Ou la nouvelle economie du developpement durable








télécharger 0.62 Mb.
titreOu la nouvelle economie du developpement durable
page7/55
date de publication20.01.2018
taille0.62 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   55

3.2. Les dépenses publiques


La deuxième partie du chapitre 3 traite des implications du développement durable sur les dépenses publiques.

Il faut bien comprendre que l'ensemble des programmes de dépenses publiques et de taxes existant à un moment donné (parallèlement à l’absence de dépenses publiques et de taxes pour d’autres secteurs) constitue une structure qui contribue à la définition des prix du marché et par-là même récompense certaines activités tout en en pénalisant d’autres. Cette structure devrait être élaborée de manière à stimuler l’efficacité et l’initiative au niveau économique, la justice sociale et la durabilité de l’environnement. Elle devrait aussi être conçue de telle sorte qu’elle réduise l’incertitude et les perturbations causées par la nécessité d’interventions ad hoc dans le fonctionnement du marché.

Voici donc les propositions de la nouvelle économie

- les politiques d’achat public devraient stimuler des pratiques durables et équitables de la part des contractants, contribuant ainsi à l’instauration de pratiques durables et équitables au sein de l’économie ;

- des études sur les effets de durabilité de tous les subsides publics (et autres dépenses publiques et taxations différentielles) devraient être systématiquement réalisées et publiées dans le but de supprimer ceux qui favorisent un développement non durable. La valeur totale des subsides ayant des conséquences désastreuses sur l‘environnement accordés chaque année par la seule Grande-Bretagne étant estimée à 20 milliards de Livres, on imagine sans peine le volume pour l’ Union Européenne tout entière.

- il faudrait dégager des budgets provisoires pour des initiative en vue d’un développement durable, tels que les « fonds d’investissements verts ». Mais il est proportionnellement plus important d’infléchir la tendance actuelle des taxations et des dépenses publiques qui entretiennent la non durabilité ;

- il faudrait réaliser et publier systématiquement des études et des rapports sur les possibilités de réorientation des programmes de dépenses publiques, afin de prévenir et de réduire les problèmes sociaux et environnementaux avant qu’ils ne se produisent, plutôt que de se focaliser sur la manière de les résoudre et d’y remédier après coup.

Vers une contraction des dépenses

Comme les nouveaux modèles de taxation et de dépenses publiques contribueront à façonner une économie davantage centrée sur les personnes (et sur l’environnement durable), ils vont rendre les personnes plus capables de satisfaire leurs propres besoins et ceux des autres. Au fil du temps donc, cette évolution permettra de réduire les dépenses publiques et donc les impôts.

De même si les taxes sur l’utilisation de l’énergie et des ressources naturelles aboutissent à une réduction de leur utilisation, elles auront également pour effet de réduire leur propre base de taxation.



CHAPITRE 4 : L’argent et la finance




Le système monétaire et financier est plus complexe et plus difficile à comprendre que de nombreuses autres politiques. Les ONG et les décideurs politiques spécialisés en d’autres matières, ont des difficultés à l’apprivoiser. Leur compréhension stratégique se cherche encore. Ils ne voient pas clairement quels changements il faudrait apporter dans le domaine monétaire et financier pour aller vers une société durable, centrée sur l’humain.

Dysfonctionnement actuels

Cependant, comme l’explique le chapitre 4, il est évident que la manière dont fonctionne à l’heure actuelle le système monétaire et financier porte préjudice à l’homme et à la Terre. Il contribue au développement non durable de deux manières :

- il transfère systématiquement les ressources des pauvres vers les riches ;

- l’impératif selon lequel «l’argent doit fructifier» oblige la production (et donc la consommation et l’investissement) à atteindre des niveaux plus élevés que nécessaire.

Alors que la nature destructrice du système monétaire et financier actuel apparaît de plus en plus, un nouveau concept post-moderne de l’argent, plus adapté à la Société de la connaissance, commence à poindre. De plus en plus de personnes se posent des questions telles que :

  • à quoi sert le système monétaire et financier ? Quelles fonctions doit-il remplir?

  • au profit de qui existe-t-il ? A qui appartient-il ?

  • pourquoi fonctionne-t-il de manière tellement inefficace et injuste ?

  • peut-il être conçu de manière plus intelligente et redessiné de telle sorte qu’il procure aux personnes un système de comptabilité juste et efficace qui facilite véritablement les transactions entre elles et détermine qui doit quels biens et quels services, et à qui ?

Propositions

  • des propositions pour des systèmes monétaires multiples et à plusieurs niveaux.

  • des propositions pour atténuer les conséquences non durables des intérêts et des dettes.

  • des perspectives pour la dérégulation des monnaies et des monnaies de substitution.

  • les implications possibles de la monnaie électronique ;

  • la nécessité d’appliquer aux institutions financières des procédures durables de comptabilité, de vérification des comptes et d’accréditation.

  • le rôle de l’investissement écologique et social et le rôle des établissements bancaires locaux et des institutions de micro crédit dans la mutation vers la durabilité.

Chacun de ces points sera discuté dans le chapitre 4. Leur mise en œuvre aura, d’une manière ou d’une autre, un impact sur le développement durable dans d’autres sphères. Chacun de ces thèmes nécessite davantage de recherche et de mise en ouvre concrète. Tous les décideurs politiques, et pas seulement ceux qui travaillent dans le monde monétaire et financier, devraient être au courant de ces nouveaux concepts et en comprendre les enjeux.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   55

similaire:

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconTable des Matières
«developpement durable» plutôt qu’au «fonctionnement durable» bien qu’il soit préférable de parler de fonctionnement, le developpement...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconDess management Public, module 10 : Cours économie pour un développement durable, cadrage

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconDess management Public, module 10 : Cours économie pour un développement durable, cadrage

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconEducation à l’Environnement et au Développement Durable
«Our Common Future» (Notre avenir à tous) publié en 1987 est l’un des documents fondateurs du développement durable et a servi de...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconEnviroscan bulletin de veille sur l'actualité environnementale canadienne
«Miser sur le développement durable : pour une meilleure qualité de vie» Le ministre Mulcair tiendra des rencontres de consultation...

Ou la nouvelle economie du developpement durable icon«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est
«Etat des lieux prospectif…» et «Trois visions…» s’inscrivent dans le cadre du Programme «Transitions de long terme vers une économie...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconCommuniqué de Presse : Mars 2009
«Step In», la première couche durable qui s’enfile et se baisse comme une culotte, Piwapee se devait de poursuivre sa démarche dans...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconLes métiers de l'environnement et du développement durable

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconLa sécurité chimique au service du développement durable

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconRecherche de stage : Financement de projets de Développement Durable








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com