Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts)








télécharger 211.03 Kb.
titreRappel historique de la Route TransSaharienne (rts)
page3/5
date de publication02.02.2018
taille211.03 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5

Routes en terre moderne 2.388 km dont 129 km non classées


Pistes améliorées 6.359 km dont 3.700 km non classées

Pistes saisonnières 4.771 km
Total 17.156 km dont 4 103 km non classées.
A ce niveau il faut ajouter 33.000 km de pistes de dessertes locales en très mauvais état, soit un total de 50.156 km de routes potentielles.

La valeur du patrimoine routier du Mali est estimée à 1 000 milliards de FCFA environ en 2002.
PLACE DU SECTEUR DANS L’ECONOMIE NATIONALE.
Le secteur des Infrastructures, tel qu’admis par la Direction Nationale de la Planification, occupe une place prépondérante dans l’économie Malienne.

Les Programmes Triennaux d’Investissement PTI 1997-1999 et PTI 2001-2003 font ressortir les données suivantes pour le secteur « Infrastructures » qui inclut les transports au Mali :
(PTI 1997-1999) :

  • dépenses ensemble des secteurs économiques = 422 milliards FCFA,

- dépenses secteur Infrastructures = 102 milliards FCFA, soit 24,17% du total

(PTI 2001-2003) :

  • dépenses ensemble des secteurs économiques = 690 milliards FCFA,

- dépenses secteur Infrastructures = 270 milliards FCFA, soit 39,1% du total.

Les performances du secteur devraient par conséquent lui permettre de servir de locomotive à l’économie nationale, suivant l’adage qui dit « quand le secteur des bâtiments et travaux publics (BTP) va, toute l’économie va ».
En effet, les Usagers des transports routiers ressentent directement l’effet sur les coûts d’exploitation des moyens de transport, les coûts à la tonne transportée et les coûts au voyageur qui sont fonctions du niveau de service des infrastructures, à leur tour, assujetti au niveau de l’investissement consenti. (Voir en annexe les investissements routiers 1993-2002).
Malgré l’importance de ces investissements nationaux, le secteur des infrastructures en général et celui des transports en particulier, est confronté à d’énormes difficultés de plusieurs ordres qui freinent son épanouissement.
La densité routière apparente pour le réseau classé et les pistes améliorées non classées est de 1,38 km/100 km², ce qui reste encore loin en deçà du seuil minima (5 km/100 km²) annoncé par les spécialistes pour permettre une mobilité des personnes et des biens assurant le décollage économique.
Le réseau routier du Mali a évolué en dents de scie de l’indépendance à nos jours, (Voir en annexes l’évolution et la situation du réseau).
Environ 46 % seulement du réseau viable sont en bon état contre 54 % de mauvais et médiocre.

Le réseau bitumé (21 % du réseau total), qui constitue le patrimoine routier le plus important est en assez bon état (80 % bon et assez bon, 20 % passable et mauvais).

Son évolution caractérise celle du réseau National : 370 km en 1960 contre 2603 km en 1994, 2 760 km en 2000 et 3 638 km en 2002, soit une croissance moyenne de 6 % par an.

Près de 24 % du réseau viable ne sont pas classés, d’où la nécessité de son reclassement face aux exigences nouvelles (découpage administratif après 1971 et décentralisation).
Il est vrai que de tout temps, le financement des infrastructures routières a posé d’énormes problèmes aux pays en développement, à cause certes de l’environnement économique mondial, mais aussi, et surtout de son coût très élevé et de son intérêt économique direct souvent peu perceptible, le transport n’étant pas une fin en soi mais un moyen.

A cet égard, il serait intéressant pour le Mali de concevoir des projets d’infrastructures des transports qui intégreraient d’autres secteurs tels que les aménagements hydro-agricoles, les industries etc…, pour accélérer le désenclavement et le développement du pays. De tels projets, visant alors des objectifs précis de développement national, régional ou local, économiquement justifiables, pourront non seulement convaincre les partenaires au développement mais aussi réunir des groupes d’intérêt économique.

TRAFICS ROUTIERS.



Le trafic routier exprimé en véhicules par jour a évolué en dent de scie ces dernières années.

En 1999, il a atteint une moyenne pondérée d’environ 140 véhicules par jour pour l’ensemble du réseau classé prioritaire (8500 km), dont 40 % de poids lourds et 60 % de véhicules légers.
Le réseau bitumé a drainé 81 % de ce trafic et les routes en terre le reste.
De 1994 à 2001 le trafic a évolué en raison de 3 % par an pour les routes bitumées et 1 % pour les routes en terre.

1   2   3   4   5

similaire:

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconI- retrouver ses acquis sur le fonctionnement des appareils reproducteurs...
«maîtriser» la mise en route d’une grossesse soit en l’empêchant : soit en la favorisant

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconFormation de sensibilisation à la radicalisation
«Entr’autres», spécialiste de l’Islam, présente d’abord un tableau sémantique, étymologique et historique du rapport de la laïcité...

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconQuestionnaire a remplir I structure
«1ère catégorie» (route), les 2 autres coureurs pouvant être «2ème catégorie» Route

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconUne histoire dont le succès ne se dément pas
«freinage sur route mouillée», le Ventus Prime² a clairement démontré ses atouts et a réduit la distance de freinage sur route mouillée...

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconFiche projet N°1 : Sur la Grande Route des Baleines
«sur la route des baleines» rappellent l’origine du projet 3S-01-rab-p1, prévu en 2015

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconRappel de l’esprit du concours

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconRappel morphologique des différents os du squelette

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconRachis lombaire et dorsal rappel anatomique

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconProteines rappel : Propriétés physico chimiques

Rappel historique de la Route TransSaharienne (rts) iconPiste 1 : Rappel des objectifs de l’épreuve du bac oral








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com