hinterland (All).
 (Source : arrêté du 27 mai 1992)

arrière-plan (d'), loc. adj.
Domaine : Informatique.
Définition : Qualifie un traitement informatique non prioritaire qui est exécuté lorsque les ressources ne sont pas affectées à un programme en temps réel ou à des programmes prioritaires.
Équivalent étranger : background.
 (Source : arrêté du 30 décembre 1983)

arrondi, n.m.
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Manœuvre de redressement d'un aéronef précédant généralement l'atterrissage.
Équivalent étranger : flare-out, flare.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

as, n.m.
Domaine : Sport/Tennis.
Définition : Balle de service réussie, l'adversaire n'ayant pu la toucher.
Note : On parle de service gagnant dans le cas où l'adversaire a touché la balle.
Équivalent admis : ace.
 (Source : arrêté du 21 décembre 1990)

assainissement agricole
Domaine : Hydraulique/Drainage agricole.
Définition : Évacuation des eaux, regroupées naturellement ou à la suite du drainage, jusqu'au réseau hydrographique naturel.
Note : Ce terme n'est pas synonyme de « drainage ».
Équivalent étranger : arterial drainage.
 (Source : arrêté du 7 avril 1987)

assèchement, n.m.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition : Disparition, par vaporisation, du film liquide, au contact d'une paroi chauffante refroidie par ce liquide.
Note : Cette notion de thermique s'applique aux réacteurs nucléaires à fluide caloporteur liquide.
Voir aussi : caléfaction, caloporteur.
Équivalent étranger : dryout.
 (Source : arrêté du 30 novembre 1989)

assemblage d'images
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir : mosaïque d'images.

assiette, n.f.
Domaine : Marine.
Définition : Angle que fait l'axe longitudinal d'un bâtiment avec le plan horizontal.
Équivalent étranger : trim.
2. Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Angle que fait avec l'horizontale une ligne de référence longitudinale ou transversale liée à l'aéronef.
Voir aussi : compensation, équilibrage.
Équivalent étranger : trim.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

assiette nulle (en)
Domaine : Transport/Transport maritime.
Voir : sans différence.

assistance en escale
Domaine : Transport/Transport aérien.
Voir : service d'escale.

assistance gravitationnelle
Domaine : Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition : Utilisation de l'effet du champ gravitationnel d'un corps céleste sur le vecteur vitesse d'un engin spatial, lorsque la trajectoire a été prévue pour en tirer profit.
Voir aussi : appui gravitationnel.
Équivalent étranger : gravity assistance.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

astromobile, n.f.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition : Véhicule conçu pour se déplacer à la surface d'astres autres que la Terre.
Équivalent étranger : rover.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

astronaute, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales.
Synonyme : spationaute n.m.
Définition : Membre de l'équipage d'un vaisseau spatial.
Note : On a tendance aujourd'hui à employer plus particulièrement « astronaute » pour désigner une personne qui voyage vers un astre, et « spationaute » ou « cosmonaute » pour désigner une personne qui voyage, travaille dans l'espace.
Équivalent étranger : astronaut, cosmonaut.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

astronautique, n.f.
Domaine : Sciences et techniques spatiales.
Synonyme : spationautique n.f.
Définition : Science de la navigation dans l'espace.
Note : Le terme « astronautique » a été introduit en 1927 par Robert Esnault-Pelterie.
Équivalent étranger : astronautics, space navigation.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

astronef, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition : Appareil conçu pour évoluer dans l'espace.
Équivalent étranger : spacecraft.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

athermane, adj.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition : Qualifie soit un matériau ou une structure qui ne transmet pas la chaleur dans certaines conditions, soit l'absence de transfert thermique entre un corps et un écoulement lorsqu'il n'y a pas d'échange de chaleur à travers la surface de séparation.
Équivalent étranger : athermanous.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

attaquant, n.m.
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition : Personne physique ou morale qui prend l'initiative d'une offre publique sur les titres d'une société, conduite dans une logique exclusivement financière.
Équivalent étranger : raider.
 (Source : arrêté du 6 janvier 1989)

attaque à dose totale
Domaine : Défense.
Définition : Opérations chimiques n'impliquant pas une limitation de temps pour la mise en œuvre de la quantité de toxique requise.
Équivalent étranger : total dose attack.
 (Source : arrêté du 17 avril 1989)

attelage, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :
1. Amarrage d'engins spatiaux dont l'un au moins est un véhicule destiné à remorquer les autres.
2. Dispositif servant à cette opération.
Note : L'emploi du terme « arrimage » est incorrect dans ce sens.
Équivalent étranger : docking unit, docking.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

attente (en), loc.
Domaine : Transport/Transport aérien.
1. Définition : Placé sur une liste d'attente.
Note : Exemple : un passager en attente. L'expression « en stand-by » ne doit pas être utilisée.
Équivalent étranger : standby.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)
2.  Définition : À qui on n'a pas donné l'autorisation d'entreprendre ou de poursuivre sa manœuvre.
Note : Exemple : un aéronef en attente. Le terme « holding » ne doit pas être utilisé en français.
Équivalent étranger : holding.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

atténuateur, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire/Bactériologie.
Définition : Séquence de l'ADN sur laquelle porte l'atténuation.
Équivalent étranger : attenuator.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

atténuation, n.f.
Domaine : Génétique moléculaire/Bactériologie.
Définition : Système de contrôle de l'expression génique consistant en une interruption prématurée de la transcription d'un opéron de biosynthèse.
Note : L'atténuation a lieu en un site appelé atténuateur et aboutit à la formation d'ARN messagers incomplets.
Équivalent étranger : attenuation.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

atterrir trop long (langage professionnel)
Domaine : Défense-Aéronautique.
Voir : déborder.

atterrissage, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Mécanique du vol.
Définition : Action de poser un engin aérospatial sur le sol d'un astre.
Équivalent étranger : landing.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

atterrissage sur le ventre
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Atterrissage d'un aéronef, à caractère accidentel ou exceptionnel, le plus souvent dû à une défectuosité du système de sortie du train.
Équivalent étranger : belly landing.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

aubette, n.f.
Domaine : Transport.
Définition : Abri aménagé aux points de départ ou d'arrêt d'un moyen de transport en commun.
Équivalent étranger : bus shelter.
 (Source : arrêté du 18 juillet 1989)

audioconférence, n.f.
Domaine : Télécommunications.
Définition : Téléconférence dans laquelle les participants sont reliés par des circuits téléphoniques qui permettent la transmission de la parole et éventuellement d'autres signaux tels que ceux de télécopie ou de téléécriture.
Équivalent étranger : audioconference.
 (Source : arrêté du 27 avril 1982)

audiofréquence, n.f.
Abréviation : AF.
Domaine : Télécommunications.
Synonyme : fréquence audio.
Définition : Fréquence appartenant à la partie de la bande des fréquences audibles utilisée pour la transmission ou la reproduction des sons.
Note :
1. Les limites de la bande des audiofréquences dépendent du système de transmission ou de reproduction considéré, par exemple 300-3 400 Hz pour la téléphonie usuelle, jusqu'à 40-15 000 Hz pour des transmissions sonores de haute qualité.
2. Le terme « audiofréquence » ou « audio » qualifie également un organe électrique dont la bande passante est la bande des audiofréquences du système considéré.
3. Le terme « basse fréquence » et l'abréviation « BF » sont déconseillés dans ce sens.
Équivalent étranger : audiofrequency.
 (Source : arrêté du 27 avril 1982)

audition publique
Domaine : Tous domaines.
Définition : Réunion de concertation de l'ensemble des personnes concernées par la réalisation d'un projet, afin d'en définir toutes les contraintes et de proposer des solutions pour en réduire les inconvénients et les nuisances.
Équivalent étranger : hearing.
 (Source : arrêté du 17 février 1986)

authentification, n.f.
Domaine : Défense/Transmissions.
Définition : Le fait de s'assurer, par une procédure conventionnelle, de la qualité de son correspondant.
Équivalent étranger : authentication.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

autocabrage, n.m.
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Cabrage spontané d'un avion.
Équivalent étranger : pitch-up.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

autocaravane, n.f.
Domaine : Tourisme-Automobile.
Définition : Caravane autotractée ou véhicule automobile dont l'intérieur est équipé pour le séjour.
Note : Le terme « camping-car » ne doit pas être employé.
Voir aussi : caravane.
Équivalent étranger : motor-home, camping-car.
 (Source : arrêté du 30 juin 1992)

autocaravane à cellule
Domaine : Tourisme-Automobile.
Définition : Autocaravane fabriquée sur la base d'un ensemble châssis-cabine par adjonction d'une cellule habitable.
Équivalent étranger : detachable motor caravan.
 (Source : arrêté du 27 mai 1992)

autocaravane intégrale
Domaine : Tourisme-Automobile.
Définition : Autocaravane fabriquée sur la base d'un châssis nu entièrement carrossé.
Équivalent étranger : motor caravan.
 (Source : arrêté du 27 mai 1992)

autocaravanier, -ère, n.
Domaine : Tourisme.
Définition :
1. Utilisateur d'une autocaravane.
2. Personne pratiquant le tourisme en autocaravane.
Note : On peut admettre l'usage adjectival du nom « autocaravanier ».
Équivalent étranger : caravaner, caravanner, trailerist.
 (Source : arrêté du 30 juin 1992)

autocariste, n.
Domaine : Transport/Transport routier.
Définition : Entrepreneur ou entreprise de transport par autocar.
Équivalent étranger : motorcoach operator, bus operator.
 (Source : arrêté du 27 mai 1992)

autoconsommation, n.f.
Domaine : Agriculture-Économie
Définition : Consommation de biens ou de services par celui qui les produit.
Équivalent étranger : self-consuming, home consumption.
 (Source : arrêté du 20 septembre 1993)

autodirecteur, adj.
Domaine : Défense.
Définition : Se dit d'un dispositif de bord électromagnétique, optique ou acoustique, servant à guider automatiquement un missile ou une torpille vers l'objectif.
Note : Terme en usage dans les armées.
Équivalent étranger : homing head, seeker head.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

autofourniture, n.f.
Domaine : Agriculture/Économie agricole.
Définition : Utilisation dans une exploitation de certains de ses produits comme moyens de production.
 (Source : arrêté du 20 septembre 1993)

autonome, adj.
Domaine : Informatique.
Définition : Se dit d'un matériel lorsqu'il fonctionne indépendamment de tout autre.
Équivalent étranger : off line, offline, off-line.
 (Source : arrêté du 22 décembre 1983)

autoprotection, n.f.
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Protection des régions internes d'un corps résultant de l'absorption des rayonnements dans les régions externes.
Équivalent étranger : self-shielding.
 (Source : arrêté du 30 novembre 1989)

autorégulation, n.f.
Domaine : Génétique moléculaire.
Synonyme : régulation autogène.
Définition : Système de régulation où le produit d'un gène contrôle sa propre expression.
Équivalent étranger : autogeneous regulation.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

autorisation, n.f.
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Accord donné par le contrôle de la circulation aérienne à un pilote pour exécuter un vol, une phase de vol ou une manœuvre au sol dans des conditions déterminées.
Équivalent étranger : clearance.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

autorisation de mouvement
Domaine : Transport/Transport maritime-Transport aérien.
Voir : clairance.

autorité des transports maritimes
Domaine : Défense-Transport.
Définition : Agence civile de l'OTAN, activée en temps de guerre ou de crise, dont le rôle est de répartir le plus efficacement possible les navires marchands affectés à la flotte alliée de transport maritime dans le but d'assurer le soutien optimal de l'effort commun.
Équivalent étranger : defence shipping authority.
 (Source : arrêté du 15 juin 1991)

avance rapide
Domaine : Audiovisuel.
Définition : Défilement rapide d'un support d'enregistrement dans le sens de la lecture.
Voir aussi : retour rapide.
Équivalent étranger : fast forward.
 (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

avers de pente en radar
Forme elliptique : avers de pente radar.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Partie du terrain faisant face au front d'onde.
Voir aussi : ombre de radar, revers de pente sous radar.
Équivalent étranger : radar foreslope.
 (Source : arrêté du 31 mars 1987)

avion à flèche variable
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Avion dont la voilure peut pivoter en vol de façon à en faire varier la flèche dans certaines limites.
Équivalent étranger : variable-geometry aircraft, swing-wing aircraft.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

avion de transport régional
Domaine : Transport/Transport aérien.
Définition : Avion de transport destiné à des liaisons de courte distance.
Équivalent étranger : commuter.
 (Source : arrêté du 21 septembre 1993)

avion spatial
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition : Véhicule spatial réutilisable, généralement habité, pouvant regagner la Terre par ses propres moyens dans les conditions d'un aérodyne.
Voir aussi : véhicule transatmosphérique.
Équivalent étranger : aerospace plane.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

axénique, adj.
Domaine : Santé-Médecine.
Définition : Se dit d'un animal de laboratoire exempt de tous germes saprophytes ou pathogènes.
Équivalent étranger : germ-free.
 (Source : arrêté du 2 janvier 1975)

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

similaire:

Note : L\1 La zymase n’apparaît pas dans l’équation de la réaction de fermentation...
«la fermentation alcoolique est due à l’oxydation du glucose … IL se forme de l’éthanol et du dioxyde de carbone»

Note : L\Objet : Note d'information concernant les séjours d'études et de...

Note : L\Thèse : Le corps en présence, une approche plurielle du corps dansant, 565 pages

Note : L\Imagerie moléculaire : une nouvelle ère dans le management des affections malignes
«L’imagerie moléculaire permet de localiser et de visualiser in vivo une cellule et son fonctionnement, comme le fait l’histologiste...

Note : L\Note argumentée
«moyenne» n’est pas la même pour toute les disciplines. La note de 8/20 peut être une note moyenne ! Pour des interlocuteurs étrangers,...

Note : L\Liste des produits pour lesquels une attestation de controle
«strike any where» qui peuvent s’enflammer par friction sur une surface rugueuse

Note : L\Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S....
«coefficient 1». Un devoir de synthèse «coefficient 1» portant sur l’ensemble du cours et un examen «coefficient 3» clôturant l’évaluation...

Note : L\Calendrier des séances de cinémas p9 Les tsiganes pendant la seconde...
«Une mémoire française : les tsiganes pendant la seconde guerre mondiale, 1939-1946»

Note : L\Distribution limitée whc-10/34. Com/7B

Note : L\Recherche contrat d’apprentissage d’une durée de 12 mois dans le cadre d’une 2








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com