Ou la nouvelle economie du developpement durable








télécharger 0.62 Mb.
titreOu la nouvelle economie du developpement durable
page2/55
date de publication20.01.2018
taille0.62 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   55



Liste des abréviations


ALENA : Accord de Libre Echange Nord Américain

APD : Aide Publique au Développement

BM : Banque Mondiale

CNUED : Conférence des Nations Unies pour l'Environnement et le Développement

DTS : Droits de Tirage Spéciaux

ESDI : Initiative Européenne pour le Développement Durable

FMI : Fonds Monétaire International

G7/G8 : Groupe des 7/8 pays les plus riches

GATT: Accord Général sur les Tarifs et le Commerce

GEF : Fonds Mondial pour l'environnement (Global Environment Fund)

IPTS : Institut de Prospective Technologique, de la Commission Européenne à Séville

SEL : Systèmes d'Echanges Locaux, en UK appelé « LETS »

LIF : Fonds d'investissement Local (Local Investment Fund )

OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique, Paris.

OMC : Organisation Mondiale du Commerce

ONG : Organisation Non Gouvernementale

PIB : Produit Intérieur Brut

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement

R&D : Recherche et Développement

TIC : Technologies de l'Information et de la Communication

TOES : The Other Economic Summit (l'autre Sommet Economique)

UE : Union européenne

UEM : Union Economique et Monétaire

WWF : World Wildlife Fund





Cette réflexion sur la "nouvelle économie" a été demandée par la Cellule de Prospective de la Commission européenne et l'IPTS (Institut de Prospective et de Technologie de Séville). Son but est de fournir une synthèse des recherches sur les paradigmes alternatifs d'économie soutenable, avec une insistance particulière sur les implications politiques concrètes

RESUME DE L’ETUDE


Après avoir esquissé le contexte et le but de cette étude nous présenterons au lecteur un résumé substantiel du contenu de chacun des chapitres. Le Lecteur pressé tirera donc grand profit de cette synthèse qui donne un aperçu assez complet de l’approche de l’auteur ainsi que de ses propositions concrètes.

INTRODUCTION : BUT ET CONTEXTE DE CETTE ETUDE.

« Il fut un temps où, par «nouvelle économie» on entendait l’économie Keynésienne qui avait proposé une réponse intéressante à la grande dépression des années 1930. La nouvelle économie qui lutte pour sa croissance aujourd’hui est très différente. Elle se veut une réponse nouvelle à un ensemble de problèmes nouveaux qui étaient à peine perceptibles il y a quelques années mais dont l’importance n’a fait que croître au cours de ce dernier quart de siècle. Elle propose des fondements nouveaux à la théorie économique. Car elle considère que l’économie mondiale doit sortir des sentiers battus de la croissance industrielle si nous ne voulons pas aboutir à un désastre total. Ceci implique un changement profond d’optique et même de champ de recherche... L’étude de la richesse et du bien-être se trouve à une nouvelle croisée des chemins. » Amlan Datta (1997)1

LE BUT : L’économie actuelle n’est ni équitable ni durable : il faut une « nouvelle économie »

Il est un fait que l’économie traditionnelle n’a pas réussi à satisfaire actuellement les besoins de plusieurs milliards de personnes et compromet la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. La nouvelle économie reflète la demande croissante au plan mondial d’une nouvelle manière de penser et de vivre l’économie qui permette de conserver la Terre et ses ressources et dynamise les personnes en leur permettant de rencontrer leur propres besoins ainsi que ceux des autres.

Définition du développement durable

La notion de développement durable a été traduite de différentes manières. Sans doute la meilleure définition figure-t-elle dans « Our Common Future » (page 43, édition anglaise) : «un développement qui satisfait les besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à rencontrer les leurs»2.

Une perspective plus radicale du développement durable…

Le développement durable et la nouvelle économie sont donc très proches. Tous deux reconnaissent le besoin d’opérer des changements dans la direction que prend aujourd’hui le développement et dans la manière actuelle d’envisager la vie et la pensée économiques. En général, la nouvelle économie offre une perspective plus radicale du développement durable, et implique davantage de changements de grande envergure que ne le fait le courant conventionnel. Afin de négocier le tournant vers le développement durable, elle accentue par exemple la nécessité de remplacer :

  • un système économique centré sur l’Etat ou les entreprises, par un système davantage centré sur les personnes ;

  • un concept de croissance centrée sur l’argent comme principal instrument de mesure de l’efficacité, par une durabilité « économique », mesurée en termes de qualité de vie, de relations sociales, environnementales et économiques.

Frontière perméable entre le courant innovant et le courant principal

Cependant la frontière qui sépare la nouvelle économie du courant économique principal n’est pas statique. Comme des voix indépendantes se sont élevées depuis vingt cinq ans, pour insister sur la nécessité de passer au développement durable, et imaginer ses implications, le courant principal a commencé, avec retard, à intégrer les approches de la nouvelle économie. Dans ce processus de rattrapage et d’inclusion des nouvelles idées dans le courant dominant, les penseurs d’avant-garde prennent en quelque sorte la tête du courant principal qui essaie de les rattraper. Si bien que dans la situation actuelle en matière de développement durable, aucune frontière définie ne peut plus être tracée avec précision entre le courant principal, et la nouvelle économie Certaines des nouvelles propositions politiques de la nouvelle économie se voient inscrites à l’ordre du jour du courant principal3, tandis que d’autres - encore politiquement irréalistes aux yeux des décideurs et des analystes politiques et certainement hors des compétences des économistes traditionnels - sont encore ignorées. Ainsi, parmi les exemples repris dans cette étude, la taxation sur l’environnement a été mise à l’ordre du jour du courant principal, le Revenu du Citoyen est en bonne voie, la taxation foncière liée à la valeur du site doit encore faire un bout de chemin et – en dépit de l’attention accordée aux Systèmes d'Echanges Locaux - les systèmes monétaires à plusieurs niveaux et l’argent sans intérêt, sont encore éloignés des agendas officiels.

Si l’on admet cependant cette distinction entre, d’une part les tenants de la nouvelle économie qui visent à subordonner les valeurs et les calculs purement matériels de l’économie traditionnelle aux considérations touchant à la vie et aux valeurs éthiques et politiques, et d’autre part, les économistes qui se situent davantage dans la ligne du courant dominant et qui cherchent à appliquer les méthodes de l’économie conventionnelle à la problématique de l’environnement. En pratique, on ne peut pas tracer une ligne claire et nette entre les deux. Mais l’objet de cette étude est de s’intéresser principalement aux premiers.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   55

similaire:

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconTable des Matières
«developpement durable» plutôt qu’au «fonctionnement durable» bien qu’il soit préférable de parler de fonctionnement, le developpement...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconDess management Public, module 10 : Cours économie pour un développement durable, cadrage

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconDess management Public, module 10 : Cours économie pour un développement durable, cadrage

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconEducation à l’Environnement et au Développement Durable
«Our Common Future» (Notre avenir à tous) publié en 1987 est l’un des documents fondateurs du développement durable et a servi de...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconEnviroscan bulletin de veille sur l'actualité environnementale canadienne
«Miser sur le développement durable : pour une meilleure qualité de vie» Le ministre Mulcair tiendra des rencontres de consultation...

Ou la nouvelle economie du developpement durable icon«Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050» est
«Etat des lieux prospectif…» et «Trois visions…» s’inscrivent dans le cadre du Programme «Transitions de long terme vers une économie...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconCommuniqué de Presse : Mars 2009
«Step In», la première couche durable qui s’enfile et se baisse comme une culotte, Piwapee se devait de poursuivre sa démarche dans...

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconLes métiers de l'environnement et du développement durable

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconLa sécurité chimique au service du développement durable

Ou la nouvelle economie du developpement durable iconRecherche de stage : Financement de projets de Développement Durable








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com