Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau








télécharger 276.34 Kb.
titreRapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau
page8/12
date de publication04.03.2017
taille276.34 Kb.
typeRapport
b.21-bal.com > économie > Rapport
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

3.7 Catastrophes Naturelles et Environnementales



La Guinée-Bissau, est un pays vulnérable aux catastrophes de façon générale. Elle est soumise à des risques d'érosion, d’inondations côtières, les épidémies, les changements climatiques, et les accidents de transport dans les îles. En tant que pays côtier comportant une zone insulaire, avec la ligne de côte qui est en train de reculer, 5 à 7m par an, en raison des phénomènes de changements climatiques. Les populations résidant dans ces zones à risque où l’infrastructure sanitaire est précaire, sont isolées du reste du pays parce que le pays ne dispose pas d’un système de transport permettant une évacuation en cas de besoin.
Les épidémies de Choléra sont cycliques en Guinée-Bissau, avec les cas des 2008 et celui de 2007 (159 cas et 7 décès), 2006 (51; 0), 2005 (24,969; 411), 2004 (227; 3), 2002-3 (1,132; 8), 1998 (16; 0), 1997 (20,382; 89), 1996 (6,549; 69), 1994 (15,719; 290), 1987 (6,000; 68), et 1986 (200; 57) (MINSAP, 2009). Il y a un risque d’augmentation cette et d’autres maladies d’origine hydrique, tels que la dengue et la fièvre jaune, comme conséquence des changements climatiques et fragilité des systèmes de santé.
3.7.1 - Réalisations

Il y a cependant quelques comités de coordination sectoriel tels que le Comité Interministériel National de Prévention et de Lutte contre l’épidémie (CNPLE) qui a élaboré les Plans Stratégique National de Prévention et de Lutte contre la cholera et à coordonné les interventions sur la prévention et réponse de l’apparition de choléra en 2008 et 2009. Tenant compte qu’il n’y a pas eu de cas à l’année 2009 ce que démontre un engagement du Ministère de la Santé Publique et du Ministère des Ressources Naturelles et l’Energie, ainsi que d’autres partenaires dans les interventions, tels que dans le traitement à l’eau et aussi à la communication pour le changement des comportements. Le Comité National de Prévention et de Lutte Contre le Grippe Aviaire qui a élaboré le Plan National Stratégique de Prévention et de Lutte contre la Grippe Aviaire, auquel s’est ajouté un Plan Stratégique de Communication; le Groupe partenaire pour la sécurité alimentaire. Le CNPLE a organisé aussi d’activités de prévention et riposte contre les maladies potentiellement épidémiques comme la dengue qui est présente au Cap-Vert.
Après la catastrophe de janvier 2009 suite a laquelle il y eut la perte de plus de 70 vies humaines et de matériel lors du naufrage de pirogues, le gouvernement a établi un processus de mise en place des structures de Service National de Protection Civile (Plateforme Nationale pour la réduction des risques et désastres) et une Commission Nationale pour la Gestion des Catastrophes Naturelles, dans le cadre du Secrétariat d’État de l’Environnement et au Développement Durable. La structure de Protection Civile Nationale aura la fonction de mettre en place le Cadre d’Hyogo, pour la réduction du risque des désastres et aussi de coordonner l’intervention dans ce domaine au niveau national.
3.7.2 - Contraintes

Nonobstant l’absence de la mise en place de la structure de Protection Civile et de la Plateforme Nationale pour la réduction des risques, il n’existe pas encore de système national qui coordonne plusieurs risques qui menacent potentiellement le pays.
Il est prévu grâce à la Protection Civile Nationale l’élaboration d´un plan national de contingence en 2010 pour prévenir et apporter une réponse aux risques de vulnérabilité des catastrophes et désastres naturels, mais jusqu’à présent rien n’a été fait pour la mise en place cette structure, que s’inscrit dans le cadre d’Hyogo, que prévoit des actions pour la réduction des risques et désastres.


3.8 Transport




Le système de transport et de communication dans la partie continentale et à travers les îles est très peu développé, extrêmement difficile, peu sécurisé et cher. La faible fréquence des communications maritimes et l’absence quasi totale de déplacements aériens isolent la partie insulaire, causant ainsi un sérieux goulot d’étranglement au niveau de la circulation des personnes et des biens. Ce qui constitue un véritable handicap pour le développement harmonieux et durable du pays. Ce genre d’accident arrive de temps en temps avec des petites embarcations à cause des coûts prohibitifs des moyens de transport sûrs et de qualité pour faire la liaison dans la zone insulaire.
Même au niveau continental, la mauvaise qualité et la faiblesse du réseau routier rendent difficiles la circulation des personnes et l’écoulement de la production vers les marchés et centres commerciaux. Ce qui a pour conséquence une hausse des prix des divers produits de consommation.
Du fait de la faible densité du réseau routier, l’accès aux localités situées à l’intérieur du pays reste difficile. Cette situation est plus accentuée au niveau de les parties nord et sud et plus particulièrement dans la zone insulaire, où les moyens de transports sont à la fois rares et non performants.
3.8.1 - Réalisations

La mise en place très récemment d’un pont trans-ouest-africain, faisant la liaison entre le nord-ouest du pays et la République du Sénégal, tout en facilitant la communication avec cette dernière, contribue largement au désenclavement de la région de Cacheu. Un autre ouvrage devra prochainement relier la région centre à celle de Farim au nord du pays, et au Sénégal.
Le Port de Bandim, dont la réhabilitation est financée par la BAD, contribuera entre autres, à la création des conditions favorables au débarquement de la production artisanale et industrielle par la construction d'un quai de pêche de 360 mètres et l’aménagement de 2 ha pour les industrie à terre, la surveillance maritime avec l'acquisition de 3 vedettes de surveillance.
3.8.2 - Contraintes

La capacité financière du pays est limitée pour la mise en place d’un système de réseau de transport terrestre, maritime et aérien, avec des infrastructures adéquates au sol (y compris un réseau routier goudronné, aérogare, pistes d’atterrissage). Les difficultés subsistent pour désenclaver l’ensemble des régions du pays afin de faciliter la circulation des personnes et des biens et stimuler ainsi la production de la richesse nationale.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconDirecteur général du Programme des Nations unies pour l'environnement
«Ces réseaux criminels, opérant par le biais de chaines sophistiquées, pillent l’héritage et les ressources naturelles des Etats...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconProgramme Commun des Nations Unies sur le vih/sida

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconOrganisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconRapports des institutions spécialisées des Nations Unies
«les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes afin de leur assurer...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconProgramme des nations unies pour le developpement (pnud)
«Vers des territoires moins émetteurs de ges et plus résistants aux Changements Climatiques» au Sénégal entend renforcer les capacités...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconTâche : Conception d’une maquette fonctionnelle représentant le système...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconUniversite kofi annan de guinee
...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconAtelier trinational (Guinée, Liberia, Cote d’Ivoire) sur la gestion...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconIndicateurs de suivi de l’atteinte des 100 objectifs du rapport annexé...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconRecherche : Thèse en écologie marine : «Contribution à l’analyse...
«Contribution à l’analyse du budget des carbonates des récifs de La Réunion à l’aide d’implants coralliens in situ : influence des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com