Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien








télécharger 337.17 Kb.
titreFacteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien
page2/8
date de publication15.05.2017
taille337.17 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

INTRODUCTION



[...] Ce mémoire de fin d’études s’intéressera à la production de la quinua par les paysans de l’Altiplano sous contrat avec Jatariy, dans la zone Intersalar. Cette zone est réputée pour être le principal lieu de production de la quinua real, qui présente un grain de grande taille correspondant aux exigences du commerce international. La culture de cette pseudo-céréale, plus soutenue depuis que les prix d’achat ont explosé, menace le sol de surexploitation. Les rotations de culture, tous les 8 à 10 ans traditionnellement, ont été réduites à 3 ou 2 ans seulement dans cette région. Des études montrent que le rendement des parcelles diminue parallèlement à la qualité des sols1. Ce phénomène,
dénoncé par certaines O.N.G., s’est vu exposé dans un reportage sur France 2
à une heure de grande écoute2. L’image de la quinua risque de ne plus être synonyme de respect de l’environnement, mettant en danger le fragile équilibre du commerce équitable. Dans ce contexte mouvementé, Euro-Nat a voulu envoyer des élèves ingénieurs de l’ISARA-Lyon pour apporter une vision extérieure à ce groupe en constante recherche d’amélioration. L’objectif était de formaliser les connaissances sur la production, en couchant sur le papier des informations peu maîtrisées pour le moment. L’étude doit servir de base pour prendre des décisions et évaluer à l’avance les résultats de ces décisions. La démarche répond aux questions qui sont "Comment s’améliorer, conserver la qualité du produit, améliorer cette qualité ?". L’idée est aussi de faire un diagnostic du fonctionnement de l’entreprise en 2010. Nous participons ainsi à "la formidable aventure" d’Euro-Nat en Bolivie, comme la présente le P.D.G. du groupe, Didier Perréol.

Avec lui, puis ensuite avec notre maître de stage, nous avons choisi une problématique qui intégrait les différents aspects de notre mission :

"Comment pérenniser et maîtriser les approvisionnements en quinua certifiée agriculture biologique et commerce juste de Jatariy ?".

"Pérenniser et maîtriser les approvisionnements" signifie connaître les meilleures techniques culturales, les terrains les plus propices, les communautés traitant le mieux la quinua récoltée... A travers les témoignages des producteurs et les relevés de terrain, il s’agissait de formaliser les savoirs et les savoir-faire empiriques, permettant d’assurer un bon rendement en quantité et qualité, tout en préservant les sols.

"Quinua certifiée" se réfère à la création d’outils de cartographie et de communication qui aident les différents acteurs de la certification, dans son bon déroulement.

Pour répondre à la problématique, nous avons mené les actions concrètes suivantes:

  • Aider à la préparation et la formalisation du contrôle ECOCERT qui a eu lieu 2 mois après notre arrivée sur place. Le parcours de la zone de production pour géoréférencer les parcelles en compagnie du technicien Diotimo Mamani, et les rencontres avec les producteurs ont constitué une bonne introduction pour la suite du travail.

  • Dans une démarche de commerce équitable, réaliser une étude sur le coût de la vie des producteurs en prenant en compte les frais de production et les frais de la vie quotidienne pour aider à déterminer un prix juste à payer aux producteurs.

  • Créer un outil de communication pour les producteurs par la réalisation d’un cahier d'information sur les bonnes pratiques agricoles et sur les modalités, les exigences et les avantages des certifications.

  • Etudier les facteurs de production et d'approvisionnement en faisant des observations sur le terrain et en menant des entretiens pour recueillir les connaissances des producteurs.

  • Mener des recherches bibliographiques auprès des organismes présents sur place pour appuyer les connaissances acquises.


En pratique, nous avons rejoint l’équipe de Jatariy à ORURO, en Bolivie, de mars à août 2010 : Pierre Frachon, le gérant et notre maître de stage, Boris Ignacio, le comptable, Marcelo Miranda, le gérant de l’usine, Diotimo Mamani, le technicien campo, responsable de la certification et Veronica et Jacqueline, les deux secrétaires. Pierre Frachon nous a logés et encadrés d’assez près durant les premières semaines. Nous faisions le travail de bureau dans notre logement et dans les cybercafés à ORURO. Comme la mission principale concernait des connaissances agronomiques, nous espérions baser notre étude sur des relevés de terrain, des plans expérimentaux et des analyses de grain et de sol. Toutefois, confrontés au manque de temps _ la récolte eu lieu un mois après notre arrivée_, nous avons dû changer notre méthode de travail. Le recensement du savoir des paysans par le biais d’entretiens nous a paru la méthode la plus adaptée pour arriver à déterminer l’influence des différents facteurs sur l’approvisionnement de quinua. Nous avons aussi fait appel à des spécialistes pour avoir des avis scientifiques sur la question. Nous disposions de moyens limités pour les déplacements. Au niveau de l’organisation du travail, nous avons passé les trois premiers mois sur la géoréférenciation des parcelles et la certification. Les mois de juin et de juillet furent consacrés à la réalisation d’entretiens auprès des producteurs dans les communautés et à la création d’un outil de communication. Durant le mois d’août, comme il était difficile de circuler dans la zone de production à cause des festivités, nous avons passé plus de temps à ORURO à finir les missions opérationnelles pour l’entreprise et à commencer l’écriture du mémoire.
Cet extrait du mémoire présente les résultats de notre travail qui ne conçernent pas directement l’entreprise JATARIY.

1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconCombinaison des facteurs de production

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconCv de Mr Emmanuel mbitezimcv of Translator Emanuel mbitezimana
«Effet des techniques culturales sur la production et des traitements post-récoltes sur la qualité du café arabica. Effect of cultural...

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconIngénieur Production Pharmaceutique
«Ingénierie Pharmaceutique et production industrielle des médicaments». Faculté de pharmacie-Strasbourg

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconQuestion Interrogatoire : facteurs de risque d’ist
«Quelles données d’interrogatoire recherchez-vous afin d’identifier les éventuels facteurs de risque d’infection transmise sexuellement...

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconAdresse Professionnelle
«Dépression de la Consanguinité sur les caractères liés à la production et au rendement chez le pigeon domestique, Colomba livia...

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconManuel de certification

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconHistorique de la certification

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconMecanismes physiopathologiques facteurs de risques

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconI 1- cancers et facteurs cancérigènes endogènes

Facteurs de production et certification de la quinua sur l’altiplano bolivien iconCvx (biologie) : psa; facteurs et régulation








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com