Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32)








télécharger 41.61 Kb.
titreTroisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32)
date de publication04.03.2017
taille41.61 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > économie > Documentos
Le café des rêves / épisode quatre (58 :17)

Première scène : Chez Isabelle

Inspecteur de police : Quelqu’un nous a téléphoné… Est-ce vrai que ce café est tenu par des lycéens ?

Serge : Je suis au lycée, oui.

Inspecteur de police : Il faut avoir vingt-et-un ans pour tenir un café, c’est la loi !

Karim : C’est moi le responsable du café. J’ai vingt-trois ans.

Inspecteur de police : Vous êtes le responsable ?

Karim : Oui ! Pas vrai Serge ?

Serge : Euh, oui !

Inspecteur de police : Je vous connais vous ! Votre tête me dit quelque chose…

Karim : Le foot ! J’ai joué à l’olympique…

Inspecteur de police : Karim Athiab ! Oui ! Trois buts contre Marseille ! Il y a deux ans ! J’étais là!

Karim : Ah ouais ! Ben c’était un bon match hein ?

Inspecteur de police : Ah oui, vous étiez magnifique ce jour-là. Mais pourquoi vous ne jouez plus ?

Karim : Ben j’ai été blessé au genou… euh… Fini le foot !

Inspecteur de police : Plus jamais ? C’est triste ça !

Karim : Ben maintenant, je travaille ici !

Inspecteur de police : Oui et vous êtes le responsable ! Bon, ça va ! Et je ne veux pas de problèmes dans ce café compris ? Vous étiez un excellent footballer !

Karim : Merci !

Inspecteur de police : Bon, vous pouvez laisser entrer les clients.

Serge : Entrez messieurs dames bienvenue au café des rêves !

Clients : Merci, salut, salut, ça va ?

Serge : Encore deux pizzas ?

Karim : Marco ?

Marco : Oui, j’arrive !

Serge: Où tu es allé?

Wayne : Je n’aime pas les cops !

Clients : Serge, s’il te pla, un coca et puis… un café ! Merci !

Serge : Un café !

Wayne : Ah oui, euh qu’est-ce que tu veux ?

Cliente : Deux panachés !

Wayne : Pa-na-ché ? Pana, pana quoi ?

Cliente : Bière et limonade !

Wayne: Ah, shandy! You should have said so! Oui!

Cliente: Thank you!

Nathalie: Marco!

Marco: J ’arrive!

Djamal: Oh non, j’ai maths!

Isabelle : Moi aussi !

Marco : Moi j’ai biologie !

Serge : Oh… Hey… C’est à qui le tour ? Ah non, c’est à moi !

Deuxième scène : Le nettoyage

Serge : Merci pour tout a l’heure avec la police !

Karim : Ben non, c’est normal, je veux t’aider ! Serge, si t’as un problème, tu le dis !

Serge : Merci ! J’ai toujours des problèmes !

Karim : Alors je suis là pour t’aider !

Troisième scène : Chez Isabelle (1 :01 :32)

Mère : Ma chérie, tu as fini tes devoirs?

Isabelle : Oui

Mère : Tu dois être fatiguée?

Isabelle : Non!

Mère : Ah, quelle chance tu as d’être en bonne santé!

Isabelle : Tu es malade?

Mère : Oh tu sais j’ai mal a la tête, comme toujours.

Isabelle : Maman, tu as téléphoné à la police aujourd’hui…

Mère : La police? Ah non, certainement pas… Pourquoi?

Isabelle : Quelqu’un leur a téléphoné au sujet du café.

Mère : Ce n’est pas moi.

Isabelle : Je sais que tu n’aimes pas quand j’y vais.

Mère : Oh, tu as seize ans et tu peux faire ce que tu veux! C’est ce que tu dis, non? Chérie j’ai vraiment mal à la tête! Tu veux bien aller me chercher de l’aspirine s’il te plaît?

Quatrième scène : À l’hôpital

Serge : Mémé, le café est ouvert! Et ça marche bien, on a beaucoup de clients! Tu vas être contente! Quoi d’autre? Tu connais Nathalie? Tout le monde dit que c’est ma petite amie, et j’aimerais bien! Elle est gentille. Mais je suis trop timide! Ce n’est pas facile! La police cherche toujours celui qui t’as attaqué. Mais ils ne trouvent rien! Hier ils sont venus au café. Oh mais mémé, tu m’entends? Recommence! Sert moi la main mémé!

Docteure : Oui c’est bon signe! C’est très bon signe un mouvement comme ça! Mais tu sais, c’est peut-être une coïncidence!

Serge : Non, je sais bien que non! Elle m’a serré la main une deuxième fois quand je lui ai demandé.

Docteure : Bon, comme je l’ai dit c’est très bon signe! J’espère maintenant qu’elle va faire des progrès. Continue de lui parler.

Cinquième scène : Au café

Nathalie : Je n’aime pas celle-là!

Marco : Non!

Nathalie : J’adore je rappe pour toi!

Marco : (chante) La nuit, le jour, dedans et dehors, encore et toujours, j’ai ça dans le corps, je rappe, je rappe, je rappe pour toi! Ouais, je chante celle-là!

Serge : Wayne?

Wayne : Sorry err par… Par… Pardon! You scared me!

Serge : Tu as touché à ça?

Wayne : Touché ça? Non ! C’est quoi ?

Serge : Une boîte ou je mets de l’argent pour Marco !

Wayne : Marco ?

Serge : Oui, tous les jours je mets de l’argent dedans ! L’argent que je dois à Marco, tu lui as touché ?

Wayne : Non !

Serge : J’ai mis trois cent francs hier. Maintenant, il n’y a plus que cent francs !

Wayne: Oh you think I nicked it! Ce n’est pas moi!

Serge : Il manqué deux cent francs!

Marco : Ah c’est moi, pardon ! J’ai eu besoin d’argent ce matin pour acheter des cassettes. Tu n’étais pas là, alors, je les ai pris ! Ça va non?

Serge : Oui, oui, il est pour toi cet argent !

Serge : Je… Je… Je m’excuse ! Je croyais que…

Wayne : Yeah, je comprends !

Sixième scène : Au concert de rap de Marco

Marco: Yo, yo, yo come on… Yo, yo, yo, yo, yo, yo, yo, yo, yo… Il me… Il me parle bien du mal… Dans leur journal… Ils me disent quoi faire, quoi faire, dans leur vie de misère. Et moi j’en ai assez, assez… Faut pas les écoutez J’en ai assez, assez, assez…

Serge : Qu’est-ce qu’il fait ?

Marco : Come on ! Jump, jump, jump, jump !

Tous: clap, clap clap! (applaudissements)

Isabelle : Pourquoi ne vous dansez pas?

Djamal : Cinquante francs, si tu lui demande de danser.

Djamal : Cinquante francs, si tu lui dis que tu l’aimes!

Serge : Je crois que c’est le mec de Grand Chelem !

Djamal : De la maison de disques ?

Isabelle : Tu crois qu’ils aiment Marco ?

Djamal : Va leur demander !

Marco : Maintenant j’ai le plaisir de vous revoir Jauja ! Yeah ! (En langage Africain)

Nathalie : Tu danses ?

Serge : Non, pas maintenant !

Septième scène : Serge poursuit Wayne dans le métro

Wayne: Oh man, cut it out! What are you doing? Qu’est-ce que tu fais?

Serge : Qu’est-ce que tu fais toi ? Tu allais voler le sac de cette fille.

Wayne : Quoi ? Sac ?

Serge : Voler! Sac !

Wayne: I want to meet my girl… No I’m not!

Wayne: Wait a minute… You think that I… Ta grand-mère… Oui, tu penses que c’est moi ! Non Serge, non… Je cherche… What’s the French? Je cherche elle… Angélique… I swear ! You got to believe me! Ta grand-mère, ce n’est pas moi !

Serge : Bon d’accord, je te crois !

Wayne : Tu me crois ! Merci ! Merci Serge !

Serge : Elle habite ici, à l’île ?

Wayne : Err… Oui, elle habite ici !

Huitième scène : Au café (1 :10 :41)

Isabelle : Tu l’as rencontré en vacances?

Wayne: Err Vacances, oui, in England! Au bord de mer.

Isabelle: de la mer

Wayne: Oh de la mer!

Nathalie : Et tu n’as pas son adresse ?

Wayne : Non.

Nathalie : Mais tu es sûr qu’elle habite ici à l’île ?

Wayne : Oui sûr ! Et quand j’ai quitté ma famille, j’ai décidé de venir ici pour trouver Angélique.

Nathalie : Ok je comprends… Tu as quitte ta famille et tu as décidé de venir ici pour trouver Angélique parce que tu l’aimes.

Wayne : Oui

Nathalie : Mais comment tu sais qu’elle t’aime, elle ?

Wayne : Je le sais ! Comme ça, je sais !

Isabelle : Et bien ça ne va pas être facile de la retrouver.

Nathalie : On peut peut-être mettre la photo dans le journal ?

Isabelle : Ouais, et faire des affiches !

Neuvième scène : La bagarre

Isabelle : Arrête alors !

Serge : Mais ça suffit ! Vous êtes fous, arrêtez !

Jean-Pierre : Serge, tu m’excuses ?

Serge : Qu’est-ce qui s’est passé ?

Isabelle : Tiens, Jean-Pierre te donne ça pour la fenêtre.

Serge : Tu sais ce qui s’est passe ?

Isabelle : Ils se sont disputés pour une partie de flipper.

Serge : Quel imbécile ! J’espère que ça ne sera pas comme ça tous les jours !

Nathalie : Mais non ! Ne t’inquiète pas !

Marco : Qu’est-ce qui s’est passé ?

Nathalie : Une bagarre !

Marco : Tout va mal aujourd’hui !

Serge : Pourquoi ? Qu’est-ce que tu as ?

Marco : J’ai eu un coup de téléphone de Grand Chelem. Pas de contrat !

Isabelle : Oh Marco ! Ils n’ont pas aimé le concert ?

Marco : Mais si, ils ont aimé, mais pas assez pour me donner un contrat.

Isabelle : Oh il était super ton concert ! Tout le monde a adoré, tu étais fantastique !

Marco : Merci !

Serge : Ah non, encore ! Regardez !

Serge : Tu restes là!

Inspecteur de police : Des problèmes ?

Serge : Un petit incident, c’est tout !

Inspecteur : Il y a eu une bagarre ? Une dame nous a téléphoné ! Elle a tout vu !

Isabelle : Une dame ? Comment elle s’appelle cette dame ?

Inspecteur : Où est le responsable ? Karim Athiab? Bon, vous connaissez la loi ? Il y a-t-il quelqu’un de plus de vingt-et-un ans ici ? Bon, alors je vous arrête, tous !

Serge : Quoi ? Mais vous ne pouvez pas faire ça !

Inspecteur : Je vous avais prévenu la dernière fois !

Serge : Mais ce n’est pas eux, c’est moi ! Le café est à moi !

Inspecteur : Ta carte d’identité ? Tu as quinze ans !

Serge : Oui !

Inspecteur : Mais où sont tes parents ?

Serge : Ma mère est morte et mon père est en Afrique.

Inspecteur : Ah, oui je sais et ta grand-mère est à l’hôpital. Donc, tu es seul ici.

Serge : Oui !

Inspecteur : Désolé mon garçon mais tu es trop jeune pour rester tout seul. Tu viens avec nous.

Nathalie : Sa veste !

Inspecteur : Ce café est ferme maintenant ! C’est compris ?

Nathalie : Serge !

Isabelle : C’est ma mère, j’en suis sure !

Nathalie : Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ?

Dixième scène : Au poste de police

Serge : Pourquoi vous faites ça ? J’ai rien fait de mal !

Officier de police : Désolé, c’est le règlement.

Onzième scène : Dans la voiture de police

La voiture entre dans le parking du foyer de l’enfance

similaire:

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) icon1 Définitions, valeurs normales chez l’homme et chez la femme de...

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconIsabelle Duquesnoy

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconRobinson, Isabelle

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconIsabelle Laforest-Lapointe

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconTu sais, Isabelle va faire de la voile

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconTu sais, Isabelle va faire de la voile

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconDeuxieme degre troisieme annee

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconCf programme de Troisième et Préacquis p 284-285

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconChapitre 7 I au niveau buccal
«vulgaire» est le plus répandu : IL est épisodique, récidivant et évolue par poussées aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant....

Troisième scène : Chez Isabelle (1 : 01 : 32) iconChapitre 7 I au niveau buccal
«vulgaire» est le plus répandu : IL est épisodique, récidivant et évolue par poussées aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com