Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau








télécharger 276.34 Kb.
titreRapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau
page6/12
date de publication04.03.2017
taille276.34 Kb.
typeRapport
b.21-bal.com > économie > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

3.4 Ressources Côtières et Marines



La zone côtière de la Guinée-Bissau, très riche du point du vue biologique, reste fragile en raison de ses caractéristiques physiques. On y trouve une diversité d’écosystèmes forestiers, de mangrove, d’eau douce, intertidale et marine où se concentrent des espèces rares et endémiques, auxquelles s’ajoutent celles venant du Paléarctique Occidental (PANA, 2006). Cette importante richesse écologique constitue un véritable potentiel économique, dont l’exploitation peut contribuer de façon très significative à l’essor de l’économie nationale, notamment à travers l’écotourisme, l’exploitation forestière et les pêches.
Pour avoir l’idée de retombées économiques que résulte de vente de droits de pêche industriel, pour l’année 2009, le pays a reçu environ 2 bilions de Francs CFA (± 4.500.000 $USD) et 7 millions d’Euros en tant que contrepartie.
3.4.1 - Réalisations

Concernant les projets d’utilisation durable, de gestion et de valorisation des ressources côtières et marines, la Guinée-Bissau a :

  • adhéré à la Commission Sous-Régionale de Pêche;

  • intégré le PRCM (Programme Régional Côtière Marine) ;

  • créé le Bureau de la Planification Côtière;

  • obtenu l’officialisation par l’UNESCO de la Réserve de la Biosphère Bolama-Bijagós;

  • créé le Parc National Marin João Vieira – Poilão;

  • mis en place de l’Observatoire sur l’Archipel des Bijagós;

  • lancé les travaux d’exécution du Projet ACCC;

  • initié le processus de suivi des espèces.


Le sous-secteur de la pêche artisanale contribue énormément au développement socio-économique du pays. Le Quatrième Rapport National sur la Biodiversité (2009) fait ressortir qu’un objectif sectoriel du cadre de redéfinition de la politique et des stratégies de développement durable des pêches, fixé par le gouvernement, est d´atteindre une exploitation économique et environnementale soutenue des ressources marines en vue de contribuer à la croissance économique et au bien-être des populations.
Selon le même rapport, une forte pression est exercée sur cette ressource du fait du phénomène de la pêche illégale et du non respect des règlementations en matière de pêche, aussi bien sur le plan artisanal qu´industriel. La fiscalisation des activités de pêche doit constituer la priorité absolue dans ce secteur, afin de réduire de façon drastique la pêche illégale et la pression sur les ressources.
Le Plan Stratégique de Développement de la Pêche Industrielle a été élaboré et validé cette année. Des réserves de pêche ont été créés en 2008 et en 2009 dans les régions des Fleuves « Grande de Buba », « Cacine » et « Cacheu (y compris l’Apidjo)», mais également de la Lagune de « Cufada » et des Iles de « Canafaque » et de « Meio »
En vue de l’amélioration des conditions de commercialisation du poisson, le port de Pindjiguiti à Bissau, a bénéficié de travaux de réhabilitation en 2008. Dans le domaine de la fiscalisation des activités de la pêche, les actions suivantes sont été entreprises: (i) élaboration d’une Stratégie et plan d’actions pour le contrôle et la fiscalisation de la ZEE ; (ii) création et opérationnalisation de points de vigilance avancée couvrant les localités de Bubaque, Cacheu, Cacine et l’Île de Caravela; (iii) formation de 110 marins dans les techniques de la pêche et 30 opérateurs privés dans le secteur de la micro-finance; (iv) formation de 40 techniciens dans les domaines du froid industriel, océanographie, biologie, statistique de la pêche, vétérinaire, contrôle de qualité et technologie de la pêche; (v) recyclage régulier des techniciens affectés au laboratoire d’analyse des produits de la mer. Environ une vingtaine de femmes ont bénéficié de formation dans le domaine de la transformation du poisson; (vi) formation de quelques enquêteurs en vue de l’analyse de captures des produits de la mer par les pêcheurs artisanaux.
Les procédures entamées par le Gouvernement de Guinée-Bissau avec l’appui du Gouvernement Norvégien pour l’élargissement de sa Zone Économique Exclusive (ZEE) à 300 miles maritimes (d’après l’information officieuse d’une source du Secrétariat d’ Etat à la Pêche), en principe, il y aura un surplus des ressources disponibles, et, par conséquent, plus de retombées économiques. Mais, tenant compte qu’en ce moment le pays a des difficultés pour couvrir au-delà des 60 milles, il faudrait pour cela créer des conditions réelles au niveau national pour surveiller toute la zone en référence. (Grâce à cette procédure, le pays bénéficiera de l’augmentation de son espace juridictionnel et économique, qui doit se traduire par une meilleure gestion des ressources halieutiques et éventuellement à une bonne application des ressources financières en résultant).
Entretemps, avec l’appui financier de la BAD, le Port de Bandim est en train d’être réhabilité, ayant pour but de contribuer à la réalisation du sectoriel suivant: contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté. L’objectif du projet est le suivant: la promotion de l’activité de pêche au niveau national.
Les résultats escomptés du projet sont les suivants:

  • Appui institutionnel et le recyclage de 201 personnes au niveau de la production et 91 personnes au niveau de l’encadrement administratif;

  • La création d'un environnement favorable à l'installation du secteur privé dans la pêche industrielle par la mise en place d'un code d'investissement attractif;

  • La création des conditions favorables au débarquement de la production artisanale et industrielle y compris la construction d'un quai de pêche de 360 mètres et l’aménagement de 2 ha pour les industries à terre, les ateliers de réparation, la construction d’un marché;

  • Une gestion rationnelle des ressources halieutiques par la recherche d’accompagnement et la surveillance maritime avec l'acquisition de 3 vedettes de surveillance, la gestion rationnelle des stocks;

  • L'organisation, la gestion et la mise en place du personnel et des moyens nécessaires à la bonne exécution des activités du projet.


3.4.2 - Contraintes

Les différentes contraintes sont:

  • capacité limitée pour assurer la surveillance des ressources, particulièrement côtières

  • capacités humaines et institutionnelles limitées

  • absence de ressources financières pour la mise en œuvre de solutions alternatives, telles que l’adaptation aux effets des changements climatiques;

  • conditions économiques et sociales difficiles;

  • quasi-inexistence de textes législatifs et réglementaires;

  • Exploitation de sable sur les plages pour la construction, provoquant entre autres, la destruction de la mangrove ayant comme conséquence immédiate l’accélération des phénomènes d'érosion.


Les contraintes dans la pêche artisanale sont nombreuses: capacité limitée pour exercer un contrôle dans la zone sous la juridiction du pays; les produits de pêche en provenance de la Guinée-Bissau sont soumis à des barrières liées aux normes sanitaires et au contrôle de qualité (CQ); le manque d´infrastructures et services adéquats; l’absence d’une flotte de pêche en mesure d’empêcher la pêche illégale; la faible capacité nationale pour apporter une valeur ajoutée aux produits.
Le Port principal de Bissau (Cais), aurait besoin d'une réhabilitation urgente, car si l’actuel taux de sédimentation se maintient, le Port sera inaccessible d’ici très peu de temps pour les navires de cargaison, ce qui conduira à l’augmentation des prix des produits manufacturés à l’étranger.


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconDirecteur général du Programme des Nations unies pour l'environnement
«Ces réseaux criminels, opérant par le biais de chaines sophistiquées, pillent l’héritage et les ressources naturelles des Etats...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconProgramme Commun des Nations Unies sur le vih/sida

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconOrganisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconRapports des institutions spécialisées des Nations Unies
«les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes afin de leur assurer...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconProgramme des nations unies pour le developpement (pnud)
«Vers des territoires moins émetteurs de ges et plus résistants aux Changements Climatiques» au Sénégal entend renforcer les capacités...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconTâche : Conception d’une maquette fonctionnelle représentant le système...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconUniversite kofi annan de guinee
...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconAtelier trinational (Guinée, Liberia, Cote d’Ivoire) sur la gestion...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconIndicateurs de suivi de l’atteinte des 100 objectifs du rapport annexé...

Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau iconRecherche : Thèse en écologie marine : «Contribution à l’analyse...
«Contribution à l’analyse du budget des carbonates des récifs de La Réunion à l’aide d’implants coralliens in situ : influence des...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com