Montpellier notre ville / n ° 3








télécharger 0.68 Mb.
titreMontpellier notre ville / n ° 3
page4/12
date de publication18.01.2018
taille0.68 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

Article 1

Labelisée “Pôle danse” depuis un an, la maison pour tous George -Sand offre, avec ses nouvelles salles Dupont et Duschenay, un lieu d’expression à la hauteur de ses ambitions.

Alors, on danse !

«Le 7 octobre, nous inaugurons les nouvelles salles Dupont et Duchesnay, avec la Cie 5e saison », lance Patrick Vignal, adjoint délégué aux maisons pour tous. Elles ont été créées au sein de la salle des Aubes, située au cœur du parc Rimbaud. « Nous avions l’espace, mais nous n’avions pas la logistique, explique Véronique Meneux, directrice de la maison pour tous George-Sand. Aujourd’hui, nous avons les moyens et nous allons danser ! ». La salle a fait l’objet d’importants travaux durant l’été. Elle est à présent modulable, grâce à une cloison qui la sépare en deux espaces : Dupont et Duchesnay. On peut aussi l’utiliser en une grande salle de 200 m2. Les sanitaires et les vestiaires ont été rénovés avec la création de 2 douches et des locaux à matériel. Un beau parquet a aussi été posé, ce qui en fait un espace rêvé pour les danseurs.

« Cela fait 20 ans que la maison pour tous travaille dans le domaine de la danse. Il y a une palette complètement éclectique de cours proposés avec des bons intervenants. Et l’an dernier, lorsque Patrick Vignal a lancé la thématisation de certaines d’entre elles, George-Sand est devenu un pôle “danse”. » En plus des cours annuels, la maison pour tous organise désormais sur chaque période de vacances scolaires, à l’exception de celles de Noël, des stages de danse.

Au-delà de l’accueil des cours annuels, des stages, des associations et des compagnies en résidence, le pôle danse des maisons pour tous se charge de développer et de démocratiser la danse ainsi que diverses activités liées à celle-ci.

« Nous commençons à apprécier la spécificité de cette spécialité au vue de l’engouement suscité et ce, bien au-delà de notre territoire », conclut Véronique.

Infos : maison pour tous George-Sand. 25bis avenue Saint-André-de-Novigens / 04 67 79 22 18
Photo : Les nouvelles salles accueillent les cours de danse depuis la rentrée.
Encadré

Des stages à Toussaint

La salle des Aubes rénovée accueillera neuf stages
de danse durant les vacances :

Mime et danse indienne, par Anjali (6/10 ans),
du 25 au 27 octobre de 9h30 à 12h.

Claquette, par Claquettes en vogue (4/6 ans et 7/11 ans), du 25 au 27 octobre de 14h à 15h (4/6 ans) et de 15h à 16h (7/11 ans).

Hip Hop, par Body talk (11/15 ans), du 25 octobre
au 29 octobre de 16h à 18h.

Comédie musicale, par Tran’s en danse (adolescents
et adultes), du 25 au 29 octobre de 18h à 19h30.

Rumba gitane, par l’Association culturelle flamenco (enfants, adolescents et adultes), du 25 au 29 octobre
de 18h30 à 19h30.

Country, par Fire dance (enfants, adolescents
et adultes), du 25 au 29 octobre de 14h à 16h.

Danse indienne, par Anjali (adolescents et adultes),
les 23 et 24 octobre de 10h à 13h et de 14h à 16h.

Danse et musique Renaissance, par les Musiciens
de Cythère (adolescents et adultes), le 23 octobre de 15h à 18h30 et le 24 octobre de 10h à 12h et de 13h30 à 15h30.

Danse Contemporaine, par la Cie Imagine (adolescents et adultes), du 25 octobre au 29 octobre de 11h à 13h.

Inscriptions avec certificat médical auprès de la maison pour tous George-Sand.
Article 2

Une nouvelle fresque urbaine a été réalisée fin août au pied du Corum. C’est l’œuvre d’une jeune étudiante des Beaux-Arts.

Jeux de lumière

Betka Siruckova a 24 ans.Elle est Tchèque, parle parfaitement le français avec une voix douce, calme et un bel accent. En 2008, cette étudiante participait au concours lancé par la Ville auprès des élèves de l’école des Beaux-Arts. L’objet de ce dernier était d’habiller “ la porte d’entrée ” du quartier des Beaux-Arts d’une œuvre artistique.

Betka a été sélectionnée pour son œuvre intitulée Le carnaval des animaux, parmi la vingtaine de projets présentés en mai 2009. « Située entre le Corum et le quartier des Beaux-Arts où se situaient les anciens abattoirs, explique-t-elle, un lieu entre deux zones, la fresque est un clin d’œil à l’œuvre de Camille Saint-Saëns et à l’ancienne activité du quartier voisin ». 

Betka, qui ne se qualifie pas encore comme une artiste, mais comme une étudiante, touche à tous les domaines. Elle aime prendre son temps, pour explorer vidéo, sculpture, peinture... Elle affectionne plus particulièrement « le rapport qu’il y a dans un travail en 2 ou 3 dimensions » tout comme Xavier Veilhan, son “artiste modèle”. « C’est un contemporain qui m’inspire. Je veux rester dans une esthétique assez sobre, plutôt minimale. Même si elle est figurative, elle est très épurée. Ça la rend symbolique et universelle. Je n’ai pas de style arrêté, je suis trop jeune. Le travail sur l’espace urbain est intéressant, c’est une première expérience, où je sors du “white cub”* de la galerie, de son environnement neutre ».  Le carnaval des animaux est une œuvre qui n’est jamais la même, en fonction du soleil, des nuages et des ombres qui bougent sur la façade. Avec cette première œuvre urbaine, elle est dans le droit fil de ses recherches et de ses expérimentations. Le projet est composé de six sculptures métalliques représentant des têtes d’animaux domestiques fixées sur des mâts et d’une fresque murale fixant l’ombre des sculptures en trompe-l’œil. L’installation est complétée par un éclairage nocturne. Pour son travail, Betka a reçu un prix de 8 000  € de la part de la Ville, qui lui sera sûrement fort utile pour financer la fin de ses études.

Infos : Le carnaval des animaux est visible depuis les stations de tram Corum lignes 1 et 2.

*White cub = cube blanc de la galerie
Photo : Betka (de dos à droite) assiste au montage de l’œuvre.

Agenda

Les manifestations signalées par


  sont gratuites
Maison pour tous Joseph-Ricôme

04 67 58 71 96
Encadré

Au théâtre Gérard-Philipe

Concert de Nada Roots, les 8 et 9 octobre à 21h.

Au moment de sa disparition, du 14 au 16 octobre
à 21h, par le Collectif Falstaff.

Festival Les nuits du Chat, du 21 au 23 octobre.

Pièce Impro A2, du 28 au 30 octobre à 21h,
par la Cie du Capitaine.

Concert performance, Rude Awakening,
les 5 et 6 novembre à 21h.
Maison de quartier Frédéric-Chopin

04 67 72 61 83

Thé dansant, le dimanche 17 octobre
de 15h à 19h. Chacun apporte jus d’orange,
thé ou gâteaux pour la pause goûter.
Maison pour tous
George-Sand


04 67 79 22 18

Les 4h littéraires : Brins d’Enfance de Line Fromental, le jeudi 14 octobre à 14h30.

Spectacle match d’impro, avec Les Ours Molaires, le samedi 16 octobre à 21h.

Sand pour Sand Danse.
Lire article et encadré ci-contre.

Spectacle d’improvisation par
Les Ours Molaires, le 5 novembre à 21h.

Maison pour tous Voltaire

04 99 52 68 45
Maison pour tous
François-de-Malherbe


04 67 27 24 66

Karaoké et paëlla, le 15 octobre à 20h,
dans le parc de la Guirlande. Repas : 7 € et 9 €.
Brève

Candolle se fait label

Le comité de quartier Les amoureux de Candolle organise une scène ouverte aux musiciens guitaristes et autres instrumentistes dans le cadre des Internationales de la guitare - Montpellier se fait label.
La manifestation se déroule le dimanche 10 octobre à partir de 16h30 sur le plan de l’Université (dit place Candolle).
La scène ouverte sera suivie par un concert de swing manouche par le groupe Ta mère en swing à 19h. Ça va swinguer.

Infos : www.lesamoureuxdecandolle.com

.........................................................................................................................
p22-23
Vies de quartier

Cévennes

Alco- Petit Bard -Pergola Cévennes - Saint-Clément - La Chamberte - La Martelle - Montpellier Village
Légende photo colonne

Le restaurant scolaire des écoles Deroin et Spinoza
a été rénové. Des offices de lavage et réchauffage
ont également été construits.
le billet de

votre élu
Christian Bouillé,

adjoint délégué au quartier,

conseiller régional
«Une Opah débute sur la copropriété Cévennes 1» 

Le 15 septembre, j’ai organisé une réunion d’information concernant la copropriété les Cévennes 1. En effet, une opération programmée d’amélioration de l’habitat (Opah) débute. Elle doit durer cinq ans. Le but d’une Opah est de créer des conditions plus favorables pouvant inciter les copropriétaires, à investir dans l’amélioration des parties communes et la réfection de logements existants. Une somme de plus de 4 millions d’euros est débloquée à cet effet.

Cette réunion nous a permis de rencontrer les syndics, les associations et les riverains. Je suis heureux d’avoir pu répondre aux nombreuses questions que tous se posaient. Nous avons reçu un accueil favorable. Cette opération
va permettre également de réorganiser cet ensemble d’habitations en l’ouvrant sur le quartier. D’autre part, nous en profitons pour mener une réflexion plus globale sur notamment les questions de sécurité et de réussite scolaire.

Les dossiers avancent dans le quartier, je m’y emploie.

Contact

Christian Bouillé

Maison pour tous Paul-Emile-Victor,

1247 av. du Professeur Louis-Ravaz

Tél : 04 99 58 13 58
Article 1

Le terrain de foot du Petit Bard est rebaptisé du nom de l’ancien président du club de foot du quartier. La reconnaissance d’une formidable aventure sportive et humaine

Sur le terrain, Rachid Malla

Rachid Malla est un homme modeste. Le fait que la Ville veuille baptiser le terrain de football du Petit Bard de son nom le déconcerte. « Je ne sais pas si cela me fait plaisir…ça me stresse un peu, pour tout vous dire. Je n’ai rien demandé ». 
«On les traitait de voyous»

La décision du Conseil municipal d’honorer l’ancien président du FC Petit Bard est un signe fort de reconnaissance pour tout le travail accompli dans le quartier.

L’aventure a commencé en 1990. Rachid Malla tenait un magasin d’alimentation dans le quartier. Il était au contact des jeunes qui traînaient dans la rue ou jouaient au football en dilettante. « Ils se plaignaient qu’il n’y avait rien pour eux, se souvient Rachid. Et bien, du coup, je les ai pris au mot et on a créé le club. » Il s’était donné pour but de faire partager des valeurs sociales à travers le football. « Cette vingtaine de jeunes était mal considérée, on les traitait de voyous. Leur investissement dans le club les a canalisés et a prouvé qu’ils étaient des types bien ». Bien qu’à l’époque, l’objectif était de faire du “socio-sportif”, en améliorant le quotidien des jeunes et en les éduquant. Les années ont passé et le club s’est affirmé depuis comme l’un des meilleurs de la région malgré des finances limitées et un manque criant d’éducateurs. L’équipe du FC Petit-Bard a gravi huit échelons en une dizaine d’années. Sa réputation s’est faite grâce à un comportement exemplaire sur le terrain et un esprit de jeu collectif reconnu par tous. La qualité technique des joueurs, dont certains auraient pu se rapprocher du milieu professionnel, est appréciée dans toute la région.
Investi à 200%

« Je n’aurais jamais pensé que le club prenne une telle ampleur, s’étonne Rachid Malla. Je savais que le quartier avait un riche potentiel humain et je suis très heureux quand, à présent, je vois ces jeunes du début, qui ont
un travail, une famille, qui sont totalement insérés ». Un peu grâce à lui. Mais Rachid Malla est trop humble pour le reconnaître. Ce club, c’est lui qui l’a forgé durant treize années. Président, trésorier, secrétaire, entraîneur… il s’est investi à 200 %, au point d’en délaisser son commerce. « En 2003, j’ai décidé de jeter l’éponge, j’étais épuisé. Il fallait que je pense un peu à moi. Le club était sur les rails, la relève était assurée, nous avions un bon palmarès. Mais je n’ai pas quitté totalement le FC Petit Bard, je suis encore là. ». Le plus amusant dans cette histoire, c’est que Rachid n’a jamais été “très foot” comme il dit. Et quand on le pousse dans ses retranchements, il avoue tout de même qu’il est heureux de ce qu’il a accompli. « Oui, j’ai fait quelque chose d’utile. Je n’aime pas penser à moi, je préfère penser aux autres. Et me dire que mon action a servi à quelque chose. »

Infos : FC Petit Bard. 1041 avenue Paul-Rimbaud.
06 79 14 33 49 ou 04 67 72 90 50
Photo : Le FC Petit Bard a été créé par Rachid Malla.

Article 2

Nouvelle façade, nouvel accueil, la maison pour tous Marcel-Pag nol s’est refaite une jeunesse ! Des travaux ont été réalisés par la Ville afin de la rendre plus conviviale.

Une maison accueillante

Ouverte en 1990, la maison pour tous Marcel-Pagnol méritait une nouvelle jeunesse pour ses vingt ans. La Ville a pour cela réalisé des travaux de rénovation de la façade et de réaménagement de l’accueil, offrant un nouveau visage à cet équipement du quartier.
Le sens de l’accueil

La maison pour tous qui accueille quelque 1 300 adhérents est un endroit convivial, dans lequel on va avec plaisir. Ce sens de l’accueil débute dès l’extérieur. Une bande colorée accompagne les visiteurs tout le long du cheminement qui mène au bâtiment.

Sur la façade, la clarté et l’élégance ont été privilégiées. Les touches de couleurs n’en sont que plus prégnantes, invitant les Montpelliérains à venir découvrir une programmation riche et de qualité !

À l’intérieur, la salle d’accueil est désormais plus claire, plus spacieuse, mieux agencée. Le mobilier a été adapté offrant au public la possibilité de discuter confortablement dans le canapé ou de patienter en regardant l’écran d’information.

La maison pour tous Marcel-Pagnol propose 55 ateliers, dans les domaines de la musique, de la danse, des langues, des sports, du théâtre, de l’informatique et surtout des arts plastiques qui remportent un vif succès.

Infos : Maison pour tous Marcel-Pagnol.
64, route de Lavérune.
04 67 42 98 51

Photo : L’inauguration des travaux s’est déroulée le 15 septembre.

Agenda

Les manifestations signalées par


  sont gratuites
Maison pour tous François-Villon

04 67 45 04 57

Concert de la fanfare du Boukistan le 6 octobre à 17h30. Partenaire : Confluences.




Exposition interactive. En tête-à-tête avec
la Terre,
dans le cadre de la Fête de la science
le 20 octobre de 10h à 12h et de 14h à 17h. Partenaire : Les Petits Débrouillards.




Soirée d’automne. Concert du groupe
les Poinçonneurs le 22 octobre à 19h.
Sur réservation.



Maison pour tous
Paul-Emile-Victor
04 99 58 13 58


Exposition photos Marathon de Montpellier du 6 au 8 octobre, de 9h à 12h et de 14h à 19h.



1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Montpellier notre ville / n ° 3 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 3 iconC2m institut Charles Gerhardt Montpellier, Equipe C2M, umr 5253 cnrs,...

Montpellier notre ville / n ° 3 iconVive Montpellier Méditerranée Métropole !
«Six ans à Montpellier, entre cafés et concerts en terrasses, expos folles et espaces calmes, des gens, croisés au hasard de ruelles...

Montpellier notre ville / n ° 3 iconPourquoi Nathalie va en ville? Nathalie va en ville pour (acheter...

Montpellier notre ville / n ° 3 iconL'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission

Montpellier notre ville / n ° 3 iconL'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission

Montpellier notre ville / n ° 3 iconL'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission

Montpellier notre ville / n ° 3 iconL'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com