Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité»








télécharger 1.04 Mb.
titreRésumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité»
page2/32
date de publication06.01.2017
taille1.04 Mb.
typeRésumé
b.21-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   32

Commentaires




« Praxis fait œuvre très utile au moment où s'ouvre pour notre pays une phase cruciale. En établissant sur les sujets économiques et sociaux essentiels un diagnostic fouillé, et en suggérant des pistes sérieuses de réformes et d'action publique Praxis enrichit la qualité du débat démocratique.

On peut bien sur ne pas être d'accord avec toutes les recommandations, on ne peut pas refuser d'en discuter pour les comparer. »

Henri de Castries

« Le Club Praxis enrichit le débat en cette période cruciale pour notre Pays en apportant des propositions concrètes et apolitiques en dehors de la surenchère médiatique. La réintroduction du bon sens dans nos politiques publiques s’avère indispensable. Le fil conducteur de cet ouvrage réside d’ailleurs dans la clarté et le pragmatisme avec lesquels les différents thèmes sont abordés par des experts reconnus mais aussi avec l’éclairage de personnalités de la société civile. La liberté d’entreprendre et l’acquisition des compétences, en cohérence avec l’évolution des métiers, sont les clefs d’un ascenseur social en panne en France depuis de trop nombreuses années. On sait pourtant de quoi nos entreprises ont fortement besoin pour repartir et croire à nouveau en un avenir meilleur dans notre merveilleux pays : un environnement social à la hauteur des défis de compétitivité et d’internationalisation qui les attendent. La numérisation de l’économie change les codes et nous ne pouvons pas continuer à être régis par des règles du siècle précédent. »

Viviane Chaine-Ribeiro
« Le livre du Club Praxis est le contraire d’un manifeste idéologique. Son analyse, profonde, systématique, ne craint pas de s’éloigner si nécessaire des sentiers battus et des recettes toutes faites. L’ouvrage décrit, argumente, propose, et fournit par là même une contribution importante à des débats essentiels. On sera certainement pardonné de ne pas adhérer à toutes les réformes suggérées par cet ouvrage – c’est le sens même d’un débat démocratique. Mais il serait impardonnable de ne pas le lire. »

Pierre-André Chiappori

« La France a toujours eu une relation ambivalente avec ses expats : elle salue leurs succès à l'étranger, regrette leur départ, voudrait les faire revenir, mais les structures politiques et administratives ‎qui régentent une bonne part de l'activité du pays semblent incapables de leur offrir l'accueil approprié ou les incitations nécessaires. C'est un peu moins le cas sur le plan des idées, et espérons que la somme impressionnante d'analyses et de propositions innovantes réunies par Praxis trouvera l'écho qu'elle mérite dans le débat français. »

Laurent Cohen-Tanugi

« Voici un ouvrage qui n'est ni de Gauche, ni de Droite, qui présente une analyse tranchante des problèmes de société. Les auteurs font des propositions concrètes et pleines de bons sens pour un vaste ensemble de sujets, dont notamment la gouvernance de l'Europe. Ils décrivent avec lucidité les failles du système semi-présidentiel de la France. Et ils ont le courage de dire à haute voix, dans un chapitre sur l'éducation, que l'université ne pourra se réformer que quand elle aura elle-même la responsabilité de ses droits d'inscription et de la sélection de ses étudiants. Le tout est ambitieux et innovateur. »

George de Ménil

« Le Club Praxis transforme radicalement toutes méthodes de gouvernement. Au lieu de proposer des réformes usées, superficielles et aléatoires, ce collectif de réflexion suggère de faire appel au stock de connaissances statistiques dont les Etats disposent et dont ils font peu d'usage : des données quantifiables qui autorisent des initiatives rationnelles aux effets, positifs et négatifs mesurables. Il s'agit ici d'une révolution conceptuelle et non partisane, l'introduction de la science expérimentale dans l'action publique. Telle serait sans doute la seule manière concrète de dépanner la France sans dramatisation. »

Guy Sorman

« Si un de nos candidats à l’élection présidentielle lit ce livre, il en sortira effondré : que sont les travaux d’Hercule par rapport à tout ce que ce livre demande de faire ?

Et puis, en une seconde lecture, il en sortira enrichi : la mise en perspective dans le temps et dans l’espace international des faits économiques impose respect scientifique et nécessité d’agir. Qui sait que, aux Etats-Unis comme en France, la distribution des fruits de la productivité se fait depuis 30 ans au bénéfice du capital et au détriment du travail ? Est-ce une fatalité ? Qui sait que le système social allie une complexité maximum et une efficacité minimum pour réduire les inégalités ? Le livre propose la mise en place de ce « revenu universel » par la fiscalité qui devrait être l’aboutissement du RMI, du RSA et de tous les minima sociaux. Qu’attend-on pour commencer ce basculement du système social vers le système fiscal ?

Le jour où la société politique sera capable d’écouter la société civile, la France ira mieux ! »

Lionel Stoleru

« Ce livre de Praxis se distingue des dizaines de livres publiés chaque année détaillant la situation dégradante de la France. D'abord, il n'est pas partisan et donc un livre qu'on peut qualifier, chose rare en France, comme étant objectif. Deuxièmement, il s'appuie sur des statistiques qui guident les analyses et les propositions. Enfin, les réformes proposées sont non seulement pratiques mais de bon sens et autour desquelles des gens de bonne volonté devraient pouvoir trouver un consensus. Même si je ne suis pas trop optimiste que ce consensus se construira dans un pays comme la France, les mérites de ce livre devraient le mettre au centre du débat du pays en cette période non seulement électorale mais critique. »

Ezra Suleiman


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   32

similaire:

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconRésumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme,...
Vous qui cherchez des festins gratuits / Et qui, les jours travaillés comme les dimanches

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconRésumé Nous nous proposons de construire un modèle théorique original...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconPolitique et vérité
«Écartons tous les faits» (le géré, l’idéologique) permet ainsi de poser la question de la politique : celle d’une distinction dont...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconChapitre II la participation politique
«offre politique» du moment et moins sujets au vote de classe. Plus pragmatiques, plus sensibles au contexte, ils voteraient en fonction...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconSous le pseudonyme de Harun Yahya, l'auteur a publié un bon nombre...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconUn demi-siècle de sommets internationaux pour des émissions de ges en hausse !
«Halte à la croissance», qui voit naître les mouvements d’écologie politique et de féminisme, mouvements qui revendiquent un autre...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconPublications réalisées par les chercheurs maliens dans le cadre de...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconRésumé 2ème partie
«portes d’entrées» des agents pathogènes, formant une première barrière de défense

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» iconL'ambition politique sans le progrès technique : c'est être condamné à partager la pénurie
«révolution verte», avec certes des contradictions, a permis d'arrêter ce cycle infernal en introduisant des techniques modernes...

Résumé 17 Première partie repenser le gouvernement 22 Face au populisme, la recherche d’un nouveau modèle politique 23 Le repositionnement du politique 28 L’Etat moderne, «gérant d’affaire de la collectivité» icon* Culture & loisirs Musique
«Je fais le travail de Dieu», Bruno Meyssat répond que la finance n’est pas affaire divine, mais affaire d’hommes, donc affaire de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com